+ +

Myopie et presbytie

La presbytie affecte la vision de près des myopes de plus de 45 ans: myopie et presbytie peuvent faire l’objet d’une opération de chirurgie réfractive.

Myopie et presbytie : liens et différences

Contrairement à une croyance répandue, la myopie ne protège pas de la presbytie: tout myope âgé de plus de 45 ans est presbyte. Cette idée reçue provient probablement du fait que la myopie facilite la vision de près… à condition de ne pas porter ou retirer sa correction de loin. Ainsi, dans certaines circonstances, la myopie peut aider à compenser la presbytie, mais à condition que le myope devenu presbyte :

– ne porte pas sa correction de myope

– n’ait donc pas besoin de voir  de loin quand il a retiré sa correction (auquel cas le fait de remettre les lunettes ou les lentilles correctrices « démasquerait » à nouveau la presbytie).

– ait une myopie ni trop faible (inférieure à 2 D, elle ne compense pas suffisamment la presbytie) ni trop forte (supérieure à 3.50 D ou 4D, elle impose une distance de lecture trop rapprochée).

Myopie et presbytie ne se compensent donc pas véritablement.

Rappelons  pour expliciter ces données que le chiffre de myopie (ex : 3 D) correspond à l’inverse de la distance à laquelle l’oeil myope voit net sans effort (cette distance est appelée « punctum remotum« ). Les myopies les plus « utiles » pour compenser la presbytie sont donc comprises entre -2 D (0.5 m= 50 cm) et -3.50 D (0.3 m = 30 cm). Pour une myopie de 3D, le punctume remotum est donc de 1/3=0.33 m soit 35 cm environ. Il existe une petite plage ne netteté de part et d’autre de la distance du punctum remotum (profondeur de champ), ce qui permet donc à ce type de myope de lire sans effort. En revanche, une myopie de -8D ne permet pas de lire confortablement, à moins d’approcher l’ouvrage  autour de 1/8 = 0.15 m = 15 cm environ, ce qui est certainement trop près de l’oeil pour être confortable, ou compatible avec la lecture sur écran par exemple.

Vision du myope presbyte

Pour comprendre et comparer la vision du myope presbyte avec celle d’un emmétrope presbyte (un emmétrope est un patient qui voit bien de loin sans effort), on peut faire les remarques suivantes:

Un myope de 3D (prescription de lunettes : -3D) voit de loin sans ses lunettes comme un emmétrope qui porterait ses verres d’addition+3 D pour la vision de près mais regarderait à travers eux au loin.

Un myope de 3D est donc un « comme » un emmétrope qui porterait en permanence une correction pour la vision de près de +3 D. Il peut lire sans lunettes, mais voit flou de loin. Quand le myope devenu presbyte met ses lunettes ou lentilles pour voir de  loin, il voit alors flou de près … s’il ne porte pas une addition supplémentaire pour corriger sa presbytie (ex : verres double foyers, verres progressifs, lunettes de lecture en plus des lentilles).

Pour éviter de jongler avec des lunettes pour le loin et pour le près, le port de verres progressifs chez un myope de – 3D est envisageable. Dans la portion du verre dédiée à la vision de loin (en haut), la puissance (vergence) est négative (-3D) pour corriger la myopie, afin que le myopie puisse voir net de loin. Dans la partie inférieure du verre, la puissance comporte une addition. Chez un presbyte n’ayant plus du tout d’accommodation, l’addition est de +3 D. La puissance du verre progressif est alors nulle dans la partie inférieure du verre de lunettes (mais la myopie du patient lui permet de lire sans effort d’accommodation). Certains verres de lunettes pour myope presbytes sont d’ailleurs en forme de demi-lune inversée : la portion inférieure du verre est retirée.

Signalons au passage que chez un hypermétrope presbyte, l’addition de près s’ajoute à la correction de loin: en vertu de cette addition, les verres sont particulièrement « grossissants », surtout dans leur partie inférieure.

Les solutions réfractives pour la myopie et presbytie

En pratique, de nombreux myopes consultent en vue d’une chirurgie réfractive de la myopie au moment où ils deviennent presbytes. Ceci peut sembler paradoxal, mais le myope de la quarantaine habitué à une correction en lentilles de contact ne peut facilement retirer et remettre ses lentilles au cours de la journée, pour voir « ponctuellement » de près. Ceci est plus facile en lunettes… Mais le myope habitué à vivre et apparaître sans lunettes n’est pas forcément ravi de remettre celles-ci. Ainsi, pour un myope moyen (entre -2 et -3.50 D) qui ne veut pas porter de lunettes pour la vision de loin, l’arrivée de la presbytie le contraint à faire un choix entre :

– porter se lentilles en correction de loin et ajouter une correction pour la vision de près (verres de lunettes)

-reporter des lunettes de loin, qui peuvent être plus facilement retirées pour lire

– essayer une correction de « monovision », c’est à dire réduire la correction du coté de l’œil non dominant pour bénéficier d’une myopie légère de ce côté, et lire plus facilement. L’oeil « sous corrigé » voit alors plus flou de loin…

– essayer d’adapter des lentilles multifocales (lentilles de presbyte), qui corrigent la myopie et la presbytie. La multifocalité est souvent moins bien tolérée par les myopes, qui ont du mal à s’habituer au léger flou de loin qu’elle impose (en particulier en vision de nuit), et considèrent leur vision de près comme inférieure à celle qu’ils connaissent quand ils retirent toute correction de loin.

Ainsi, il apparait souvent que la correction de la vision de loin simplifie le schéma de correction du myope presbyte: il est ainsi possible de proposer une opération pour le myope presbyte.  Une monovision peut être testée en lentilles de contact afin de permettre au myope de tester l’effet d’une sous correction d’un oeil.
Voir la vidéo consacrée à la presbytie et ses moyens de correction (émission Allo Docteur, 16 Octobre 2012)

Voir: Chirurgie de la myopie, Chirurgie de la presbytie

10 réponses à “Myopie et presbytie”

  1. Carole J dit :

    Bonjour, merci pour cet article bien rédigé et intéressant .
    permettez-moi une autre question . j’ai trouvé comme solution à ma presbytie en tant que myope le faite de ne porter qu’une lentille de contact sur deux , en changeant d’oeil d’ailleurs, en me disant que je l’ai fatiguait ainsi de façon alternative . ;-)
    je n’ai pas mal à la tête ou de sentiments d’inconfort mais est-ce que cette pratique peut-être dommageable à terme ? je n’ai pas eu de bonnes expériences dans le cadre d’interventions chirurgicales et opérer mes yeux n’est donc pas une option pour moi .

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    La solution que vous avez exposé me paraît excellente puisqu’elle vous convient ! Il n’y a pas de risque à effectuer une monovision, même en alternant l’oeil de loin et l’oeil de près. A priori il n’y a rien de dommageable à redouter avec le temps.

  3. lavie dit :

    bonjour,
    j’ai suivie une operation des yeux , il y a 6 ans, car j’avais une tres forte myopie qui a ete totalement reussie…
    Auj, je suis à nouveau myope et presbyte (og -0.75 et -2 od)..
    je n’arrive pas à trouver une correction correcte pour moi.
    Avec les 2 lentilles, je ne vois rien de pres donc port de lunettes et vue de loin floue, La nuit je suis très gênée par les phares des voitures ..La luminosité me gène et je vois un halo autour des lumières..j’ai essayé les lentilles progressives mais je m’y habitue pas.
    Que faire?
    Merci

  4. Dr Damien Gatinel dit :

    Vous pourriez essayer de ne corriger qu’un oeil, a priori le droit de loin (ex en lentille) et vérifier que la légère myopie de l’oeil gauche suffise à vous permettre de lire, au moins ponctuellement, sans lunettes. Si cette stratégie (monovision) vous convenait, vous pourriez alors même envisager une retouche pour corriger la myopie de l’oeil droit. Il est également possible de tester une correction unique de loin de l’oeil gauche (en lentille toujours). La vision de près sera suffisante grace à la myopie résiduelle de l’oeil droit, mais vous risquez d’avoir un peu de mal à tolérer l’écart entre les deux yeux.

  5. LAV dit :

    Bjr Docteur,
    Je suis opérée au lasik depuis 11 mois d’une hypermétropie +5,25 bilat.
    Résultat: OG emmétrope
    OD ( dominant) -1.
    Je ressens une forte gêne en vision de loin ( télé, conduite, course supermarché…).
    Puis je espérer à ce terme une amélioration ?
    Que faire ?
    Je vous remercie de l’attention que vous porterez à mon message.

  6. Dr Damien Gatinel dit :

    La présence d’une myopie de -1D sur l’oeil dominant traduit la présence d’une légère surcorrection, qui n’a pas régressé en 11 mois. Si la vision de loin vous paraît insuffisante, une retouche est envisageable, c’est l’un des avantages de la technique LASIK.

  7. virginie dit :

    Bonjour,
    Depuis deux ans j’ai une myopie de -1.75 OG et -1 OD.
    Je n’arrive plus à lire de près et mon ophtalmologiste m’a fait essayer la monovision mais ce système me donnait des vertiges.
    Aujourd’hui je suis en essai de lentilles progressives. je vois bien de près, mais le loin est flou.
    la correction actuelle est -1.5 Low et -1 low.
    Est ce que -1.75 low et -1low ne serait pas plus efficace?
    (je vous pose la question car mon ophtalmo est en vacances)
    merci de votre réponse

  8. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible que la correction que vous suggérez soit plus efficace en vision de loin, mais cela risque cependant de réduire un peu la vision de près. Tout ce qui s’ajoute en correction de loin « décale » un peu la valeur de l’addition et il y a toujours un « compromis » à trouver pour satisfaire la vision de loin et la vision de près. Les lentilles multifocales sont conçues pour créer un second foyer (pour la lecture), à partir de certains rayons lumineux qui sont donc « enlevés » au foyer de loin. En terme plus technique, les lentilles induisent de l’aberration sphérique. Il est donc normal de ressentir une petite perte en vision de loin, qui peut s’accentuer notamment dans certaines circonstances (basse lumière, vision de nuit ou dans des pièces sombres, etc.).

  9. Didier Cabon dit :

    Bonjour,
    J’ai 62 ans. Je suis corrigé avec des lentilles depuis 1987. De -5.25 (OG) -3.75 (OD), je suis passé en monovision il y a 6-7 ans et ma correction n’est plus que de -3.25 (OG) et -2.5 (OD). Cette solution m’a parfaitement convenu jusqu’à environ un an. Depuis, le besoin d’ajouter des « loupes » pour corriger la presbytie lorsque je lis est devenu de plus en plus indispensable. Pensez-vous qu’une opération soit possible ? Si oui, quel type d’opération me suggérez- vous ?

  10. Dr Damien Gatinel dit :

    Une intervention est effectivement possible, et a priori une chirurgie de cristallin parait logique. Il est important d’effectuer un bilan orienté et d’essayer de déceler la possibilité d’une cataracte « précoce », qui pourrait vous rendre éligible à la chirurgie. Le laser n’est pas contre indiqué de manière formelle, mais statistiquement, les myopes ont généralement un cristallin déjà partiellement opacifié vers la soixantaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *