+ +

Chloroquine, coronavirus covid19 et surveillance ophtalmologique

L’hydroxychloroquine (HCQ, Plaquenil ®) est une molécule de type antipaludéen de synthèse (APS) dont l’intérêt est actuellement discuté pour le traitement de l’infection à coronavirus covid19. Cette molécule est connue pour ses indications  dans le traitement au long cours de certaines maladies auto-immunes  et/ou dermatologiques. Elle est également prescrite dans certaines indications oncologiques.

plaquenil

Cette molécule est également prescrite en prévention du paludisme (Nivaquine ®).

Cette page répond aux interrogations relatives à la toxicité rétinienne de cette molécules et les précautions d’usage en cas de pathologie ophtalmologique préexistante.

 

Toxicité rétinienne de l’hydroxy-chloroquine

L’hydroxy-chloroquine provoque, au delà d’un certain seuil (prise totale) un risque d‘atteinte de la macula (maculopathie). La macula correspond à la région centrale de la rétine, qui est dédiée à la vision fine. Cette toxicité est connue depuis la fin des années 50. Les mécanismes impliqués dans cette toxicité concernent certaines fonctions liées au métabolisme cellulaire des cônes rétinienes et des cellules pigmentaires. L’atteinte clinique consiste en l’apparition de troubles de la vision des couleurs et d’un scotome (perte de la vision) paracentral annulaire. Pour les traitements au long cours, un suivi ophtalmologique est nécessaire. Il comprend la réalisation de certains examens complémentaires comme l’électrorétinogramme (ERG).

 

Seuil de toxicité rétinienne de l’hydroxy-chloroquine

 La toxicité de la chloroquine ne concerne que les traitements au long cours, et non les traitements à durée limitée.

Le risque d’atteinte rétinienne est très faible avant 5 ans de traitement si on respecte la dose recommandée de moins de 5 mg /kg de poids réel/jour (250 mg pour un sujet de 50 kg)!

Ce délai peut être plus court en cas d’insuffisance rénale (la molécule est éliminée par le rein), ou de prise médicamenteuse associée (tamoxifène), ou encore de  fortes doses. En cancérologie, l’hydroxy-chloroquine est parfois prescrites à des prises quotidiennes de 2 grammes. Mais même à cette posologie, une toxicité rétinienne n’est pas redoutée avant 6 mois de prise continue…

Covid 19 et hydroxychloroquine

La dose actuellement recommandée pour  l’hydroxychloroquine dans le cadre de l’infection à coronavirus covid19 est de 600 mg par jour pendant 10 jours.

La prise de Chloroquine (Plaquenil) n’est pas encore une modalité de traitement officielle pour le traitement de l’inrection à covid19 mais cette prescription n’expose à aucun risque rétinien particulier, même en cas de pathologie maculaire préexistante. 

 

Conclusion

La prescription d’hydroxchloroquine pour le traitement de l’infection covid19 n’expose à aucun risque rétinien au vu du dosage et de la durée de traitement actuellement préconisée.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *