+ +

Questions fréquentes (FAQ)

Que faire devant la découverte d’un kératocône ?

 Cette page fournit les informations nécessaires pour faire face au diagnostic de kératocône uni ou bilatéral. Le diagnostic de kératocône est souvent posé au terme d’un bilan généralement réalisé pour une baisse de vision. Il est typiquement suspecté devant l’apparition ou l’accentuation d’un astigmatisme réfractif myopique, de direction oblique ou inverse d’origine cornéenne. On retrouve […]

En savoir plus

Quelle est l’efficacité réelle du cross linking dans le kératocône?

Le cross linking en question (humble opinion de l’auteur de ce site qui n’a aucun intérêt financier pour ou contre le cross linking, et souhaite faire preuve d’esprit critique et d’une approche scientifique) – lien vers la page décriptive du cross linking   Lien vers deux articles (lettre à l’Editeur) publiés récemment dans le Journal […]

En savoir plus

Comment peut-on avoir plus de 10/10e d’acuité visuelle ?

Cette question revient fréquemment dans la bouche des patients ou consultants. L’acuité visuelle dont il est question correspond au pouvoir séparateur supposé maximal, c’est-à-dire à la capacité de l’œil à distinguer comme distincts deux points faiblement espacés et situés à une distance donnée. C’est ce que ophtalmologiste mesure quand il montre à son patient des […]

En savoir plus

A quoi correspondent les « corps flottants  » devant les yeux?

Les corps flottants, ou « mouches volantes » sont responsables de phénomènes visuels décrits comme l’apparition de petites taches grisâtres, mobiles, dans le champ visuel. Ces phénomènes sont dits « entoptiques », car ils ne sont directement provoqués par des structures anatomiques propres à l’oeil concerné, et non à une source de lumière externe. Ils sont plus facilement visibles […]

En savoir plus

Qu’est ce que la technique Smile?

Les techniques désignées par ReLex – variantes Flex – Smile  reposent sur l’extraction semi manuelle « en bloc » d’un volume de tissu cornéen (lenticule) pour la correction de la myopie. Ce lenticule est pré-découpé au laser femtoseconde. « Flex » correspond à un acronyme pour Femtosecond laser  assisted Lenticule Extraction: cette variante est aujourd’ui délaissée pour le « Smile »(acronyme pour […]

En savoir plus

Pourquoi se faire opérer de la myopie à la Fondation Rothschild?

La Fondation Rothschild est un établissement où la chirurgie de la myopie et plus généralement la chirurgie réfractive ont toujours occupé une place importante dans l’offre de soin. Le premier laser excimer installé en France le fut à la Fondation Rothschild au début des années 90, où furent ainsi effectuées les premières opérations de PKR. […]

En savoir plus

Quels sont les risques d’une opération de la myopie?

Les risques d’une opération de la myopie sont faibles, voire infimes, à une condition : que l’indication opératoire ait été bien posée, et que la technique chirurgicale soit adaptée à la correction souhaitée. Il est certainement utile de mentionner en tout premier lieu qu’il n’y a pas de risques de devenir aveugle après chirurgie réfractive, […]

En savoir plus

Choisir le LASIK ou la PKR ?

Introduction  Le choix entre PKR et LASIK est une étape importante en vue de la réalisation d’une correction de chirurgie réfractive. Il doit être fait au terme de la consultation pré opératoire, en fonction des résultats de l’examen clinique (réfraction, topographie cornéenne, etc.) et de l’examen du patient. Le choix de la technique laser dépend […]

En savoir plus

Au bout de combien de temps voit-on clair après une PKR ?

La PKR (acronyme photokératectomie à visée réfractive, PRK en anglais) est une technique dont le temps de récupération est un peu plus long que le LASIK. Ceci est lié essentiellement au temps de repousse de l’épithélium cornéen. Cette fine couche pluri-cellulaire superficielle de la cornée est retirée avec une petite éponge au début de l’opération; […]

En savoir plus