+ +

Cataracte et accident de voiture

Votre question :

Une cataracte peut -elle se déclencher après un accident de voiture ( choc violent du visage sur le volant ) ?La baisse de la vision après ce déclenchement peut elle être rapide ( 6 mois ) ? Quand prendre la décision d’opérer ? merci de votre réponse

Notre réponse :

Une cataracte peut tout à fait se déclencher après un accident de la route ou de la voie publique, même si le traumatisme de l’oeil n’est pas direct. Lors d’un traumatisme physique « violent » sur le visage ou la tête (coup, choc, chute,..), l’énergie de l’impact se transmet au structures crâniennes, dont l’oeil, qui contient le cristallin (la cataracte est liée à l’opacification partielle ou totale du cristallin) fait partie. Par exemple, un choc sur la tête peut entrainer un hématome intra crânien, alors que les os du crâne demeurent intact. En ce qui concerne l’oeil, le cristallin est une structure souple et « mobile », mais également très fragile. Lors d’un choc violent (tel que subit lors d’un accident de voiture), il est possible que l’énergie reçue soit transmise au niveau du ligament (zonule) et du cristallin, entraînant le déplacement de celui-ci, qui peut alors « heurter » les structures adjacentes. Le cristallin est constitué de fibres dont l’arrangement est régulier, de manière à garantir la transparence de cette lentille naturelle. Il est entouré d’une capsule (qui constitue le sac du cristallin). Si cette capsule est endommagée, les protéines constitutives de la matrice organique du cristallin peuvent subir des altérations (une hydratation brutale) ce qui en désorganise l’orientation, et donc la transparence  à la lumière… ce qui conduit à l’apparition de la cataracte.

Le délai d’apparition de la cataracte est variable: elle peut survenir immédiatement, surtout en cas de plaie oculaire avec effraction, mais aussi de manière retardée (parfois plusieurs années après le choc initial). Il n’y a pas de règle.

Le traitement de la cataracte est chirurgical, quelle que soit sa cause. Il consiste à retirer le cristallin opacifié, et le remplacer par un implant de cristallin artificiel. Il faut opérer quand la gêne visuelle est manifeste, ce qui comporte une part subjective (sensation de flou, éblouissements, voile, etc.) et objective (on quantifie la perte de dixièmes d’acuité visuelle, et l’on observe l’opacification du cristallin au biomicroscope – lampe à fente). Des examens complémentaires existent pour objectiver la cataracte: OQAS/ HD Analyzer, qui permet de mesurer la perte de transparence optique de l’oeil. La décision d’opérer est donc prise en concertation avec le patient (qui doit être visuellement gêné) et le chirurgien (qui constate bien que la gêne provient de la cataracte).

2 réponses à “Cataracte et accident de voiture”

  1. Anny Burtscher-beaudoin dit :

    J’ai subi un accident de la route le 1er février ! Le choc fut violent. Au bout de 7 mois je ne vois plus que des sujets très flous de l’oeil gauche. L’ophtalmo va m’opérer d’une cataracte selon lui due à mon accident de la route. J’ignorais que ce fut possible mais en consultant Google, j’en ai eu confirmation !

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    Il s’agit effectivement d’une conséquence classique d’un traumatisme oculaire violent, même indirect.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *