+ +

Myopie et presbytie

La presbytie affecte la vision de près des myopes de plus de 45 ans: myopie et presbytie peuvent faire l’objet d’une opération de chirurgie réfractive.

Myopie et presbytie : liens et différences

Contrairement à une croyance répandue, la myopie ne protège pas de la presbytie: tout myope âgé de plus de 45 ans est presbyte. Cette idée reçue provient probablement du fait que la myopie facilite la vision de près… à condition de ne pas porter ou retirer sa correction de loin. Ainsi, dans certaines circonstances, la myopie peut aider à compenser la presbytie, mais à condition que le myope devenu presbyte :

– ne porte pas sa correction de myope

– n’ait donc pas besoin de voir  de loin quand il a retiré sa correction (auquel cas le fait de remettre les lunettes ou les lentilles correctrices « démasquerait » à nouveau la presbytie).

– ait une myopie ni trop faible (inférieure à 2 D, elle ne compense pas suffisamment la presbytie) ni trop forte (supérieure à 3.50 D ou 4D, elle impose une distance de lecture trop rapprochée).

Myopie et presbytie ne se compensent donc pas véritablement.

Rappelons  pour expliciter ces données que le chiffre de myopie (ex : 3 D) correspond à l’inverse de la distance à laquelle l’oeil myope voit net sans effort (cette distance est appelée « punctum remotum« ). Les myopies les plus « utiles » pour compenser la presbytie sont donc comprises entre -2 D (0.5 m= 50 cm) et -3.50 D (0.3 m = 30 cm). Pour une myopie de 3D, le punctume remotum est donc de 1/3=0.33 m soit 35 cm environ. Il existe une petite plage ne netteté de part et d’autre de la distance du punctum remotum (profondeur de champ), ce qui permet donc à ce type de myope de lire sans effort. En revanche, une myopie de -8D ne permet pas de lire confortablement, à moins d’approcher l’ouvrage  autour de 1/8 = 0.15 m = 15 cm environ, ce qui est certainement trop près de l’oeil pour être confortable, ou compatible avec la lecture sur écran par exemple.

 

Vision du myope presbyte

Pour comprendre et comparer la vision du myope presbyte avec celle d’un emmétrope presbyte (un emmétrope est un patient qui voit bien de loin sans effort), on peut faire les remarques suivantes:

Un myope de 3D (prescription de lunettes : -3D) voit de loin sans ses lunettes comme un emmétrope qui porterait ses verres d’addition+3 D pour la vision de près mais regarderait à travers eux au loin.

Un myope de 3D est donc un « comme » un emmétrope qui porterait en permanence une correction pour la vision de près de +3 D. Il peut lire sans lunettes, mais voit flou de loin. Quand le myope devenu presbyte met ses lunettes ou lentilles pour voir de  loin, il voit alors flou de près … s’il ne porte pas une addition supplémentaire pour corriger sa presbytie (ex : verres double foyers, verres progressifs, lunettes de lecture en plus des lentilles).

Pour éviter de jongler avec des lunettes pour le loin et pour le près, le port de verres progressifs chez un myope de – 3D est envisageable. Dans la portion du verre dédiée à la vision de loin (en haut), la puissance (vergence) est négative (-3D) pour corriger la myopie, afin que le myopie puisse voir net de loin. Dans la partie inférieure du verre, la puissance comporte une addition. Chez un presbyte n’ayant plus du tout d’accommodation, l’addition est de +3 D. La puissance du verre progressif est alors nulle dans la partie inférieure du verre de lunettes (mais la myopie du patient lui permet de lire sans effort d’accommodation). Certains verres de lunettes pour myope presbytes sont d’ailleurs en forme de demi-lune inversée : la portion inférieure du verre est retirée.

Signalons au passage que chez un hypermétrope presbyte, l’addition de près s’ajoute à la correction de loin: en vertu de cette addition, les verres sont particulièrement « grossissants », surtout dans leur partie inférieure.

 

Les solutions réfractives pour la myopie et presbytie

En pratique, de nombreux myopes consultent en vue d’une chirurgie réfractive de la myopie au moment où ils deviennent presbytes. Ceci peut sembler paradoxal, mais le myope de la quarantaine habitué à une correction en lentilles de contact ne peut facilement retirer et remettre ses lentilles au cours de la journée, pour voir « ponctuellement » de près. Ceci est plus facile en lunettes… Mais le myope habitué à vivre et apparaître sans lunettes n’est pas forcément ravi de remettre celles-ci. Ainsi, pour un myope moyen (entre -2 et -3.50 D) qui ne veut pas porter de lunettes pour la vision de loin, l’arrivée de la presbytie le contraint à faire un choix entre :

– porter se lentilles en correction de loin et ajouter une correction pour la vision de près (verres de lunettes)

-reporter des lunettes de loin, qui peuvent être plus facilement retirées pour lire

– essayer une correction de « monovision », c’est à dire réduire la correction du coté de l’œil non dominant pour bénéficier d’une myopie légère de ce côté, et lire plus facilement. L’oeil « sous corrigé » voit alors plus flou de loin…

– essayer d’adapter des lentilles multifocales (lentilles de presbyte), qui corrigent la myopie et la presbytie. La multifocalité est souvent moins bien tolérée par les myopes, qui ont du mal à s’habituer au léger flou de loin qu’elle impose (en particulier en vision de nuit), et considèrent leur vision de près comme inférieure à celle qu’ils connaissent quand ils retirent toute correction de loin.

Ainsi, il apparait souvent que la correction de la vision de loin simplifie le schéma de correction du myope presbyte: il est ainsi possible de proposer une opération pour le myope presbyte.  Une monovision peut être testée en lentilles de contact afin de permettre au myope de tester l’effet d’une sous correction d’un oeil.
Voir la vidéo consacrée à la presbytie et ses moyens de correction (émission Allo Docteur, 16 Octobre 2012)

Voir: Chirurgie de la myopie, Chirurgie de la presbytie

89 réponses à “Myopie et presbytie”

  1. Dr Damien Gatinel dit :

    Une réduction de votre myopie (mais pas une correction totale) peut avoir de l’intérêt. On peut régler l’oeil directeur à une myopie résiduelle de -1.50 D : cette correction permet de travailler confortablement sur écran, et distinguer de manière nette ce qui se situe dans un environnement proche ( vision intermédiaire, autour d’un mètre). L’oeil non directeur est opéré pour une myopie de -2.50D, qui offre un bon confort de lecture à 40/50 cm. Cette configuration peut être testée avec des lentille de contact (ex si l’oeil droit est directeur: lentille -3.25D à droite et -2.75D à gauche). Avec une myopie plus faible, on devient indépendant aux lunettes pour nombre d’activités domestiques et aussi sportives (ex; natation, gym, etc.). Des lunettes demeurent nécessaires bien entendu pour la conduite, les spectacles etc.

  2. Girard dit :

    Bonjour,
    Secrétaire, âgée de 47 ans, je suis myope OG -4.75 OD -5.25 et corrigée depuis très longtemps par des lentilles mensuelles. Je souffre depuis 1 an ou 2, de presbytie. Test du système de « balance » l’an dernier non concluant. Tests de lentilles progressives depuis 3 mois : idem. Gênée de près et de loin. Je n’ai plus que mes lunettes pour voir de loin et mon nez collé à l’écran ou au papier pour voir de près. Que me conseillez-vous ?
    Merci.

  3. Dr Damien Gatinel dit :

    Si vous avez moins de 40 ans, ceci n’a pas d’intérêt dans l’immédiat. Si vous avez 40 ans ou plus, votre chirurgien a du vous informer que la correction totale de la myopie, induisant donc une emmétropie bilatérale (pas de lunettes en vision de loin) ne vous permettrait plus de lire confortablement de près sans vos lunettes. Un test en lentilles permet de vérifier la bonne tolérance à la monovision (légère sous correction de l’oeil non directeur).

  4. MONTI dit :

    Bonjour je viens juste de me faire faire une opération des yeux pour la myopie et j’aimerais savoir comment se fait il que j’ai pas eu droit à une mondovision .

  5. Dr Damien Gatinel dit :

    La myopie est effectivement gênante pour la vision de loin, mais elle peut favoriser bien entendu la vision de près et compenser la presbytie débutante. Si votre œil directeur est le droit, une « monovision » naturelle peut ne pas être confortable (l’œil dominant « préfère » généralement la vision de loin). Une retouche en LASIK est possible pour corriger cette myopie, même 20 ans après la chirurgie initiale. La possibilité de retraitments tardifs est un avantage du LASIK. L’œil bénéficiera alors d’une meilleure vision de loin, mais perdra un peu en acuité de près (sans correction). En ce qui concerne le retour de la myopie (en réalité une progression tardive), il est important de vérifier qu’il ne soit pas lié à la survenue d’une cataracte débutante (de type nucléaire notamment, parfois plus précoce chez les myopes). Sinon, il est difficile de l’expliquer, mais il n’est pas exceptionnel que la myopie s’accentue parfois légèrement après des années de stabilité. Cela dit, il est plutôt observé une légère régression de la myopie vers l’âge de la presbytie (relâchement d’un tonus accommodatif latent avec la presbytie?). En définitive, si votre vision ne vous donne pas satisfaction de loin au fil du temps, une retouche pourra être envisagée.

  6. Frankie dit :

    Bonjour Dr Gatinel,

    Tout d’abord un grand merci pour vos efforts de vulgarisation.

    J’ai été opéré au LASIK en 2000 pour la correction d’une forte myopie. J’étais très satisfait de l’opération jusqu’à l’année dernière. A 47 ans, j’ai un retour de la myopie, qui me gêne sur l’oeil droit.

    J’ai consulté un premier ophtalmo qui m’a prescrit des lunettes:

    Oeil droit : -1.50 (-1.00) à 130°, Addition +1.50
    Oeil gauche : -0.25 (-0.50) à 165°, Addition +1.50

    J’ai consulté mon chirurgien pour une retouche au LASIK, mais il m’a lui aussi prescrit des lunettes:

    Oeil droit: -1.00 (-0.75) à 160°
    Oeil gauche : -0.25 (-0.50) à 170°

    D’après lui, une retouche aujourd’hui ne m’apportera aucun bénéfice. Il me demande de patienter et de revenir dans 2 ou 3 ans pour « soulever le capot ».

    Il semblerait que je bénéficie « naturellement » d’une monovision à l’heure où la presbytie pénalise ma vision de prêt.

    Pourquoi un retour de la myopie, après 20 ans sans aucune gêne?

    L’accommodation pouvait elle compenser une sous-correction de la myopie?

    Dois je garder espoir dans une chirurgie qui améliore mon confort ou dois je me résigner?

    Bien cordialement

  7. Dr Damien Gatinel dit :

    Il peut y avoir dans de rares cas une dissociation entre oeil dominant et oeil directeur, mais ceci est rare chez les myopes. Votre suggestion de ne pas corriger l’oeil droit est intéressante et montre que vous avez bien compris les principes de la correction en « bascule » (monovision)! Si ce type de correction vous paraît inconfortable (2D d’écart entre les deux yeux n’est pas toujours facile à tolérer), alors vous pourriez essayer de porter à droite une lentille de -0.75D, afin de réduire cet écart tout en préservant assez de myopie pour réduire votre dépendance à la correction de près, qui est bien entendu liée à la presbytie.

  8. Dr Damien Gatinel dit :

    Dans votre situation, il est en effet indiqué de réaliser une correction en « monovision ». Dans cette situation, on corrige en totalité l’oeil directeur et on laisse (sous correction) une légère myopie de l’oeil non directeur. Si votre oeil directeur est le droit, une intervention unilatérale pourrait être envisagée, car la myopie de l’oeil gauche (-1.25D) est proche de celle que l’on laisse habituellement sur l’oeil non directeur. Avec ce type de correction, vous pourriez être relativement indépendante aux lunettes dans la vie quotidienne. Il est toujours possible de bénéficier d’une correction en lunettes d’appoint pour les activités à fortes sollicitation visuelle (conduite de nuit, ou bien lecture prolongée de petits caractères). Si vous ne vous faites pas opérer, la situation sera celle d’un besoin de correction de loin, qui, s’il est effectué en lentilles des deux yeux, vous obligera à porter des verres de correction pour la lecture dans quelques années (ou encore des verres de lunettes progressifs). Il est important de tester la tolérance à la monovision en utilisant des lentilles de contact destinées à « mimer » l’effet de la correction chirurgicale envisagée. Le LASIK a comme avantage de permettre des retouches de manière confortable, même dans un futur éloigné, et ainsi d’accompagner l’évolution de votre presbytie.

  9. Katia dit :

    Bonjour,
    J’ai 40 ans, je suis myope et en pleine interrogations…
    -1,75 (+0,50)80° / -1,25
    Pour mes 40 ans, j’ai décidé de sauter le pas pour une chirurgie refractive.
    J’ai fait mon rendez-vous pour avoir le devis, donc j’ai le choix entre pkr ou lasik par contre je devrais porté de lunettes pour lire d’ici quelques années…
    Si je fais l’opération normal, d’ici 3/4 ans je porterais des lunettes pour lire, mes questions sont :
    -Est-ce que j’arriverai à lire sans lunettes ou pas du tout ?
    – Un message sur mon téléphone, je vais réussir à le lire sans lunettes ?
    – Mon ophtalmo m’a proposé de moins corriger un oeil pour pouvoir repousser ce délai de 3/4 ans mais au bout du compte ça arrivera au même point au bout de 5/6 ans si j’ai bien compris ?
    – Je dois faire un test de lentilles pour voir si je supporte une vision moins bonne sur un oeil, si je ne supporte pas, qu’elles sont mes options ?
    – Je suis migraineuse, l’opération ne va pas empirer mes crises ?
    Merci d’avance de vos réponses
    Cordialement

  10. Madjid dit :

    Bonjour Docteur,

    Mille merci pour votre site. C’est vraiment top.

    J’ai 45 ans, porteur de lentilles depuis toujours pour myopie et, comme vous l’expliquiez plus haut, c’est l’âge où les effets de la presbytie commencent à se faire sentir.
    J’envisage du coup de faire corriger la vision de loin et je comprends qu’à mon âge la monovision est solution possible.

    Pour ce faire vous recommandez de tester avec des lentilles mais je ne comprends pas si il y a une valeur de myopie « idéale » pour l’œil non corrigé.

    Par exemple, ma dernière prescription ophtalmo donnait ceci:
    Lunettes: OD -2.25 (-0.25) 5° OG -1.75 (-0.5) 145°
    Lentille: OD -2.25 OG -2.25
    (Je lui avait demandé de favoriser la vision de près pour les lunettes et de mettre la même chose sur les lentilles si possible car j’en avais marre de me planter d’œil le matin ;@)

    Œil directeur = OG.

    A ce niveau de correction, est-ce que je dois simplement ne pas mettre la lentille droite pour tester la monivision ou faut-il une petite correction supplémentaire?

    Merci pour vos conseils.
    Madjid
    PS: Vous parlez souvent d’œil dominant. Est-ce la même chose que « œil directeur »? (celui qu’on trouve en pointant du doigt un objet au loin).

  11. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori il est préférable de s’abstenir d’une intervention reposant sur la monovision et/ou la multifocalité. Si une intervention comme la cataracte était un jour indiquée (baisse de la vision en raison d’une opacification du cristallin), alors une correction devrait être effectuée pour induire le même statut réfractif pour vos yeux; vision de loin sans lunettes (emmétropie) ou vision de près sans lunettes (myopisation légère). Il faudra corriger avec des lunettes « l’autre distance » quel que soit le choix que vous ferez et qui vous appartient.

  12. Laborde dit :

    Bonjour,
    Je suis venue vous consulter il y a quelques mois pour une éventuelle opération de myopie et presbytie. Je suis actuellement corrigée par des lentilles multifocales de -3D et +2D pour chaque oeil. Évidemment, insuffisante de près comme de loin.
    Mon essai lentilles monovision m’a réellement déséquilibré. Impossible pour moi de mettre un pied devant l’autre sans me tenir.
    Malheureusement vous m’aviez dit que mon cas n’était pas compatible avec une opération car ma cornée était trop fine et que mon essai lentilles n’était pas concluant.
    Existe t’il une autre solution ?

    Cordialement

  13. Dr Damien Gatinel dit :

    En matière de correction de la presbytie et myopie en lentille, le plus important est l’expérience personnelle des patients, que rien ne remplace. Il faut parfois essayer plusieurs types et combinaisons de lentilles avant de trouver la bonne.

  14. Dr Damien Gatinel dit :

    Je vous suggère d’utiliser une lentille de puissance -1D sur l’oeil gauche, sans correction du côté droit. Si cette monovision « fonctionne », alors l’intervention pourra n’être effectuée que sur l’oeil directeur. Si l’écart vous paraît un peu trop inconfortable, une correction de -0.50D peut être essayée sur l’oeil droit, dans le but de réduire la différence de réfraction entre les deux yeux. Une myopie de -1.75D autorise une meilleure vision de près qu’une myopie de -1.25D, c’est pour cette raison qu’il est intéressante de tester une correction unilatérale (induction d’une bonne vision de loin sans correction de l’oeil dominant), dans un premier temps.

  15. Thomas dit :

    (Cette fois-ci posté à la bonne page)
    Bonjour Docteur,
    Depuis 30 ans j’ai la même myopie -1 OG -1,75 OD. A l’âge de 50 ans j’ai du abandonner les lentilles pour les lunettes à cause de la presbytie. Cela pour me permettre de consulter mon téléphone mobile en relevant mes lunettes.
    Avec la Covid les vapeurs sur les lunettes font que je les aies très souvent relevées et de toutes les façons je ne suis plus à l’aise avec les lunettes que j’égare très souvent à force de les enlever.

    Je voudrais tester la monovision avant d’envisager une opération, idéalement avec vous. Mon oeil directeur est le gauche. Que me suggérer vous comme correction de lentilles pour ce test ?
    Merci beaucoup pour votre aide

  16. Nadia dit :

    Bonjour docteur,
    J’ai 58 ans, myope et astygmate, et presbyte depuis quelques années.
    Je porte des lunettes progressives après avoir abandonné les lentilles (pour la myopie uniquement) il y a une dizaine d’années.
    Je souhaite à nouveau tenter l’expérience car je les supportais très bien et l’association lunettes/masque devient compliquée.
    Mon ophtalmo m’a prescrit des lentilles multifocales journalières avec la correction suivante :
    OD : puissance (180° – 0,50) -3,75 add +2,75
    OG : puissance (155° – 0,75) -2,75 add +2,75
    J’ai commandé ces lentilles en choisissant la correction HIGH. Au vu de tous ces commentaires j’ai bien peur d’être déçue du résultat.
    Avez-vous malgré tout de bons retours sur les lentilles multifocales, et pensez vous que je puisse bénéficier d’une autre stratégie ?
    Merci de votre reponse

  17. Dr Damien Gatinel dit :

    Il serait peut être préférable de ne sous corriger qu’un oeil (l’oeil non directeur) pour vous permettre d’être plus à l’aise en vision de loin (technique de « monovision »). Il est possible de tester cette modalité en utilisant une lentille un peu moins « forte » du côté de l’oeil non dominant (ex: retirer 1 ou 1.5 D en valeur absolue à la puissance de la lentille concernée).

  18. Marion dit :

    Bonjour,
    Merci pour le contenu de ce site, les informations très intéressantes qui y figurent et vos réponses toujours très claires.
    J’ai 45 ans avec une myopie (od : -6 ; og : – 4,5) plus ou moins évolutive depuis l’âge de 17 ans. Je deviens « naturellement » presbyte.
    Pour compenser cette presbytie, mon ophtalmologue a diminué ma correction de myopie (env.-0,5) mais je me retrouve très gênée en vision de loin (testée avec lentilles) à ne pas voir les panneaux routiers à moins de 5m et j’ai l’impression que cela peut être à l’origine de céphalées que j’ai développées alors que j’avais cette nouvelle correction.
    Je remets donc actuellement mes « anciennes » lentilles et cherche à joindre désespérément mon ophtalmologue car des lunettes sont en confection avec la correction prescrite.
    Qu’en pensez-vous ?
    Un grand merci par avance pour votre aide.
    Bien à vous.

  19. Dr Damien Gatinel dit :

    Non, car il est possible d’envisager une correction différenciée (monovision) qui laisse l’oeil non dominant légèrmment myope pour permettre une certaine indépendance à la correction de près. La myopie de -5.50 n’est par ailleurs pas très confortable en vision de près de toutes façons (le travail sur écran et la lecture ne sont pas possibles sans lunettes sauf en se « collant le nez » sur l’écran ou le livre);

  20. ARIELA DADIA dit :

    Bonjour Docteur,

    J’ai 43 ans et myope avec une correction à -5.50 ( avec les lentilles ) pour les 2 yeux.
    Est ce qu’il est trop tard à 43 ans de faire la chirurgie étant donné que la presbytie arrive !

    Merci de votre aide,
    Cordialement,

  21. Dr Damien Gatinel dit :

    Une correction totale de votre myopie expose à un ressenti des premiers effets de la presbytie vers 43 ans. Si vos ne faites pas l’intervention, la presbytie sera également présente, mais en retirant vos lunettes, vous pourrez continuer à lire sur écran et de près (à condition que les caractères de près ne soient pas trop fins au terme de l’évolution de la presbytie). Vous pourriez idéalement corriger uniquement l’oeil gauche pour gagner en vision de loin et conserver la myopie de l’autre oeil pour la vision de près. Il est facile de tester ce type de correction (monovision) en ne portant qu’une lentille d’un côté. Sinon, une correction bilatérale est possible et une retouche pourra être envisagée au moment de la presbytie, mais il est bien entendu préférable que le différentiel de correction soit confortable pour vous (n’hésitez pas à faire des tests en lentille).

  22. Loubna dit :

    Bonjour Docteur,

    J’ai 38 ans, avec une correction de -0,75 pour l’œil gauche ; -1,50 pour l’œil droit avec un léger astigmatisme de ce côté. Quel bénéfice pourrais-je trouver à me faire opérer de la myopie maintenant ? Quelles conséquences pour la suite, en terme de correction une fois la presbytie présente ? En vous remerciant pour votre réponse. Cordialement.

  23. Dr Damien Gatinel dit :

    La présence d’un primse rend probablement difficile la réalisation d’un équipement en verres progressifs confortable en vision binoculaire. Il est plutôt recommandé de recourir à des corrections monofocales a priori.

  24. lagourette dit :

    Bonsoir Docteur
    J’ai 73ans j’ai toujours porté des lunettes simple foyer une paire de loin et une de près et j’aimerais des verres progressifs pour avoir une seule paire mon optalmo m’a fait une ordonnance pour, mais au cas où, une pour simple foyer… j’ai été opérée de la cataracte il y a plusieurs années et en 2015 de la rétine 3 fois que me conseillez-vous de faire j’ai peur de ne pas m’y adapter;quels verres seraient bien pour moi SVP de plus j’ai un prisme sur l’oeil droit ;voici mon ordonnance
    oeil droit: Plan(-1.25) 25°
    Prisme: +500 base inférieure
    Addition: +2.75
    oeil gauche: -0.25
    Merci d’avance Docteur pour votre réponse

  25. Dr Damien Gatinel dit :

    Faites confiance à votre OPH: il n’y a pas de réponse univoque (ceci dépend du design optique de la multifocalité de la lentille), mais cela peut faire sens et découler d’observations empiriques.

  26. Fred dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 55 ans et suis porteur de lentilles journalières pour corriger une myopie forte : -6.00 à gauche (oeil directeur suite à opération décollement de retine à droite en 1993) et -6.50 à droite. Pour corriger une presbytie naissante avec des lentilles multifocales (addition Medium) au lieu de lunettes loupes, mon ophtalmo me conseille d’augmenter légèrement la puissance de correction en vision de loin sur mon oeil gauche pour passer à -6.25. Selon vous, cela est-il judicieux ou faut-il conserver la correction de myopie initiale avec les multifocales ?
    Merci par avance de votre réponse.

  27. ghjm (nom collectif) dit :

    bonjour,

    j’ai opté pour une correction (-2, -2.5) pour la myopie et (0.5) pour l’astigmatisme.
    excellents résultats au quotidien pour la lecture et le travail sur écran (0.3-1.0m de zone de confort). c’est moins bon ensuite et inutilisable au-delà de 3 m, mais totalement adapté à mon usage le plus fréquent.
    à recommander à tous les myopes avec une presbytie installée.
    il y a des offres 1er prix (25-40€) monture+verres chez tous les opticiens :)

  28. Dr Damien Gatinel dit :

    La presbytie survient de manière inéluctable, que l’on soit opéré ou non de myopie, avec le même degré. Un patient opéré de myopie et devenu « emmétrope » sera presbyte au même âge, en moyenne, qu’un patient qui était naturellement « emmétrope ». Ce que sous entendent certains ophtalmologistes, c’est qu’en raison du fait que la myopie permet de lire de près sans lunettes (quand on est presbyte), l’intervention réalisée pour corriger la myopie ôte logiquement cette possibilité. Cependant, un patient opéré de LASIK et devenu presbyte peut bénéficier d’une retouche sur l’oeil non dominant et destinée à réintroduire un léger degré de myopie pour favoriser la vision de près (technique dite de « monovision »). Les retouches sont possibles en LASIK à n’importe quel moment du suivi opératoire, ce qui confère un avantage certain pour cette technique. De nombreux myopes devenus presbytes on bénéficié de ce type de reprise tardive.

  29. Xavier dit :

    Bonjour cher docteur,

    J’ai 35 ans, Je porte des lunettes depuis L’âge de 6ans et Je réfléchi à me faire opérer de la myopie. Cependant mon chirurgien m’a mi en garde D’une possible presbytie a 43 ans du fait de mon âge en me disant qu il aurait été préférable de la faire avant. Ma question est la suivante si je me fais opérer est ce que j’augmente mes chances d’être presbyte Rapidement et si oui mon degré de presbytie sera t’il plus important que prévu ou est ce que ça ne changera rien opère ou non j’aurai la même presbytie et au même âge ?
    J’espère avoir été suffisamment clair, en vous remerciant d’avance pour votre retour
    Cordialement

  30. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori ces symptômes n’évoquent rien de grave, mais il est possible que vous ressentiez plus l’effet d’une « presbytie » dans les couleurs imprimées en rouge qu’en vert ou bleu, pour des raisons de chromatisme et de réfraction (ceci en vision rapprochée).

  31. Marie dit :

    Bonjour cher Docteur,

    Depuis que je suis presbyte (légèrement) en plus de myope j’ai des des sensations inconfortables. Pour l’instant je n’ai pas fait mes lunettes progressives, je suis fort myope —5,50 œil gauche et loins 6,50 œil droit. J ai 46 ans, j’ai fait des examens et ils sont bons pourtant j suis gênée par la lumière et par certaines couleurs (rouge vif, vert éclatant, les orange.) mais surtout en extérieur pas chez moi.

    Qu’en pensez-vous?

    Bien à vous

  32. Dr Damien Gatinel dit :

    Si vous êtes presbyte, il faut essayer une correction par verre progressifs. Si vous ne souhaitez qu’une correctino pour la vision intermédiaire, qui correspond à une vergence de -1.75D environ, alors vous pourriez effectivemeent essayer des verres de puisse -2D ou proche, ce qui vous permettra de voir net de près à 70 cm environ.

  33. ghjm (nom collectif) dit :

    demande intiialement postée le 4 septembre 2019 à 15 h 06 min

    bonjour,
    je suis myope (og -4, od -4.5) et astigmate (0.5)
    aujourd’hui également presbyte.
    situations confort : vision 0.8m-infini avec lunettes et 0.10-0.30m sans lunettes
    situation inconfort : 0.3-0.8m
    est-ce qu’une correction faible (-1 à -2) de myopie résoudrait mon problème pour la vision intermédiaire ?
    merci

  34. Dr Damien Gatinel dit :

    Les sensations locales sont plutôt liées à la petite cicatrice cornéenne et devraient s’estomper. Concernant le degré de myopie laissé, il est destiné à vous permettre de lire sans lunettes, mais vous aurez effectivement besoin d’une correction pour la vision de loin. Peut être le chirurgie a t’il prévu de laisser un peu moins de myopie sur le deuxième oeil, ce qui peut vous fournir une meilleure vision en intermédiaire. On peut remettre des lentilles après chirurgie de la cataracte.

  35. Dr Damien Gatinel dit :

    Il faut revoir le problème avec l’opticien qui a réalisé l’équipement pour comprendre l’origine de votre gêne: correction? type de verre et correction éventuelle d’un astigmatisme, etc.?

  36. Dr Damien Gatinel dit :

    Tout dépend de la stratégie de correction visée par votre chirurgien. Il a du en principe vous expliquer que l’on peut laisser un peu de myopie du côté de l’oeil non directeur (monovision). Si la myopie laissée n’est pas suffisante (en cas de légère surcorrection de l’effet délivré, ce qui produit donc une moindre sous correction de la myopie qu’excompté), alors vous pouvez ressentir une gêne en vision de près. Celle-ci est bien entendue liée à la presbytie qui débute vers la quarantaine.

  37. Lolita dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 46 ans et je me suis fait opéré de la myopie avec une chirurgie au laser. J’y voyais très bien de prés jusqu’à cette opération. Le chirurgie à corrigé mon œil droit directeur à 10/10 et l’œil gauche a 9/10. cela va faire un mois et ma vision de prés n’est pas du tout nette. Mon travail d’infirmière me demande une précision de prés importante (je n’ai pas pu retirer des points… je n’étais pas sure de couper que les fils, je fais les prises de sang à la sensation du touché… heureusement que c’est un geste que je maîtrise mais cela m’handicape beaucoup) Je vais revoir le chirurgien qui m’a opéré mais je me demande si je dois lui demander de me represcrire des lunettes de prés ou si je dois être patiente ? est ce que ma vue va évoluer en mieux ou pas parce qu’il ne m’est pas possible de continuer à travailler dans ces conditions. Je vous remercie des précisions que vous m’amènerez.

  38. Véro dit :

    Bonjour,
    Je suis myope et je rencontre un problème avec mes nouvelles lunettes. J’ai consulté mon ophtalmo qui n’a pas constaté de changement de vue. J’ai donc changé de lunette + verre mais impossible de les supporter. Je suis un peu perdue car mon opticien a fait les mêmes réglages qu’avec mon ancienne monture. Que peut-on faire de mieux.?
    Je vous remercie à l’avance pour vos conseils.

  39. TRACLET dit :

    Bonjour
    J’ai 44 ans et avais une correction simple de myope jusqu’à il y a deux ans : -4,25 OG et -3.75 OD. En deux ans ma vue a énormément baissé avec une myopisation très forte (-9) un astigmatisme et une incapacité à être corrigée de près et de loin. On m’a alors découvert un Kératocône de stade 1 que les spécialistes considèrent stable et pense présent depuis longtemps. Par contre face à une opacité du cristallin à priori galopante depuis six’ mois on vient de m’operer De la cataracte OG et demain OD. Cette cataracte peut elle expliquer la décompensation de Mon astigmatisme irrégulier qui jusqu’alors n’était pas du tout corrigé
    – le chirurgien sur l’OG a choisi de laisser myopie de -2.75. Résultat je vois seulement à 33 cm et flou après que ce soit en intermédiaire ou loin de cet œil. Le droit lui … ne voit quasi rien même s’il est censé être moins pire que le OG .
    Plusieurs questions
    – depuis l’opération (1 semaine ) j’ai comme un gène (comme une lentille coincée ) dans l’œil OG sur l’extérieur gauche à l’intérieur de la paupière . Est-ce une conséquence de l’incision : du fait du keratocone la ton fait de façon spéciale ?
    – après l’opération du deuxième œil verrais je seulement aussi à 33 cm sur l’OD ? Malgré tout Cela améliorera t’il un peu ma vision de loin sans correction ? Et mes yeux seront ils plus « équilibrés » car en ce moment j’ai des sensations vertigineuses comme si mon écart était « anormal »
    – pourrais je remettre des lentilles pour voir de loin ? Sous combien de temps ? J’y étais très bien habituée . Et à ce moment la verrais je ,comme avant, pour travailler sur ordinateur ou de près aussi, pour lire, mais en portant les lentilles ?

    Un grand merci pour le temps que vous me consacrerez

  40. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est fortement recommandé que vos effectuiez un test en lentilles de contact pour simuler cette différence de correction (monovision). Si vous tolérez cette différence, alors elle peut être reproduite en chirurgie réfractive; sinon, une correction bilatérale de la myopie est préférable, avec port de lunettes pour la lecture en postoépratoire. Le test en lentilles avant chirurgie évite bien des soucis en postopératoire et est très commode à réaliser.

  41. Claudot dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 47 ans et une myopie de -9 à chaque œil avec un début de presbytie. Je porte des verres pour myopie uniquement.
    Si j’opte pour une chirurgie, on me propose de choisir entre mettre mon œil directeur gauche a 10 et l’oeil droit a -2 dioptrie pour prévenir la presbytie à venir ou alors, une chirurgie pour mettre mes yeux à 10/10. Que pouvez vous me recommander et à quoi s’habitue t on le mieux ?

  42. Dr Damien Gatinel dit :

    Avec une correction en lentilles proche de -0.75 à l’oeil droit et -1.25 à l’oeil gauchen vous devriez être en mesure de pouvoir travailler de près et sur ordinateur, en réservant la correction lunettes pour la vision del oin.

  43. Myriam dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai une myopie de (-2.75 gauche) et (-2 droit) et aussi une presbytie (+1 des deux yeux). Je travaille beaucoup à l’ordinateur, lecture de documents et courriel sur téléphone. Lorsque je mets mes lunettes, j’ai beaucoup de difficulté à lire, donc je dois les enlever. Aussi, je suis fatiguée de porter des lunettes, j’aimerais retourner au port de verres de contact, ce que je ne peux faire pour les problèmes de lecture. Est-ce que ce serait une bonne option, d’avoir des verres de contact avec correction pour l’ordinateur (vision intermédiaire) et ajouter une lunettes pour la vision de loin lorsque je ne suis pas à l’ordinateur. Si oui, quelle serait la force souhaitable des verres de contact pour l’ordinateur ? J’ai essayé la monovision et cela me dérange trop. Je vous remercie à l’avance pour vos conseils.

  44. Dr Damien Gatinel dit :

    Il parait effectivement assez opportun de vous proposer une correction en monovision (« bascule ») car la presbytie se manifeste justement vers l’âge de 43 ans en moyenne (en réalité le processus de perte progressive de l’accommodation débute dès la naissance, mais ce n’est que vers la quarantaine qu’il n’est plus assez efficace pour permettre de voir à la distance habituelle de lecture). La monovision peut perturber l’appréciation des distances (ex: tennis) car celle-ci repose sur la vision binoculaire). Le port d’une lentille de contact de manière occasionnelle (le temps d’un match ou d’un long trajet en voiture par exemple) doit permettre de solutionner l’inconfort visuel lié à ces circonstances visuelles particulières). Une différence de 2 dioptries est parfois un peu difficile à tolérer au début, mais avec le temps, le système visuel (cérébral) s’adapte et on peut alors bénéficier d’une indépendance quasi totale à la correction en lunettes de loin et de près.

  45. Luciole dit :

    Bonjour Docteur.
    J’envisage une oepration en monovision car je suis myope mais pas encore presbyte. On doit corriger ma vision de loin sur oeil droit et ne toucher a rien sur le gauche. Correction a -3 sur droit et -2 a gauche. J’ai simuler la monovision en retirant ma lentille gauche pendant une semaine. Cela est supportable au quotidien malgre les effets de la perte de la vision binoculaire.
    Je pratique le tennis de maniere intensive. La simulation de la monovision me perturbe sur l’appreciation de la balle. Est ce qu’en vraie monovision, cela disparaitra ou est ce que cela durera.
    Est il opportun de plus de tenter la monovision dans al mesure ou je ne suis pas encore presbyte (43 ans).

    Merci d’avance de votre reponse.

  46. Dr Damien Gatinel dit :

    Votre ophtalmologiste a raison de vous inciter à ne pas opter pour une myopie supérieure à -4D; avec celle-ci, vous devriez pouvoir continuer à exercer une très bonne acuité visuelle en vison de près sans lunettes: broderie, lecture, etc. seront possibles sans lunettes. De loin sans lunettes, vous verrez toutefois toujours trop flou pour vous passer de correction, mais cela ne vous gêne pas.

  47. Dr Damien Gatinel dit :

    La vision procurée par les lentilles multifocales est souvent moins bien tolérée par les myopes que par les hypermétropes. Pour corriger la myopie et compenser la presbytie, la technique la plus efficace chez les myopes presbytes est la monovision, où l’on corrige en totalité la myopie du côté de l’oeil dominant, tout en la corrigeant partiellement du côté de l’oeil non dominant (cette myopie légère résiduelle « compense » alors la presbytie, en permettant une certaine autonomie en lecture non corrigée). Il est tout à fait possible de tester cette solution avec des lentilles de contact adaptées (par exemple, si l’oeil avec -4D est l’oeil non dominant, on prescrit une lentille de -2.50 D au lieu de -4D, et dans le cas d’un oeil droit non dominant, une lentille de -2.00 D de ce côté). Si la monovision est bien tolérée, alors elle peut être programmée pour la correction de la myopie au laser (LASIK ou PKR).

  48. Jean-Marc LE ROUZIC dit :

    Bonjour,
    Je suis Myope (-3.5D G et -4D D) et presbyte (+1.5) à 49 ans
    Pas satisfait des lentilles multifocales (Menicon), qualité de vision de loin affectée, surtout la nuit (léger flou)
    Je ne veux pas porter mes lunettes multifocales (la vision est meilleure qu’avec les lentilles), je suis trop habitué à mes lentilles!!
    En plus J’ai un traitement (Ganfort/collyres) pour la tension oculaire
    Une suggestion de lentilles Multifocales performantes, une intervention chirurgicale,autre,…
    Merci d ‘avance pour votre retour et vos suggestion
    Cordialement,

    Jean Marc L.

  49. Marie-Suzanne Soulet dit :

    Bonjour Docteur Damien, merci pour votre démarche « éclairante ». Je suis myope (-8 et-9), bien corrigée par le port de lentilles jusqu’à aujourd’hui. J’ai 63 ans et l’ophtalmologue a détecté une cataracte (assez importante paraît-il). Je tiens à ma très bonne vision de près sans lentilles (couture, broderie…) qui est bien moins confortable avec lentilles +lunettes de près. Je voudrais donc garder ma myopie; le chirurgien consulté me dit ne pas pouvoir me laisser une myopie plus importante que -4 en cas d’intervention de la cataracte. Est-il possible d’opérer uniquement la cataracte (opérer ma myopie ne m’intéresse pas)? Sinon, une vision de près quand on a une myopie à.-4 est-elle confortable pour des activités de grande précision ?

  50. Dr Damien Gatinel dit :

    En ce qui concerne votre latéralisation oeil de loin/non dominant, oeil de près/dominant: si cette combinaison vous convient, il n’est pas forcément utile de la contrarier. L’opération (sur l’oeil non dominant) visera à corriger sa myopie. L’autre oeil (le dominant) demeurera myope. Si cette myopie est égale ou supérieure à -2 Dioptries, elle suffira à pallier la presbytie présente et à venir. Les suites opératoires varient d’un patient à l’autre: en général, on observe des suites simples, résolutives en quelques jours (sensation de « gêne » localement, vision un peu fluctuante, etc.). Un traitement d’un mois (collyres antibiotiques et antiinflammatoires) est prescrit le jour de l’intervention. J’opère et consulte à l’Institut Noémie de Rothschild, au 44 avenue Mathurin Moreau, dans le 19e, à côté du batiment principal de la Fondation Rothschild.

  51. YanGil dit :

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces explications et réponses aux questions.
    Myope depuis une trentaine d’années, j’en ai 56, j’utilise la « monovision » depuis 18 mois en n’utilisant qu’une lentille de -2,75D.
    Je travaille sur ordinateur et lis beaucoup (métier/loisir), et ce procédé est également adapté pour déchiffrer la signalétique dans la rue et dans le métro.
    Je souhaite maintenant subir une chirurgie réfractive pour arrêter définitivement de porter lentille le jour et lunettes le soir.
    Mais à la lecture de ce qui précède, un problème semble se poser, car c’est mon œil non dominant que je corrige avec une lentille pour voir de loin, laissant mon œil dominant (le gauche) sans correction, et je m’y suis bien habituée, n’éprouvant rien d’autre que des picotements à l’œil qui porte cette lentille.
    Question 1 : dois-je changer de stratégie en vue de me faire opérer de l’œil dominant pour voir de loin en posant la lentille sur mon œil gauche (dominant) ? J’ai essayé aujourd’hui et une céphalée persistante s’est déclenchée en moins d’une heure.
    Question 2 : combien d’années plus tard (en moyenne) faudra-t-il se faire réopérer (myopie + presbytie sur un œil), c.-à-d., quelle est la durée moyenne du bénéfice d’une telle intervention à la cinquantaine (sinon, j’attends encore quelques années) ?
    Question 3 : d’après la vidéo de l’émission de santé, la patiente témoin opérée une semaine plus tôt a retrouvé une bonne vision sans aucun désagrément (douleurs, gênes, pas de flou, etc.) Or sur le site Internet de la clinique de la vision où vous officiez (et où je compte m’adresser), il me semble que les témoignages disent quasiment tous qu’il a fallu du temps (en mois) pour retrouver une vision parfaitement stable et pour en finir avec le moindre des désagréments précités : pouvez-vous « m’éclairer » ?
    Merci infiniment par avance.

  52. Dr Damien Gatinel dit :

    Votre ophtalmologiste a raison, car une opération de la presbytie chez un patient parfaitement emmétrope (excellente vision de loin sans correction) se solde immanquablement par une réduction de la qualité de cette vision (en échange bien entendu d’un gain en vision de près). C’est pour cette raison que dans certains cas, on n’opère qu’un oeil (le « non dominant ») car certains patients tolèrent relativement bien la différence de correction entre les deux yeux. En vision de loin, l’oeil dominant (non opéré) fournit les information visuelles nécessaires, et en vision de près, c’est l’inverse, l’oeil non dominant (rendu totalement ou « partiellement » myope) fournit une netteté suffisante pour la vision de près. Ce type de correction peut être simulé en lentilles de contact avant l’intervention, et correspond à la monovision (ou « bascule » dans un langage plus courant). Il n’est pas recommandé, dans un contexte professionnel tel que le votre, de recourir à ce genre de chirurgie, bien qu’en théorie, un maintient de l’aptitude est possible, puisqu’en vision de loin, il serait possible, après une telle intervention, d’utiliser des lunettes pour corriger la vision de loin du côté de l’oeil opéré (avec un verre neutre sur l’oeil dominant).

  53. ANDRE dit :

    Bonjour Docteur Gatinel,

    j’ai 47 ans, je suis pilote de ligne et vous avez opéré mon épouse de la myopie il y a quelques années, elle en est toujours absolument ravie.

    A titre personnel j’ai la chance d’avoir toujours une très bonne vision de loin, en revanche ma presbytie augmente depuis 2 ans et je suis de plus en plus gêné, surtout par lumière un peu basse. L’ophtalmo qui me fait passer la visite médicale de licence me déconseille fortement l’opération à cause des risques sur mon « outil de travail » – êtes-vous de cet avis ? qu’en pensez-vous et avez-vous déjà opéré uniquement sur presbytie ? Quels sont les risques et les avantages ? Merci de votre réponse.

  54. Dr Damien Gatinel dit :

    Tout dépend de vos ambitions visuelles. Certains myopes presbytes trouvent compliqué de porter des lentilles de loin, des lunettes en plus pour la vision de près, et souhaitent simplifier leur correction en corrigeant la myopie en totalité des deux côtés. Il est certain que dans ce cas, la vision de près requiert des lunettes (la disparition de la myopie ne permet plus de compenser la presbytie). Il est aussi possible de corriger toute la myopie sur l’oeil dominant, et partiellement sur l’oeil non dominant pour permettre une vision de près sans lunettes (technique dite de monovision ou « bascule »). Ces considérations peuvent être modulées en fonction de votre degré de myopie, etc.

  55. Dr Damien Gatinel dit :

    Concernant la vision de très près (15 cm), celle -ci n’est pas physiologique chez l’adulte: elle était possible chez vous grâce à la myopie. Pour la vision de lecture ou d’ordinateur, si vous êtes gênée, il serait effectivement envisageable de bénéficier d’une retouche.

  56. Verena dit :

    Bonjour,

    j’ai 40 ans et cela fait 3 semaines que j’ai subi la chirurgie réfractive pour une myopie (-5,5 des deux yeux) incluant une anticipation de la presbytie. cependant, bien que je vois très bien de loin maintenant , j’ai du mal à me faire à la monovision surtout pour la vue de près ( lecture et ordi). Par ailleurs, je ne vois plus de très près (-15 cm) alors que ma vue était impeccable avant l’intervention… du coup, je me demande comment cela se passera lorsque la presbytie arrivera vraiment.
    Ma question est : puis-je recourir à une nouvelle correction uniquement de la myopie et non la presbytie puisque le retour aux lunettes sera de toute évidence inévitable. Par la même, vais-je retrouver ma vision de très près ?

  57. Stéphanie dit :

    Bonsoir, j’ai une myopie qui a évolué longtemps… Elle est aujourd’hui stable à -5 de chaque côté… Je vais avoir 40 ans, mon ophtalmologiste me déconseille une opération de ma myopie, en raison d’une possible presbytie dans les années à venir… Je porte des lentilles depuis 23 ans, les lunettes, même affinées sont difficilement portables (très flou tout autour, confort de vision bien moindre)… Que me conseillez vous ? D’avance merci…

  58. Dr Damien Gatinel dit :

    En général, l’addition la plus faible (low) est destinée à l’oeil « dominant ». L’oeil dominant est majoritairement le droit dans la population, mais cela peut bien sûr être l’inverse. Il est préférable de vous procurer un double de l’ordonnance auprès de votre praticien.

  59. SIROTTEAU dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai une très forte myopie depuis toujours (50 ans auj) : -9,50 OD et -9 OG et porte des lentilles depuis 30 ans
    Avec l’apparition de la presbytie j’utilise des lentilles multifocales mais les low ne sont pas assez puissantes et les med trop…. Du coup mon ophtalmo m’a prescrit un low pour un oeil et un med pour l’autre… sauf que je ne retrouve plus l’ordonnance… Doit-on prendre le low avec la plus forte correction myopie (OD pour moi ?) ou le contraire ?
    Merci à vous

  60. Dr Damien Gatinel dit :

    Il n’est pas rare d’observer une légère réduction de la myopie lors de l’installation de la presbytie. Les mécanismes à l’origine de cette variation de sont pas bien élucidés. Sachez qu’il n’existe pas une correction « unique » pour un oeil myope fort. En effet, en fonction du diamètre de la pupille, et des conditions d’examens, voire de préférence subjectives, un myope dit de -7.50 pourra être plus à l’aise avec un verre de -7.75D pour la conduite de nuit, et un verre de -7D pour travailler sur un écran bien illuminé. Pour déterminer l’éligibilité à une chirurgie, il faut effectuer un bilan ophtalmologique orienté (bilan préopératoire de chirurgie réfractive).

  61. Lili Mercier dit :

    Bonjour Dr. Damien,

    J’ai une myopie de -7,50 et presbytie de +1,50 oeil droit et gauche depuis le dernier examen de la vue en 2016. Et je porte des lunettes juste avec la correction de la myopie, cependant, je veux ajouter ma presbytie à ma prochaine paire de lunette ou peut-être une chirurgie.
    Selon mon dernier examen de la vue en date du 30 août 2018, ma myopie se saurait amélioré de -0,50 et ma presbytie a augmenté de +0,25, donc myopie à -7,00 et presbytie à +1,75.
    La question que je me pose est comment est-ce possible que ma myopie se soit amélioré ??? et que je vois très très bien de loin à du -7,50 avec mes lunettes de 2016 sans la presbytie ???? Éventuellement je vais acheter une nouvelle paire de lunettes et ajouter ma presbytie de +1,75, est-ce que je dois garder ma prescription de myopie à du -7,50 ou du -7,00 ??? Et une autre petite question, est-ce que je serais une bonne candidate pour une chirurgie ???

    Merci énormément pour les réponses, bonne journée !

  62. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est légitime d’envisager une chirurgie de la cataracte dans votre cas. Une correction différenciée (réduction totale ou quasitotale de la myopie sur l’oeil dominant et une sous correction légère sur l’oeil non dominant pour la vision intermédiaire ou de près) pourra minimiser le recours aux lunettes en postopératoire. Des lunettes d’appoint (non progresssives) pourront vous être prescrites pour les activités qui sollicitent beaucoup la vision de loin (conduite, spectacles) ou de près (lecture prolongée de petits caractères). Vous pouvez consulter un ophtalmologiste qui pratique la chirurgie de la cataracte.

  63. Lecherbonnier dit :

    Monsieur,
    Merci pour cet article fort intéressant et ces échanges enrichissants.
    J’ai pour ma part développé une myopie héréditaire à l’âge de 6 ans et j’en ai à présent 50.
    Je porte des lentilles souples hydrophiles depuis 1985 (hydron Z6 durant quelques années, puis baush et lomb purevision et maintenant purevision 2).
    j’ai une correction des yeux assez importante :
    – 6.75 OD et OG
    J’ai aussi un suivi annuel en raison d’une toxoplasmose congénitale déclarée il y a 20 ans et cicatricielle depuis.
    J’ai souhaité me faire opérer de ma myopie il y a 10 ans maintenant, mais cela a été refusé en raison d’un tout début de cataracte au niveau de l’œil droit (œil également le plus touché par la toxo.).
    Depuis environ 1 an, après refus de l’ophtalmologiste consulté alors pour un port de lentilles bifocales, je porte des lentilles traditionnelles (pour vue de loin) et j’ai des lunettes à verres progressifs (peu efficace, je cout et lis à environ 15 cm sinon, je vois flou).
    La cataracte continue aussi son chemin et attaque aussi l’œil gauche à présent.
    Y-aurait-il une possibilité de chirurgie qui me permettrait de mieux voir, même si je dois porter des lunettes de correction pour la presbytie.
    Je vous avoue être perdu et je ne sais plus où ni avec qui prendre rendez-vous.
    Un rendez-vous avec un chirurgien est-il plus judicieux qu’un ophtalmologiste seul ?
    Je vous remercie par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à ce message et de la réponse que vous voudrez bien y apporter.
    GLL

  64. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est parfois difficile de corriger la myopie et la presbytie, car les myopes sont assez exigeants en vision de loin et de près (cette dernière étant généralement excellente sans correction – du fait de la myopie). Si on favorise trop la vision de près en lentilles multifocales, on pénalise alors la vision de loin… Un compromis est généralement nécessaire, commme dans votre cas, et il faut parfois une correction lunettes additionnelles pour la vision de près confortable.

  65. Dr Damien Gatinel dit :

    Il faut que vous essayiez les différents types de correction (tous possibles a priori) pour décider. Rien ne remplace le vécu personnel avec les verres progressifs, les lentilles multifocales, ou la monovision (sous correction d’un oeil pour la vision de près, l’autre oeil étant totalement corrigé pour la vision de loin).

  66. Faïla dit :

    J’ai un myopie de -4 et une presbytie de +2, pouvez me conseiller qu’est ce qui serait préférable dans mon cas, comme verres ou lentilles pour ma prescription afin de pouvoir lire, travailler sur ordinateur et voir de loin, merci.

  67. Pascale Petitrenaud dit :

    Bonjour
    Je suis très myope depuis très longtemps je porte des lentilles multifocales correction
    OG-4,5 high
    OD-7.5 médium
    Il a fallut de multiples essais avant de trouver le bon compromis sans zone flou.
    Je vois bien dans l’absolu mais suis obligée de porter des lunettes correctrice de p près malgré tout. Que puis je faire ? Que pensez vous des lentilles à porter la nuit et retirer le jour qui corrigent la myopie ? Dernière question peut on se procurer en France les gouttes correctrices dont il est question dans certains articles.
    Merci de vos réponses j’ai l’impression de vivre de plus en plus dans le flou et le sombre.

  68. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible de corriger la vision de loin et la vision de près avec des verres progressifs, à condition que ceux ci soient bien tolérés par les patients.

  69. Dr Damien Gatinel dit :

    Tout dépend de ce que l’on entend par « corriger la presbytie ». D’un point de vue anatomo-fonctionnel, corriger la presbytie reviendrait à restaurer la fonction accommodative (liée à la souplesse du cristallin, qui se réduit avec le temps et est la cause primitive de la presbytie). Cependant, il est vrai qu’un myope faible (entre -1.50 D et -3.50 D) et devenu presbyte peut « compenser » sa presbytie en retirant ses lunettes. La myopie est définie par l’existence d’une vision nette de près pour un oeil non accommodant (cf la position du punctum remotum qui n’est pas à l’infini mais à une distance plus rapprochée). Un punctum remotum situé à 40 cm (soit 1/0.4 m = 2.5 D de myopie) permet une lecture très confortable sans effort. Pour autant, la presbytie existe: ce même myope éprouvera des difficultés à la lecture s’il porte ses lentilles correctrices.

  70. Bénie Abdoulaye tanoh dit :

    Merci docteur pour cette belle rédaction sur la presbytie et la myopie… je suis étudiant en médecine,y’a une question qui me tracasse :j’aimerais savoir si la presbytie est corrigée par la myopie

  71. Marie dit :

    Bonjour
    Ma mére à récemment vu un ophtalmologiste. Il lui a prescrit de paire de lunettes différentes, une pour voir de loin et une pour voir de prés. Est-ce normal ?? Peut-on tout rassembler dans une paire ??

    Merci d’avance pour votre réponse

  72. Dr Damien Gatinel dit :

    Les myopes faibles (comme vous) sont généralement peu à l’aise avec les lentilles multifocales. Ces lentilles ne leur procurent pas une impression de vision nette de loin (moins bien que la vision en lentille monofocale de loin) ni de près (moins bien que la vision sans correction de près du myope). La monovision (un oeil réglé pour la vision de loin sans lunettes, l’autre pour la vision de près sans lunettes) est une solution plus adaptée. Il faudrait que vous la testiez en lentilles pour juger.

  73. Veronica dit :

    Bonjour,

    j’ai lu votre article avec intérêt il est très bien expliqué! merci… :)

    Je suis myope depuis quelques années légèrement 1.25 et 0.25 et presbyte depuis un peu plus d’un an environ j’ai 44 ans. J’ai essayé les lunettes progressives et ça a été une catastrophe, impossible de m’y habituer, j’ai même eu un léger accident de voiture avec. Du coup j’ai deux paires de lunettes mais c’est assez contraignant je trouve…

    Alors j’essaie en ce moment les lentilles progressives acuvue. Et bien, je vois bien que à mi distance… le près est super flou voir double, et le très loin aussi. Je vois bien de 60 cm à 5 mètres environ… Impossible de lire, impossible d’utiliser l’ordinateur et puis bien évidemment impossible de coudre… Je porte ces lentilles depuis 3 jours, et je ne tiens que 3-4 heures après j’ai mal à la tête.

    Je voudrais savoir si ce flou est normal, est-ce que c’est courant de voir flou au début et double, parce qu’il est évident que je ne peux pas travailler… Mon ophtalmo sincèrement ne m’écoute pas, enfin j’ai eu l’impression que pour lui ça lui est égal, donc je cherche des solutions toute seule… Votre avis serait précieux…

    Et j’ai une question bête: si le cerveaux s’habitue aux lentilles progressives un jour, ce qui me semble quand même un grand effort, dès que je les retire et que je met mes lunettes normales, vois-je voir flou?

    Merci d’avance pour vos conseils!

  74. Dr Damien Gatinel dit :

    La myopie ne devrait pas se modifier significativement (en dehors de la survenue de pathologies comme la cataracte). Il est possible d’envisager une chirurgie de la myopie, et peut être particulièrement intéressant dans votre cas de laisser une légère myopie sur l’oeil non dominant pour vous permettre de ne pas avoir à porter systématiquement une correction optique en vision de près (monovision).

  75. LANDAIS Nelly dit :

    Bonjour,
    J’ai 54 ans et ma myopie était à -6,50 et -6,25 avec un peu de presbytie. Maintenant ma myopie commence à descendre de -0,25 par œil et ma presbytie continue d’augmenter. J’aimerais me faire opérer uniquement de la myopie car je ne supporte plus mes lentilles. Les lunettes pour lire de près ne me pose pas de problème. On dit que la myopie doit être stable avant de se faire opérer, mais dans la mesure où elle descend et que la presbytie augmente est-il possible d’envisager une opération contre la myopie sans que celle-ci ne revienne.
    D’avance merci et bonne journée

  76. Dr Damien Gatinel dit :

    Vous présentez une myopie forte, qui ne permet pas de lire confortablement sans lunettes (sauf à 15 cm de l’oeil). Une correction totale de votre myopie vous permettrait de bien voir de loin, mais pas de lire sans lunettes de près en raison de la presbytie. Une solution couramment proposée est le monovision (l’oeil directeur est corrigé en totalité de loin, l’autre oeil est sous corrigé). La sous correction doit être suffisante pour vous permettre de lire au moins ponctuellement. Vous pourriez essayer une lentille de -5D par exemple. Si cette solution vous convient, elle peut être reproduite en chirurgie réfractive (ex: LASIK).

  77. Béatrice Gamba dit :

    Bonjour,
    J’ai une forte myopie (-6,5 à l’œil droit et -6 à l’œil gauche), et la presbytie commence à apparaître depuis quelques années ; je suis surtout gênée dès qu’il fait sombre. Je porte des lentilles depuis toujours, et dans un 1er temps, mon ophtalmo m’a proposé de me sous-corriger pour compenser (-6 et -5,5), mais cela ne suffit plus (la lecture est au centre de mon métier), et il m’a prescrit des lentilles multifocales -6 low et -5,5 low (+1,25). Je les supporte difficilement : yeux qui piquent, maux de tête en fin de journée, et la vision de loin devient vraiment difficile, conduire devient même dangereux. Je n’ai pas très envie de porter des lunettes… Du coup, je me demande si, de nos jours, une opération serait possible dans mon cas (quand j’étais jeune, on m’avait dit que j’étais trop myope pour qu’on puisse m’opérer).
    Merci d’avance pour votre avis.

  78. Dr Damien Gatinel dit :

    Cette différence (sous correction en vision de loin de l’oeil gauche) correspond à une stratégie de correction de type « monovsion ». La vision de loin est privilégiée du côté droit, et de près du côté gauche.

  79. Bruno Delmotte dit :

    Bonjour, j’ai 50 ans. Je suis myope et maintenant presbyte. Je porte des lentilles mutilfocales depuis 3 ans environ. La correction de près (LOW) semble devenir insuffisante, et une correction plus forte (HIGH) ne convient pas (encore). Mon ophtalmologue vient de changer sa prescription pour essayer d’améliorer ma correction de près. Qu’en pensez-vous ? Merci.

    Lentilles :

    Avant :
    oeil droit : -3.00 LOW et oeil gauche : -2.75 LOW
    Après :
    oeil droit : -3.25 LOW et oeil gauche : -2.25 LOW

    Idem pour les lunettes :

    Avant :
    oeil droit : -3.25 Add 1.50 et oeil gauche : -3.00 Add 1.50
    Après :
    oeil droit : -3.25 Add 1.25 et oeil gauche : -2.25 Add 1.25

  80. Dr Damien Gatinel dit :

    Une intervention est effectivement possible, et a priori une chirurgie de cristallin parait logique. Il est important d’effectuer un bilan orienté et d’essayer de déceler la possibilité d’une cataracte « précoce », qui pourrait vous rendre éligible à la chirurgie. Le laser n’est pas contre indiqué de manière formelle, mais statistiquement, les myopes ont généralement un cristallin déjà partiellement opacifié vers la soixantaine.

  81. Didier Cabon dit :

    Bonjour,
    J’ai 62 ans. Je suis corrigé avec des lentilles depuis 1987. De -5.25 (OG) -3.75 (OD), je suis passé en monovision il y a 6-7 ans et ma correction n’est plus que de -3.25 (OG) et -2.5 (OD). Cette solution m’a parfaitement convenu jusqu’à environ un an. Depuis, le besoin d’ajouter des « loupes » pour corriger la presbytie lorsque je lis est devenu de plus en plus indispensable. Pensez-vous qu’une opération soit possible ? Si oui, quel type d’opération me suggérez- vous ?

  82. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible que la correction que vous suggérez soit plus efficace en vision de loin, mais cela risque cependant de réduire un peu la vision de près. Tout ce qui s’ajoute en correction de loin « décale » un peu la valeur de l’addition et il y a toujours un « compromis » à trouver pour satisfaire la vision de loin et la vision de près. Les lentilles multifocales sont conçues pour créer un second foyer (pour la lecture), à partir de certains rayons lumineux qui sont donc « enlevés » au foyer de loin. En terme plus technique, les lentilles induisent de l’aberration sphérique. Il est donc normal de ressentir une petite perte en vision de loin, qui peut s’accentuer notamment dans certaines circonstances (basse lumière, vision de nuit ou dans des pièces sombres, etc.).

  83. virginie dit :

    Bonjour,
    Depuis deux ans j’ai une myopie de -1.75 OG et -1 OD.
    Je n’arrive plus à lire de près et mon ophtalmologiste m’a fait essayer la monovision mais ce système me donnait des vertiges.
    Aujourd’hui je suis en essai de lentilles progressives. je vois bien de près, mais le loin est flou.
    la correction actuelle est -1.5 Low et -1 low.
    Est ce que -1.75 low et -1low ne serait pas plus efficace?
    (je vous pose la question car mon ophtalmo est en vacances)
    merci de votre réponse

  84. Dr Damien Gatinel dit :

    La présence d’une myopie de -1D sur l’oeil dominant traduit la présence d’une légère surcorrection, qui n’a pas régressé en 11 mois. Si la vision de loin vous paraît insuffisante, une retouche est envisageable, c’est l’un des avantages de la technique LASIK.

  85. LAV dit :

    Bjr Docteur,
    Je suis opérée au lasik depuis 11 mois d’une hypermétropie +5,25 bilat.
    Résultat: OG emmétrope
    OD ( dominant) -1.
    Je ressens une forte gêne en vision de loin ( télé, conduite, course supermarché…).
    Puis je espérer à ce terme une amélioration ?
    Que faire ?
    Je vous remercie de l’attention que vous porterez à mon message.

  86. Dr Damien Gatinel dit :

    Vous pourriez essayer de ne corriger qu’un oeil, a priori le droit de loin (ex en lentille) et vérifier que la légère myopie de l’oeil gauche suffise à vous permettre de lire, au moins ponctuellement, sans lunettes. Si cette stratégie (monovision) vous convenait, vous pourriez alors même envisager une retouche pour corriger la myopie de l’oeil droit. Il est également possible de tester une correction unique de loin de l’oeil gauche (en lentille toujours). La vision de près sera suffisante grace à la myopie résiduelle de l’oeil droit, mais vous risquez d’avoir un peu de mal à tolérer l’écart entre les deux yeux.

  87. lavie dit :

    bonjour,
    j’ai suivie une operation des yeux , il y a 6 ans, car j’avais une tres forte myopie qui a ete totalement reussie…
    Auj, je suis à nouveau myope et presbyte (og -0.75 et -2 od)..
    je n’arrive pas à trouver une correction correcte pour moi.
    Avec les 2 lentilles, je ne vois rien de pres donc port de lunettes et vue de loin floue, La nuit je suis très gênée par les phares des voitures ..La luminosité me gène et je vois un halo autour des lumières..j’ai essayé les lentilles progressives mais je m’y habitue pas.
    Que faire?
    Merci

  88. Dr Damien Gatinel dit :

    La solution que vous avez exposé me paraît excellente puisqu’elle vous convient ! Il n’y a pas de risque à effectuer une monovision, même en alternant l’oeil de loin et l’oeil de près. A priori il n’y a rien de dommageable à redouter avec le temps.

  89. Carole J dit :

    Bonjour, merci pour cet article bien rédigé et intéressant .
    permettez-moi une autre question . j’ai trouvé comme solution à ma presbytie en tant que myope le faite de ne porter qu’une lentille de contact sur deux , en changeant d’oeil d’ailleurs, en me disant que je l’ai fatiguait ainsi de façon alternative . ;-)
    je n’ai pas mal à la tête ou de sentiments d’inconfort mais est-ce que cette pratique peut-être dommageable à terme ? je n’ai pas eu de bonnes expériences dans le cadre d’interventions chirurgicales et opérer mes yeux n’est donc pas une option pour moi .

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *