+ +

Quelles sont les contre-indication à la chirurgie par LASIK ou PKR?

L’ophtalmologiste doit évaluer de nombreux facteurs pour déterminer l’admissibilité d’un patient au LASIK ou aux techniques de laser de surface comme la PKR ou le LASEK. Il est souhaitable que la myopie ou l’hypermétropie soient stables (la correction en lunettes ou lentilles ne change plus depuis plus d’un an). Les candidats à la chirurgie réfractive doivent légalement être majeurs (>18 ans).
La myopie doit être en principe  inférieure à environ 10D, l’hypermétropie inférieure à 6D, et l’astigmatisme inférieur à 4D pour espérer un bon résultat avec la chirurgie au laser excimer.
Diverses affections oculaires ou générales constituent une contre-indication au procédés chirurgicaux, et, le cas échéant, les chirurgiens du centre de chirurgie réfractive n’effectueront pas ceux-ci. D’autres affections peuvent compliquer l’intervention et ainsi accroître les risques de complications. Le patient qui souffre de l’une de ces affections doit discuter de son admissibilité et de ses attentes avec son médecin.
Certains patients présentent un profil compatible avec les différentes techniques laser, alors que d’autres sont plus à même de bénéficier d’un LASIK, ou à l’inverse d’une chirurgie de surface (PKR, LASEK, ect…). Le degré de correction à effectuer, les caractéristiques topographiques cornéennes, l’épaisseur de la cornée sont autant d’éléments clés dans le choix de la technique la plus adaptée à un patient donné.
Le LASIK présente l’avantage de prodiguer une récupération visuelle rapide et un confort opératoire supérieur à celui des techniques de surfaces. Pour que le LASIK soit  réalisable, il faut que la cornée soit suffisamment épaisse ET présente une géométrie régulière (absence de déformations asymétriques significatives). En effet, le LASIK ne doit pas être effectué en cas de fragilité cornéenne préexistante car la découpe du capot pourrait aggraver cette fragilité et aboutir à une vision instable en post opératoire. Quand le LASIK n’est pas indiqué pour ces raisons (cornée d’épaisseur inférieure à la normale, légère déformation cornéenne asymétrique mesurée à la topographie cornéenne) , il est en général possible de proposer une technique de surface (absence de découpe d’un volet cornéen). Toutes les études publiées dans la littérature scientifique montrent que le LASIK et les techniques de surface (PKR) procurent des résultats équivalent pour la prise en charge des défauts visuels d’importance modérée à moyenne (jusqu’à 6D de myopie, 4D d’hypermétropie, 3D d’astigmatisme). En cas de pathologie cornéenne avérée comme la kératite active, le kératocône, la réalisation d’une chirurgie réfractive au laser est contre-indiquée. C’est en partie pour cela qu’il est important d’effectuer une topographie cornéenne et une mesure de l’épaisseur de la cornée (pachymétrie cornéenne) pour confirmer l’éligibilité d’un patient et faire le choix de la technique la plus adaptée.
En cas de sécheresse oculaire préalable prononcée (traitement fréquent ou permanent par larmes artificielles), il est souvent préférable d’opter pour une technique de surface, car le LASIK peut accentuer la sécheresse oculaire de façon transitoire en post opératoire.

29 réponses à “Quelles sont les contre-indication à la chirurgie par LASIK ou PKR?”

  1. Dr Damien Gatinel dit :

    Difficile de donner un avis sans voir les cartes topographiques. En tous les cas, si votre myopie le permet, optez plutot pour la pkr en cas de doute.

  2. Gwen dit :

    Bonjour Dr Gatinel,
    Si vous le permettez, j’aimerais avoir votre opinion:
    J’ai une forte myopie (-8.25 avec -0.5 à10° et -8.5 avec -0.50 à 15°) et une cornée assez fine (499 et 496 um) avec un SCORE à -0.9 et -0.4. Je sais que dans mon cas le LASIK est proscrit, mais concernant le PKR j’ai eu deux réponses différentes après avoir pris 2 avis ophtalmologiques: dans un cas on m’a déconseillé de faire toute chirurgie réfractive (vu le risque ultérieur possible de kératocône) et dans l’autre cas on m’a dit qu’il n’y avait pas de risque important et qu’on pouvait programmer l’intervention.
    Qu’en pensez-vous? (j’ai les résultats des examens P.T.A en main au besoin, et je suis moi-même médecin généraliste)

  3. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est certain qu’avec une myopie forte et des cornées fines, dont le SCORE est proche de 0, la réalisation d’un LASIK est a priori déconseillée, en raison du risque d’ectasie. Certains chirurgiens récusent systématiquement pour le LASIK les patients dont les cornées ont une épaisseur minimale inférieure à 500 microns. Concernant la PKR, le risque d’ectasie est très faible, voir nul dans votre cas, mais celui d’une sous correction demeure élevé. La PKR permet parfois de corriger des myopies de l’ordre de 8 D, mais le risque de sous correction demeure tout de même assez élevé. Il est toutefois intéressant chez certains patients de réduire la myopie, sans la corriger complètement. Pour un médecin devenu presbyte, une myopie de 1 à 2 dioptries permet de voir beaucoup moins flou de loin, et de pouvoir lire sans lunettes (dossiers, écran, examen clinique). Le port d’une correction lunettes demeure cependant nécessaire pour la vision de loin et les activités comme la conduite automobile, les spectacles, en cas de sous correction (ex: 1 à 2 dioptrie). En conclusion, une PKR, à même de corriger a priori 6 ou 7 dioptries (ainsi que votre astigmatisme), pourrait réduire votre myopie et accroitre votre indépendance aux verres correcteurs, avec persistance de l’acuité visuelle de près sans lunettes à l’âge de la presbytie. Mais si vous envisagiez une correction totale pour la vision de loin (au delà de 4 ou 5 mètres, pour pouvoir conduire et faire certains sports de précision par exemple), il me parait préférable de surseoir à une chirurgie au laser en PKR.

  4. Lisou dit :

    Bonjour Dr Gatinel,

    J’ai 34 ans et une forte myopie, (-7.75 sur les 2 yeux et (-050 155°) sur l’œil droit).
    J’ai eu 2 abses à cause des lentilles et j’ai la cicatrice.
    Pensez vous qu’il est toujours possible de me faire opérer?
    Merci pour votre retour.

  5. Dr Damien Gatinel dit :

    En plus des conditions requises pour le LASIK, il est important de vérifier que vos cornées ne présentent pas une opacification profonde et centrale liée aux cicatrices d’abcès: de même; si des cicatrices provoquaient une déformation ou une irrégularité topographique importante, ceci pourrait compromettre les chances de réaliser un LASIK.

  6. TEMZi dit :

    Bonjour docteur, j’ai une myopie de -6.5 D les 2 yeux et je souhaiterai me faire opérer. Après consultation, j’ai une cornée trop fine donc lasik déconseillé. On m’a propose la PKR. Est ce que cette solution n’est pas contre indiquée au delà de -4 d et est ce que le risque de Hase n’est pas important dans mon cas ? Merci

  7. Dr Damien Gatinel dit :

    Une myopie de -6.50D demeure accessible à une correction totale en PKR, mais il vrai que l’on se situe ici à la « limite » supérieure des indications de PKR. Il est possible de réduire le risque de haze en prenant certaines mesures préventives (« prophylactiques ») comme l’utilisation de lasers excimers récents, ou de certains agents pharmacologiques. Il est conseillé également d’éviter de se rendre en zone très ensoleillée au cours des 2 à 3 mois qui suivent une PKR pour forte myopie. En définitive, l’intervention pourra certainement être considérée comme une technique à même de corriger en totalité (ou réduire très fortement) votre myopie.

  8. MOUKHA dit :

    Bonsoir docteur, j’ai une myopie de -7 (-2)pour la œil gauche et -11 D pour l’autre œil et je souhaiterai me faire opérer. que proposez vous un LASIK ou une PKR ? et quels sont les risques de chaque technique dans mon cas ? Merci

  9. Dr Damien Gatinel dit :

    Votre degré de myopie est trop important pour une correction par PKR… En LASIK, cette correction est théoriquement accessible mais nécessite que vous ayez des cornées d’épaisseur supérieure à la moyenne ( qui est de 530 microns environ). Il est important d’effectuer une topographie cornéenne avec mesure de l’épaisseur pour apprécier votre opérabilité. Le risque chirurgical est celui d’une ectasie cornéenne dans votre cas (liée à un amincissement excessif de la cornée au cours du LASIK pour les fortes corrections).

  10. wadad dit :

    Bonsoir docteur. J’ai une faible myopie de -1, 5 pour les deux yeux depuis 9ans.la topographie de la cornée a révélé une pachymetrie de 475 et 481.mon médecin m’a conseillée de refaire la topographie dans six mois pour pouvoir se prononcer sans trop m’expliquer pourquoi. Si vous voulez bien, je voudrais savoir pourquoi attendre six mois? est ce que j’ai un keratocone? Si oui la correction même en cas de keratocone stabilise au pkr n’est elle pas risquée? Merci

  11. Dr Damien Gatinel dit :

    Votre médecin souhaite s’assurer que les topographies sont stables, et que votre myopie avec cornées fines ne s’inscrit pas dans un contexte de kératocône débutant. Ce dernier se caractérise par des topographies évolutives (amincissement progressif, irrégularité). Ne vous frottez pas les yeux du tout, et en principe, votre état devrait être stable. Une correction de -1.50D pourra certainement être réalisée en toute sécurité, en PKR.

  12. Ibtihel dit :

    Bjr Dr,j’ai une myopie de -3.5 sur les 2 yeux qui est satble depuis 3 ans,et j’ai déja fait du laser argon pour une petite dèchirure retinienne periphérique,je veut savoir si ça contre indique pas le lasik
    Merci

  13. Dr Damien Gatinel dit :

    Le laser rétinien (photocoagulation rétinienne périphérique) n’est pas une contre indication au LASIK ou à la PKR.

  14. Ségolène dit :

    Bonjour,
    J’ai 34 ans une myopie stable (-3.5 D) de chaque œil.
    Mon père a un keratocône, moi pas pour l’instant a priori. Est-ce que cela pourrait être une contre-indication à la chirurgie?
    Merci d’avance

  15. Dr Damien Gatinel dit :

    Si l’examen de vos cornées (incluant les examens de topographie cornéenne, de biomécanique) ne révèle pas d’anomalies particulières, vous pouvez envisager une chirurgie réfractive au laser. Le kératocône est une maladie dont l’hérédité demeure méconnue, il ne semble pas exister « un gène » du kératocône, et même au sein d’une même fratrie il existe des sujets atteints de kératocône et d’autres parfaitement indemnes de cette affection. Les facteurs environnementaux semblent plus importants pour expliquer la survenue d’un kératocône, surtout chez les sujets « âgés » (après l’adolescence). Les frottements oculaires, souvent associés à l’atopie, à la pollution, à la présence d’irritants, jouent un rôle prédominant dans la genèse de l’affection.

  16. Vanillekanell dit :

    Bonjour Dr,

    Je viens de me faire tatouer les sourcils au dermographe il y a 3 semaines, cela pose t il un problème pour une opération au PKR?

    Merci d’avance

  17. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori ceci ne soulève aucun problème

  18. sara dit :

    au début j’était enthousiaste pour faire le lasik pour se débarrasser des lunettes ,je suis allée chez un ophtalmologue j’ai fait le bilan lazik tout est bien le DR m’proposé le PKR, mais après la topographie il m’informe que j’ai un kératocône et il a reporté l’opération pendant un an j’ai lu sur cette maladie et ce que j’ai compris qu’elle constitue une contre indication au laser ,j’ai -2.75/-1.50/175 od -2,75/-1,25/180 og .au début je pense que cette opération est une solution miraculeuse et ne présente aucun danger mais maintenant je suis peur et j’arrive pas a décider , s’il veut plait Dr pouvez vous me conseiller que dois je faire.

  19. Dr Damien Gatinel dit :

    Le LASIK est certainement déconseillé si vous présentez une forme de kératocône, même débutante. En revanche, une PKR (laser de surface) est possible a priori, si votre déformation cornéenne est modérée, et que vous cessez dorénavant de vous frotter les yeux.

  20. oussama dit :

    Bonjour dr ,
    J’ai 23 ans , je suis myope -1D de chaque oeil et j ai une conjonctivite allergique .Est-ce que cela pourrait être une contre-indication à la chirurgie (lasik/pkr) ???

  21. Dr Damien Gatinel dit :

    La conjonctivite allergique n’est pas une contre indication mais il faut réaliser l’intervention de chirurgie réfractive (LASIK ou PKR) en dehors de périodes de poussées. La réalisation de ce type d’intervention n’expose pas en retour à une aggravation de la conjonctive et des phénomènes d’atopie oculaire.

  22. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de vous donner un avis sans pouvoir examiner vos topographies. Dans mon expérience, il est possible de réaliser une chirurgie par pkr pour les patients qui présentent des cornées fines – et pour une myopie de -4.50 D

  23. yousfi dit :

    bonjour docteur jai une myopie a -4.5 dioptrie des deux yeux et un astigmatisme de -1D mon ophtalmologue, à l »examen de fond d’oeil, m’avait dis que jai des degenerescence… est ce que ca contre indique le lasik? merci beaucoup

  24. Dr Damien Gatinel dit :

    La réponse à votre question dépend du type de dégénérescence constaté, et de son degré de sévérité et d’évolution potentielle. La rétine du myope est plus fragile, mais l’existence de véritables atteintes rétiniennes chez les sujets jeunes, à même de contre indiquer un LASIK, est assez rare. Une exploration rétinienne complémentaire de type OCT devrait permettre de mieux renseigner et étiqueter votre « dégénérescence » supposée.

  25. Dr Damien Gatinel dit :

    La dégénérescence de la rétine périphérique est fréquente chez le myope mais sauf cas très particulier elle ne représente pas une contre indication pour la réalisation d’une chirurgie réfractive, à condition que le reste du bilan (topographie et mesure de l’épaisseur cornéenne) soit normal.

  26. Olivier dit :

    Bonjour Docteur, j’ai une myopie et un astygmatisme faible et souhaiterait me faire opérer, cependant je suis atteint d’une sclérose en plaque et deja été sujet a une atteinte modérée du nerf optique droit. Suis je operable? Merci

  27. Dr Damien Gatinel dit :

    Si l’atteinte du nerf optique est modérée, il est a priori possible de vous proposer une intervention de chirurgie réfractive pour corriger votre faible amétropie.

  28. Delphine dit :

    Bonjour Docteur,

    J’ai eu un abcès de cornée récemment qui m’a laissé une tache ronde blanchatre sur 1/3 de ma pupille. Ma vue a baissé un peu. Je peux être opérable pour la myopie ? Je me pose une autre question est-ce que la photokératectomie thérapeutique est efficace pour enlever ou du moins diminuer ma taie cornéenne pupillaire ? Je vous remercie par avance Docteur de m’éclairer sur ces points.

  29. Dr Damien Gatinel dit :

    Il n’est pas du tout impossible que l’intervention de la myopie soit possible dans votre cas, et en PKR, il existe une possibilité de corriger conjointement la myopie et réduire l’importance de la taie cornéenne. Tout dépend du degré de myopie et de l’extension en profondeur de la taie (la PK thérapeutique est une technique qui consiste à délivrer le laser excimer pour enlever du tissu cornéen: la correction de la myopie par le même laser enlève du tissu. On peut parfois faire « une pierre, deux coups »

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *