+ +

Questions fréquentes

  1. Qu'est-ce que la chirurgie réfractive ?

    La chirurgie réfractive regroupe l'ensemble des techniques chirurgicales destinées à la correction des erreurs réfractive de l'oeil. (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie). Elle ne peut être effectuée que par une chirugien ophtalmologiste qualifié. Les techniques de correction reposant sur le principe du remodelage cornéen par le laser excimer (LASIK, PKR, LASEK, Epi LASIK, etc...) sont les plus pratiquées. Dans certaines indications, d'autres techniques de corrections peuvent être proposées (pose d'implants réfractifs)..

  2. Que signifie le mot LASIK ?

    LASIK : c’est un acronyme de Laser in Situ Keratomileusis (kératomileusis par laser in situ). Kerato, mileusis et in situ sont des mots d’origine grecque qui signifient respectivement « cornée », « former », « au sein de ». Cette technique se réfère à l’utilisation du laser excimer pour remodeler la cornée en profondeur afin de compenser un défaut optique .

  3. Qu'est-ce que le LASIK?

    Le LASIK est un procédé chirurgical cornéen qui permet la correction d'un large éventail de myopies, d'hypermétropies et d'astigmatismes. La technique du LASIK comporte trois temps principaux : la découpe puis soulèvement d’un volet cornéen superficiel, la délivrance du faisceau laser sous le volet et enfin la repose du volet sur le tissu cornéen remodelé. Elle s’effectue sous anesthésie locale par collyres.

  4. Qu'est ce que la PKR ?

    La PKR ou photokératectomie à visée réfractive repose sur un principe similaire au LASIK, les 2 procédés utilisant un laser à excimère pour remodeler la cornée. Pendant la KPR, l'épithélium est pelé délicatement après administration de gouttes anesthésiques pour insensibiliser la cornée. La KPR se caractérise par une guérison plus longue et douloureuse que le LASIK, car il faut attendre que l’épithélium repousse à la surface de la cornée remodelée, ce qui prend quelques jours. Si l’intervention est indolore, une sensation de gêne, de brûlure survient dans les heures qui la suivent et dure en général moins de 24h. La plupart des chirurgiens recouvrent la surface de l’œil avec une lentille de contact spéciale à la fin de l’intervention ce qui permet, en plus de la prise d’antalgiques, de rendre la douleur post opératoire tout à fait supportable. Les résultats optiques de la PKR sont équivalents à ceux du LASIK pour les myopies faibles et moyennes, et pour l’astigmatisme myopique.

  5. Qu’est ce que le LASEK ?

    Le LASEK est une technique dérivée de la PKR dont il partage les temps principaux ; à la différence que l’épithélium préalablement pelé est repositionné à la surface de la cornée après délivrance du faisceau laser. Cette variante a été proposée pour réduire la douleur et l’inflammation transitoire observée après les techniques de contact. Elle est préconisée en cas de myopie forte, quand l’ épaisseur de la cornée ne permet pas la réalisation d’un LASIK.

  6. Qu’est-ce que l’épi LASIK ?

    L’épiLASIK est une technique ou le pelage épithélial est effectué de façon automatisée avec une épi-kératome. Il s’apparente au LASEK dont il vise à augmenter la reproductibilité, le pelage épithélial n’étant plus manuel mais automatisé.

  7. Qu'est ce que le LASIK "tout laser" (LASIK 100% laser, "all laser" LASIK, etc.) ?

    Le LASIK consiste en la découpe initiale d'un capot (ou volet) superficiel qui permet d'accéder à l'épaisseur de la cornée où est ensuite délivrée la photoablation correctrice au laser excimer. Quand la découpe initiale du capot est effectuée par un laser femtoseconde (et non un microkératome mécanique), on peut parler de "LASIK tout laser".

  8. Depuis quand effectue-t-on des chirurgies au LASIK?

    Le LASIK est une technique très diffusée à l'échelle internationale depuis une dizaine d'années. La première intervention remonte au début des années 90 et de nombreux essais cliniques ont ensuite été effectués en Europe et aux USA. Il est important de notre que les principaux temps constitutifs de la technique du LASIK bénéficient d’un recul certain puisque la chirurgie par remodelage cornéen existe de puis plus d’un demi siècle. C’est l’utilisation du laser à excimer qui est plus récente et à permis grâce à sa précision et l’absence d’effets thermiques collatéraux de raffiner la technique de remodelage cornéen à visée réfractive dont il existe aujourd’hui deux variantes principales : le LASIK (le laser est délivré en profondeur après découpe d’une fine lamelle cornéenne) et la PKR (PhotoKeratectomie à visée Réfractive) le laser est délivré en surface). La PKR a été développée à la fin des années 80 et a rapidement supplanté par sa précision et sa sécurité l’ancienne technique de kératotomie radiaire qui consistait en la réalisation d’incisions cornéennes en rayons de bicyclette réparties sur le pourtour de la cornée. Plus récemment, la PKR a évolué pour donner naissance à des variantes comme le LASEK ou l’EpiLASIK.

  9. Qui peut bénéficier de la chirurgie au laser excimer ?

    Les myopes, hypermétropes et astigmates peuvent bénéficier du LASIK ou de la PKR. Pour ce faire, ils doivent être motivés par le désir de s'affranchir totalement ou de réduire fortement leur dépendance aux verres correcteurs et accepter les risques de l'intervention. Les myopes presbytes peuvent bénéficier du LASIK et être débarrassés du port de verres correcteurs pour la vision de loin, à condition d’accepter l’idée du port de verres correcteurs pour la lecture. Il est également possible de proposer aux myopes presbytes la technique de monovision (ou bascule) qui privilégie la vision de près sur un œil par le biais d’une légère sous correction.
    Les hypermétropes presbytes sont de bons candidats à la chirurgie réfractive au laser car en plus d’une amélioration de la vision de loin, ils bénéficient d’une récupération partielle de la vision de près et peuvent souvent à nouveau lire une carte de menu, voir les aiguilles de leur montre sans correction.

  10. Quelles sont les contre-indication à la chirurgie par LASIK ou PKR?

    Le médecin doit évaluer de nombreux facteurs pour déterminer l'admissibilité d'un patient au LASIK ou aux techniques de laser de surface. Il faut que la myopie ou l’hypermétropie soient stables (la correction en lunettes ou lentilles ne change plus depuis plus d’un an). Les candidats à la chirurgie réfractive doivent légalement être majeurs (>18 ans).
    La myopie doit être inférieure à 10D, l’hypermétropie inférieure à 6D, et l’astigmatisme inférieur à 4D pour espérer un bon résultat avec la chirurgie au laser excimer.
    Diverses affections oculaires ou générales constituent une contre-indication au procédé et, le cas échéant, les chirurgiens du centre n'effectueront pas celui-ci. D'autres affections peuvent compliquer l'intervention et ainsi accroître les risques de complications. Le patient qui souffre de l'une de ces affections doit discuter de son admissibilité et de ses attentes avec son médecin.
    Certains patients présentent un profil compatible avec les différentes techniques, alors que d’autres sont plus à même de bénéficier d’un LASIK, ou à l’inverse d’une chirurgie de surface (PKR, LASEK, ect…). Le degré de correction à effectuer, les caractéristiques topographiques cornéennes, l’épaisseur de la cornée sont autant d’éléments clés dans le choix de la technique la plus adaptée à un patient donné.
    Le LASIK présente l’avantage d’une récupération visuelle rapide et d’un confort opératoire supérieur à celui des techniques de surfaces. Pour être réalisable, il faut que la cornée soit suffisamment épaisse ET présente une géométrie régulière (absence de déformations asymétriques significatives). En effet, il ne doit pas être effectué en cas de fragilité cornéenne préexistante car la découpe du capot pourrait aggraver cette fragilité et aboutir à une vision instable en post opératoire. Quand le LASIK n’est pas indiqué pour ces raisons (cornée d’épaisseur inférieure à la normale, légère déformation cornéenne asymétrique mesurée à la topographie cornéenne) , il est en général possible de proposer une technique de surface (absence de découpe d’un volet cornéen). Toutes les études publiées dans la littérature scientifique montrent que le LASIK et les techniques de surfaces procurent des résultats équivalent pour la prise en charge des défauts visuels d’importance modérée et moyenne (jusqu’à 6D de myopie, 4D d’hypermétropie, 3D d’astigmatisme). En cas de pathologie cornéenne avérée comme la kératite, le kératocône, la réalisation d’une chirurgie réfractive au laser est contre-indiquée. C’est en partie pour cela qu’il est important d’effectuer une topographie cornéenne et une mesure de l’épaisseur de la cornéen (pachymétrie) pour confirmer l’éligibilité d’un patient et faire le choix de la technique la plus adaptée.
    En cas de sécheresse oculaire préalable prononcée (traitement fréquent ou permanent par larmes artificielles), il est souvent préférable d’opter pour une technique de surface, car le LASIK peut accentuer la sécheresse oculaire de façon transitoire en post opératoire.

  11. Le patient satisfait de ses lentilles de contact doit-il continuer de les porter ou se soumettre à une chirurgie réfractive ?

    La majorité des chirurgiens estiment que les patients qui ne sont pas importunés par les verres de contact doivent évaluer soigneusement le pour et le contre du LASIK ou de la PKR. Certaines professions ou activités sportives ou de loisir requièrent un minimum de dixièmes d’acuité visuelle sans correction et peuvent faire poser l’indication d’une chirurgie réfractive.

  12. Quels résultats doit-on espérer de la chirurgie au laser (LASIK, PKR) ?

    Le LASIK et la PKR visent à améliorer la vision non corrigée, c’est à dire la vision sans verres correcteurs de la plupart des patients soumis au procédé. Plus de 90 % des patients qui présentent une myopie faible ou modérée atteignent une vision de 8/10, vision considérée comme suffisante pour conduire sans verres de contact ou lunettes. Bon nombre de patients peuvent espérer une vision 10/10 ou supérieure.
    Cependant, il n'est pas garanti qu'une vision parfaite sera obtenue. En outre, dans les cas de myopie ou d'hypermétropie prononcée (respectivement supérieure à -8D et +4D), les attentes doivent être plus modérées. Les personnes les plus satisfaites des résultats d'une correction au laser excimer ont compris et mesuré les risques potentiels et les complications possibles de la chirurgie et ont des attentes réalistes quant à leur vision postopératoire.

  13. Les résultats sont-ils permanents et définitifs après chirurgie par LASIK ou PKR ?

    Les effets de la chirurgie réfractive sont permanents et ne se dissipent pas avec le temps. Il importe toutefois de se rappeler que certaines caractéristiques oculaires d'une personne peuvent toujours changer avec le temps. Aussi, de nombreux chirurgiens recommandent de procéder à l'intervention après que l'œil ait acquis une forme stable. Ainsi, la chirurgie n'est pas recommandé pour les enfants parce que leurs yeux se modifient beaucoup avec la croissance et que leur vision devrait alors à nouveau être ajustée quelques années plus tard. Si le procédé est effectué après l'âge de 18 ans, les chances de correction stable à long terme sont supérieures. Toutefois, même les yeux d'un patient de plus de 18 ans peuvent encore changer. En conséquence, le chirurgien évaluera les changements qui se sont produits pour décider s'il faut attendre leur ralentissement. Le patient doit de plus noter que si les résultats sont habituellement stables, ils peuvent être modifiés par des procédés complémentaires effectués ultérieurement, au besoin. Les phénomènes cicatriciels sont exacerbés chez certains patients et peuvent être à l’origine d’une « régression » de l’effet de la chirurgie dans les semaines qui suivent la chirurgie. Enfin, on note généralement que le risque de progression de la myopie est proportionnel à son importance (une myopie forte progresse plus vite qu'une myopie faible).

  14. Combien de temps le procédé de chirurgie de la myopie dure t-il ?

    Le procédé chirurgical (LASIK ou PKR) prend environ 10 min. pour les 2 yeux, incluant les temps de préparation au laser ( création du capot cornéen en LASIK par le laser femtoseconde, pelage épithélial en technique de surface) et l'application du laser excimer. Le temps de délivrance du laser est généralement inférieur à 1 min. La technique s’effectue sous anesthésie locale par des gouttes dont la durée d'action excède largement celle de la chirurgie.

  15. Peut-on conduire immédiatement après le LASIK ?

    Le patient peut ressentir de l'inconfort ou présenter une vision floue pendant quelques heures après l'intervention. D'autre part, si un sédatif est administré avant l'intervention, il est conseillé au patient de ne pas conduire après l'intervention voire au moins pendant 24 h. Un certificat mentionnant la non obligation de port de correction optique pour la conduite est remis sur demande au patient après l’opération.

  16. Quel type d'anesthésie utilise-t-on pour le LASIK et la PKR?

    Le procédé est réalisé à l'aide d'un anesthésique topique (collyre) qui supprime la transmission des influx douloureux. Un sédatif oral léger peut être administré au patient pour l'aider à se détendre avant la chirurgie .

  17. L'intervention est-elle douloureuse ?

    Un anesthésique topique (collyre) est administré pour insensibiliser l'œil afin de supprimer la douleur durant l'intervention. En LASIK, quand le chirurgien applique l'anneau de succion, le patient ressent une légère pression juste avant que sa vision ne se dissipe pour quelques secondes. Le microkératome (instrument utilisé pour créer le lambeau) et le laser ne causent ni douleur ni malaise.
    Durant plusieurs heures après l'intervention de LASIK, certains patients décrivent une légère sensation de corps étranger, comme le port inconfortable de lentilles. Cette sensation se dissipe généralement en quelques heures.
    Après chirurgie de surface, une gêne voire des douleurs plus ou moins importantes apparaissent en général une heure après la chirurgie. Elles peuvent être calmées par la prise d’antalgiques en comprimés. La vision reste légèrement brouillée pendant environ 72 heures. Si une lentille a été placée sur l’œil par le chirurgien, celui-ci la retire en général 5 jours après l’intervention.

  18. Peut-on effectuer le LASIK et la PKR sur les 2 yeux le même jour?

    Un LASIK bilatéral simultané est possible (les 2 yeux sont opérés à la suite dans la même séance opératoirie). Dans la majorité des cas, le LASIK bilatéral donne de bons résultats et s'avère même sécuritaire et efficace. Plus de 95 % des gens optent pour le LASIK bilatéral simultané.
    Complications of Laser In Situ Keratomileusis for the Correction of Myopia, Ophthalmology, 1999; 106(1). (Résultats de l'essai de Emory qui considère que 1 062 yeux n'ont remarqué aucune différence statistiquement significative avec le procédé bilatéral.)
    La PKR peut également être réalisée consécutivment sur les deux yeux dans la même séance, afin de promouvoir une réhabilitation visuelle rapide, et éviter l'inconfort provoqué par la différence de correction entre les deux yeux entre les chirurgies.

  19. Combien de temps l'arrêt des activités professionnelles est-t-il nécessaire après l'intervention ?

    Cela dépend de la nature de l’activité professionnelle. Certaines tâches qui nécessitent une vision très nette (travail sur micro instruments, conduite.) peuvent être difficiles à exécuter pendant 1 ou 2 jours. La plupart des patients peuvent reprendre le travail le lendemain après LASIK, si leur vision est suffisante pour occuper leurs fonctions. En laser de surface, il faut attendre la disparition de l’inconfort visuel, ce qui prend entre 24 et 72 heures.

  20. Peut-on faire du sport après l'intervention ?

    Les activités courantes de la vie quotidienne peuvent être reprises immédiatement après l'intervention de LASIK, et dès le retrait de la lentille pansement en laser de surface.. Cependant, pendant au moins 2 semaines, il faut éviter toute activité qui entraînerait la pénétration de transpiration ou d’eau souillée (piscine) dans les yeux. Le port de verres de protection lors de la pratique d'un sport de contact (art martiaux, lutte, ect…) est recommandée , même en l’absence d’intervention préalable ! Il importe de discuter avec le médecin de la reprise des activités après le LASIK ou laser de surface. En principe, un voyage ne doit pas être programmé moins de quinze jours après la chirurgie sauf si une consultation de contrôle est possible sur le lieu de destination.

  21. Combien de temps faut-t-il avant de bien voir et que la vision soit optimale après chirurgie réfractive ?

    Le procédé de LASIK se caractérise par une récupération rapide de la vision. La plupart des patients obtiennent une bonne vision le jour même de l'intervention, et leurs yeux reviennent pratiquement à la normale après une nuit de sommeil En laser de surface, quelques jours sont nécessaire pour chaque oeil. Cependant, la vision peut continuer à s'améliorer pendant 2 ou 3 mois, particulièrement si la correction est prononcée, et chez les hypermétropes opérés. Le patient ayant bénéficié du LASIK hypermétropique doit souvent attendre quelques semaines avant de voir clairement de loin, car la vision de près s’améliore en premier.

  22. Comment le capot se fixe-t-il après l'intervention de LASIK ?

    Le capot est repositionné par le chirurgie à la fin de l'intervention. L’adhérence est immédiate, mais elle se renforce en quelques jours. Il est interdit de se frotter les yeux après LASIK et des coques transparentes sont placées sur les yeux pour la nuit.

  23. Faut-il reporter des lunettes une fois les résultats stables de l’opération de chirurgie réfractive ?

    La plupart des patients qui ont bénéficié de la chirurgie réfractive ne portent pas de lunettes pour les activités journalières. Cependant, les patient âgés de plus de 40 ans peuvent devoir porter des lunettes pour la lecture en raison du vieillissement naturel de l'œil connu sous le nom de presbytie. Cette affection apparaît avec ou sans le LASIK. Quelques patients auront besoin d'une ordonnance de correction minimale pour quelques activités comme la conduite de nuit (myopies initialement fortes).

  24. Les yeux ont-ils l'air différents après la chirurgie réfractive au laser?

    Non. Les yeux ont exactement le même aspect (éclat, couleur, ect…). Parfois, il existe de petites traces sur le blanc de l’oeil pendant quelques jours après LASIK, qui finissent toujours par se résorber complètement.

  25. Y a t’il un risque de perdre la vue en se faisant opérer en chirurgie réfractive au laser ?

    Non. Les techniques de chirurgie au laser excimer bénéficient aujourd’hui de perfectionnements techniques et de systèmes de sécurité qui limitent l’incidence et l’importance des complications oculaires. Le traitement laser ne concerne que la partie superficielle de la cornée, et est effectué « à globe fermé » (il n’y a pas d’ouverture de l’œil). Les complications concernent le tissu cornéen qui permet de focaliser l’image au fond de l’oeil, mais pas la rétine ou le nerf optique qui sont les structures impliquées dans la détection de la lumière.

  26. Y a t’il des risques importants de complications sévères?

    La plupart des essais cliniques et des études portant sur plusieurs centaines de cas ont démontré que le LASIK et de PKR présentent un risque minimal de complication quand leur indication est bien posée. Toutefois, le LASIK est une intervention réalisée sur un tissu délicat de l'œil, et des complications sont toujours possibles. Le taux de complication global avec ces techniques est une fraction de 1 %. Même si une complication survient, il est rare qu’elle retentisse significativement sur la vision si elle est prise en charge sans délai par une équipe compétente. La plupart des complications peuvent être prévenues par une sélection rigoureuse des patients, et le respect strict du protocole opératoire (asepsie, centrage du traitement, ect…)
    En résumé, le temps essentiel de la chirurgie réfractive est la consultation préopératoire ; l’exclusion des mauvais candidats (malheureusement tout le monde n’est pas opérable) permet de prévenir la survenue de complications éventuelles.

  27. Comment sera la vision la nuit et dans la pénombre après l’intervention ?

    Les problèmes de vision de nuit peuvent être prévenus en majorité par la délivrance du traitement sur une région plus grande que la pupille dilatée. Juste après l'intervention, il se peut que le patient, si l'éclairage est faible ou sombre, percoivent de faibles lueurs, une auréole ou un rayonnement autour des sources de lumière vive. Généralement, ce type de phénomène n’empêche pas a conduite ou la pratique d’activités de nuit et, dans la vaste majorité des cas, est temporaire et ne dure que quelques jours ou tout au plus quelques semaines. Les nouvelles technologies comme l’aberrométrie et les traitements personnalisés permettent une meilleure prise en charge de ces phénomènes.

  28. Les yeux sont-ils secs après la réalisation du LASIK ?

    La sécheresse oculaire est une complication possible après LASIK. La présence d’une sécheresse oculaire préalable doit inciter à renforcer le traitement hydratant post opératoire ou dans certains cas faire choisir un traitement par laser de surface (PKR). Avant la chirurgie, le chirurgien vérifiera que la surface cornéenne soit bien cicatrisée (absence de kératite sèche) pour permettre d’effectuer l'opération en toute sécurité. Dans certains cas, la pose de bouchons lacrymaux permet de réduire le besoin en larmes artificielles avant et/ou après l'intervention.

  29. Pourquoi la correction de la myopie chez un patient presbyte interfère avec la vision de près?

    Un patient presbyte ne peut plus effectuer la mise au point pour voir net les objets situés à distance de lecture (réduction de l'accommodation). Ceci s'entend pour une situation où la vision de loin est corrigée. S'il est myope, le patient voit flou de loin sans correction, mais il existe une distance rapprochée où la vision est nette sans lunettes. C'est la définition même de la myopie : "par défaut", la vision n'est pas nette de loin mais à une distance d'autant plus proche que la myopie est prononcée. Par exemple, si la myopie est de -3D, la distance où la vision est nette sans effort est de 1/3 =33 cm. De fait, un myope de -3D voit net et sans effort à 33 cm, quelque soit le stade de sa presbytie. Si l'on corrige la myopie, alors la vision de loin sans correction devient nette, mais la vision de près nécessite un "effort accommodatif" qui peut être insuffisant chez les presbyte.

  30. La myopie s’opère t elle chez les patients de plus de 40 ans?

    Oui car il est possible de procurer une bonne vision de loin sans correction à ces patients. Toutefois, la plupart des personnes de 40 ans et plus devront porter des lunettes pour lire si leurs yeux sont corrigés pour la distance, étant donné que ceux-ci perdront leur progressivement leur capacité d’accommodation en vieillissant. Cette affection, appelée presbytie, peut dans certains cas être traitée chirurgicalement et inciter le chirurgien à proposer certaines options comme la monovision. Cette option permet au patient d'utiliser un de ses yeux pour voir à distance et l'autre de près. Elle peut être simulée à l'aide de lentilles de contact. Bien que la monovision réponde aux besoins de certains, tel n'est pas le cas pour d'autres et le patient doit discuter des options avec son médecin. La plupart des chirurgiens suggèrent d'essayer pendant quelques jours la monovision par lentilles de contact avant d'opter pour celle-ci par la chirurgie au laser. Une option plus récente consiste à implanter un implant Kamra (Acufocus)en intra stromal (inlay), sous le capot de LASIK. Cet implant est un diaphragme optique, qui permet d'augmenter la profondeur de champ et préserver une partie de la vision de près, tout en permettant de corriger tout ou partie de la vision de loin.

  31. Si la vision de loin est corrigée par la chirurgie de la myopie, quelle sera la capacité à voir de près sans lunettes ?

    Le patient non presbyte (moins de 45 ans en moyenne) qui opte pour le LASIK ou la PKR pour corriger sa vision à distance, doit s'attendre à une vision globale nette, et se passer de lunettes de près et de loin. En revanche, le patient de plus de 45 ans pourra ne pas voir clairement les images proches en particulier s’il a été opéré de myopie des deux yeux et devra normalement porter des lunettes pour travailler et lire de près. A l’inverse, les patients presbytes opérés de l’hypermétropie ont une dépendance réduite à la correction de près après l’intervention. Cette dépendance peut être encore diminuée par la réalisation d’une monovision (un oeil est corrigé pour voir net de loin sans lunettes, l'autre pour voir de près).

  32. Je n'ai pas porté de lunettes jusqu'à l'âge de 40 ans environ, depuis peu je dois en porter non seulement pour voir net de près, mais ma vision de loin baisse également et je dois maintenant porter des lunettes pour voir net à toutes les distances. Pourquoi?

    La présence d'une hypermétropie faible et bien tolérée est très courante. Tant que l'accommodation fonctionne bien, elle est sollicitée pour corriger "naturellement" la vision de loin (en "forçant" à peine, souvent de manière inconsciente, on arrive à voir très bien de loin). L'hypermétrope faible et jeune adulte bénéficie donc d'une bonne acuité visuelle sans correction, au prix parfois d'une certaine "fatigue visuelle". L'arrivée de la presbytie entraîne toutefois une "décompensation" de ce phénomène. Non seulement la vision de près devient très difficile, mais la vision de loin se dégrade également. La correction chirurgicale de l'hypermétropie par LASIK améliore la vision de loin et induit un effet bénéfique pour la vision de près.

  33. L'intervention par LASIK ou PKR est-elle couverte par la sécurité sociale ?

    Bien que le LASIK et la PKR ne soient pas des procédés cosmétiques, on le considère comme une opération de confort. L’assurance-maladie française ainsi que les programmes d’assurances ne couvrent pas financièrement le LASIK ni la PKR ou les autres techniques de surface. Toutefois, certaines assurances privées remboursent une partie ou la totalité des coûts de la procédure. Informez-vous auprès de la vôtre.

  34. Quand la chirurgie au laser (LASIK ou PKR) n’est pas indiquée, quelles sont les autres techniques chirurgicales susceptibles de corriger les défauts de vision ?

    L’insertion d’un implant dans l’œil permet le plus souvent de corriger les erreurs réfractives qui dépassent les indications du LASIK et de la PKR. Ces implants sont conçus pour corriger de fortes myopies (au delà de –10D) ou hypermétropies (au delà de 6D). Ils sont placés dans la chambre antérieure (en avant de l’iris) ou postérieure (en arrière de l’iris) de l’œil. Ils sont conçus pour une tolérance maximale mais obligent à des contrôles annuels afin de vérifier l’absence de tension oculaire et d’œdème de cornée. Leur indications restent limitées.

  35. Après l’opération de chirurgie réfractive, quand devrai-je revoir un ophtalmologiste ?

    Le patient opéré doit être examiné dès le lendemain de l’opération, et entre 8 jours et 3 semaines après celle-ci en fonction du type de technique (LASIK/PRK). Ensuite, il est important de poursuivre un contrôle ophtalmologique annuel auprès de son ophtalmologiste traitant pour vérifier la pression oculaire, l’état du fond d’œil, ect…Les yeux opérés conservent leurs particularités anatomiques, ainsi que d'éventuelles prédispositions pathologiques. La pression intra-oculaire (sous-estimée par les mesures postopératoires en raison du changement de la géométrie cornéenne) et le fond d'œil doivent être régulièrement surveillés. Il faut toujours mentionner en consultation d'ophtalmologie le fait d’avoir été opéré de chirurgie réfractive. En effet, la correction optique n’influe pas sur l’état rétinien des (anciens) myopes, qui conservent une fragilité rétinienne plus importante que celles des sujets emmétropes ou hypermétropes.

  36. Corrige t'on aussi l'astigmatisme lors de la chirurgie de la myopie ?

    L'astigmatisme, quand il est présent, est responsable d'une partie du flou de l'image. Il est donc corrigé en même temps que la myopie par lors de l'intervention. Il suffit au chirurgien d'entrer les chiffres correspondant à la magnitude et l'axe de l'astigmatisme dans le logiciel qui pilote le laser excimer.

  37. Y a t'il un intérêt à opter pour une découpe du capot par laser femtoseconde plutôt que microkératome mécanique en LASIK?

    L'utilisation du laser femtoseconde pour la réalisation du volet stromal en LASIK offre plusieurs avantages sur la découpe mécanique. Les principaux concernent :
    -1) la possibilité de visualiser la progression de la réalisation du capot, et surtout de pouvoir reprendre immédiatement celle-ci en cas de "lachage de succion" qui provoque une désolidarisation de l'anneau de maintien avec l'oeil. Quand le lâchage survient lors d'une découpe mécanique, il est impossible de reprendre immédiatement la découpe, et dans certains cas, la technique du LASIK n'est plus possible ou plus risquée (capot partiel, décentré, disloqué, etc.). En revanche, la reprise et la poursuite de la chirurgie LASIK est possible dans la plus part des cas avec le laser femtoseconde.
    -2) la meilleure prédictibilité de l'épaisseur de découpe : ceci est particulièrement important en cas de myopie forte, pour ne pas trop amincir la cornée
    -3) la possibilité d'optimiser le centrage du capot. Le laser Intralase fournit une option très intéressante en permettant au chirurgien de centrer le capot sur la pupille, afin d'accroître les dimensions de la zone d'ablation, prévenir les décentrements et limiter l'astigmatisme irrégulier observé en cas de découpe décentrée.
    L'utilisation du laser femtoseconde induit toutefois un coût additionnel, et ceci explique en partie les disparités obervées entre certains centres et certains chirurgiens.
    Cependant, le bénéfice sécuritaire et fonctionnel offert par cette technologie me conduit à effectuer 100% de mes procédures LASIK avec le laser femtoseconde.

  38. Pourquoi a t'on parfois des tâches rouges sur le blanc de l'oeil immédiatement après LASIK, et en combien de temps vont elles disaparaître ?

    Lors de la réalisation du LASIK, la pose de l'anneau de succion du système de positionnement du laser femtoseconde s'effectue au niveau du limbe, c'est à dire la zone qui entoure la cornée et qui est recouverte de la conjonctive péri-oculaire, qui est un tissu finement vascularisé. La paroi des capillaires conjonctivaux peut être fragilisée par le contact avec l'anneau de maintien, et occasionner une micro hémorragie au sein du tissu conjonctival. La disparition complète de ces hémorragies survient généralement en quelques jours, voire quelques semaines après la réalisation du LASIK.

  39. Est-il nécessaire de décaler l'intervention en cas d'infection ORL (rhume, syndrome grippal)? ou combien de temps faut-il attendre entre l'arrêt des signes cliniques et l'intervention?

    Si l'intervention est responsable de symptômes généraux marqués (fièvre importante, fatigue, courbatures, etc.) et qu'il y a une atteinte concomitante de la sphère ORL, il est préférable de décaler l'intervention, qui pourra se faire dès la guérison, ou du moins la fin de la phase aiguë. Le risque est une propagation aux muqueuses OPH d'un foyer infectieux de voisinage.

  40. Une opération de la cataracte est elle plus compliquée apres traitement d'une myopie par Zyoptix

    Le traitement de la myopie par Zyoptix est un traitement dit "personnalisé" qui consiste à traiter les défauts optiques de l'oeil dans leur intégralité. Il nécessite le recueil par un aberromètre (Zywave) du front d'onde oculaire. En général, la myopie et l'astigmatisme représentent l'essentiel de la correction à apporter pour les patients bénéficiant de ce type de traitement ne première intention. On est donc dans le cadre général de la chirurgie de la cataracte après chirurgie réfractive de la cornée. Il n'y a pas de problème technique particulier pour la chirurgie proprement dite. En revanche, le calcul de la puissance de l'implant à insérer doit être fait de manière appropriée, avec des formules spécifiques à la fois pour l'estimation de la puissance cornéenne, et la prédiction de la position finale dans l'oeil. Cette problématique n'est pas différente après traitement conventionnel ou personnalisé (ex: Zyoptix).

  41. Je suis amblyope, puis-je être opérée ?

    L'amblyopie survient souvent dans un contexte d'hérédité, quand un défaut réfractif (astigmatisme, hypermétropie, etc.) n'est pas détecté suffisamment tôt dans l'enfance. L'intérêt de corriger ce défaut optique (à l'origine de l'amblyopie) à l'âge adulte la dépend du degré d'amblyopie. S'il est faible (au moins 6 à 7/10e), alors l'indication peut être justifiée.
    S'il est prononcé (ex : autour de 1/10 non améliorable), il y a peu de chances que l'opération soit utile. En fait, l'amblyopie est un problème d'origine sensorielle : même bien corrigées optiquement, les informations que l'oeil amblyope "voit" correctement sont mal interprétées au niveau des aires cérébrales impliquées dans la vision.

  42. Pouvez-vous opérer des patients hypermétropes à + de 6 Dioptries, si l'examen pré-opératoire leur est favorable?

    Les limites raisonnables de la correction de l'hypermétropie par LASIK sont plutôt situées en deçà de 4 à 5 Dioptries. Au delà, plusieurs effets indésirables risquent de ternir de résultat de la chirurgie (halos lumineux, impression permanente de réduction de la sensibilité aux contrastes). Une régression importante de l'effet imprimé par la chirurgie est également la règle pour la réalisation de fortes corrections positives (hypermétropie). Toutefois, la réduction partielle de l'hypermétropie peut amener un certain bénéfice chez les sujets "jeunes" (moins de 30/ 35 ans dans ce contexte), c'est à dire qui peuvent bien accommoder pour compenser l'hypermétropie résiduelle de 1 .5 à 2 D (on ne traite que 4 D par exemple avec le LASIK), et/ou devenir aptes à certaines professions (personnel navigant aérien, etc.).
    Pour les patients plus âgés, une chirurgie par exérèse du cristallin clair (chirurgie similaire à celle de la cataracte) peut se justifier en cas d'intolérance aux lentilles par exemple.

  43. Dans quelles indications la pose d'implants réfractifs type RESTOR peut être proposée? Dans le cadre d'une chirurgie de confort où le patient souhaite ne plus porter de correction, est-ce la technique la plus adaptée?quelle est l'ancienneté de la méthode de pose d'implants multifocaux diffractifs type RESTOR?

    Les implants Restor sont des implants diffractifs multifocaux (bi-focaux). Ils sont utilisés comme "cristallin artificiel" après ablation du cristallin en chirurgie de la cataracte (quand le cristallin est opacifié) ou en chirurgie dite du "cristallin clair" (quand le cristallin n'est pas opacifié : dans ce cas, il n'y a pas de cataracte mais on utilise la même technique pour retirer le cristallin et le remplacer par l'implant : c'est la technique de "confort" à laquelle vous faîtes référence). Ces implants permettent de bénéficier d' une bonne acuité de loin et de près (35 à 45 cm), sans besoin de correction additionnelle par verres de lunettes. Cette technique a toutefois un coût, d'abord financier (les implants multifocaux sont à la charge du patient), mais également fonctionnel car certaines perturbations visuelles sont attendues (halos autour des lumières vives, vision intermédiaire inconfortable). Toutefois, si l'indication est bien posée, et qu'il n'y a pas de problème oculaire associé susceptible d'interférer avec le résultat optique (astigmatisme cornéen non corrigé, pathologie rétinienne, etc.), les résultats sont en général satisfaisant et le taux d'indépendance à la correction optique après l'intervention est élevé.

  44. Qu'est ce qu'un kératocône "infra clinique"?

    Le kératocône infra clinique est une forme précoce et/ou stable et limitée de kératocône. On ne peut pas la détecter à l'examen ophtalmologique standard (réfraction, examen à la lampe à fente, fond d'oeil, etc.). En effet, à ce stade, l'affection est trop limitée pour donner des signes "macroscopiques" comme un amincissement visible, des opacités cornéennes, etc.
    Le diagnostic d'une forme infra clinique de kératocône est effectué grâce à la topographie cornéenne: classiquement, on décèle alors un astigmatisme irrégulier, et/ou une cornée cambrée, mais ces critères ne sont pas très prononcés, et ne permettent pas de poser avec certitude le diagnostic de kératocône. Ces manifestations sont visibles sur la topographie spéculaire antérieure (topographie par disque de Placido), c'est à dire l'examen qui consiste à analyser l'image du reflet de mires concentriques sur la cornée, on parle alors de "forme suspecte". Ceci doit impérativement faire reconsidérer la réalisation d'un LASIK.
    Cet examen topographique spéculaire antérieur a été le premier disponible, et fut longtemps le seul examen topographique avant que la topographie d'élévation (qui permet de mesurer la face postérieure de la cornée ainsi que l'épaisseur en tout point du mur cornéen) n'apparaisse.
    En médecine comme ailleurs, un certain "conservatisme" explique certainement que les critères issus de la topographie d'élévation soient encore contestés par certains auteurs, qui considèrent qu'une topographie spéculaire antérieure suffit pour dépister les formes infra cliniques de kératocône. Nous pensons au contraire qu'il existe des formes que nous conseillons d'appeler "frustes", qui sont détectable grâce à l'analyse de l'épaisseur "point par point" de la cornée, ainsi que d'autres données comme l'élévation postérieure, la localisation du point le plus fin, etc., en bref: des critères issus de l'étude de l'épaisseur et de la face arrière de la cornée, et qui ne sont PAS fournis par la topographie spéculaire de Placido. En termes simples, une image normale en topographie spéculaire antérieure ne suffit pas à éliminer le diagnostic de kératocône infra clinique.
    Selon nous, ceci justifie la réalisation SYSTEMATIQUE d'une topographie d'élévation (avec mesure de l'épaisseur point par point de la cornée: estimation de la distribution spatiale du volume cornéen : tomographie cornéenne) avant chirurgie réfractive, pour déceler les formes les plus précoces de kératocône, qui constituent une contre indication au LASIK (risque d'ectasie post LASIK). La topographie d'élévation avec mesure précise de l'épaisseur cornéenne "point par point" est fournie par les instruments suivants : Orbscan, Pentacam, Galilei, Tomey TMS-5.
    En termes plus statistiques, la sensibilité de la topographie d'élévation et de la pachymétrie optique combinée est supérieure à celle de la seule topographie antérieure pour le diagnostic des formes infra clinique de kératocône.

  45. Quelle difference de résultat y a t'il entre le la technique du lasik et du lasek ?

    La différence entre ces deux technique réside dans le site où est délivrée la correction (laser excimer). En LASIK, le traitement laser (excimer) est délivré dans l'épaisseur du tissu cornéen (stroma). Pour cela, on réalise un "capot", avec un premier laser appelé "laser femtoseconde". Une fois le capot soulevé, le traitement qui sculpte la cornée (laser excimer) est effectué, puis le capot est reposé "par dessus". En Lasek, on ne réalise pas de capot, mais un pelage de l'épithélium qui est une fine couche cellulaire à la surface de la cornée. Le laser est alors délivré sur la surface cornéenne, puis l'épithélium est repositionné. Aujourd'hui, il est toutefois fréquent de ne pas reposer l'épithélium (la plupart des études et notre expérience suggèrent fortement que cela ne sert à rien de le repositionner, et qu'il vaut mieux le retirer). L'épithélium "repousse" et re-lisse la surface cornéenne (en 3 à 4 jours), sous une lentille de contact qui est retirée à J5 environ.
    Pourquoi ces deux techniques ? Le LASIK a l'avantage de ne pas provoquer de douleurs lors des premières 24 heures, mais ne peut être effectué que si la cornée est suffisamment épaisse et régulière (absence de forme suspecte de kératocône). Si la cornée est fine et un peu irrégulière, on préfère alors effectuer une technique de photoablation de surface comme le Lasek.
    Enfin, il n'y a pas de différence de résultat entre ces deux techniques pour des myopies inférieures à 5 ou 6 Dioptrie. Au delà, il y a plus de risque de cicatrisation accrue (et de sous correction) en Lasek.

  46. Qu'est ce qu'un kératocône fruste?

    Le kératocône fruste est une entité clinique aux contours flous.Certains auteurs préfèrent le terme de "kératocône infra clinique". On peut la définir comme une atteinte cornéenne non évolutive, de découverte fortuite, qui présente certains traits mais estompés du kératocône. On note souvent une asymétrie très modérée en topographie cornéenne, une cornée légèrement amincie, etc. Une chose est certaine : le kératocône fruste ou infra clinique contre indique la réalisation du LASIK. En effet, une forte proportion des rares cas d'ectasie cornéenne post LASIK ont été observé chez des patients qui présentaient un kératocône infra clinique malheureusement non dépisté!.. Le dépistage du kératocône infra clinique motive la réalisation systématique d'une topographie cornéenne dans le cadre du bilan pré opératoire. Nous recommendons la réalisation d'une topographie non seulement antérieure (Placido) mais également postérieure, ainsi qu'une cartographie détaillée de l'épaisseur de la cornée (tomographie cornéenne), disponible grâce aux instruments suivants: Orbscan, Pentacam, ou Galilei.

  47. Qu'est ce que la procédure Intracor ?

    La procédure Intracor consiste à réaliser une série d'incisions concentriques au sein du tissu cornéen, au moyen du laser femtoseconde Technolas. Sa plage d'indication concerne les presbytes emmétropes (bonne vision de loin sans lunettes) ou faiblement hypermétropes (moins d'une dioptrie : correction inférieure à +1D -addition - pour la vision de près). Le mécanisme exact à l'origine de l'effet obtenu n'est pas complètement identifié, mais il est de nature biomécanique, car les incisions induisent une relaxation du tissu cornéen responsable d'un bombement central. Ce bombement induit une augmentation de la puissance cornéenne qui procure une addition dioptrique permettant d'améliorer la vision de près, sans trop dégrader la vision de loin. Cette technique est récente et ne bénéfice pas d'un recul très important. Elle a l'avantage de ne pas être très invasive sur le plan de sa réalisation (la découpe des lamelles cornéennes se fait sans ouverture de la surface cornéenne). L'inconvénient potentiel est l'absence de prédictibilité de l'effet des incisions, le caractère non réversible et les incertitudes relatives au centrage. Il existe en effet aucun moyen clinique évident de repérer avec certitude le centre de visée cornéen, c'est à dire l'endroit précis où l'axe visuel "perce" le dôme cornéen.

  48. Qu'est ce que la procédure Kamra / Acufocus ?

    Cette procédure vise à augmenter la profondeur de champ chez les sujets désireux de corriger leur presbytie sur un oeil (l'oeil dit "non dominant", souvent l'oeil gauche pour les droitiers), afin de ne plus être complètement dépendant des lunettes pour voir de près. Elle consiste à insérer dans la cornée un implant (Kamra) qui est destiné à réduire l'ouverture pupillaire à 1.6 mm et de ce fait accroître la profondeur de champ. De ce fait, il s'agit d'une des rares procédures de chirurgie réfractive pour la presbytie dont le mécanisme de correction est parfaitement connu. Varier l'ouverture du diaphragme pour moduler la profondeur est un procédé bien connu des photographes. L'implant Kamra ressemble à un confetti percé: son diamètre externe est d'un peu moins de 4 mm et son épaisseur égale à 5 millièmes de millimètres. Il est percé d'un orifice central de 1.6 mm. Il doit être positionné sous un volet cornéen réalisé au laser femtoseconde. Chez le presbyte emmétrope ou très légèrement myope (moins de 0.75 dioptrie), l'implant peut être inséré sans traitement laser associé. Dans les autres cas (myopie ou hypermétropie), l'implant Kamra peut être posé après réalisation d'un traitement laser destiné à corriger la vision de loin. Cette technique est relativement récente, le recul est de 4 ans pour les premiers patients opérés. Elle a l'avantage d'être précise dans le mécanisme utilisé, et de pouvoir être utilisée dans le cadre d'une correction de la vision de loin et de près, en association avec la technique de photoablation classique (LASIK) où la création d'un capot cornéen est de toutes façons nécessaire. La tolérance de l'implant est un élément à vérifier dans le temps, elle semble satisfaisante à condition que son insertion se fasse dans le stroma cornéen profond. Autre avantage non négligeable, il s'agit d'une technique réversible, car l'implant peut être retiré en cas d'intolérance.

  49. L'intervention au laser pourrait-elle éclaircir la couleur de mes yeux qui sont marrons clair?

    La chirurgie réfractive cornéenne ne provoque absolument aucun changement de la couleur des yeux (qui est celle de l'iris, et non de la cornée).

  50. Est il possible de se faire opérer du Lasik suite à une opération par PKR qui n'aurait pas donné les résultats escomptés?

    Ce type de réintervention n'est selon moi pas dénuée de risques. Quand une PKR a été réalisée, la couche stromale superficielle appelée couche de Bowman (partie du stroma située juste sous l'épithélium cornéen) est "vaporisée". Cette couche acellulaire est importante car elle explique en grande partie que le LASIK ne se complique pas de "haze". Le haze est une réaction stromale inflammatoire consécutive à une ablation excessive par laser de tissu cornéen, dans laquelle les interactions entre les cellules de l'épithélium cornéen et les kératocytes du stroma jouent un rôle important. Après PKR, cette couche acellulaire de Bowman disparait et si un LASIK est effectué, le risque de réaction stromale inflammatoire est accru. De plus, la géométrie de la cornée n'étant plus standard (cornée plus plate au centre), les risques liés à la découpe sont plus élevés (surtout en cas de découpe avec un microkératome mécanique, ceci est moins certain avec le laser femtoseconde). Après PKR, une reprise en PKR est selon mois préférable, quand celle ci est réalisable.

  51. Pourquoi on choisit les faibles et moyens myopes dans la plupart des études optiques? (les forts myopes sont généralement exclus de ces études)

    Il existe des études spécifiques pour le résultat optique des myopies fortes : Brahma A et al. Safety and predictability of laser in situ keratomileusis enhancement by flap reelevation in high myopia. J Cataract Refract Surg, 2001 ; 27 : 593-603.
    Alio JL et al. Ten year follow-up of laser in situ keratomileusisfor high myopia. Am J Ophthalmol, 2008 ; 145 : 55-64.

    Un article consacré au LASIK pour la correction de la myopie forte est en téléchargement sur ce site : https://www.gatinel.com/wp-content/uploads/2010/10/LASIK-myopie-forte-gatinel3.pdf

  52. Est-il obligatoire de ne pas porter de lentilles 48 h avant le RDV pour le bilan préopératoire ?

    Il est toujours préférable de ne pas porter les lentilles de contact SOUPLES au moins 48 heures avant le bilan préopératoire. En effet, le port de lentilles, quand il est prolongé, peut occasionner des modifications de la surface oculaire et modifier les examens. En cas de port prolongé de lentilles RIGIDES (lentilles dures), le port doit être idéalement interrompu au moins un mois avant le bilan préopératoire. En effet, les modifications induites par les lentilles dures sont plus pérennes. Elles intéressent généralement l'épithélium de la cornée. Celui-ci peut mettre plusieurs semaines avant de retrouver une architecture naturelle.

  53. Souvent des personnes de plus de 90 ans, après avoir porte des lunettes de presbytie entre 50 et 90ans, arrivent à nouveau à lire le journal sans lunttes ... sans aucune intervention ... y a t' il un terme pour designer cela ?

    Deux facteurs contribuent à cette situation paradoxale :
    - la survenue d'une cataracte évolutive, en particulier de forme nucléaire, induit souvent une myopie dite "d'indice" (l'indice de réfraction du cristallin augmente). Or, la myopie permet une vision nette... de près.
    - la réduction du diamètre pupillaire avec l'âge (myosis sénile). La réduction du diamètre pupillaire provoque une augmentation de la profondeur de champ qui favorise aussi la vision de près.

  54. Pendant combient de temps après mise en place d'implant multifocal, les halos durent-ils ?

    La présence de halos lumineux autour des lumières vives est très fréquente après la pose d'implants multifocaux. Il sont liés à la nature même des implants multifocaux (le halo perçu en vision de loin correspond à l'énergie lumineuse destinée au foyer de près mais qui est défocalisée). Avec le temps, une adaptation sensorielle survient et aboutit à une réduction de la perception de ces halos, mais ceux-ci sont en principes destinés à persister même après plusieurs mois puisqu'ils sont encore une fois liés au concept même d'implant multifocal. C'est pour cette raison que l'on réserve la pose d'implants multifocaux pour les patients qui souhaitent ardemment ne plus porter de verres de lunettes de loin et de près après l'intervention de cataracte, et qui en accepte le coût fonctionnel.

  55. Quel est l'intérêt d'un lasik si l'on peut faire tout de suite une chirurgie avec pose d'un implant multifocal?

    Le LASIK est une technique qui s'exerce sur une tunique oculaire superficielle (la cornée). Ceci en fait une technique peu invasive, et explique (avec la qualité des résultats procurés) le succès de cette technique. Le LASIK (et plus généralement les techniques de type laser excimer incluant la PKR, le LASEK, etc.) sont donc indiquées en priorité chez les sujets jeunes voire moins jeunes, quand le résultat attendu est satisfaisant et qu'il n'existe pas de contre indications à ces techniques. La réalisation d'une chirurgie LASIK ne rend pas plus difficile l'intervention de la cataracte sur le plan technique.
    La chirurgie par implant multifocal requiert l'exérèse du cristallin et son remplacement par un implant multifocal. On la réserve donc aux patients qui ont une cataracte ou approchent de l'âge où l'on pratique cette intervention (la soixantaine et plus, environ). Egalement, l'existence d'une forte amétropie (ex : myopie forte > -10D, hypermétropie forte > +6D) peut justifier la chirurgie avec implant mono ou multifocal chez des patients plus jeunes (la quarantaine). Il s'agit toutefois d'une technique plus invasive, les deux yeux ne sont pas opérés le même jour, et une consultation d'anesthésie (en vue d'une anesthésie qui sera locale) est nécessaire en préambule à l'intervention. Certains opérateurs, qui pratiquent la chirurgie de la cataracte mais non la chirurgie réfractive au laser ont tendance à favoriser ces techniques pour la correction des défauts visuels: l'éthique médicale recommande toutefois de réaliser la technique la moins invasive quand plusieurs alternatives sont susceptibles de fournir une correction optique efficace.

  56. Mon fils s'est fait opérer de LASIK avec laser femtoseconde il y a 10 jours. Ses yeux sont toujours rouges, est-ce normal?

    L'apparition de "tâches rouges" sur le blanc de l'oeil est fréquente après LASIK. Elles correspondent à la survenue de petites hémorragies conjonctivales localisées. Elles disparaissent totalement en quelques semaines.

  57. Est il possible de corriger l’astigmatisme avec le laser ?

    Contrairement à une opinion répandue, la correction de l’astigmatisme s’effectue en routine en chirurgie cornéenne (LASIK, PKR). L’astigmatisme est lié à la toricité excessive de la cornée (excès de différence de courbure entre les différents méridiens cornéens). Le but du traitement est de sculpter un profil cornéen pour en réduire cette toricité. Ce traitement est combiné à celui de la myopie ou de l’hypermétropie, que ce soit en LASIK ou en PKR. Il est possible de corriger des astigmatisme dont la magnitude peut atteindre jusqu'à 6 dioptires.

  58. Faire opérer par chirurgie laser un enfant de moins de 5 ans porteur de lunettes pour myopie forte -8D peut-il être profitable et stopper l'évolution de son handicap

    La chirurgie réfractive ne se pratique que chez les adultes, et les indications pédiatriques sont extrêmement rares. La correction optique des enfants doit être effectuée en lunettes, puis lentilles, il est important de contrôler régulièrement celle-ci afin de ralentir l'évolution de la myopie. La chirurgie ne stopperait pas cette évolution, et serait de toutes façons très difficile à réaliser chez un enfant de 5 ans.

  59. En cas de fixation excentrée, avec acuité visuelle de 10/10e en correction lunettes, toute technique opératoire est-elle contre-indiquée ou l'une d'elle est possible?

    Tout dépend de ce que vous désigner par "fixation excentrée". La réalisation d'une chirurgie réfractive requiert un bon centrage. Celui-ci peut être accompli de manière ajustable, afin d'épouser la stratégie de fixation du patient. La présence d'un large angle Kappa peut être prise en compte lors de la délivrance d'une correction laser en décentrant légèrement le centre de l'ablation dans la direction de la déviation induite par l'angle kappa.

  60. Peut-on être opéré de de la cataracte après avoir été opéré le la myopie?

    Oui, la chirurgie de la myopie ne pose pas de problème technique à une chirurgie ultérieure de la cataracte. Il faut toutefois recourir à des formules spécifiques pour le calcul de l'implant (biométrie).

  61. Puis-je recourir à ces différentes opérations laser alors que ma cornée est très fine d'après mon ophtalmologue?.

    Il est difficile de répondre à votre question sans connaître précisément l'épaisseur de votre cornée, ainsi que votre correction, votre âge, l'existence de facteur(s) de risque associé pour le kératocône (maladie de la cornée qui se caractérise par une épaisseur réduite et une irrégularité de courbure qui s'accentuent dans le temps). Par ailleurs, l'épaisseur n'est pas tout, il faut également que la cornée soit régulière (absence de kératocône débutant). Seule une topographie régulière peut révéler avec précision la régularité de la courbure de votre cornée. Ainsi, la réalisation d'un LASIK avec capot fin (découpe laser femtoseconde) est malgré tout proscrite si une cornée fine est par ailleurs irrégulière sur le plan topographique. Toutefois, dans certains cas, quand la cornée est fine, mais suffisamment régulière, une technique de laser de surface est possible (myopie faible ou moyenne). Quand toute chirurgie cornéenne est contre indiquée, la possibilité d'une technique par implantation (implant phake ou pseudophake) peut être discutée.

  62. Peut on corriger une hypermétropie apparue après une chirurgie de kératotomie radiaire?

    La kératotomie radiaire était une technique destinée à corriger la myopie en réalisant des incisions radiaires de la cornée. Elle est aujourd'hui abandonnée au profit des techniques de photoablations au laser excimer (LASIK, PKR, ...). La kératotomie radiaire expose au risque d'hypermétropisation secondaire. De nombreux patients, opérés dans les années 80/90 de myopie, sont aujourd'hui "sur corrigés" (hypermétropes) et ont franchi l'âge où s'installe la presbytie. La conjugaison de ces deux défauts visuels résulte en une gêne permanente, notamment en vision de près. Pour corriger chirurgicalement cette hypermétropie "secondaire", on peut proposer une technique de laser de surface (PKR). Les résultats sont plus imprécis que sur une cornée vierge de toute chirurgie, mais conduisent le plus souvent à une amélioration de la vision non corrigée, à la fois de loin et de près. Dans certains cas, un traitement personnalisé guidé par l'aberrométrie et/ou la topographie cornéenne est indiqué. Le LASIK est potentiellement à même de permettre la délivrance de la photoablation hypermétropique; toutefois, la découpe d'un volet cornéen expose à certaines complications (invasion épithéliale). La PKR permet de s'affranchir de ce risque.

  63. Corrige t'on l'astigmatisme en même temps que la myopie pendant le LASIK ou la PKR ?

    Oui, la correction de l'astigmatisme est "intégrée" avec celle de la myopie (ou l'hypermétropie selon les cas).

  64. Quelles sont les solutions pour les astigmatismes supérieurs à - 6 dioptries et associés à de la myopie ?

    Plusieurs techniques sont théoriquement possibles, en fonction de votre âge, de l'origine de l'astigmatisme (cornéen et/ou interne), de la présence d'anomalies oculaires associées, etc. Pour les patients jeunes, et dont la cornée est suffisamment épaisse et régulière (absence de kératocône débutant ou avéré), un LASIK peut être proposé; il faudra éventuellement prévoir une retouche en raison de la difficulté à corriger une telle magnitude d'astigmatisme. On peut aussi planifier une chirurgie associant LASIK et incisions relaxantes au laser femtoseconde (le même laser que celui qui découpe le capot du LASIK). Dans un premier temps, on réalise la prédécoupe du capot et les incisions cornéennes. Les incisions cornéennes sont placées sur les méridiens de la cornée les plus cambrés, afin de les relâcher (la réduction de la courbure des méridiens les plus cambrés permet d'égaliser totalement ou partiellement la courbure des méridiens de la cornée, et donc corriger tout ou partie de l'astigmatisme d'origine cornéenne). L'effet des incisions est moins prévisible que celui du laser excimer. De fait, il est préférable d'observer l'effet de ces incisions et de ne pas délivrer de correction excimer tout de suite. En fonction de la correction de l'astigmatisme accomplie par les incisions (celles-ci ont l'avantage de ne pas "consommer" de tissu cornéen), il est possible de corriger secondairement par LASIK la myopie et l'astigmatisme résiduel (en soulevant le capot qui avait été prédécoupé lors des incisions et en appliquant la photoablation excimer avant de reposer le capot). Pour les patients moins jeunes, ou qui présentent un début de cataracte (et chez qui l'astigmatisme est cornéen), une chirurgie par ablation du cristallin et pose d'un implant torique (corrigeant l'astigmatisme) est indiquée.
    En cas de chirurgie LASIK, le recours à une photoablation personnalisée (ex : traitement guidé par aberrométrie avec reconnaissance irienne comme le Zyoptix) est recommandée, afin de bénéficier d'un alignement optimal du traitement (prévention de la cyclotorsion)

  65. Après la PKR pour myopie, j'ai été prévenue que ma vision de près serait moins bonne. A partir de quand dois-je consulter mon ophtalmologiste pour des nouveaux verres correcteurs? En d'autres termes ma myopie va mettre combien de temps à se stabiliser?

    Si on vous a prédit que la vision serait moins bonne après correction de votre myopie en PKR (ce serait la même chose en LASIK), c'est certainement parce que vous avez atteint l'âge de la presbytie (milieu de la quarantaine). Dans ce cas, on peut utiliser dans un premier temps des "lunettes de pharmacie" (ex : +1.50 D) pour se débrouiller en lecture, avant de faire une correction définitive, après 3 semaines à un mois environ.

  66. Lors d'une PKR après avoir oté l'épithélium et pratiqué l'ablation au laser excimer, la repousse de l'épithélium se fait elle au contact de la zone ablatée ?

    Oui, à partir des bords de la cornée, où l'épithélium n'a pas été retiré. La cicatrisation épithéliale se fait de manière centripète. Elle est facilitée par la pose d'une lentille, qui l'isole du frottement répété de la face postérieure des paupières lors des clignements. On retire la lentille au bout de 5 jours environ; à ce stade, toute la surface cornéenne est généralement re épithélialisée.

  67. Est-ce qu'il y a une saison plus propice ou à éviter pour se faire opérer de chirurgie réfractive (LASIK, PKR) ?

    Il n'y a pas de saison plus propice que d'autres, car les règles à observer après la chirurgie réfractive sont les mêmes, quelle que soit la saison. Il existe d'ailleurs des centres chirurgicaux qui sont ouverts toute l'année, et ce dans des régions à fort ensoleillement (bassin Méditérannéen, Floride, Californie, Mexique, Brésil, proche Orient, Australie, etc.). Seulement, il est important de porter des verres flitrants (indice 3 minimum), à l'extérieur quand il fait soleil, au cours des semaines qui suivent la chirurgie. En effet, l'exposition à des rayonnements situés dans l'ultraviolet (UV) et présents dans la lumière solaire, est une source d'inflammation possible au niveau de la cornée. Pour la même raison, la fréquentation de cabines de bronzage est très déconseillées dans les semaines qui suivent une intervention de LASIK ou PKR. Rappelons enfin que le ski est une activité à "risque solaire" pour les yeux, et qu'il est plutôt déconseillé de partir avant d'avoir laisser passer un mois après l'intervention avant de partir vers les sommets enneigés.

  68. Peut-on modifier la couleur des iris suite à une opération de PKR ?

    La PKR (laser de surface pour la correction de la myopie) est une intervention qui concerne exclusivement la cornée, qui est un tissu transparent. La couleur des yeux dépend de celle de l'iris, qui n'est pas du tout concerné par l'intervention. Il n'y a donc aucune raison pour que la couleur des yeux soit modifiée après PKR ou LASIK d'ailleurs. Rappelons qu'il n'existe pas de technique chirurgicale sûre et efficace pour modifier la couleur des iris des yeux.

  69. Est-ce qu'un patient myopie et presbyte de plus de 45 ans avec une pression oculaire à la limite de la normale (entre 19-20 mm hg) pourra réaliser la chirurgie de la Myopie ?

    La chirurgie de la myopie peut être réalisée chez les sujets presbytes désireux d'acquérir une indépendance aux lunettes et lentilles pour la vision de loin. Concernant la pression oculaire "limite", les chiffres que vous rapportez sont effectivement inférieurs au seuil choisi pour définir la présence d'une hypertonie oculaire (21 mmHg). De nombreux paramètres influencent la mesure de la pression intra-oculaire, à commencer par l'épaisseur de la cornée (une cornée épaisse induit une majoration des chiffres). Le
    risque théorique serait de passer à côté d'un glaucome, les chiffres de pression ont tendance à diminuer après la chirurgie de la myopie (LASIK ou PKR). Ces techniques résultent en un amincissement cornéen, qui provoque une réduction des chiffres de pression oculaire (cette réduction étant a priori "artificielle" et liée au changement de "résistance" de la cornée). Toutefois, le dépistage du glaucome repose sur des examens comme le champ visuel, l'analyse de la morphologie de la tête du nerf optique, etc. La réalisation de ces examens après l'opération permet de dépister un glaucome à temps chez un patient "à risque". Le bilan préopératoire en chirurgie réfractive permet parfois de découvrir un glaucome débutant chez des myopes demandeurs de correction. Dans certaines conditions, l'opération de la myopie peut être réalisée chez ces patients, pour lesquels un suivi régulier (champ visuel, OCT du nerf optique) est ensuite réalisé.

  70. y a-t-il un lien entre la cataracte et la couleur des yeux ?

    A ma connaissance, il n'existe aucun lien entre la couleur des yeux (donnée par celle de l'iris) et la cataracte.

  71. Bonjour,J'ai actuellement une myopie de -6 Dioptrie aux deux yeux. J'aimerais me faire opérer mais on m'a dit que dans certains cas la PKR pouvais mener à des hazes et à des regressions de la vue. Le LASIK est il une meilleure technique pour les fortes myopies?

    En théorie, le LASIK est effectivement source d'une précision accrue pour les myopies fortes, c'est à dire supérieures à -6D (classiquement, une myopie égale ou supérieure à -6D est considérée comme une myopie forte; les myopies comprises entre -3 et -6D appartiennent au groupe des myopies moyennes, et les myopies inférieures à -3D aux groupe des myopies faibles). Cela dit, le choix entre LASIK et laser de surface (PKR) est également dicté par des variables comme la régularité et l'épaisseur initiale de la cornée. Si l'on a préconisé une PKR dans votre cas, c'est certainement lié au fait que la cornée présente une épaisseur et/ou des caractéristiques topographiques jugées incompatibles avec le LASIK (risque d'ectasie cornéenne post opératoire). Dans cette alternative, il est recommandé de procéder à la technique de PKR, qui donne également de bons résultats pour une myopie de -6D. Le risque de haze et de régression (non pas de la vue mais de la correction, c'est à dire risque de légère sous correction) peut être prévenu par une technique chirurgicale adaptée.

  72. Bonjour, j'ai les yeux bleus et des pupilles qui se dilatent fortement dans l'obscurité. Cette dilation pupillaire combinée à ma forte myopie -6.5 D et mon astigmatisme -1 D, fait-elle de moi un mauvais candidat au LASIK ?

    Aucun des facteurs que vous rapportez n'est en soi une contre indication au LASIK. La couleur des yeux n'a pas d'incidence particulière sur le résultat ou l'indication du LASIK. La dilatation pupillaire est théoriquement associée à un risque de halos postopératoire plus important, mais certaines études cliniques ont montré que la corrélation entre halos et diamètre pupillaire est plutôt faible (voire absente !). Le risque de halos est en revanche plus lié au degré de myopie à corriger (dans le cas d'une myopie de -6.50 D, ce risque est somme toute à considérer: les halos régressent cependant avec le temps). Le plus important pour pouvoir réaliser le LASIK est que vos cornées soient épaisses, régulières, et indemnes d'affections comme le kératocône fruste.

  73. Bonjour, j'aimerai savoir pourquoi ma myopie continue d'augmenter alors que j'ai 40ans et que ma macula et mon nerf optique sont sains, j'ai posé la question à différents ophtalmologues lors de mes diverses consultations mais jusqu'à présent je n'ai pas eu de réponse claire.

    La myopie est liée au fait que le plan de l'image "nette" formée par la cornée et le cristallin des objets distants que vous regardez se fait dans un plan qui est en avant de la rétine. Dans le plan de la rétine (situé en arrière donc), l'image est floue. La myopie est classiquement définie par une longueur de l'oeil (longueur axiale) excessive. Il est rare sinon exceptionnel que la longueur axiale augmente à l'âge adulte (sauf dans des formes de myopies évolutives appelées "myopies malignes", qui débutent tôt dans la vie et sont très fortes). En revanche, l'existence d'une cataracte débutante (en particulier dans sa forme nucléaire: voir https://www.gatinel.com/2011/01/quest-ce-quune-cataracte-nucleaire/) peut induire l'accentuation d'une myopie (appelée myopie d'indice). Enfin, certaines maladies de la cornée comme le kératocône peuvent aussi provoquer une évolution tardive de la myopie (qui s'accompagne alors d'un fort astigmatisme en général). Dans votre cas, il faut donc éliminer la présence d'une cataracte débutante, qui peut être parfois discrète à l'examen et négligée par l'ophtalmologiste. La myopie, l'exposition solaire répétée, les UV, le tabagisme, etc. sont des facteurs de risques pour la cataracte précoce (parfois dès la quarantaine).

  74. Y a t il un lien entre la cataracte et la couleur des yeux?

    Non, aucune étude sérieuse n'a rapporté de lien entre la couleur de l'iris et la survenue d'une cataracte.

  75. Est-il possible de nager dans la mer après une opération LASIK ?

    Oui, mais il faut attendre quelques jours (une semaine environ), et porter de préférence des lunettes ou un masque de natation si vous souhaitez ouvrir les yeux sous l'eau en nageant (ce conseil s'applique également aux personnes non opérées).

  76. Une opération de la myopie par laser excimer est-elle visible lors d'un examen à la lampe à fente?

    L'examen à la lampe à fente (biomicroscopie) permet d'observer la cornée sous un fort grossissement. En ce qui concerne le LASIK, cet examen permet de voir le bord circulaire du capot (et donc de faire suspecter la réalisation de cette chirurgie). A l'inverse, la PKR (les techniques de surfaces) ne laissent pas de traces détectables, sauf en cas de phénomènes cicatriciels particuliers (haze, etc.). En cas de doute, la réalisation d'un examen de topographie cornéenne permet de mieux objectiver les modifications induites par la chirurgie réfractive (LASIK ou PKR).

  77. Bonjour, j'envisage de ma faire opérer de la myopie (myopie moyenne : OD: -4.5(-0;50)0° / OG: -3.25(-0.75)160°).J'aimerai vous poser 4 questions:1) Après une chirurgie Femto Lasik, le capot cornéen cicatrise en moyenne dans quel délai et existe-t-il des risques déplacement à distance (mois, années après la chirurgie) du capot si celui-ci cicatrise bien en post-opératoire ?2) Après une chirurgie Femto Lasik, il ne faut évidemment pas se frotter les yeux en post-opératoire. Par contre, est-il possible à distance de l'opération de se frotter les yeux dans des circonstances simples (lorsqu'on prend une douche par exemple, on a souvent le réflexe de se frotter les yeux avant de rouvrir les yeux pour retirer l'eau, frottement ensuite avec une serviette pour s'essuyer les yeux) sans aucun problème pour le capot cornéen, et si oui à partir de quel délai ?3) Pour une myopie moyenne comme la mienne, en partant du principe qu'il n'y a pas de contre-indication au femto Lasik (pas de keratocône, cornée épaisse de plus de 500 microns...), et que les 2 techniques sont possibles (PKR, Femto-Lasik), y a t-il un intérêt à choisir le Femto-Lasik plutôt que la PKR si c'est la notion de sécurité qui est le critère de choix essentiel (en mettant au second plan les notions de douleurs post-opératoires et de rapidité de récupération visuelle) ?4) Pour une myopie moyenne comme la mienne (et en partant toujours du principe qu'il n'existe aucune contre-indication pré-opératoire connue pour le Femto-Lasik), existe-t-il quoi qu'il arrive toujours un risque d'ectasie cornéenne post-opératoire ou ce risque doit-il vraiment être considéré comme négligeable voire inexistant (ce risque devant être considéré surtout pour les myopies fortes de plus de 6D, pour les personnes ayant une cornée peu épaisse de moins de 500 microns et pour les personnes ayant une forme frustre de keratocone) ?En vous remerciant de votre réponse.Cordialement

    Voici les réponses aux 4 points soulevés

    1) Après repose du capot, la cicatrisation des bords demande environ 24 h. Les risques de déplacement à distance sont très faible. Les cas rapportés concernent des traumatismes oculaires assez important (coup de poing, airbag, projectile, etc.).
    2) A distance de l'intervention, de simples frottements (s'éponger, s'essuyer, se démaquiller) ne risquent pas de déplacer le capot.
    3) Si la sécurité est votre critère essentiel, la PKR est, du moins en théorie, la technique la plus sûre puisqu'il n'y a pas de création de capot ni d'interface. Le LASIK sollicite plus la biomécanique cornéenne. La sécheresse oculaire est un peu plus marquée en LASIK qu'en PKR en post opératoire. Cela dit, si vos cornées sont compatibles avec la réalisation du LASIK, il n'y pas de raisons de refuser cette technique car le taux de complication est extrêmement faible en chirurgie réfractive laser ( à condition d'éliminer les mauvais candidats, et d'utiliser du matériel performant). Le choix entre ces deux techniques vous appartient !
    4) L'épaisseur de la cornée n'est qu'une des variables explicatives vis à vis du risque d'ectasie post LASIK. Il faut intégrer d'autres paramètres comme la régularité de la courbure, la courbure postérieure, la vitesse d'amincissement central, etc. Si vos cornées sont "normales" (pas de kératocône frustre au vu des cartes de topographie cornéenne et d'épaisseur cornéenne), et qu'un mur résiduel postérieur suffisant est préservé (250 microns et plus), alors on peut considérer le risque d'ectasie comme nul. Des millions de procédures LASIK ont été accomplies depuis une dizaine d'années. La proportion d'ectasie est difficile à mesurer, mais est très faible. La plupart des cas d'ectasie rapportés sont souvent liés à la présence d'une pathologie ectasiante (kératocône infra clinique) non détectée. Les cas d'ectasie "non expliqués" sont encore plus exceptionnels.

  78. Quelles peuvent être les raisons d'une impossibilité de poser correctement l'anneau de succion sur un œil avec pour conséquence d'interrompre une intervention au LASIK?

    L'anneau de succion permet d'immobiliser l'oeil pendant la réalisation du capot de LASIK (que ce soit avec un laser femtoseconde, ou un microkératome mécanique). Les dimensions de l'anneau varient d'un équipement à l'autre, mais le diamètre hors tout de ce dispositif avoisine 2 cm environ. Il doit venir au contact de l'oeil et donc franchir les paupières, qui sont maintenues écartées par un instrument appelé blépharostat. Certaines conformations orbitaires et palpébrales rendent parfois difficile si ce n'est impossible la pose de l'anneau; les paupières orientales (patients asiatiques) sont par exemple plus serrées que les paupières occidentales. Si à ce type de conformation s'ajoute le fait que les yeux sont "renfoncés" dans les orbites (énophtalmie), la pose de l'anneau peut être particulièrement délicate. Indépendamment des caractéristiques orbitaires, certains traits oculaires rendent plus difficile la pose de l'anneau de succion; cornées plates et/ou toriques (astigmatisme cornéen). Il est probable que ces yeux présentent une mauvaise congruence avec l'anneau, pour des raisons anatomiques.

  79. La mer est-elle interdite après le LASIK ?

    Les activités nautiques sont parfaitement compatibles avec la réalisation d'un LASIK. Il faut bien sur attendre quelques jours après la réalisation de l'opération, et porter une bonne protection solaire (verres filtrant bien les UV) et/ou des lunettes de natation. En fait, à distance de l'intervention, aucune activité n'est interdite aux opérés de LASIK, sauf celle de se frotter vigoureusement les yeux !

  80. Tous les hypermétropes sont-ils opérables et si oui, à quel âge ?

    La correction de l'hypermétropie peut s'effectuer principalement soit par chirurgie de la cornée (LASIK), soit par une chirurgie d'implant (extraction du cristallin et remplacement par un implant dont la puissance est calculée pour corriger l'hypermétropie - biométrie). Le choix entre ces indications dépend de divers paramètres : l'âge, le degré d'hypermétropie, la présence d'une cataracte débutante, etc. Schématiquement,
    1) Chez un patient de moins de 50 ans (environ), on préfère effectuer une chirurgie LASIK, du moins pour les hypermétropies inférieures à 5 Dioptries (environ). Si l'hypermétropie est plus importante, une correction partielle peut être discutée (intérêt chez les patients qui doivent présenter moins d'une certaine correction pour leur métier par exemple). L'âge minimum légal pour la réalisation d'une chirurgie LASIK est de 18 ans, mais il est préférable d'attendre quelques années pour opérer, l'hypermétropie pouvant parfois évoluer durant la 3e décennie;
    2) Chez les patients de la cinquantaine et plus, le LASIK demeure la technique élective, en l'absence de cataracte et pour les hypermétropie faibles et moyennes. Si l'hypermétropie dépasse 5 D, la chirurgie du cristallin (cataracte) est potentiellement intéressante : il n'y a pas de limite théorique de correction, et la pose d'implant multifocaux peut même permettre au patient de réduire sa correction optique en lunettes de loin et de près. La chirurgie du cristallin est plus "invasive" que celle de la cornée puisqu'elle est intra oculaire. Le calcul biométrique doit être effectué avec des formules adaptées aux yeux hypermétropes (yeux "courts").

  81. Pourrai-je reporter des lentilles après une chirurgie de la myopie en cas de sous-correction (cornée fine et forte myopie -6D)?

    Après une chirurgie de la myopie (LASIK ou PKR), l'existence d'une sous correction peut amener le patient à reporter une correction optique, pour certaines activités particulièrement exigeantes sur le plan visuel (conduite, spectacle, etc.). Le port de lentille n'est pas contre indiqué, mais comme la sous correction est le plus souvent modérée (ex : -0.50 D), il est plutôt conseillé de garder une paire de lunettes à portée de main, qui n'auront qu'à être portées de manière intermittente. Si des lentilles sont prescrites, il faut également tenir compte du changement de rayon de courbure de la cornée.

  82. A t'on plus de problèmes du type : sécheresse, halos, yeux rouges..., si l'on a les pupilles assez dilatées ? L'opération est elle déconseillée ?

    La dilatation de la pupille est un mécanisme physiologique. En cas d'obscurité, il faut que l’œil collecte plus de lumière (photons). Certains patients pensent avoir les pupilles particulièrement dilatées, alors qu'il s'agit d'une "illusion" liée à la couleur bleue de l'iris. Parfois, il s'agit effectivement d'un diamètre pupillaire supérieur à la moyenne, et dans ce cas la plupart des études montrent qu'il n'y a pas de risque supplémentaire de halos lumineux (sécheresse et rougeur des yeux n'ont rien à voir avec le diamètre de la pupille). En revanche, le degré de correction est lui corrélé avec le risque de halos. Ainsi, un fort myope avec un diamètre de pupille standard a plus de risque de voir des halos en postopératoire, qu'un léger myope dont les pupilles ont tendance à se dilater fortement dans la pénombre et l'obscurité.

  83. Bonjour,Quel est le coût d'une opération de la myopie ? Et celui d'une consultation pré-opératoire ? Merci.

  84. Je me suis faite opérer d'une forte myopie par PKR et je pratique le basketball. Les risques liés à des coups dans l'oeil sont-ils accrus du fait que ma cornée est plus fine qu'avant? Est-il conseillé de porter des lunettes de protection et où puis-je en trouver une paire adéquate?

    La PKR consistant à remodeler la surface de la cornée sans réalisée de découpe de capot préalable, il n'y a pas de fragilisation particulière vis à vis d'un coup, ou de "doigts" dans l'oeil. Cela dit, il est toujours préférable de limiter le risque de contusion oculaire en général, donc le port de lunettes de protection (renseignez vous auprès de votre opticien) est conseillé dans tous les cas si vous êtes à risque pour les contusions oculaires.

  85. Je me suis fait opérer par PKR bilaterale, est-il normal que je ne puisse pas ouvrir les yeux 1 jour après?

    Oui, car la cicatrisation de la surface cornéenne (repousse épithéliale) n'est pas terminée le lendemain de l'intervention. Il faut généralement attendre deux ou trois jours pour pouvoir ouvrir les yeux plus confortablement.

  86. Bonjour, après examen je peux me faire opérer de la myopie (-1.50 à chaque oeil) par les deux techniques : PKR ou LASIK. Mes yeux sont un peu secs (pas beaucoup de larmes) et surtout je suis "douillette". Aussi quelle est la meilleure technique pour moi? Par ailleurs je travaille tous les jours sur ordinateur (soit environ + de7h sur pc) quelle est la solution la mieux adaptée pour une récupération visuelle rapide (reprise du travail rapide)? Merci beaucoup pour votre réponse.

    Une sécheresse oculaire préexistante à la chirurgie peut orienter préférentiellement vers une PKR, qui génère moins de sécheresse oculaire en post opératoire. Tout dépend du degré de sécheresse que vous présentez (une sécheresse modérée n'est pas une contre indication au LASIK, du moins tant qu'elle n'est pas compliquée de kératite sèche, etc.). Pour -1.50 D, le LASIK et la PKR donneront un résultat visuel équivalent. Le LASIK autorise une récupération visuelle plus rapide, et ne provoque pas de douleurs en post opératoire.

  87. Après intervention au Lasik pour presbytie et hypermétropie, est il fréquent qu'au bout de presque 3 mois, la vision de loin ne soit toujours pas au niveau du résultat prévu ( 9 dixième ). La vision de près étant très satisfaisante.

    La réalisation d'une correction de la presbytie et de l'hypermétropie en LASIK repose sur l'induction d'une multifocalité, et parfois d'une différence de correction entre les deux yeux (un oeil est corrigé de l'oin, l'autre de près). Habituellement, la récupération visuelle de loin est plus lente que de près, mais au bout de 3 mois, les changements à attendre sont généralement faibles. Une retouche peut alors permettre de procurer un gain en vision de loin.

  88. Bonjour, Merci pour ce site. J'ai deux questions: - dans quel cas le chirurgien place-t-il sur les yeux une lentille de cicatrisation, après la chirurgie, au lieu d'un simple collyre pour la semaine qui suit? - Y a-t-il une attitude à adopter, sur le long terme, pour se préserver au maximum d'une nouvelle baisse de vision, pour une myopie moyenne à forte opérée avec succès, en dehors des lunettes de soleil. Doit-on limiter la fatigue occulaire (lecture et ordinateur) ou n'est-ce pas directement lié? merci

    La pose d'une lentille de contact après chirurgie réfractive n'est pas une obligation, mais elle semble recommandée après PKR (laser de surface) car certaines études (et mon expérience) montre qu'elle réduit les douleurs post PKR et permet une cicatrisation épithéliale plus rapide, en protégeant la surface cornéenne "lasérisée" de l'action des paupières notamment. La pose d'une lentille après LASIK peut être intéressante pour protéger la surface du capot et accélérer la cicatrisation des bords de celui-ci, mais pour une durée plus brève (24h vs 4 ou 5 jours pour la PKR).
    Pour se préserver d'une baisse de vision (récidive myopique), il convient effectivement de porter des lunettes de soleil à l'extérieur, et ne pas se frotter vigoureusement les yeux; je ne connais pas d'autres méthodes que celles-ci.

  89. Combien de temps doit ton porter la lentille pansement aprés la PKR ?

    Il faut porter ces lentilles de manière continue entre 4 et 6 jours après la réalisation de la PKR.

  90. Combien de temps doit-on porter la lentille pansement après une PKR (laser de surface)?

    Le port de la lentille pansement après PKR est d'environ 4 à 5 jours. Cette durée permet à l'épithélium de cicatriser et recouvrir la totalité de la surface de la cornée à laquelle il adhère. Il ne faut pas retirer et remettre la lentille pansement cette durée.
    Pour plus d'information sur les suites après PKR : https://www.gatinel.com/chirurgie-refractive/suites-operatoires-apres-chirurgie-refractive-laser/suites-operatoires-apres-pkr/

  91. 3 semaines après mon opération de mon astigmatisme au femtolasik ma vision est toujours floue. Est ce normal quand pourrai-je avoir une vision claire et nette? Merci d'avance

    Il est difficile de répondre à votre question sans connaître certains détails comme le degré de correction réalisé, et le degré objectif de "flou" (acuité visuelle sans correction, etc.). En général, la récupération après correction de l'astigmatisme est plus longue qu'après chirurgie de la myopie sans (ou avec un peu) d'astigmatisme. Après trois semaines, l'évolution peut être favorable; il convient également d'éliminer un problème non directement relié à la correction de l'astigmatisme comme la sécheresse oculaire, qui peut provoquer une baisse de vision en post opératoire. Si la sécheresse est en cause, un traitement plus intensif de celle-ci (instillation de larmes artificielles) pourra amener une amélioration rapide (mais transitoire si vous renoncez à hydrater régulièrement vos yeux). Enfin, si la vision demeure floue, la réalisation d'un bilan d'acuité visuelle, d'une topographie cornéenne et d'un examen aberrométrique devraient permettre de trancher et poser le diagnostic de sous correction, etc.

  92. Bonjour. Un mois après mon opération au femtolasik pour corriger mon astigmatisme, ma vision est toujours floue et mes yeux sont secs. Est-ce normal ?

    L'apparition d'une sécheresse oculaire est classique après LASIK. Elle peut résulter en une baisse transitoire de l'acuité visuelle. Instillez régulièrement des larmes artificielles afin d'améliorer l'état de la surface oculaire. Par ailleurs, la correction de l'astigmatisme résulte généralement en une récupération un peu plus tardive et/ou prolongée que la correction de la myopie simple.

  93. Je viens de faire une PKR PTA + 1 crosslinking à l'oeil gauche. Nous sommes à J+5 et je ne vois que du flou ( de près et loin). Alors qu'avant j'étais corrigé à 7/10. Cela peut-il durer à terme?!

    L'indication du crosslinking traduit le fait que vous deviez présenter une forme débutante de kératocône au niveau de l'oeil gauche. La réalisation conjointe du cross linking et de la PKR demeure controversée, et n'a pas fait l'objet d'un recul suffisant pour être certain d'une efficacité à moyen terme. La réalisation seule du cross linking provoque en général une baisse de vision juste après l'intervention (le nombre maximum de dixièmes diminue même avec une correction), car le retrait de l'épithélium démasque une partie de l'irrégularité de la cornée, et l'application du rayonnement UV peut induire une réduction de la transparence de la cornée (cette réduction peut être majorée en cas de PKR simultanée). Le cross linking fait actuellement l'objet d'études FDA aux états unis, ou la procédure n'est pas encore validée. Par ailleurs, cette technique ne vise pas à mieux faire voir, mais stopper ou ralentir la progression du kératocône. En principe, avec le temps, votre vision devrait s'améliorer grâce au remodelage épithélial.

  94. Bonjour, est-il possible d'aller au ski 1 mois après une opération au LASIK du fait de la forte luminosité montagnarde ?

    La pratique de sports de plein air tels que le ski alpin, nautique, etc. est possible un mois après LASIK: il est cependant nécessaire que vous portiez une correction par verres filtrants (verres solaires), conçues pour la montage, et d'indice 3 (voir 4, bien que cette catégorie ne soit pas compatible avec la conduite automobile). L'exposition précoce et intense aux UV (ski, activités de plage, nautiques, mais aussi cabines à bronzer !) est un facteur identifié d'inflammation postopératoire (kératite), de régression de l'effet réfractif au décours d'une intervention cornéenne pour correction de la myopie (LASIK, PKR, etc.).

  95. Quand un ophtalmo nous délivre une ordonnance pour le port des lunettes: .OD= 0.75 et OG = 0.75 , que signifient ces chiffres. La vision est de combien dans ce cas là? merci

    Les mentions OD et OG correspondent bien sûr à l'oeil droit (OD) et l'oeil gauche (OG). Le chiffre (ici 0.75) représente la puissance dioptrique du verre de lunette correcteur. Dans votre cas, la correction entre les deux yeux est identique. A priori, l'absence de signe suggère une correction positive, et en l'absence de précision supplémentaire, la correction est pour la vision de loin. Il s'agit donc donc d'une hypermétropie qui est ici modérée.

  96. Cinq semaines après une correction au femtolasik mes yeux sont secs. Puis je utiliser le sérum physiologique pour les hydrater et cela peut-il avoir un effet positif ?

    Il est normal de présenter une sécheresse oculaire après LASIK. L'instillation régulière de sérum physiologique (ou de gels, d'agents mouillants, etc.) est recommandée (pas de risque de surdosage), et peut tout à fait avoir un effet bénéfique sur la vision.

  97. Comment peut on passer de l'astigmatisme avec une vision de 4/10 à une myopie de -4 D après une opération au femtolasik ce qui me donne une vue floue et qui a empiré par rapport à celle que j'avais avant l’opération. Que s'est il passé au juste .peut on y remédier ? 5semaines après cette intervention ma vision peut elle encore s'amelirer?

    Il est difficile de répondre à votre question sans connaître certains éléments comme le type d'astigmatisme que vous présentiez (myopique? hypermétropique? etc.) et l'existence d'éventuelles complications per (pendant) ou post opératoires. Il faut discuter avec votre chirurgien qui a du pratiquer une topographie cornéenne et un examen aberrométrique afin de documenter cette évolution qui n'est effectivement pas habituelle après femtoLASIK.

  98. Peut on conduire après biometrie de l oeil

    La biométrie est le calcul de la puissance de l'implant posé au cours de la chirurgie de la cataracte. Cet examen est réalisé le plus souvent par interférométrie, et sans contact avec l'oeil (ni dilatation). Il est donc parfaitement possible de conduire après une biométrie de l'oeil.

  99. Je dois me faire opérer pour cataracte avec comme implant la Lentile intra oculaire Restor multifocale.La chirurgie au laser pour myopie que j'ai eu, il y a 3 ans, peut-elle nuire a ce choix?

    La lentille intra oculaire Restor est une lentille diffractive bifocale. Dans votre cas, l'antécédent de chirurgie réfractive de la myopie peut occasionner deux problèmes :
    - une erreur de calcul de la puissance de l'implant (qu'il soit monofocal ou bifocal ne change rien au risque d'erreur). Il faut impérativement que votre chirurgien utilise une méthode de calcul (formule biométrique) adaptée à cette situation, et que la mesure de la puissance cornéenne soit juste
    - la présence d'une irrégularité de la cornée (parfois augmentée après chirurgie de la myopie) pourrait induire une réduction de la performance attendue de la lentille multifocale.
    En principe, dans votre situation, la réalisation d'une topographie de la cornée a du être effectuée afin de mesurer avec précision la puissance cornéenne, et éliminer une trop grande irrégularité liée à l'action du laser.

  100. Quel est l age minimum pour une épi-lasik? J'ai 20ans c'est pas un peu jeune pour?

    L'age minimum pour toute chirurgie réfractive est légalement fixé à 18 ans. Cet age légal n'est pas forcément l'age à partir duquel il est conseillé de faire l'intervention. L'épi LASIK fait partie des techniques excimer dites de surface (variante de la PKR). Il est surtout important que votre myopie soit stabilisée pour envisager l'intervention, car celle-ci n'empêche pas l'évolution de la myopie si celle-ci n'est pas terminée. Bien évidemment, il faut que le reste du bilan ne révèle pas de contre indications à la chirurgie.

  101. Je suis hypermétrope avec une correction de +2D, j'ai 30ans, et vu le faible niveau d'hypermétropie faut il attendre quelques années, que ma vue baisse encore pour faire l'opération au laser ou l'opération est elle déjà justifiée ?

    Une intervention pour une hypermétropie de +2 D peut être envisagée à la trentaine. La plupart des hypermétropes de cet âge peuvent vivre sans lunettes, mais au prix d'efforts visuels, de maux de tête, et d'une gêne croissante pour la vision de près. Aussi, la réalisation d'un LASIK (technique de choix dans ce contexte) peut permettre d'améliorer la vision de loin et soulager le patient. L'hypermétropie tend parfois à se majorer avec le temps, car elle est "compensée" de manière permanente par le patient, qui fait des "efforts accommodatifs" (efforts en principe réservés à la vision de près) prolongés, qui perdurent lors de l'examen ophtalmologique et induisent une sous estimation de l'hypermétropie. L'examen sous "cycloplégiques" (gouttes qui paralysent l'accommodation et dilatent par ailleurs la pupille) permet de mesurer l' hypermétropie totale (latente). Dans votre cas, il est possible que cette hypermétropie, mesurée sous cycloplégie, soit supérieure à +2 D (ex : +3.50 D). Cela dit, la correction ne doit pas être totale mais celle qui vous donne subjectivement un bon confort (sans cycloplégie). Dans le futur, la réapparition d'une hypermétropie (correspondant à la partie "latente", soit +1.50 D dans notre exemple) pourra faire l'objet d'une correction secondaire au besoin.

  102. Bonjour, j ai une forte myopie ou hypermétropie à 50 ans depuis mon plus jeune age. Après examen on me précise que ma cornée est fine et donc impossible de faire le LASIK, la solution est l'implant phake! Pourquoi?

    Tout d'abord, vous ne pouvez être à la fois myopie et hypermétrope, mais l'un ou l'autre. La correction de la myopie au laser requiert de "creuser" son centre. Il est facile de calculer à l'avance combien le laser devra retirer pour corriger le défaut optique considéré. Si votre cornée est trop fine, il peut ne pas y avoir suffisamment d'épaisseur pour délivrer la correction requise. Si on le faisait, votre cornée serait trop amincie et pourrait se déformer secondairement (ectasie). En revanche, la pose d'un implant phake (sans retrait du cristalln) permet de corriger l'intégralité du défaut optique dans les cas comme le votre.

  103. Dans le cas d'une intervention par lasik au laser femtoseconde pour corriger une presbytie hypermétropie et astigmatisme (57 ans), vaut il opérer les deux yeux à la fois ou chacun à quelques semaines d'intervalle?

    En général, la correction de ces anomalies par le LASIK est effectuée en un seul temps et pour les deux yeux à la fois. Cependant, votre correction peut inciter le chirurgien à vouloir s'assurer de l'obtention d'une bonne correction sur un oeil avant d'opérer l'autre. De même, une reprise sur l'un ou l'autre des deux yeux peut être nécessaire pour affiner la correction quelques semaines plus tard.

  104. Bonjour. J'aurai deux questions à vous poser : 1) Au cas où l'ophtalmologue aurait mal mesuré la myopie, il y a t-il une re-vérification de la myopie lors de la consultation pré-opératoire ? Ou l'opération se base-t-elle sur les mesures de l'ophtalmologue ? 2) Sur quelle échelle de temps peut-on se baser pour affirmer que la myopie est stable ? (3mois, 6mois, 1ans, 3ans..?)

    L'opération de la myopie se fonde sur les mesures effectuées lors de la consultation pré-opératoire, et en aucun cas sur les seules mesures de l'ophtalmologue. Les mesures effectuées par l'ophtalmologue de ville permettent de vérifier la stabilité de la myopie. Il n'existe pas d'échelle de temps précise pour estimer la stabilité de la myopie. Classiquement, on estime que l'absence de l'évolution sur un an permet de poser le diagnostic de stabilité. Ceci dit, la myopie forte tend à évoluer sur une période plus longue que la myopie faible, et l'âge du patient joue un rôle dans la stabilisation de la myopie.

  105. J'ai une cornée épaisse et une opération réfractive pour la myopie est réalisable.Toutefois lors d'un dernier contrôle on s'est aperçu que j'aurais une cornée plus bombée que la normale et qu'il s'agirait peut être d'une forme de kératocône. Est ce que vous avez déjà eu un cas similaire? Est ce que l'opération est envisageable ?

    Le dépistage du kératocône est un temps essentiel de l'examen préopératoire. Il est accompli par la réalisation d'un examen topographique (topographie cornéenne). Il existe plusieurs types d'examen topographique. La mesure de la courbure de la cornée n'est pas le seul critère à inspecter. Il existe des cornées plus bombées que la normale qui ne sont pas atteintes de kératocône, et à l'inverse, des cornées plutôt moins bombées que la moyenne et qui sont atteintes de certaines formes débutante de kératocône. Pour poser le diagnostic de kératocône, il faut aussi tenir compte de l'épaisseur de la cornée (pachymétrie), de sa variation entre le centre et les bords (tomographie), de l'aspect de la face postérieure (face "interne") de la cornée. Ces données sont mesurées par des topographes comme l'Obrscan, le Pentacam, etc. Dans certains cas, la mesure des propriétés biomécaniques de la cornée (ORA, Ocular Response Analyzer) peut ajouter un argument supplémentaire au diagnostic de kératocône. En cas de kératocône avéré, la réalisation d'une chirurgie par LASIK est proscrite. En cas de kératocône très débutant, non évolutif (kératocône infra clinique, forme suspecte stable ou forme fruste), la réalisation d'une PKR (laser de surface, sans capot) peut se discuter, en fonction du degré de myopie et d'astigmatisme à corriger, de l'âge du patient, etc.

  106. J'ai 69 ans, un début de cataracte depuis 1 an, je suis hypermétrope et astigmate, peut on envisager de traiter l'ensemble du problème?

    La chirurgie de la cataracte consiste à retirer le cristallin opacifié (cataracté) et le remplacer par un implant. Pour corriger l'hypermétropie et l'astigmatisme, il convient de choisir un implant torique, dont la puissance sera calculée pour corriger l'hypermétropie, et la toricité ajustée pour la correction de votre astigmatisme. La cataracte, l'hypermétropie et l'astigmatisme seront ainsi corrigés. Il est même possible, en l'absence de complications, de corriger la vision de près en utilisant un implant multifocal torique.

  107. Comment la chirurgie réfractive fait-elle pour changer la réfraction de l’œil ? Qu'est-ce que ça change dans le milieu réfractif de l’œil ?

    La chirurgie réfractive utilise divers principes physiques pour modifier la réfraction de l’œil et corriger un défaut réfractif. Le principe le plus utilisé (c'est une opération des yeux parmi les plus fréquemment réalisées) consiste à changer la puissance optique de la cornée en en modifiant la courbure. En effet, la puissance optique d'une lentille dépend de sa courbure, et de son indice de réfraction. Actuellement, il n'existe pas de technique courante pour modifier l'indice de réfraction de la cornée. En revanche, la sculpture au laser excimer effectuée en LASIK ou PKR permet de changer la courbure de la cornée (le laser délivre un "profil d'ablation" adapté : voir le lien suivant : https://www.gatinel.com/recherche-formation/profils-dablation-laser-excimer/
    D'autres principes peuvent être utilisés, comme l'ajout d'un implant réfractif (lentille artificielle), ou le remplacement du cristallin naturel par un implant de cristallin artificiel, dont la puissance est calculée pour corriger le défaut optique pré existant (ce calcul est appelé biométrie).

  108. La presbytie peut-elle être corrigée par LASIK ?

    Pour être juste, la véritable correction de la presbytie reposerait sur la restitution d'une accommodation (possibilité pour l'oeil de faire la mise au point de près). La presbytie est justement définie par l'installation d'une réduction de l'accommodation. Cependant, il n'existe pas de technique éprouvée pour rendre l'accommodation perdue. Le LASIK permet de "compenser" la presbytie par deux types de stratégies : 1° La monovision, où un oeil est corrigé pour la vision de loin, l'autre pour la vision de près. Cette technique nécessite une certaine "adaptation", mais il est possible de la simuler par le port de lentilles de contact. 2° La multifocalité, qui vise à augmenter la profondeur de champ de l'oeil opéré, pour qu'il puisse voir "à la fois" de loin et de près. Il s'agit de trouver un compromis entre légère dégradation de la vision de loin et augmentation de la vision de près non corrigée. Le "presby LASIK" est justement une technique qui utilise les effets de certains profils d'ablation laser pour augmenter la profondeur de champ de l'oeil opéré. Elle fonctionne bien chez les patients hypermétropes. Pour les myopes, la presbytie est plus facilement compensée par la monovision en général.

  109. Est-ce possible de se faire opérer pour la myopie et la presbytie en même temps sans faire recours à la monovision ?

    En dehors des techniques reposant sur la monovision (un oeil dédié à la vision de loin, l'autre de près), la multfocalité permet de compenser la presbytie (la vision de loin et de près est procurée à chaque oeil : implants multifocaux, presby LASIK, etc.). La monovision est en général mieux tolérée chez les myopes que la "multifocalité". Pour les "petits myopes" (-0.50, -0.75 D), l'implantation de l'inlay KAMRA semble une technique intéressante, qui s'apparente toutefois à une monovision qui dégraderait moins la vision de loin.

  110. Si on se fait opérer au laser excimer de la myopie (avec le laser femtoseconde pour la découpe du volet), en cas de sous-correction, peut-on se refaire opérer par la même technique pour améliorer le résultat ?

    La technique à laquelle vous faite allusion est un LASIK 100% laser (découpe du capot au laser femtoseconde, puis sculpture du dôme cornéen au laser excimer). En cas de sous correction, il est indiqué de resoulever le capot et délivrer la correction complémentaire. Il n'est pas conseillé de redécouper un second volet. En effet, le premier volet peut être facilement re soulevé par un chirurgien expérimenté (ce volet "adhère" à la cornée, mais il est possible de retrouver le plan de séparation). De plus, une redécoupe au laser femtoseconde expose à certains risques, comme la survenue de micro plis ou d'une inflammation de l'interface. Enfin, la réalisation d'une reprise pour sous correction impose que le "mur résiduel postérieur" ait une épaisseur suffisante. Cette épaisseur est fonction de l'épaisseur de la cornée, de l'épaisseur du capot initial et de l'importance de la correction délivrée.

  111. Je m'étonne de votre réponse quant à la pérennité des effets de l'opération de la myopie. Opérée depuis 4 ans, ma vue se détériore depuis environ 3 mois. En en parlant autour de moi, beaucoup de personnes ont été confrontées à cet effet éphémère, certains se sont fait réopérés, les autres portent de nouveau des lunettes. Quelle est la réalité de ce phénomène ? Y a-t-il un intérêt à se faire réopérer ? Plus de chance de stabilité après une deuxième intervention ? Merci

    Il est tentant mais difficile d'extrapoler une vérité statistique à partir d'une observation personnelle, même si celle-ci peut être partagée par d'autres personnes de votre entourage; les chirurgiens de la myopie savent que la grande majorité des patients opérés ne présentent pas de récidive de la myopie en post opératoire. Sinon, le taux de "reprise" serait plus élevé que les 5 à 10% que l'on retrouve en moyenne dans les séries publiées, et nos programmes opératoires (et salles d'attente) seraient remplis de patients à réopérer au bout de quelques années de pratique. Cela dit, il existe des facteurs de risques particuliers qui exposent certains patients à un retour (partiel) d'une myopie (le degré de myopie récidivante est plus souvent léger, en tous les cas moindre que la myopie initiale: une myopie même légère est toutefois pénalisante pour des patients actifs). Ces facteurs de risques sont pour les principaux : la myopie forte (correction initiale supérieure à 6 D), l'âge jeune (ex : moins de 22 ans avant la première intervention), l'exposition solaire chronique et prolongée, la présence de certaines caractéristiques oculaires (cornées plus plates que la moyenne avant intervention), etc. La PKR expose plus à une récidive myopique que le LASIK pour les myopies fortes (supérieures à - 6D). L'astigmatisme prononcé associé à la myopie est également source de régression fréquente.
    Pour réopérer, il faut vérifier certains points, comme l'absence de complication (ectasie), ou encore de la survenue d'une myopie d'indice (myopie liée à la survenue d'une cataracte de type nucléaire, voir sur le site). La réalisation d'une reprise n'expose pas à un risque de nouvelle récidive particulier, quand cette reprise est indiquée et réalisable.

  112. Bonjour je dois me faire opérer prochainement de ma myopie et d'astigmatie. J'ai apparemment une forte myopie et mon chirurgien va utiliser un produit (décharge a signer) car les effets a long terme concernant ce dernier ne dont pas connus. Pouvez vous m'en dire plus car on ne m'a parlé de ce produit que lors de mon passage au secrétariat.

    Il est difficile de deviner la nature de ce produit. En principe, si vous devez participer à une étude clinique, vous devez recevoir des explications sur la nature du protocole utilisé, des risques encourus, etc. en ce qui concerne la réalisation d'une chirurgie pour forte myopie, il n'est pas nécessaire de recourir à des "produits" particuliers si votre indication opératoire est valide. Je vous conseille de reprendre rdv avec votre chirurgien pour obtenir les explications que vous souhaitez vis à vis de ce "produit".

  113. Je me fais opérer de la cataracte prochainement,ayant déjà été opéré pour myopie au laser depuis environ 4ans.Le résultat de l'opération est-il le même que ceux qui n'ont jamais été opérés au laser? Il y a t-il un choix de lentille particulier?

    Le résultat de la chirurgie de la cataracte pour un oeil opéré de la myopie est le même. Il faut simplement que votre chirurgien prête une attention particulière au calcul de la puissance de la lentille intra oculaire (implant). Les formules "classiques" ne fonctionnent pas toujours, il faut utiliser des formules adaptées. Le choix de la lentille peut être influencé par la présence de certaines aberrations au niveau de la cornée, de l'existence d'un astigmatisme cornéen résiduel, etc.

  114. Bonjour, Le recul sur la technologie Lasik est-il suffisant pour être sûr d'affirmer que dans quelques dizaines d'années il n'y aura aucune incidence de l'opération (cecité, dégénérescence de la cornée,etc...) ? Si oui, quels arguments permettent d'affirmer qu'aucune partie de l'oeil ne peut se dégénérer suite cette "modification biologique non naturelle" de la cornée ?

    Le LASIK est une technique dont les premiers cas ont été effectués au début des années 90 : le recul est actuellement largement supérieur à 10 ans (plus de 20 ans). Aucune dégénérescence n'a pour l'instant été observée. Le LASIK ne concerne que la cornée, donc il n'y a pas de risque pour les autres structures de l'oeil. Enfin, certaines interventions, plus "traumatisantes" pour la cornée que le LASIK comme la greffe totale ou partielle de cornée bénéficient d'un recul très important (50 ans et plus), sans complications particulières.

  115. Est ce que l'on est astigmate depuis toujours ou peut-on le devenir par exemple à 70 ans

    L'astigmatisme peut être congénital (astigmatisme lié à une "déformation" de la cornée), ou acquis: certaines maladies de la cornée (kératocone, dégénérescence pellucide) provoquent l'apparition d'un astigmatisme plus tardif. La cataracte peut entrainer l'apparition d'un astigmatisme dit "interne" (cristallinien). Une chirurgie compliquée de la cataracte peut aussi provoquer l'apparition de l'astigmatisme.

  116. J'ai 33 ans,ma correction est OD -0,75(-3.50)120 et OG +3.00(-2,75)70,j'ai aussi un strabisme convergent sur l,OD. Je souhaiterais me faire opérer en sachant que ma correction évolue légèrement à chaque fois que je vais voir l'ophtalmo tous les 2 ans.L´opération est-elle envisageable ainsi que pour le strabisme? Plus tard l'opération de la cataracte sera t-elle possible si je me fais opérer maintenant?

    En général, on préfère que la correction soit stable pour envisager une intervention; si la correction n'est pas stable, il faut également éliminer la présence d'une pathologie cornéenne comme le kératocone débutant. Si la correction est relativement stable et qu'il n'y a pas de problème cornéen ni autre complications, alors il est possible d'envisager une intervention de correction réfractive, suivie d'une éventuelle chirurgie du strabisme. La chirurgie de la cataracte est tout à fait possible après correction de l'astigmatisme.

  117. Je souffre d'une myopie dite "légère" nécessitant le port de lentilles en journée et de lunettes le soir, puis je tout de même prétendre à l'intervention ? Faut il que je passe par le biais de mon médecin ophtalmo pour décider de la pertinence de l'intervention ? De plus, bien qu'étant infirmière, je suis extrêmement angoissée, administre t on une prémédication avant cette intervention ?

    Le souhait d'une intervention est légitime quel que soit le degré de myopie, si vous souhaitez obtenir une vision nette de loin sans lunettes ou lentilles. Les effets de l'intervention sur la vision de près peuvent être discutés à partir de 45 ans environ (la presbytie apparait vers cet age et conduit les patients non myopes - naturellement ou après intervention - à reporter une correction de près). Dans certains cas, la possibilité d'une intervention unilatérale peut être discutée (monovision), afin de permettre de conserver une vision de près non corrigée d'un côté au moins. Une pré médication est administrée avant l'intervention. Si votre médecin ophtalmologiste n'a pas d'a priori contre la chirurgie réfractive (ou qu'il n'est pas au contraire trop prosélyte à ce sujet), alors vous pouvez discuter de manière éclairée avec lui; en fonction de votre motivation et de l'état de vos yeux, il pourra vous aider à avancer votre réflexion.

  118. Je voudrais savoir pourquoi une personne qui a des lunettes correctrices contre la myopie voit sa vue dégradée (par ces mêmes lunettes) en vision de près lorsqu'elle devient presbyte ? C'est à dire qu'elle lit mieux sans qu'avec les lunettes.

    L'oeil myope est un oeil trop long: les images des objets lointains qui se forment sur la rétine sont floues, mais celles qui proviennent de cibles plus rapprochées sont nettes. Un myope de -3 Dioptries voit net sans lunettes à 33 cm, et flou au delà. Quand il porte ses lunettes, il est corrigé pour la vision de loin, et doit accommoder pour voir net de près. A l'arrivée de la presbytie, on observe une réduction de l'accommodation, mais le myope, en retirant ses lunettes, peut alors bénéficier d'une vision nette sans effort de près.
    Plus d'information sur cette page :

    https://www.gatinel.com/recherche-formation/myopie-definition-mecanismes-epidemiologie-facteurs-de-risques/la-vision-floue-du-myope/

  119. J'aimerais savoir si avec une très forte myopie (-18,5 et -19 D ), je peux être opérée, et si après l'opération je ne suis pas corrigée à 100%, je pourrai porter des lentilles ou lunettes pour améliorer ma vision?

    Votre myopie est très forte. ll n'est pas possible de la corriger complètement avec une technique de LASIK, ni de PKR. Une chirurgie par implantation d'une lentille intra oculaire (implant phake) ou une chirurgie du cristallin avec remplacement de celui-ci par un implant sont possibles a priori. La correction totale est possible, et si tel n'était pas le cas, une correction complémentaire en lunettes est tout à fait possible.

  120. Bonjour, je voudrais savoir si après une opération au PKR excimer on peut déceler l'opération sans la chercher avec un fond d'oeil ? Au bout de 2 mois d'opération.

    L'intervention de PKR est souvent difficile à détecter par un simple examen de l'oeil au biomicroscope. L'examen du fond d'oeil concerne la rétine et ne permet pas d'analyser la cornée. En revanche, la réalisation d'un examen de topographie cornéenne peut permettre la détection d'une opération passée de PKR (aplatissement de la courbure centrale de la cornée consécutive au remodelage accompli par le laser excimer).

  121. Quels sont les risques post-opératoire d'une intervention PKR? Puis-je reprendre le travail 2 jours après mon opération?

    Vous trouverez des informations sur cette page, concernant les risques de la PKR :
    https://www.gatinel.com/2011/03/quelles-sont-les-complications-de-la-pkr/

    Une reprise à J2 est théoriquement possible, mais il est préférable d'attendre au moins 3 ou 4 jours.

  122. Je voulais savoir s'il y a une période de temps optimale pour effectuer une retouche aprés une opération femtolasik multifocale? trois mois aprés l'opération la vision de loin peut -elle encore s'améliorer?

    Un délai de 3 mois est minimum, mais peut être suffisant pour accomplir une retouche. La vision peut s'améliorer même tardivement, mais ceci dépend des raisons de l’insuffisance de la vision.

  123. Pour une correction chirurgicale de la presbytie, les résultats sont ils permanents ou faut-il anticiper une régression de l'effet après quelques années?

    Tout dépend de la technique de correction chirurgicale utilisée pour la correction de la presbytie, et de l'âge auquel l'intervention est accomplie (la presbytie évolue entre 45 et 60 ans environ avant de se stabiliser). Les techniques qui reposent sur l'utilisation d'implants sont à même de corriger la presbytie de manière pérenne. En revanche, en chirurgie laser (LASIK), la possibilité d'une régression même tardive de l'effet imprimé initialement ne peut être exclue. La correction par implant KAMRA est également conçue pour être pérenne et corriger l'intégralité de la presbytie dans le temps.

  124. L'ophtalmologiste me dit que pour mon hypermétropie très forte la pose d'implants peut etre intérressante mais que l'opération est très lourde , est ce vrai?

    La pose d'implant pour la correction de l'hypermétropie consiste généralement en une chirurgie de la "cataracte" : remplacement du cristallin par des implants : cette intervention est plus "lourde" que la correction au laser (LASIK), mais pas plus que l'intervention de la cataracte. Elle est indiquée à partir de la cinquantaine, chez les hypermétrope forts (plus de 6 Dioptries), en particulier quand il existe un début de cataracte, ou que la chambre antérieure de l'oeil est particulièrement étroite, ce qui expose à un risque de glaucome aigu. En dehors de ces indications (patient jeune), il est souvent préférable de différer une chirurgie et adapter des lentilles de contact.

  125. Bonjour, le recours à la monovision (myopie et presbytie) n'a t-il pas un effet sur l'appréciation des reliefs? Merci de votre réponse

    Effectivement, la perception du relief repose sur la différence de point de vue de l'oeil droit et de l'oeil gauche: elle suppose ainsi que la netteté soit suffisante et équivalente pour chacun des yeux. La monovision, qui repose sur l'induction d'une vision non corrigée de loin sur oeil, et l'induction d'une vision non corrigée de près sur l'autre a pour corollaire un "déséquilibre" en vision de loin. Toutefois, la sensation du relief est également apportée par le cerveau (les centres visuels), et certains patients opérés de monovision s'acclimatent bien de la différence de correction.

  126. Bonjour, j'ai été traité en PKR en 1993 pour les 2 yeux, et retouché en PKR en 1999 sur une seul oeil. Je n'ai jamais fait le 2ème mais l'écart de vision est important donc génant. Le LASIK sera-t-il possible après une PKR 1ère génération ?

    En théorie, un LASIK est possible après PKR, à condition que l'épaisseur de la cornée soit suffisante pour que l'on puisse découper un volet (capot) et traiter la myopie résiduelle. La réalisation d'un LASIK après PKR expose toutefois à certaines complications, comme la survenue d'une inflammation de l'interface (keratite de l'interface). Malgré le moindre confort que peut apporter une PKR, il est peut être préférable de vous réopérer avec cette technique. Ces conseils dépendent bien entendu du résultat de vos examens (topographie cornéenne, myopie résiduelle, etc.).

  127. j'ai été opéré il y a 13 ans par lasik je dois me faire opérer de la cataracte des 2 yeux dans une semaine mon ophtalmo me dit que le calcul de la correction à faire est plus compliqué s'il arrivait que la correction faite ne soit pas bonne peut-on apporter une correction supplémentaire par laser ou peut-on changer l'implant inadapté?

    Effectivement, les formules "classiques" pour le calcul de la puissance de l'implant intra oculaire ne sont pas toujours adaptées aux yeux opérés de chirurgie réfractive. Dans le cas où une erreur de correction survenait, il est au moins théoriquement possible de corriger cette erreur sur la cornée (resoulèvement du capot de LASIK et traitement laser complémentaire).

  128. Bonjour, est-ce qu'on maîtrise mieux les risques liés à l'évolution à long terme (après 15 ans) d'une opération au lasik qu'à l'époque où on pratiquait la kératotomie radiaire dans les années 90?

    Le LASIK bénéficie aujourd'hui d'un recul d'une vingtaine d'années. Le principe de la correction est très différent de celui de la kératotomie radiaire, qui reposait sur des incisions profondes (90% de l'épaisseur de la cornée) induisant des modifications biomécaniques importantes. Ceci n'est pas le cas du LASIK; la stabilité réfractive obtenue grâce à cette technique est nettement supérieure.

  129. Peut-on se baigner dans la mer avec des implants oculaires?

    La baignade en mer ou en piscine avec des implants intra oculaires est tout à fait possible une fois la période post opératoire précoce terminée.

  130. J'ai été pendant longtemps sujet à des migraines ophtalmiques. une intervention PKR ou LASIK risque t elle de les faire revenir, les accentuer, ou peut elle plus généralement avoir un impact sur ce phénomène?

    A priori, la PKR et le LASIK n'ont pas d'incidence sur la survenue des migraines opthalmiques.

  131. Bonjour, est-ce qu'après découpe au laser, le capot adhère parfaitement et dans quel délai? Merci

    Le LASIK avec découpe laser (femto LASIK, ou LASIK 100% laser) nécessite une période d'attention particulière de 24 à 48 heures, pendant lesquelles l'adhérence du capot n'est pas encore complète. Au delà, l'adhésion est suffisante pour faire face aux gestes et autres circonstances de la vie quotidienne. Il n'est pas recommandé de se frotter les yeux juste après le LASIK, et même au delà, pour des raisons "biomécaniques" cette fois ci.

  132. Bonjour, combien de temps apres l'opération au laser de surface puis je refaire du sport (course) merci

    Après laser de surface (PKR), la reprise des activités sportives telles que la course ou le fitness nécessite une semaine environ.

  133. Bonjour, combien de temps apres l'opération au laser de surface puis je refaire du sport (course) merci

    Il faut compter une semaine environ pour pouvoir reprendre ce type d'activité dans de bonnes conditions après l'opération au laser de surface (PKR).

  134. Bonjour, pour la monovision, n'y a-t-il pas une part de hasard dans le choix de la sous-correction. Est-ce que la monovision est valable aussi pour un patient non encore presbyte?

    En monovision, le choix du degré de monovision est le résultat de plusieurs paramètres; l'âge du patient (son degré de presbytie) et la tolérance à l'écart de correction (que l'on peut tester en lentilles pour simuler le résultat) sont les principaux. La monovision est possible chez les patients non presbytes qui souhaitent anticiper l'effet de la presbytie future. La monovision est source de certains effets visuels plus ou moins gênants selon les patients, c'est pour cela qu'il est nécessaire de vérifier la tolérance de celle-ci avant chirurgie à chaque fois que cela est possible (ex: test en lentilles de contact).

  135. Bonjour, Est-il normal d'avoir un voile sur l'oeil plus de 10 jours après le Lasik ? A quoi est-ce dû ce voile ? Merci

    L'apparition d'un voile visuel après LASIK relève de plusieurs causes possibles. En premier lieu, un certain degré de sécheresse oculaire existe après LASIK: si cette sécheresse est marquée, elle peut induire une sensation de voile (mauvaise qualité du film lacrymal, kératite, etc.). Plus rarement, une réaction inflammatoire de l'interface peut aussi induire un "voile" Enfin, il faut toujours vérifier l'absence de micro plis du capot, qui peuvent aussi occasionner un voile, même si dans ce cas, d'autres symptômes sont fréquemment associés (vision dédoublée, etc.).

  136. Pour les sujets ayant une forte myopie (-7D aux deux yeux), l'opération au LASIK ne permet pas toujours de retrouver une correction suffisantes pour les activités quotidiennes. La correction pour la myopie résiduelle après l'opération peut-elle se faire avec des lentilles standards ou bien faut-il porter des lentilles particulières (plus cheres) qui nécessitent des mesures de courbure spécifiques aux cornées opérées?

    La correction de -7 Dioptries en LASIK peut être complète, à condition que l'épaisseur cornéenne initiale soit suffisante. Par exemple, une cornée de 550 microns, régulières, permet d'envisager une correction totale de ce degré de myopie sur une zone optique confortable, à condition de réaliser un capot cornéen relativement fin (ex: 120 microns). Cela dit, les études statistiques montrent que le risque de sous correction est effectivement principalement lié au degré de correction initiale... Ainsi, il est légitime d'anticiper la possibilité d'une sous correction pour la correction des myopies fortes (> - 6D). Si l'épaisseur cornéenne résiduelle le permet, une retouche peut être effectuée (resoulèvement du capot). Si cette retouche n'est pas possible, alors une adaptation en lentille est possible (lentilles de grand rayon de courbure: des lentilles "standards" adaptées au cornées plates peuvent suffire, si la kératomérie finale n'est pas trop réduite, ce qui dépend aussi de la kératométrie initiale). En général, la sous correction est faible, et gêne surtout dans des circonstances particulières (ex ; conduite de nuit). De ce fait, les patients opérés se corrigent plutôt en lunettes au besoin, et de manière intermittente, qu'en lentilles.

  137. Bonjour, à 46 ans j'ai une excellente vue de loin et suis à moins deux en presbytie. L'opération pour la presbytie est-elle déconseillée dans ce cas, y-a-t-il un risque de dégrader la vision de loin ?

    Pour répondre précisément à votre question, il faudrait connaître votre correction de loin. La correction de "moins deux" que vous mentionnez n'est pas une correction pour la presbytie mais la myopie (le signe moins caractérise les corrections pour la myopie, alors que les corrections pour la presbytie s'exprime par une addition positive). Si votre correction pour la presbytie est de +2 Dioptries (et non moins 2), elle doit être recontrôlée, car à 46 ans, l'addition habituelle est de +0.75 D à + 1 D au maximum. Il est possible que vous présentiez une légère hypermétropie (+1D), que vous ne corrigez pas mais dont la correction (+1D) doit être ajoutée à celle de la presbytie (adddition +1D) soir donc au total +2D. Ce type d'hypermétropie n'est en général pas ressentie comme gênante par le patient, mais sa correction peut améliorer la vision de loin. Dans votre cas, si telle est la situation, une correction chirurgicale de la presbytie est possible, mais elle impliquera une réduction plus ou moins marquée de la vision de loin non corrigée. Une correction de type LASIK avec légère surcorrection d'un côté, et correction de l'hypermétropie de l'autre (pour la vision de loin) pourrait vous permettre de réduire votre dépendance aux lunettes en vision de près; commencez par vérifier votre statut réfractif auprès de votre ophtalmologiste.

  138. Il est d'autant plus difficile pour le patient de faire son choix entre le PKR ou le lasik que les avis divergent entre les chirurgiens. Pour certains, la PKR est adaptée à une myopie légère ou moyenne de 3 D max., pour d'autres, comme vous, de 6 D max. Est-ce que le risque d'imprécision du résultat augmente avec le nombre de dioptries à opérer?

    La plupart des chirurgiens rodés à la chirurgie réfractive et équipés de matériel laser récent considèrent que la PKR est tout à fait adaptée à la correction des myopies faibles et moyennes (jusqu'à 6 Dioptries environ). Le risque d'imprécision est faible jusque là, mais augmente ensuite (à partir de 6 D et plus). Dans mon expérience, la PKR est une technique fiable et efficace au delà de 3 dioptries; à partir de 6 dioptries, le risque de sous correction (régression cicatricielle) est plus élevé qu'en LASIK.

  139. bonjour, en faisant les tests preoperatoires pour un lasik, le test de la retine a revelle 2 petits trous (1 sur le haut,l'autre en bas sur le meme oeil) qui viennent d etre bouches par laser.le medecin a repousse la date de l 'operation Lasik a 15 jours temps de cicatrisation. qu'en pensez-vous. merci

    Il s'agit d'une attitude logique: la réalisation du LASIK sera alors a priori innofensive vis à vis de ces lésions rétiniennes périphériques

  140. Bonjour, à la suite d'une opération au lasik, on m'a décelé des impuretés sous le capot. Ces dernières me causent une sorte de voile devant l'oeil. Vont-elles partir seules ou devra t-on re-soulever le capot pour nettoyer ? (si oui comment cela se passe t-il ?) Je précise que j'ai été opéré il y plus de 3 semaines. Merci.

    L'évolution est conditionnée par la nature de ces dépots: si la présence de petits corps étrangers est bien tolérée dans l'interface d'un capot de LASIK (et non perçues par le patient), il est préférable de les enlever si leur présence a un retentissement sur la vision comme dans votre cas. Parfois, ces impuretés sont en fait des cellules épithéliales de la cornée (invasion épithéliale). L'invasion épithéliale peut se stopper d'elle -même et régresser dans le temps. Si vos symptomes visuels persistent, il semble logique de réaliser un nettoyage de l'interface.

  141. Age de 85 ans est conseille d'operer le cataracte (deux yeux) ou pas?

    L'opération de la cataracte est conseillée à tout âge, quand son indication est bien posée. Des centenaires se font opérer de la cataracte, l'intervention étant faite sous anesthésie locale (gouttes).

  142. Le "haze" toucherait combien de patients opérés par PKR? Est-ce que son incidence augmente avec le nombre de dioptries à corriger?

    Le "haze" (de l'anglais "haze" : brume) est une opacification partielle de la cornée survenant après PKR. Son incidence est très rare pour les myopies faibles à moyennes (inférieures à 6 Dioptries) (moins de 0.1% des cas). En revanche, à partir de 6 Dioptries environ, son incidence augmente; il semble que le haze soit également plus fréquent en cas de cornée fine (pour le même degré de correction), ou quand l'ablation laser est irrégulière. L'exposition accrue au soleil (a fortiori sans verres filtrants les UV) au décours immédiat de l'intervention est également un facteur de risque classique. Les symptomes du haze associent impression de voile et régression de la myopie (le haze est du à une "sur cicatrisation" pour simplifier, et s'accompagne donc d'un retour partiel de la myopie). Certains haze disparaissent spontanément dans le temps, d'autres peuvent faire l'objet d'une reprise chirurgicale (re-PKR). Certains traitements préventifs commme l'application locale de mitomycine permettent de réduire la survenue et l'importance du haze. En définitive, pour toute myopie inférieure à 6D, le haze n'est a priori pas à redouter avec une technique bien effectuée, et un laser récent et bien entretenu.

  143. La topographie cornéenne prend combien de temps? Dois-je reposer mes yeux après?

    La topographie cornéenne est un examen non invasif: il dure une à deux minutes et est absolument indolore (pas de contact avec les yeux). Parfois, les mires lumineuses utilisées pour l'examen sont un peu éblouissantes pour le patient.

  144. bonjour ma fille s'est fait operer par PKR le 21 mai 2012 peux elle reprendre des activités normales apres 5 jours ?jardinage regarger TV ordinateur ?

    Après PKR, le chirurgien pose une lentille "pansement" qui est retirée au bout de 5 jours. A ce stade, la vision n'est pas encore stabilisée, mais il est tout à fait possible de regarder la TV ou pratiquer des activités de loisirs. Le ports de verres solaires filtrants est toutefois conseillé pour les activités prolongées en milieu extérieur (ex : jardinage).

  145. est-ce-que les cataractes reviennent apres l;opération?

    La cataracte dont on est opéré est dite primaire : ablation du cristallin et remplacement par un implant (on garde toutefois la capsule du cristallin pour y placer l'implant). La cataracte qui peut se développer ensuite est dite secondaire : elle est liée à une opacification progressive de la capsule: une capsulotomie au laser Yag en est le traitement.

  146. Bonjour je voudrais savoir deux choses : 1. Est-ce qu’une légère hypermétropie après l'opération pour corriger la myopie (technique LASEK) est fréquente chez la plus part des patients ? Pourra-t-elle disparaître au bout de quelques mois ? J'ai été opérée il y a 1 mois et demi. 2. Quant peut-on maquiller les yeux suite au LASEK sur base quotidienne ? Les produits maquillants/démaquillants peuvent-ils causer un dommage à long terme aux yeux opérés ?Je vous remercie d’avance de votre réponse.

    Une légère hypermétropie est habituelle après LASEK (techniques de surface en général), elle régresse généralement en quelque semaines: vers le délai de 3 mois, vous pourrez refaire le point. Pour le maquillage, aucune restriction n'est de mise un mois et demi après chirurgie réfractive.

  147. Bonjour, J'ai entendu dire que les bénéfices d'une chirurgie laser de la myopie diminuaient au cours d'une grossesse. Qu'en est-il? Est-il possible d'envisager une grossesse dans les mois suivants l'intervention chirurgicale en conservant l'intégralité du bénéfice reçu? Merci

    L'effet de la grossesse de la myopie n'est pas suffisamment constant ni prononcé pour reporter la chirurgie après la ou les grossesses souhaitées.
    voir: https://www.gatinel.com/2011/02/peut-on-etre-operee-de-lasik-avant-davoir-eu-un-enfant-grossesse-et-chirurgie-refractive/

  148. Est ce qu'après une intervention au PKR il y a un arrêt de travail pour les 3 à 4 jours qui suivent.

    La chirurgie réfractive (PKR ou LASIK) n'étant pas remboursée par la sécurité sociale (acte non conventionné), il n'est pas possible de prescrire un arrêt de travail au décours de celle-ci.

  149. Bonjour, Jeune maman d'un bébé de 6 mois et voulant d'autres enfant dans l'avenir, puis-je envisager de me faire opérer entre deux grossesses ou bien les grossesses ont-elles incidence sur la myopie? Précision : j'ai 29 ans, -4,5 à chaque oeil, myopie stable depuis 3 ans. Je vous remercie d'avance.

    Il est tout à fait possible de faire l'opération de la myopie entre deux grossesses. L'influence de la grossesse sur la myopie est faible et inconstante, surtout pour les myopies faibles et moyennes.
    Voir : https://www.gatinel.com/2011/02/peut-on-etre-operee-de-lasik-avant-davoir-eu-un-enfant-grossesse-et-chirurgie-refractive/

  150. Bonjour, mon fils âgé de 43 ans a une forte myopie (-15) peut-il se faire opérer pour améliorer sa vue - si oui de quelle façon : en recevant un implant ou au laser merci de votre réponse

    Une myopie de -15D n'est pas corrigible en totalité par chirurgie laser (LASIK). Une chirurgie par implant est toutefois à même de corriger cette myopie forte.

  151. Je souffre tous les ans, plus ou moins fortement, de conjonctivite allergique chronique. L'opération femto-lasik peut-elle être contre indiquée si elle se situe dans une période allergique? (forte irritation des yeux) Il m'arrive de me frotter très vigoureusement les yeux en raison de mon allergie. Cela doit-il être évité à la suite de l'opération ou carrément définitivement? (plus d'un an après par exemple). Merci. Cordialement.

    Il est effectivement déconseillé d'effectuer le femto LASIK en période allergique avec irritation oculaire. Juste après l'intervention, il ne faut pas se frotter vigoureusement les yeux, sous peine de déplacer le capot de LASIK. D'une manière générale, il est déconseillé de se frotter les yeux, indépendamment d'une intervention chirurgicale oculaire.

  152. J+15 après lazik femtosecond pour traitement d'astigmatisme léger d'un seul oeil (retouche après 3 ans). j'ai une vision dédoublée, souvent floue de loin, et un léger voile. quelles peuvent en être les causes, y a t il urgence à revoir mon chirurgien?

    Les causes possibles sont la persistance de l'astigmatisme, une sécheresse oculaire, une légère inflammation de l'interface, ou des plis du capot. L'examen auprès de votre chirurgien vous renseignera.

  153. Bonjour, aprés une infection bactérienne ( et ulcère de la cornée), il me reste une petite cicatrice. Est-il possible quand même de bénéficier d'une chirurge réfractive ? Et quelle serait la meilleure méthode? Merci

    Une chirurgie par laser est possible: pour le choix de la technique, tout dépend de la taille (en surface et en profondeur) de la cicatrice. Si celle-ci est significative, une chirurgie par laser de surface (PKR) est préférable. Si la cicatrice cornéenne est minime, un LASIK est envisageable.

  154. Est-ce que la coloration des cheveux est permise 3 mois après lasek? Est-ce que la plongée et baignade dans la mer est permise 3 mois après lasek?

    Ces activités sont tout à fait autorisées après 3 mois, voire même à un mois après LASEK (laser de surface) ou LASIK

  155. Au bout de combien de temps après une opération de la cataracte (sans correction de myopie) peut-on porter de nouveau des lentilles rigides perméables à l'oxygène ? Merci

    Il paraît préférable d'attendre une dizaine de jours afin de minimiser le risque infectieux et d'inconfort pour reporter des lentilles de contact.

  156. j ai actuellement une keratite due semble t il au port trop prolonge de lentilles de contact je suis traitee depuis une semaine par vismed liposic dans combien peut on esperer un retour a la normale de ma cornee ,?je suis myope moderee astigmatisme et presbytie debutante dans quel delai puis envisager en regard de cette keratite une chirurgie refractive cette keratite est elle une contre indication a la chirurgie refractive merci d avance pour vos eclaircissement

    Le terme "kératite" est relativement peu spécifique, de nombreuses affections pouvant résulter en une atteinte superficielle de la cornée. Dans votre cas, le traitement consiste en une hydratation et lubrification de la surface oculaire. La chirurgie réfractive oculaire est possible une fois la surface oculaire parfaitement cicatrisée. Dans votre cas, il est important de dépister une éventuelle sécheresse oculaire qui pourrait s'accentuer après réalisation d'un LASIK et nécessiter des mesures particulières.

  157. Bonjour, je suis myope -2. j'ai le choix entre une opération Lasik et PkR. Je pense je vais choisir Lasik pour des questions de confort et de reprise de vue rapide, mais je voudrai savoir si le capot recicatrise définitivement après l'opération ? Car j'ai entendu dire que certains avaient perdus leur capot... est ce vrai ? merci.

    La cicatrisation des bords du capot est rapide en LASIK (24 à 48 heures). Le déplacement secondaire du capot (sa perte n'est pas possible car une charnière est préservée) est rare; il peut survenir dans les premières heures après l'intervention si le patient se frotte intempestivement un oeil. Il est alors nécessaire de repositionner ce capot pour éviter l'induction de plis du capot. A distance de l'intervention, de rares cas de déplacement du capot ont été rapportés, suite à de violents traumatismes oculaires (ex: air bag, objets métalliques, etc.). En revanche, le resoulèvement chirurgical d'un capot de LASIK est possible plusieurs années après l'intervention initiale (pour corriger une myopie résiduelle par exemple). L'interface du capot ne présente qu'une faible adhérence, le maintien du capot étant plutôt assuré par la cicatrisation de son bord circulaire.

  158. J'ai 41 ans et j'envisage à faire une opération lasik pour mon hypermétropie +5 pour les 2 yeux : depuis l'age de 17 ans je vois ce qu'on appelle les corps flottants et je vois aussi les halos autour des lumières : est ce qu' il y aura un risque de faire l'opération LASIK?

    Le LASIK permet de corriger l'hypermétropie, et ceci est d'autant plus intéressant que vous serez presbyte dans quelques années: or, la correction de l'hypermétropie vous aidera a priori à mieux voir de loin, mais aussi de près. Les corps flottants sont des opacités du vitré et n'ont pas de lien avec la cornée (qui est la partie intéressée par la chirurgie LASIK). Vous verrez également des corps flottants après l'opération, le LASIK n'en augmente pas le taux cependant. En revanche, le LASIK pour hypermétropie forte peut induire une exacerbation de la perception des halos lumineux nocturnes.

  159. Bonjour,j'ai 34 ans,opéré au laser excimer il y a 3 mois pour l' oeil droit et 2 mois pour l'oeil gauche. (les 2 avaient une petite myopie stabilisée à 1 an à -0.75).Il y a un mois 12/10 pour les 2 mais depuis mon dernier oeil opéré a diminué c est plus flou de près comme de loin, du coup je ne me sens pas à l aise sur l ordinateur par exemple.Cette variation est elle normale,cela va t il s' arranger? Merci

    Il faut vérifier la réfraction de l'oeil, afin d'éliminer un problème de réfraction résiduel comme l'apparition d'un astigmatisme qui peut être induit par des phénomènes cicatriciels secondaires. Il faut également rechercher un syndrome sec qui peut induire une baisse de vision. Enfin, la possibilité d'un "haze" ( "brume" en français, causée par une inflammation avec apparition d'un léger voile sur la cornée ) n'est pas à exclure, mais le faible degré de myopie que vous présentiez n'est pas en faveur de cette hypothèse (le haze se développe pour des corrections de myopie forte en laser de surface).

  160. Bonjour, je voudrais savoir s'il est normal d'avoir des difficultés à lire les petits caractères après une opération Lasik (presbiytie et astigmatisme) effectuée quelques jours auparavant. Faut-il attendre un certain laps de temps pour une amélioration de la vue de près ? Ou bien faut-il envisager une correction par laser ? Merci !

    La correction de l'astigmatisme peut nécessiter quelques jours pour être précise: combinée à la chirurgie de la presbytie, il convient certainement de considérer un délai postopératoire suffisant. Une retouche pourra être envisagée au bout de quelques semaines si les résultats visuels étaient décevants.

  161. J'ai été opérée de la cataracte il y a deux ans; j'aurais aimé des implants multifocaux , pour éviter le port de lunettes , vision de loin ; est-il possible de refaire l'opération?

    Il est théoriquement possible de changer des implants de cristalllin artificiel pour la cataracte; toutefois, deux ans après l'intervention initiale, les risques liés à une explantation sont élevés. En effet, l'implant adhère certainement au sac capsulaire, et son retrait risque de nécessiter des manoeuvres endoculaires qui pourraient endommager ce sac (capsule), ainsi que des structures fragiles comme l'endothélium cornéen. Si vous souhaitez corriger votre vision de près, d'autres options sont possibles: LASIK (monovision), ou pose d'un implant intra cornéen de type KAMRA sur l'oeil non dominant. Ces chirurgies sont cornéennes et ne font pas courir de risque pour les structures internes de l'oeil.

  162. Après l'intervention pkr doit-on avoir les yeux bandés et doit-on porter des lunettes solaires?Combien de temps doit-on attendre pour être exposer à la lumière?Combien de temps pour retrouver l'acuité visuelle?

    Après l'opération PKR il n'est pas indiqué de bander les yeux, mais de porter des verres teintés solaires. L'exposition à la lumière solaire doit être réalisée avec précaution (le port de verres teintés solaires est fortement recommandé pendant le premier mois postopératoire). L'acuité visuelle après PKR remonte progressivement en quelque jours, la plupart des patients ont une acuité visuelle binoculaire (les deux yeux en même temps) comprise entre 8/10 et 10/10 une semaine après l'intervention.

  163. Bonjour, j'ai -10,5 D de myopie aux deux yeux. Le laser est-il totalement exclu et si oui, quelles en sont les raisons ? Même si après l'opération, je ne suis pas parfaitement corrigée, c'est toujours mieux que -10,5 D non ? J'ai des appréhensions concernant les implants intra-oculaires, sont-ils vraiment sûrs ? Merci ! :)

    La réponse votre question (suis-je opérable avec une myopie forte de -10.5 D?) dépend de l'épaisseur et de la régularité de vos cornées. Seule la technique du LASIK est à même de corriger une myopie de cette importance. Il est important que vos cornées présentent une épaisseur au moins égale à la moyenne (530 microns au centre) voire supérieure à la moyenne. De plus, les cornées doivent être indemnes d'anomalies pouvant faire évoquer la présence d'un kératocône infra clinique débutant, ou d'un kératocône frustre qui pourrait être "décompensé" par la réalisation de la chirurgie. Si vous remplissez ces conditions (et ne présentez pas d'autres contre indications à la réalisation d'un LASIK), alors votre myopie pourra être corrigée. Comme vous le suggérez, la présence d'une petite sous correction ne sera pas forcément un problème, car vous pourrez tout de même profiter d'une bien meilleure indépendance aux lunettes/lentilles qu'aujourd'hui. Concernant la pose d'implants intra oculaire, ce type de chirurgie est plus invasif que la chirurgie laser. A moyen / long terme, certains effets indésirables rapportés (cataracte/glaucome/problèmes cornéens/modifications de la forme de la pupille) font qu'il est délicat de les proposer à des patients de moins de 40 ans. La pose de ces implants exige en tous les cas un suivi scrupuleux, avec 2 visites par an chez votre ophtalmologue pour un dépistage systématique de complications éventuelles.

  164. Une forte myopie (environ -9) et une amblyopie provoquant donc une vision (avec correction) de 6/10 et 4/10 est t'elle opérable sans risque ? Cela permettrait t'il de récupérer 10/10 aux deux yeux ? Par ailleurs, y a t'il possibilité d'effectuer la chirurgie sous anesthésie générale en cas de patient beaucoup trop stressé ?

    Il n'est pas toujours possible de corriger une myopie de -9D avec le LASIK (sauf si la cornée est particulièrement épaisse). L'amblyopie relève toutefois d'un problème sensoriel, et non optique. Même si un LASIK est possible, ou que vous êtes opérée avec des implants, l'acuité visuelle ne pourra pas remonter à 10/10 en raison de l'amblyopie. La vision obtenue après chirurgie cornéenne ou implant est toutefois meilleure qu'en lunettes (grandissement de l'image rétinienne), et un gain d'un à deux dixièmes est possible.

  165. Quand on a eu une kératite avec peut être un herpes oculaire qu'elle est le mieux le lasik ou le pkr?

    Il est difficile de répondre à cette question sans un examen de votre cornée. Si vous n'avez fait qu'une poussée de kératite, que celle-ci était superficielle et n'a pas entraîné d'opacifications de la cornée, la PKR ou le LASIK sont possible, le choix devant être effectué selon les résultats du bilan préopératoire (épaisseur de la cornée, degré de myopie, etc.). Si la kératite a provoqué une opacification superficielle de la cornée, alors la PKR pourrait être préférable, car en corrigeant la myopie en surface, on pourrait espérer une réduction/disparition de l'opacification (le laser retire du tissu cornéen pour corriger la myopie). De plus, la présence d'une opacité importante pourrait gêner la réalisation du capot pendant la réalisation du LASIK au laser femtoseconde.

  166. Bonjour! j'ai aujourd'hui 22 ans et me suis fait opérer à l'age de 19ans par laser femtoseconde à Lyon, d'une forte myopie (-11 à un oeil et -9 à l'autre si je me souviens bien.) Concernant la pratique des sport de combat, le risque est il diminué par rapport à une chirurgie traditionnelle ? peut on par exemple pratiqué le judo ou la boxe (avec casque gant et coup non appuyé) avec un risque raisonnable ou bien cela reste contre indiqué?

    Les risques liés aux sport de combat chez les myopes forts sont liés à la rétine (risque de décollement). Même si vous êtes débarrassé de la myopie grâce à votre opération des yeux par LASIK femtoseconde, ce risque rétinien est inchangé. Il est lié aux chocs mécaniques répétés qui sont un facteur de risque pour le décollement de rétine. Concernant les risque de déplacement du capot de LASIK, ceux-ci sont faibles et ne contre indiquent pas le sport de combat dont les règles excluent en général les doigts directement dans les yeux, etc.

  167. Bonjour, j'ai 27 ans étant militaire, j'ai du me faire opérée en 2008, -3,25 de myopie par laser excimer, aujourd'hui j'ai une vue nickel 10/10 à chaque oeil. Puis-je porter à nouveau des lentilles fantasy de couleur? Y'a t-il un risque pour mes yeux? Que me conseillez vous? Merci!

    Il n'est pas contre indiqué en principe de reporter des lentilles de couleur de manière ponctuelle, en respectant scrupuleusement les règles d'hygiène (mains, produit d'entretien, ...). Il est fortement déconseillé de dormir avec ces lentilles en tous les cas.

  168. bjr j'ai 28 ans et je souffre d'une forte myopie -22 D des 2 yeux, je peux faire le femtolasik meme pour diminuer le degré de myopie?

    Une myopie de 22 D n'est pas accessible au femto LASIK. Cette opération pourrait certes diminuer votre myopie, mais la myopie résiduelle (proche de -10 D dans le meilleur des cas), serait trop forte pour que le bénéfice de cette chirurgie de la myopie soit intéressant pour vous. Il est préférable de continuer le port des lentilles de contact.

  169. Bonjour, peux t'on se faire opérer si l'on souffre de myopie, d'astigmatie et d'hypermetropie? Récupere t'on sa vue a 100%?

    Oui, c'est le domaine de la chirurgie réfractive qui regroupe l'ensemble des techniques d'opération des yeux à même de prodiguer aux patients intéressés une indépendance aux lunettes et lentilles, que ce soit pour la myopie, l'astigmatisme, et l'hypermétropie (ainsi que la presbytie). Les bons candidats font les bons résultats, et il est très important d'effectuer un bilan préopératoire complet afin d'éliminer des contre indications. Quand l'opération est possible et que la bonne technique est choisie (LASIK, PKR, etc.) alors on récupère une vision à "100%".

  170. Bonjour, Peut'on se faire opérer si l'on souffre de myopie, d'astigmatie et d'hypermetropie? Récupere t'on sa vue a 100%?

    La chirurgie réfractive permet de corriger ces défauts optiques ; toutefois, on ne peut être à la fois myope et hypermétrope sur le même oeil (ces défauts sont opposés). L'astigmatisme peut être associé à la myopie ou l'hypermétropie; il est corrigé en même temps que la myopie ou l'hypermétropie. Vous trouverez des informations relatives à la chirurgie de la myopie, de hypermétropie et de l'astigmatisme sur ce site. La récupération visuelle peut être de 100%, autrement dit la plupart des patients opérés dans de bonnes conditions, après avoir exclu les mauvais candidatas et contre indications, récupèrent une indépendance totale aux lunettes et lentilles. Certains effets indésirables mineurs peuvent toutefois accompagner les suites opératoires de la chirurgie réfractive.

  171. Est-ce que la richesse de votre plateau technique permet une identification précise d'un effet secondaire qu'un ophtalmologue "classique" ne saurait détecter?

    Certaines plaintes visuelles comme les halos, une vision dédoublée, sont parfois difficiles à objectiver. Le recours à des explorations de type aberrométrique et topographique permet souvent de mettre en évidence des anomalies optiques comme les aberrations de haut degré, ou la diffusion lumineuse.

  172. Est-ce que la richesse de votre plateau technique permet l'identification précise d'un effet secondaire causé par une opération de la myopie?

    Il est difficile de répondre à cette question sans connaître le type d'effet secondaire causé. L'aberrométrie est une technique d'étude qui permet dans la plupart des cas d'authentifier l'origine optique d'un symptôme visuel post chirurgie. La topographie cornéenne permet de relier ces troubles à la cornée (ou d'exclure une origine cornéenne, ce qui peut être utile quand l'opération de la myopie n'est pas au laser mais à recours à un implant). Il existe d'autres investigations, dont les principes et les sujets d'études sont variés. Le plateau technique de la Fondation Rothschild est équipé de manière à couvrir de manière la plus exhaustive possible l'ensemble des champs d'investigations reliés à la chirurgie de la myopie, voire l'ensemble des opérations des yeux.

  173. Quel est le délai de récupération de la vision de près (lecture, ordinateur) après une PKR? Qu'est-ce qui peut retarder cette récupération lorsque l'épithélium est reconstitué à 100%? Merci

    Après PKR, même quand l'épithélium est reconstitué, il existe une phase de "remodelage", ou la cornée tend à se re- épaissir un peu (et donc gommer un peu de l'effet induit par le laser). De ce fait, on anticipe cette régression par une légère surcorrection qui, chez les myopes, peut rendre un peu plus difficile la vision de près dans les premiers jours/semaines après l'opération initiale.

  174. 10 ans après une opération au LASIK , ma myopie revient et je sois reporter des lunettes.. J'hésite entre le port de lentilles spéciales ou une nouvelle opération des yeux (possible selon le chirurgien que j'ai vu).Que me conseillez vous car j'ai vraiment peur de me faire réopérer?

    Il est tout à fait possible d'envisager une réintervention après LASIK. Celle-ci consiste à resoulever le capot découpé initialement, ce qui est possible dans pratiquement 100% des cas dans mon expérience même 10 ans après la découpe (le plus "vieux" capot que j'ai eu à resoulever avait 14 ans). Il faut s'assurer que la cornée sous jacente (une fois le capot soulevé) est suffisamment épaisse (ce que l'on appelle l'épaisseur du "mur résiduel postérieur"), et on peut apprécier cette épaisseur en réalisant un examen OCT de la cornée. Une vidéo de cette technique de resoulèvement est accessible ici: http://youtu.be/ubGOviDkKLw
    En revanche, les techniques consistant à redécouper un capot sur un ancien capot sont plus "incertaines" en terme de résultat visuel, car elles exposent à certaines complications (micro plis, irrégularité de l'interface, etc.).

  175. bonjour.jai 26 ans et je souffre un d'un fort mal vision de -14 pour les deux yeux peut je faire une operation lazik .merci:)

    Le lasik ne permet d'opérer la myopie que jusqu'à 8 à 10 Dioptries: au delà, la cornée risque d'être trop amincie. Il est préférable d'opter pour une correction en lentilles de contact dans votre cas.

  176. bonjour j'ai 55 ans, myope -8G -6D avec un léger astigmatisme, et presbytie +2,25; cornées épaisses; de plus PIO élevée traitée par Xalatan, nerf optique non abimé, champ visuel intact. Puis-je être opéré pour corriger myopie et astigmatisme ? Quelle est la technique recommandée

    Si vos cornées sont épaisses et que vos cristallins sont clairs, le LASIK semble à priori la technique à proposer en premier. Si vous présentiez un début de cataracte, il pourrait en revanche s'avérer judicieux de proposer une chirurgie de remplacement des cristallins par un implant de puissance adaptée (destiné à corriger votre myopie d'un côté ou les deux, ou bien sous corriger légèrement un oeil pour que vous puissiez lire sans lunettes de ce côté: technique de monovision). La présence d'une PIO (pression intra oculaire) élevée n'est pas forcément synonyme de glaucome dans votre cas, et ce d'autant plus que vos cornées sont épaisses: en effet, la mesure de la pression oculaire peut être artificiellement majorée par une épaisseur cornéenne supérieure à la normale. De ce fait, il pourrait être intéressant de réaliser une mesure par double aplanation (Ocular Response Analyzer) pour rectifier la mesure de la pression vis à vis des propriétés biomécaniques de vos cornées.

  177. J ai été opéré en 2002 par le lasik avec decoupe d un capot mais je ne sais pas si cela a été fait mécaniquement par le chirurgien ou par laser femtoseconde .Ayant à l époque -7 et -7,50 D ma myopie à toujours été légère résiduellement ce qui ne me dérangeait pas pour conduire ou sport...mais depuis 1ans j ai -1,25 D aux 2 yeux, je suis gênée pour conduire la nuit, faire du sport....et forte fatigue visuelle. J'ai reconsulte mon chirurgien qui me propose une pkr en me disant qu elle ne retouche pas au lasik. Impossible de réouvrir le lasik.je ne sais pas si c est parce que il ne maîtrise pas cette technique.car je vois que d autres chirurgiens le font? La pkr est elle efficace sur un lasik? Je souhaiterais faire une retouche.merci par avance pour votre réponse de professionnel.

    En cas de LASIK et de récidive de myopie, il est pratiquement toujours possible techniquement de re soulever le capot découpé initialement (même plusieurs années plus tard, et que le LASIK ait été réalisé au microkératome ou au laser femtoseconde). Il faut en revanche s'assurer que l'épaisseur de cornée résiduelle (sous le capot), que l'on appelle épaisseur du "mur résiduel postérieur" soit suffisante pour corriger votre myopie. On mesure cette épaisseur grâce à un examen appelé OCT. Si le mur résiduel est trop fin (moins de 250 microns), une PKR peut être réalisée après un LASIK, mais elle fait courir le risque d'un "haze" dans ce type de circonstances (antécédent de LASIK pour myopie forte). En conclusion, si l'épaisseur de la cornée sous le capot est suffisante, il est plutôt indiqué de resoulever le capot pour traiter votre myopie résiduelle que de réaliser une PKR.

  178. Je vous remercie pour votre réponse rapide.mais j aurai souhaite plus de précision: en effet,en 2002 lors de ma myopie résiduelle j avais fait un oct en post op qui indiquait environ 400 microns d épaisseur de cornée résiduelle. Du coup même si à priori c mieux de résoulever le capot cela présente t il des risques??effets secondaires?et si j opte pour le pkr le haze v à t il diminuer ou disparaître ou rester à vie???merci encore pour vos précisions et votre site!!!

    Si votre cornée possède une épaisseur proche de 400 microns, il faut mesurer l'épaisseur du capot réalisé à l'époque et la soustraire pour estimer l'épaisseur du "mur postérieur résiduel". En général, on estime que l'épaisseur de celui-ci ne doit pas être inférieur à 250 microns. Pour mesurer le capot, il faut effectuer un examen OCT.

  179. bonjour j'ai 17 ans et j'ai du myopie -2.75 D aux deux yeux. A quel age me conseillez-vous de faire le Lasik ? Est ce que la myopie peut augmenter après la chirurgie ?merci

    L'âge minimum légal pour effectuer une chirurgie réfractive est 18 ans. Toutefois, l'age conseillé est celui pour lequel la myopie est stable: ceci peut encore prendre quelques années dans votre cas. On peut attester de la stabilité de la myopie quand la correction lunettes ne change plus. Enfin, il faut également vérifier que vos yeux sont compatibles avec le LASIK. En cas de cornée fine ou irrégulière, la PKR peut être plus indiquée pour une myopie proche de 3 D.

  180. Bonjour, il faut attendre combien de temps pour évaluer le résultat d'une opération de la myopie/astimatisme par PKR et être sûr que la vision ne bougera plus ? Il me semble avoir lu qu'il fallait attendre 1 an avant une éventuelle retouche. Est-ce exact? Merci d'avance pour votre réponse.

    Le délai de stabilisation de l'effet de la chirurgie par PKR dépend du type et de l'importance de la correction délivré. En général, on estime que la stabilisation intervient entre 3 et 6 mois après l'intervention pour la correction de la myopie: plus la myopie initiale est forte, et plus le délai de stabilisation peut être prolongé. Un an semble en tous les cas suffisant dans tous les cas. Pour votre information, la réapparition d'une myopie légère longtemps après la chirurgie n'est pas forcément liée à une perte de l'effet de celle-ci mais une reprise évolutive de la myopie (les myopies fortes, supérieures à 7 D, ont tendance à évoluer plus longtemps que les myopies plus faibles: cela dit, la PKR concerne surtout les myopies inférieures ou égales à 6 D).

  181. Suite à une opération Lasik est-il normal de ressentir une gêne comme une lentille mal porté, une semaine après? Peut-on sentir de nouveau ce genre de gêne occasionnellement dans les mois et années suivant l'intervention?

    Ce type de sensation (corps étranger) est assez habituel dans les heures et les jours qui suivent le LASIK. Elle devrait disparaître progressivement. Sa résurgence est plutôt liée à une possible sécheresse oculaire.

  182. J'ai 48 ans, je me suis fais opérer il y a 1 ans pour l'astigmatime qui me rendait la vision floue de loin. J'avais aussi un début de presbytie. Maintenant je vois très bien de loin mais je ne vois plus rien de près et j'ai aussi des problèmes à voir jusqu'à 3 pieds (environ 1 mètre) de moi alors je dois porter des lunettes presque toujours et c'est pour éviter ceci que je me suis fais opérer. Est-ce que je peux porter des verres de contact pour corriger ma vision de lecture ainsi qu'à 3 pieds de moi? Quelle est la solution que vous me proposez?

    Votre presbytie a probablement progressé depuis l'année dernière. Etant devenu "emmétrope" (bonne vision de loin non corrigée), votre presbytie entrave maintenant votre vision de près (la presbytie débute vers 44 ans et progresse jusqu'à soixante ans environ). Pour remédier à ce presbytie, il existe deux solutions principales: 1) la monovision (bascule), qui consisterait à effectuer une retouche sur l'oeil non directeur pour lui redonner de la vision de près (mais dans ce cas, la vision de loin sera moins précise). Il est possible de tester ce résultat au moyen d'une lentille de contact. 2) La pose d'un implant Kamra (voir page dédiée sur le site) qui est effectuée dans la cornée (un petit tunnel est créé grâce au laser femtoseconde, et l'implant y est simplement glissé. L'avantage de cette technique est qu'elle affecte moins la vision de loin que la monovision. L'oeil opéré (également l'oeil non directeur) etrouve une plus grande profondeur de champ. L'implant Kamra vient d'obtenir l'agrément des autorités de santé au Canada.

  183. Un sécheresse oculaire post-lasik peut-elle entrainer une baisse modérée de l'acuité visuelle (sensation de flou ou de voile) et comment la traiter (larmes artificielles +/- vitamine A pommade +/- corticoïdes locaux ) ?

    La sécheresse oculaire est une complication fréquente du LASIK. Elle peut effectivement provoquer une réduction de l'acuité visuelle (mauvaise qualité du film lacrymal). Le traitement associe des larmes artificielles, des agents mouillants, ou encore des gels lacrymaux. La pommade vitamine A est prescrite en cas de sécheresse sévère, accompagnée de kératite superficielle (souffrance de l'épithélium cornéen). Les corticoides ont un effet indirect, car la sécheresse comporte une composante inflammatoire. La pose de bouchons lacrymaux permet d'augmenter le temps de contact des larmes avec la cornée et peut être préconisée dans les formes sévères et prolongées de sécheresse. Ces bouchons ont tendance à disparaitre naturellement au bout de quelque mois, s'ils n'ont pas été retiré préalablement.

  184. Bonjour, il est souvent fait mention d'une secheresse oculaire apres une intervention au LASIK. Est-ce que cette secheresse oculaire devient permanente ou s'estompe t-elle jour apres jour? Merci.

    Il est difficile de généraliser l'évolution de la sécheresse oculaire post LASIK: certains patients ne présentent qu'un degré minimum de sécheresse, d'autres sont gênés pendant plusieurs mois. Enfin, certains patients signalent un certain degré de sécheresse résiduelle persistant, même de nombreuses années après le LASIK. Toutefois, celle-ci tend à s'estomper au fil du temps chez la plupart des patients.

  185. Y-a-t-il une contre-indication à opérer une myopie faible + astigmatisme faible (OD et OG à -1,25(0,50) ) au Lasik lorsqu'il existe un trouble modéré de la convergence d'un oeil ? Faut-il rééduquer en orthoptie avant ou après ? Merci à vous.

    A priori l'opération du LASIK est possible et n'expose pas à une aggravation du trouble de convergence. La rééducation orthoptique peut être effectuée après l'intervention.

  186. Y a-t-il vraiment moins de risques d'ectasie cornéenne et d'effets secondaires (sécheresse, halos, vision nocturne, etc) avec le femtoseconde (100% laser) qu'avec un microkératome ou cela dépend-t-il du degré de myopie et d'astigmatisme, et/ou de l'expérience du chirurgien.? Certains CHU de pointe ne possèdent pas de femtoseconde alors que tous les forums le recommandent. Qu'en pensez-vous ? Merci d'avance

    La technologie femtoseconde représente un cout important (environ 500 000 euros hors entretien pour la plateforme), ce qui explique que certains centres, même de pointe, ne puissent en être équipés (la chirurgie réfractive est malheureusement rarement perçue comme une activité prioritaire dans la plupart des CHU !). L'absence de recours à cette technologie permet aussi à certains centres (publics ou privés) de pratiquer des tarifs "low cost", car en plus du cout de l'équipement, il existe un cout additionnel pour chaque procédure de femto -LASIK (quelques centaines d'euros). Aujourd'hui, au delà des arguments marketing, les bénéfices de cette technologie sont avérés. En cas de lâchage de succion pendant la création du capot (désolidarisation de l'instrument avec l’œil, ce qui arrive parfois, notamment quand la cornée est particulièrement plate), les conséquences d'une découpe par lame (microkératome) sont imprévisibles: capot partiellement découpé, ou perforé, etc. Avec la technologie femtoseconde, il est possible de reprendre simplement et immédiatement la chirurgie et terminer la procédure de LASIK sans conséquences. Les dimensions des capots de LASIK (diamètre, position de la charnière) sont paramétrables avec le laser femtoseconde; ceci n'est pas possible avec les microkératomes. De plus, le centrage du capot sur la pupille est un paramètre important pour assurer un bon centrage du traitement correctif délivré ensuite par le laser excimer (photoablation). Avec le laser femtoseconde, on peut visualiser le tracé de découpe du capot à l'avance, et le repositionner sur la pupille en cas de décentrement annoncé (ceci arrive pour les pupilles légèrement décentrées vis à vis du centre de la cornée, et sur certains yeux pour lesquels la pose de l'anneau de succion se fait systématiquement de manière décalée vis à vis de la cornée). Tous ces ajustements permettent d'obtenir des capots de taille adéquate et parfaitement centrés sur la pupille, ce qui réduit le risque de décentrement, ou de zone optique effective réduite, et donc le risque de halos. Enfin, le contrôle de l'épaisseur du capot est nettement plus précis qu'avec les microkératomes. Autrefois, ceux-ci coupaient parfois beaucoup plus "épais" que prévu, avec un risque d'amincissement excessif de la cornée (et donc risque d'ectasie cornéenne). Pour pallier à ce risque, les fabricants de microkératome ont conçu des têtes de découpe plus précises, mais qui coupent parfois... trop finement ! Enfin, il ne semble pas y avoir de grosse différence en matière de sécheresse oculaire induite entre découpe au laser et découpe par lame. Toutefois, les avantages de la découpe au laser femtoseconde (plus de sécurité, meilleur centrage, dimensions adéquates ) sont objectivement en nombre suffisant pour ne pas hésiter à choisir cette technologie (LASIK 100% laser) plutôt que le microkératome.

  187. Je dois me faire opérer très prochainement au lasik pour une hypermétropie de + 5,5 aux deux yeux ... en consultant le site du chirurgien qui doit m'opérer je lis qu'il n'opère au lasik que des hypermétropies inférieures à 3 ou 4 dioptries , pourtant il n'a pas du tout émis de réserve lors de ma consultation pré opératoire ... Que dois-je en penser ?

    Si je vous répondais qu'il ne faut pas croire tout ce que l'on peut trouver sur les sites internet... je serais moi -même bien embêté. Plus sérieusement, il est possible que ce chirurgien ait été équipé d'une plateforme laser plus récente, ou qu'il ait entretemps eu l'occasion de vérifier des résultats satisfaisants pour des opérations portant sur de fortes hypermétropies. Toutefois, il est vrai que la correction de l'hypermétropie forte est plus difficile que celle de la myopie, pour des raisons qui tiennent essentiellement au profil de la correction délivré sur la cornée. Avec une hypermétropie de +5.5 D, si vos cornée ont la régularité requise, et que le laser excimer est de dernière génération, alors il n'est pas déraisonnable de vous proposer une intervention par LASIK. ll existe cependant des risques d'effets indésirables en vision nocturne (halos), et de régression cicatricielle avec retour d'une légère hypermétropie.

  188. j'ai été opéré au femtolasik il y a une semaine (OD -7,5 OG -8,5 avec léger astigmatisme) : aujourd'hui lors d'un controle, j'ai myopie à zéro OD mais OG avec -0,75 d'astimagtisme. cet astigmatisme restant peut-il encore disparaitre ou dois-je m'attendre à une retouche ? mon oeil gauche est assez fatigué, le chirurgien me dit d'attendre un mois ; quel est votre avis?

    L'induction (ou la non correction) d'un léger astigmatisme peut être obsevée après LASIK pour myopie forte. Divers phénomènes peuvent y contribuer, et en fonction de ceux-ci, la persistance de l'astigmatisme pourra être constatée ou non. Une sécheresse oculaire transitoire avec légère irrégularité de la surface oculaire peuvent expliquer cet astigmatisme, dont l'effet sur la vision doit être nettement moins pénalisant que celui de votre myopie initiale de -8.5 dioptries !

  189. Bonjour,Existe-t-il des effets indésirables suite à une chirurgie au laser lasik femto bilatéral ? Flou visuel, voile ? Sont-ils réversibles et en moyenne en combien de temps ? D'avance merci pour votre réponse.

    Comme toute chirurgie, le lasik femto (lasik tout laser) est source d'effets indésirables, principalement sécheresse oculaire, et éventuellement halos lumineux nocturnes. Une sensation de "brume" est généralement ressentie au cours des premières heures. Vous trouverez sur le site des pages consacrées à ces symptômes, ainsi qu'au déroulement des suites opératoires:
    https://www.gatinel.com/chirurgie-refractive/suites-operatoires-apres-chirurgie-refractive-laser/suites-operatoires-apres-lasik/

  190. Bonjour, J'ai 40 ans, et j'ai été opérée il y a 2 mois par Lasik pour une myopie + astigmatisme faibles (-1,25(-0,50)) en monovision. Je ne la tolère absolument pas (migraines violentes et insuffisance de convergence au décours) et il se peut que l'oeil directeur ait été mal choisi ... Plusieurs questions se posent à moi : * faut-il rendre sa myopie à l'oeil opéré (j'ai lu des articles dans ce sens) en re-soulevant le capot avec tous les risques que cela comporte (imprécision de calcul, risques post-opératoires) ? * faut-il opérer l'autre oeil pour n'avoir aucun décalage en sachant qu'il faudra porter des lunettes pour la presbytie ? * faut-il absolument régler le problème de l'insuffisance de convergence (orthoptie) avant toute chirurgie réfractive ? Merci à vous.

    La monovision est parfois mal tolérée, et il est préférable de tester cette configuration avant l'opération, en faisant un test de correction avec des lentilles de contact. Dans votre cas, plutôt que de re opérer l'oeil corrigé et lui redonner sa myopie initiale, il semble préférable de corriger le deuxième oeil, et accepter l'idée de porter des lunettes pour la vision de près.. dans quelques années car à 40 ans, il est encore possible de lire confortablement sans lunettes (la presbytie - ses symptômes- débute vers 44 ans). Une fois les deux yeux opérés et "égalisés", les symptômes (céphalées, etc.) devraient disparaître. Sachez également que si vous décidiez de re opérer l'oeil, les retraitements après LASIK sont en général bien tolérés et efficaces.

  191. Je suis atteint de myopie sur les deux yeux (-3 et -2) et souhaiterais me faire opérer par lasik (avec une découpe au laser femtoseconde). Aussi, on m'a souvent parlé d'éclats ou de halos, surtout pour la vision de nuit et je souhaiterais savoir quels sont les risques d'avoir ce type de problèmes et si ceux-ci disparaissent avec le temps.Je souhaiterais également savoir si la vision après opération est comparable à la vision (jour/nuit) avec lunettes/lentilles ou si il y a des quelconques différences (comme par exemple halos, éclats, etc.).Je vous remercie infiniment.Cordialement.Steven

    La correction d'une myopie de l'ordre de 3 dioptries n'expose pas à un risque élevé de halos lumineux et de problèmes de vision nocturne. La vision diurne et la vision nocturne devraient être similaires, du moins au bout de quelques semaines. Le risque de halos concerne plutôt vers les myopies fortes (supérieures à 6 à 8 Dioptries).

  192. Bonjour j'ai 41ans et je soufre d'un strabisme très important et je voudrai me faire opérer par le laser, est ce possible?

    La chirurgie au laser (photoablation cornéenne) permet de corriger un défaut optique de l'oeil. Elle n'a pas vocation à corriger le strabisme, qu'elle n'aggrave pas non plus. Il est donc possible que vous puissiez bénéficier d'une chirurgie laser.

  193. Bonjour Docteur, pratiquant le mime , ce qui demande diverses expressions du visage , avec des mouvements amples et promoncés des yeux dans tous les sens pendant de bons moments , je voulais savoir si cela avez des conséquences sur des yeux qui ont subit un lasik pour myopie , et donc qui ont une cornée plus mince aprés le lasik ( je crois me souvenir qu'il me restait 285 à 300 microns ) De meme que la gym intensive ; les efforts demandés ne provoquent ils pas une pressions interne oculaire , qui aurait pour effet de retentir sur la cornée plus mince ?merci à vous

    Le LASIK est tout à fait compatible avec la pratique de sports tels que la gym ou d'activité comme le mime. Seuls les frottements oculaire répétés doivent être prohibés après LASIK.

  194. En pkr,j usqu'à quelle correction peut-on traiter une myopie ? Et combien d'épaisseur d'ablation permet une pkr?

    La PKR (laser de surface) permet de traiter des myopies dont la magnitude peut atteindre 6 Dioptries. Ceci correspond à une profondeur d'ablation proche de 100 microns (la profondeur d'ablation dépend également du diamètre de la zone optique programmée). On peut traiter des myopies supérieures, mais le risque de haze (inflammation cornéenne) et de régression cicatricielle (retour de la myopie lié à une cicatrisation "excessive") est accru.

  195. Bonjour,dans le cadre d'une opération de la presbytie,quels sont les critères qui feront opter pour la technique de monovision (parfois mal tolérée) plutôt que l'implant KAMRA qui semble n'avoir que des avantages (perennité,reversibilité)? Merci à vous.

    Comme vous le mentionnez dans votre question, la monovision est parfois mal tolérée. Ceci tient au fait que chez certains patients, la préservation d'une vision binoculaire de loin semble nécessaire pour ne pas ressentir une gêne ou un déséquilibre. L'implant Kamra permet de préserver la vision binoculaire (perception du relief) et est effectivement réversible. Cependant, certains patients ont une expérience positive avec la monovision, (souvent les myopes), qui ont pu la tester en portant des lentilles de contact avec sous correction du côté de l'oeil non dominant. Quand la monovision est efficace, elle a l'avantage d'être une technique de mise en oeuvre simple, et qui ne requiert pas la pose d'un inlay intra cornéen.

  196. Bonjour. J'ai 36 ans.Je me suis faite opérée de la myopie il y a déjà 11 ans en dec 2001 avec une retouche en mars 2002 (ouverture du capot +laser) .Ayant une myopie normale à l'époque en plus d'être astygmate(-6.5 / -7 Dioptries) j'ai vite récupéré une très bonne acuité visuelle .Mais voilà que depuis 2-3ans (surtout cette année) ma vue a tellement baissé que je dois reporter des lunettes de vue.Peut être est ce ma grossesse qui a engendré cette baisse brutale (en 2008) ou l'accumulation des heures passées sur l'ordinateur ?! (travail). Bref , ma question est de savoir si je pouvais reporter des lentilles de contact ou alors si une intervention chirurgicale s'avérait nécessaire dans les prochaines années car j'ai vraiment peur de revenir au point de départ. Remettre des lunettes est un peu un "handicap" pour moi tant au niveau pratique qu'esthétique...merci pour votre réponse..

    Les myopies fortes (la myopie forte est définie de manière relativement consensuelle comme une myopie supérieure à -6 D) sont parfois évolutives: l'oeil atteint de myopie forte est un oeil dont la longueur excessive explique la myopie. L'allongement de l'oeil peut se faire de manière prolongée, malgré une impression de stabilisation autour de la trentaine. La grossesse est classiquement invoquée comme source de reprise évolutive de la myopie, mais les mécanismes mis en jeu sont peu clairs dans ce contexte... Le travail sur écran n'est a priori pour rien dans le retour de la myopie. En pratique, il est possible d'envisager le port de lentilles, en adaptant leur rayon de courbure au profil de vos cornées opérées. Une reprise chirurgicale est possible si l'épaisseur de vos cornées le permet (il s'agit en particulier de l'épaisseur du mur résiduel postérieur, c'est à dire de l'épaisseur de la cornée sous le capot de LASIK). Dans ce cas, on soulève l'ancien capot (ceci est possible même 10 ans après la chirurgie initiale) et on délivre une photoablation complémentaire sous le capot qui est ensuite repositionné. Un examen par OCT permet de mesurer l'épaisseur des différentes couches de la cornée (capot vs mur résiduel postérieur).

  197. J'ai 70 ans et des cataractes. Avec un astigmatisme fort (cylindre de 4 D) et une myopie forte de -18D, quelles sont les chances de ne plus avoir à porter de lunette (sauf pour lire) après la chirurgie de la cataracte? Peut-on réduire entièrement l'astigmatisme avec des implants toriques et n'avoir plus besoin de porter de lunettes?

    La chirurgie de la cataracte permet de corriger des myopies aussi fortes que la votre, ainsi que l'astigmatisme, en utilisant dans ce cas un implant torique. La biométrie peut être calculée pour que votre oeil soit corrigé pour la vision de loin. Cela dit, il existe un certain degré d'imprécision dans tout calcul biométrique, et on conseille généralement aux forts myopes de viser à demeurer légèrement myope (ex : -2.50D) après chirurgie de la cataracte. Malgré cette myopie résiduelle, l'amélioration est forte et ressentie, et la lecture et l'exécution de taches visuelles courantes de près demeurent possible sans lunettes.

  198. je me suis fait operee de LASIK il y a un peu plus de 3 semaines et j'ai une tache de sang sur la couleur de l oeil qui s'est un un peu estompée mais pas encore totalement es ce pour ca que j'ai un leger voile blanc devant l'oeil et quand vais je revoir normalement?

    La tache "rouge" sur le blanc de l'oeil après LASIK est toujours temporaire (il s'agit d'une petite hémorragie sous conjonctivale), elle disparait en plus de 3 semaines parfois. En revanche, elle n'a aucun effet sur la vision et ne peut expliquer la survenue d'une voile visuel.

  199. A 37 ans, opérée au femtolasik il y a 3 mois d'une faible myopie et astigmatisme (OD-1,25(-0,50)20° et OG -1,25(-0,50)140°), je vois toujours flou de près pour l'oeil droit et ma vision sur l'ordinateur ou pour la lecture est fatigante. Les valeurs réfractives à 3 mois montrent pour cet oeil +0,50(-0,50)20°. Comment peut-on qualifier cette anomalie réfractive (astigmatisme hypermétropique oblique) ? Est-ce une sur-correction, même minime ? Doit-on envisager une retouche si cela me gêne, est-ce plus difficile que pour une sous-correction et quels sont les risques ? Sinon, des lunettes d'appoint pour la vision de près sont-elles moins risquées ? Merci à vous.

    La réfraction de l'oeil droit correspond à un léger astigmatisme hypermétropique direct. Il peut expliquer votre gêne en vision de près. Une retouche n'est pas à exclure si cette gêne persiste; ce geste est tout à fait sécurisé et consiste à resoulever chirurgicalement le capot de LASIK et délivrer une correction complémentaire. Il faut être certain de la stabilité de votre vision, éliminer un éventuel problème de sécheresse à même de faire fluctuer votre vision; attendez encore quelques semaines pour juger.

  200. Je suis actuellement sous azopt pour une tension oculaire elevée, puis-je beneficier d'un laser ou lazic pour une correction de la vue?

    La présence d'une hypertonie oculaire n'est pas une contre indication absolue à la chirurgie réfractive; il faut toutefois bénéficier d'un bon recul, d'une stabilité de la pression oculaire qui doit être bien contrôlée sous traitement, et avoir fait un bilan (champ visuel, imagerie du nerf optique). Après la chirurgie par LASIK ou PKR, le tension oculaire est mesurée plus basse qu'avant l'intervention; en effet, l'épaisseur de la cornée influe sur la mesure de la pression intraoculaire. Cette réduction de la pression n'est pas en soi le signe d'une "amélioration" de la situation, mais ce que l'on appelle un "artéfact" (erreur liée au processus de mesure). C'est pour cela que d'autres indicateurs de suivi de l'hypertonie ou du glaucome devront être utilisés après l'intervention. Certains instruments de mesure comme l'Ocular Response Analyzer (ORA) permettent d'obtenir des mesures plus fiables après chirurgie réfractive que les techniques conventionnelles.

  201. Je me suis fais opérée le 13/11/12 de l'oeil gauche par PKR pour une myopie à -1.75. On m'a aussi diagnostiqué une léger astigmatisme dont on ne m'avait jamais parlé.A un mois, je suis toujours myope de 0.50 mais surtout je suis maintenant agstigmate. Le chirurgien me dit que c'est lié à la cicatrisation. Hors je ne vois personne concernée par cette situation. Est ce possible? Cela va t'il se résorber? Ne s'agit il pas d'un astigmatisme induit par l'opération? Dans ce cas va t'il vraiment se résorber? Faut il réopérer? Où alors est ce le voile de cicatrisation? Comment savoir et obtenir les bonnes réponses? J'en ai assez qu'on me dise d'être patiente en attendant sur ordinateur je ne vois rien!

    Il semble effectivement que vous soyez légèrement sous corrigée, mais l'induction d'un astigmatisme au cours de la cicatrisation peut réduire la vision. Lors des tests préopératoires, on mesure la réfraction de manière très précise, ce qui occasionne souvent la "découverte" de petits astigmatismes, qu'il est logique de corriger en plus de la myopie. L'induction d'un astigmatisme après l'opération est également possible, celui-ci peut être transitoire; dans le cas contraire (persistance après 2 ou 3 mois), il est possible d'envisager sa correction, s'il affecte véritablement la vision. A un mois, il est encore un peut trop tôt pour juger.

  202. Pour lutter contre la sécheresse oculaire suite à une femtolasik, après quel délai post-opératoire (15 jours, 1 mois ?) et en quelle quantité quotidienne (le soir ou plus souvent) peut-on utiliser de la pommade vitamine A sans risquer d'engluer le capot ou de provoquer un excès de cicatrisation ? Merci à vous.

    La sécheresse oculaire est un des effets indésirables les plus fréquents du LASIK (LE plus fréquent?). Les manifestations de cette sécheresse associe une sensation d'oeil sec,et parfois une baisse transitoire de vision. La prescription de larmes artificielles peut être indiquée même plusieurs mois après LASIK. La pommade est plutôt réservée aux sécheresses sévères et compliquées de kératite: en revanche, pas de risque d'endommager le capot après 48h; l'adhérence de celui-ci est largement suffisante. De même, pas de risque d"excès de cicatrisation!

  203. J'ai une forte myopie (-6,75 et -6,25) et un faible astigmatisme. Il y a à peu près un an j'ai fait une kératite sèche assez sévère, qui s'est guérie après quelques mois, mais depuis la kératite mes yeux sont restés assez secs, je mets des gouttes plusieurs fois par jour, et je ne peux plus supporter les verres de contact pour plus de quelques heures à la fois. Est-ce que ma sécheresse oculaire est une contre-indication pour le LASIK? Qu'en est-il du KPR? Est-ce possible de me faire opérer et de poser les bouchons afin de remédier à la sécheresse oculaire? J'ai 21 ans. Merci.

    La sécheresse oculaire dans ses formes courantes n'est pas une contre indication absolue au LASIK; au contraire, de nombreux patients atteints d'une forme de sécheresse des yeux souhaitent une chirurgie réfractive car ils tolèrent mal les lentilles de contact. En revanche, l'induction d'une sécheresse ou son accentuation sont courantes après LASIK, et également la PKR (la PKR semble moins inductrice de sécheresse en pratique, mais ce point demeure controversé: la sécheresse induite par la PKR semble toutefois moins intense et moins prolongée dans mon expérience). Bien évidemment, il ne faut pas opérer des yeux atteints de kératite sèche, ceci risquerait d'ailleurs de compliquer on rendre difficile la réalisation d'un capot de LASIK avec le laser femtoseconde. Si la surface oculaire est saine et indemne de kératite (on peut le vérifier en inspectant la surface oculaire après éventuelle instillation de colorant) un LASIK peut être proposé, et la pose de bouchons lacrymaux effectuée dans le même temps ou secondairement. Certaines études suggèrent qu'une hydratation intensive des yeux avant la chirurgie ("cure" de larmes artificielles) pourrait réduire l'intensité de la sécheresse oculaire en post opératoire. La PKR est une option potentiellement intéressante (quoique son effet sur la sécheresse peut également être délétère, ce point est controversé), mais pour le degré de myopie que vous présentez, il est à craindre une petite sous correction avec cette technique. Enfin, il existe plusieurs formes de sécheresse oculaire; quand celle-ci est liée à une évaporation excessive des larmes (mauvaise qualité du film lacrymal), elle même en rapport avec une blépharite (ex: acné rosacée, dysfonctionnement meibomien), le traitement de la blépharite avent le LASIK peut être judicieux, l'amélioration de la qualité des larmes procurant des suites opératoires simplifiées.

  204. Je me suis fait opérer pour mon hypermétropie / astigmatisme il y a cinq jours, ma vision de près est très bonne, par contre, de loin, elle diminue de jour en jour (bonne le lendemain, et de plus en plus floue). Est-ce normal? Je m'attendais à ce que ma vue s'améliore de jour en jour, pas le contraire... Quand vais-je revoir normalement?

    Les fluctuations visuelles après chirurgie de l'hypermétropie sont habituelles au fil des premiers jours. Elles sont liées à des paramètres comme la sécheresse oculaire, le remodelage cicatriciel transitoire, des "efforts" accommodatifs réflexes, etc. Il faut attendre plusieurs semaines avant de pouvoir juger ; en principe, la vision de loin devrait progressivement s'améliorer. Soyez patient !

  205. Suite à une opération par PKR, y a-t-il un délai à respecter avant de voyager en avion ?

    Le délai minimum semble celui de la cicatrisation de l'épithélium soit 3 à 5 jours en pratique. Il pourra être utile de bien hydrater les yeux avec du sérum physiologique pendant le voyage.

  206. J'ai 16 ans, ma myopie de l'oeil gauche est stable depuis 6 ou 7 ans, va t'elle reevoluer ?

    Même si la stabilité de la myopie depuis 6 ou 7 ans représente un élément en faveur d'une stabilisation, on ne peut toutefois pas être totalement certain qu'elle ne pourra pas s'accentuer dans le futur: la croissance du globe oculaire s'arrête après un délai variable, mais si votre myopie est "faible" (soit moins de 3 Dioptries), la stabilisation est plus que probable. En revanche, si votre myopie est plus prononcée, il n'est malheureusement pas impossible qu'une progression future soit à redouter. En particulier, les myopies fortes (supérieures à 6 ou 7 dioptries) ont tendance à s'accentuer au fil du temps. Ces myopies diffèrent probablement des myopies faibles de part leur mécanisme. Les myopies faibles sont liées à une inadéquation entre la longueur de l'oeil et la puissance optique des éléments réfractifs (cornée et cristallin). Autrement dit la longueur de l'oeil (longueur axiale) est un peu plus importante que souhaité pour une vision nette, mais ne l'est pas "en soi" (on pourrait même considérer que chez certains myopes faibles, ce n'est pas la longueur de l'oeil qui est excessive, mais la puissance de la cornée). Ces myopies sont dites "réfractives".
    A l'inverse, les myopies fortes se caractérisent par une longueur axiale réellement excessive; ces yeux ont une paroi (sclère) plus extensible, ce qui tend à les faire s'allonger au fil du temps. Ces myopies sont dites "axiles".
    L'âge minimum légal pour la chirurgie de la myopie est de 18 ans: certaines myopies ne sont toutefois pas stabilisées à cet âge. En conclusion, pour considérer qu'une myopie est stable, il faut donc apprécier plusieurs éléments comme l'âge bien sûr, mais aussi le degré et le type de myopie.
    Pour en savoir plus : https://www.gatinel.com/recherche-formation/myopie-definition-mecanismes-epidemiologie-facteurs-de-risques/classification-de-la-myopie/

  207. Peut on regarder la télévision et aller au cinéma après une opération pkr de moins d'1 semaine?

    Si la vision obtenue après l'intervention PKR est satisfaisante, le visionnage de films sur écran ou au cinéma n'est pas dangereux et tout à fait possible - il en va de même après un LASIK.

  208. Je dois subir une opération par Pkr dans 10 jours. Lors de la consultation pour une aberrometrie, je n'ai retire mes lentilles que 12 heures avant. Peut il y avoir des conséquences sur les différentes mesures de l'œil effectue par l'ophtalmologue ? Les mesures prises ne sont elles pas faussée ?

    Si vos lentiles sont souples, ce délai est a priori suffisant, en revanche, si vos lentilles sont rigides, les résultats de l'examen aberrométrique (ou topographique) peuvent être affectés par un retrait quelques heures avant. Les lentilles rigides induisent une modification de la surface épithéliale de la cornée, et il faut parfois plusieurs semaines après leur retrait à l'épithélium pour reprendre sa géométrie "naturelle".

  209. j'ai une tres forte myipie de - 24 a l'oeil gauche avec cataracte moyenne. Je vais me faire operer le mois prochain. Examen OCT bon mais retine tres mince. Combien puis je esperer de myopie residuelle compte tenu que le port de lunettes apres operation ne me posera pas de probleme. Merci pour votre reponse.

    Une chirurgie de type cataracte permet de corriger n'importe quel degré d'amétropie (myopie forte dans votre cas): la biométrie avec calcul d'une puissance d'implant adaptée à la correction souhaitée a du être réalisée lors de votre bilan preoperatoire.

  210. Je dois voyager en avion avant mon opération PKR ; y a-t-il un délai à respecter entre mon retour et l'intervention ?

    Vous pouvez tout à fait voyager en avion avant l'intervention de PKR (le jour même au besoin).

  211. Peut-on et à partir de quand porter de nouveau des lentilles? Ma myopie était de -6 et -7. Opérée par PKR, je serai actuellement à 6/10 cinq semaines après l'opération. Mon chirurgien m'a informée qu'avec mes corrections lentilles j'arrivais entre 8 et 9/10. J'ai peur de ne pas assez récupérer. Pourrais-je atteindre de nouveau le même niveau de correction qu'auparavant?

    En théorie, le port de lentille après une intervention est possible et peut corriger une sous correction, et/ou un astigmatisme résiduel, qui pourraient expliquer votre récupération incomplète. En pratique, la géométrie de vos cornée ayant été modifiée, et l'oeil étant peut être un peu plus "sec" qu'avant l'opération, et ce encore pour quelque semaines, il n'est pas conseiller de reporter des lentilles. Le port de lunettes occasionnelles est plus conseillé. Enfin, une retouche chirurgicale pourra peut être être discutée en fonction des résultats du bilan visuel et cornéen.

  212. Puis je aller au cinema 5 jours après mon opération d un oeil de la cataracte, puis je regarder un peu mon ordinateur ?

    Si votre vision est satisfaisante, le cinéma et l'informatique (écran d'ordinateur) ne feront courir aucun risque à votre oeil fraichement opéré de cataracte.

  213. Bonsoir, Merci beaucoup pour ce site particulièrement instructif. Je vais être opérée de ma myopie (-2.25 à chaque oeil, associée uniquement à l'OD d'une petite astigmatie), jeudi 24 janvier (OD) et jeudi 14 février (OG). (PKR). J'ai eu tous les renseignements dont j'avais besoin par mon ophtalmologiste, j'ai simplement oublié de lui demander le délai nécessaire pour reprendre la natation. Je présume que le chlore et les microbes des bassins ne sont pas recommandés les premiers temps pour la cicatrisation. Combien de temps environ faut il attendre ? Merci d'avance.

    Effectivement il est préférable d'interrompre les séances de natation pour une période d'environ 2 ou 3 semaines après l'intervention. Ensuite, la reprise est possible si la cicatrisation initiale est effectuée sans encombre, et avec des lunettes de natation pour éviter un contact prolongé avec les agents désinfectants qui sont particulièrement irritant pour la surface oculaire. Au passage, je profite de votre question pour rappeler qu'il est très déconseillé de nager avec des lentilles de contact, car ceci expose à un risque infectieux particulièrement grave : la kératite amibienne (les amibes sont des parasites que l'on rencontre dans les eaux de piscine, du robinet, etc.).

  214. J'ai été opéré en 1995 des 2 yeux par kératotomie radiaire ( 3 dioptries myopie et 1 dioptrie astgmatisme environ 2 yeux ) ; PPuis sur oeil gauche encore myope et satigamatisme opération PKR en 2001 ; Résultat assez bon jusqu'en 2005 puis dégardation oeil gauche importante jusqu'à fin 2009 hypermétropie et astigamatisme : aujourd'hui défaut +1,5 ( -1,75 à 100° ) . Fort déséquilibre avec oeil droit lui tendance hypermétrope et léger astigamatisme .Vu l'échec de la PKR est t'il possible aujourd'hui de tenter une retouche au lasik et quels en seraient les risques et résultats possibles ??Merci d'avance de votre réponse

    La réalisation d'un LASIK après kératotomie radiaire et PKR expose à certaines complications; la découpe du capot sera notamment délicate en particulier. Une nouvelle PKR pourrait en revanche être proposée pour réduire votre astigmatisme hypermétropique résiudel.

  215. Bonjour, Opéré il y a un peu plus d'un an d'une hypermétropie et d'un astigmatisme j'ai désormais des aberrations optiques surtout de nuit (images fantomes, halos, etc..). Il reste une petite hypermétropie résiduelle (+0.50) sur chaque oeil. Une nouvelle opération est-elle envisageable pour corriger ces aberrations optiques ? Merci par avance.

    La correction de l'hypermétropie peut induire une élévation du taux des aberrations optiques de haut degré notamment les aberrations sphériques négative: ces aberrations provoquent ces sensations visuelles (halos) quand la pupille se dilate, en vision nocturne, ou dans des endroits faiblement éclairés. Une retouche peut être envisagée, mais elle risque d'avoir un effet négatif sur le degré de correction et redonner de l'hypermétropie, ou au contraire surcorriger et induire une myopie; autrement dit, quand on essaye de re traiter pour améliorer la qualité visuelle des patients opérés d'hypermétropie, il est souvent difficile de ne pas modifier la correction (qui est satisfaisante dans votre cas, +0.50 D d'hypermétropie n'étant pas gênant a priori). Les halos ont souvent tendance à être moins perçus avec le temps.

  216. J'ai 50 ans, je suis myope : OD-4,00, OG-3,75. Et j'envisage une correction de ma myopie. Malgré mon âge (avancé), je ne suis pas encore presbyte ? Si je suis éligible pour l'opération, est-ce que la correction risque de changer la donne ? Deviendrais-je presbyte ? Et est-ce normal de ne pas être atteint de cette pathologie à mon âge? Je suis devenu myope tardivement, à l'âge de 28 ans. Ma myopie tardive peut-elle être un facteur défavorable pour l'opération au laser ? Ma myopie peut-elle encore évoluer? défavorablement ? Merci pour vos réponses.

    L'apparition tardive de votre myopie est intriguante en effet: la plupart des myopies sont liées à une élongation du globe oculaire, et débutent pendant l'enfance ou l'adolescence. Dans votre cas, il faudraitt éliminer de principe une cataracte nucléaire (myopie d'indice), mais celle-ci s'accompagnerait de symptômes (baisse d'acuité visuelle, voile, etc.). Une myopie cornéenne est également possible, mais serait accompagnée d'un astigmatisme et d'une gêne visuelle. Ce type d'affection est susceptible de s'accompagner d'une myopie évolutive. Par ailleurs, l'absence de presbytie ressentie peut être liée à certains facteurs comme la présence d'aberrations optiques, et/ou une petite pupillle en vision de près qui pourraient induire une augmentation de la profondeur de champ. Si une intervention était effectuée pour corriger votre myopie, il est possible que votre vision de près soit plus "difficile" sans aide optique.

  217. J'ai 48 ans, j'ai été opérée il y a plus de 20 ans d'une kératotomie radiaire pour les 2 yeux au couteau diamant pour myopie. Je commence à éprouver des difficultés parfois à lire les petites lettres de prés. Pourrais-je me faire opérer de la presbytie dès que celle-ci sera bien installée malgré mes antécédents chirurgicaux ?

    Il existe différentes techniques à même de vous procurer une meilleure vision de près: les techniques correctrices au laser excimer (PKR, LASIK) peuvent être envisagées en fonction d'une éventuelle anomalie en vision de loin. De même, la pose d'un implant KAMRA dans l'oeil non dominant est une possibilité interessante dans certains cas d'yeux opérés de kératotomie radiaire.

  218. Je dois me faire opérer par lasik prochainement d'une forte myopie -11 OG -9 OD. Ma cornée est assez épaisse 576 microns, par contre plutôt plate 41 microns. le chirurgien m'informe qu'avec une cornée plate la myopie peut revenir ? Par avance, merci pour votre éclairage.

    L'épaisseur de vos cornée est supérieure à la moyenne (540 microns) et permet d'envisager une correction totale de votre myopie. Il est effectivement documenté que les cornées "plates" (moins cambrées que la moyenne qui est proche de 43.5 D) représentent un facteur de risque de sous correction / régression. Un oeil myope avec des cornées plates est un oeil dont la longueur axiale est plus grande qu'un oeil atteint du même degré de myopie mais avec des cornées plus cambrées. Cet oeil est plus "distensible" et il est pobable que la sous correction observée au décours des interventions de chiurgie réfractive de type LASIK est liée à une évolution ultérieure de la myopie (élongation?) plutôt que qu'à une réaction particulière de la cornée à la correction laser. Incidemment, le fait d'avoir une cornée plate implique mathématiquement une ablation un peu moins profonde qu'une cornée cambrée; ceci participe peut être à la tendance observée. Quoi qu'il en soit, on peut "anticiper" celle-ci en programmant une correction un peu plus forte que celle mesurée pour anticiper cet effet "sous correcteur".

  219. J'ai 50 ans, je suis astigmate et presbyte, l'opération en même temps des 2 yeux est il possible ? quelle méthode emploie t on ?

    Plusieurs techniques peuvent être envisagées mais le LASIK semble a priori la technique de choix : elle peut corriger l'astigmatisme, et induire une monovision (un oeil est corrigé pour la vision de loin, l'autre pour la vision de près). La monovision peut être testée en lentilles de contact avant l'intervention pour en simuler le résultat visuel (certains patients ne s'habituent pas à la différence de correction entre les yeux). Il existe aussi des techniques de correction "multifocales" en LASIK, qui sont particulièrement intéressantes si vous êtes également légèrement hypermétrope. Quand les patients astigmates et presbytes présentent une cataracte débutante, on peut envisager la pose d'implants multifocaux et toriques.

  220. Bonjour, j'ai été opérer des yeux au lasik femto seconde il y a 10jours et je vois toujours flou et j'aurai soit disant des micro plis sur mon capot et je ne vois aucune personne confronté à ce problème, comment faire pour améliorer cela et en combien de temps ça peut revenir normal?

    Les micro plis du capot surviennent parfois en cas de technique difficile, de capot particulièrement fin, et induisent effectivement une gêne visuelle a type de flou permanent: contrairement au flou induit par les aberrations optiques classiques, le flou induit par les micro plis est parfois accentué en cas de lumières vives. L'examen OQAS permet d'en mesurer les effets (les micro plis induisent une augmentation de la diffusion lumineuse). Avec le temps, les microplis tendent à disparaître. La prescription de gels lacrymaux permet parfois d'en atténuer les effets.

  221. Est-ce qu'un astigmatisme résiduel (-0,75 D) après une PKR est de nature à faciliter la vision de près à l'âge de la presbytie? La très légère gêne visuelle occasionnée par cet astigmatisme concerne des activités comme la conduite automobile de nuit.

    Effectivement l'astigmatisme permet (comme certaines aberrations de haut degré) d'augmenter la profondeur de champ: la pénalisation en vision de loin est relativement modérée, et cette gêne tend à augmenter en vision nocturne; elle est toutefois également présente en conditions diurnes.

  222. Entre la PKR et le lasik, est-ce qu'il y a une technique qui vous semble plus efficace pour corriger l'astigmatisme?

    Tout dépend du degré d'astigmatisme. Dans mon expérience, la PKR peut corriger des astigmatisme jusqu'à 3 D. Au delà, il semble préférable d'opter pour le LASIK si cela est possible.

  223. Bonjour, l'herpès oculaire peut-il être une contre indication à une chirurgie réfractive pour une myopie moyenne (-5 à chaque oeil) ? Merci

    Si vous faites référence à une poussée d'herpès ancienne et n'ayant pas occasionné de lésion ou séquelle cornéenne particulière, il est tout à fait possible d'envisager une chirurgie (LASER ou LASIK). Quand l'herpès oculaire évolue par poussées, mais qui ne laissent pas de séquelles, un traitement prophylactique par antiviraux oraux peut être envisagé.

  224. J'ai 26 ans, opéré il y a 2 mois et 12 jours pour légère myopie et astigmatisme au lasik. Depuis je n'ai pas retrouvé une vue nette et précise de près, travailler en lecture de près est quasi impossible, est ce normal à ce stade post opératoire? A quoi cela est il du ? IL semblerait que j'ai été sur corrigé et que je sois devenu hypermétrope (+0,75 et +0;50) est ce que c'est lié? Que faire? Je souffre d'une sécheresse oculaire et d'aberrations optiques importantes : halos, sensibilités aux lumières que je vois fluo, iris très développées autour des sources lumineuses. Est ce que les choses peuvent évoluer ou est ce qu'à ce stade postopératoire, plus rien ne bougera? Que faire ?

    Vous semblez présenter au moins deux problèmes: 1° La sur-correction de la chirurgie de la myopie provoque une hypermétropie qui provoque elle-même une fatigue visuelle plus marquée en vision de près. L'élévation des aberrations optiques de haut degré peut être liée à l'intervention elle-même, et/ou la conjonction à une sécheresse oculaire: ceci explique les halos nocturne. La perception de lumières colorées, irisées, en "arc en ciel" est en revanche une possible (rare) complication du LASIK avec utilisation du laser femtoseconde (appelée "rainbow glare" et liée à un phénomène de diffraction de la lumière au niveau de l'interface du capot). Un bilan comportant topographie et mesure aberrométrique est nécessaire pour quantifier les aberrations que vous présentez, et estimer dans quelle mesure le temps (et la cicatrisation tardive) pourraient les atténuer.

  225. La taille de la pupille diminue avec l'age, je souhaiterai savoir si elle diminue de taille dans toutes les conditions de luminosités ou uniquement en condition scotopique ?

    Il semble que la réduction du diamètre pupillaire observé avec l'âge soit globale: mais elle est peut être plus marquée pour la vision mésopique/scotopique que pour la vision photopique. Cela étant, le "myosis" sénile est une réduction importante du diamètre de la pupille en conditions photopiques (un à deux millimètres) et qui s'accompagne d'une faible réactivité aux variations de luminosité. Certains ont émis l'hypothèse que la réduction du diamètre pupillaire était une adaptation naturelle de l'oeil pour contrer l'élévation des aberrations optiques observées avec l'âge (d'origine cristallinienne principalement). Sachez enfin qu'après chirurgie de la cataracte, on observe le plus souvent une légère réduction du diamètre de la pupille.

Posez-nous une question grâce au formulaire ci-dessous, notez bien qu’aucune question d’ordre personnel n’est possible et que les réponses ne peuvent être que générales. Seules les questions présentant un intérêt général seront traitées, les demandes d’avis relatives à des cas ou avis médicaux particuliers n’ont malheureusement pas leur place sur le site.

Revenir aux informations relatives à la chirurgie réfractive, au bilan préopératoire

En savoir plus sur les suites opératoires après chirurgie réfractive

Page d’accueil

 

33 réponses à “Questions fréquentes”

  1. DELICATO dit :

    Bonjour
    Je voudrais savoir si la chirurgie réfractive permet de corriger la presbytie l’astigmatisme et l’hypermétropie en même temps.
    Merci pour votre réponse
    Cordialement

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    La chirurgie réfractive peut corriger simultanément ces 3 défauts optiques, et ce de diverses manières. Les principales techniques sont la chirurgie laser cornéenne (Lasik), et les chirurgie du cristallin avec pose d’implants toriques multifocaux.

  3. salima dit :

    je voudrais savoir après temps d’année ma myopie baisse est ce que c’est à cause de l’âge ou par ce que ma vue baisse en lentilles de contact j’étais à moins -13,00 œil gauche -13,50 œil droit après c’était œil gauche – 14,00 œil droit -14,50 j’avais mal à la tète je suis allez chez l’ophtalmo et ma prescrit des lentilles de contact maintenant je suis à moins -11,00 l’œil gauche moins -11,50 l’œil droit je voudrais savoir pourquoi ce changement

  4. Dr Damien Gatinel dit :

    Les myopies fortes (au delà de 6 Dioptries environ) sont presque toujours des myopies évolutives, dont la vitesse d’évolution est variable. L’évolution tend à ralentir vers l’âge adulte (par rapport à l’adolescence) mais l’allongement de l’oeil (qui caractérise la myopie forte) se prolonge au cours de l’existence. Par ailleurs, en raison de la moindre distance avec l’oeil, la puissance des lentilles est toujours moindre que celle des verres de lunettes, à correction égale (il existe des formules de conversion dites « distance verre-oeil » qui permettent de calculer l’équivalent en puissance lentille d’une correction lunette). Pour les plus petites myopies (moins de -4.50 D), la différence est négligeable, mais plus la myopie est prononcée, et plus la différence de correction (pour le même effet correcteur) est importante.

  5. Mich dit :

    Le lasik dans le cas d une hypermetropie forte avec strabisme accomodatif important ( convergent ) soigne ce strabisme de façon immédiate ( juste après l intervention lasik ? ) ou alors ou bout d un certain temps ?

  6. Dr Damien Gatinel dit :

    Le Lasik ne soigne pas le strabisme directement mais agit comme une correction optique et si le port de lentilles ou lunettes permet de réduire la déviation oculaire, il en sera de même avec le Lasik.

  7. elsa dit :

    Bonjour, J’ai été operee par Lasik d’une myopie forte (-9/-9.50) il y a 4 mois.
    À J10 j’etais à -0.25 et -0.75 (oeil dominant). À 3 mois, j’étais à -1.25 aux 2 yeux. À 4 mois ma myopie est stable mais l’astigmatisme s’est aggravé.
    Quand ma vue va t elle se stabiliser? Est ce habituel une telle evolution? Quand pourrais je me faire reoperer? On m’avait conseillé de retirer mes lentilles rigides 1 semaine avant le bilan preoperatoire. Cela était il suffisant? S’il persiste une telle sous correction quand pourrais je remettre des lentilles? Et rigides ou souples?
    En vous remerciant.

  8. Dr Damien Gatinel dit :

    Il aurait peut être été préférable de retirer les lentilles rigides plus tôt avant le bilan. En effet, les lentilles rigides sont parfois la cause d’un léger aplatissement de la courbure centrale de la cornée. Le retour à la « courbure normale » de la cornée prend parfois plusieurs semaines, et s’accompagne d’une légère majoration de la myopie. Par ailleurs, la correction de la myopie forte est plus « difficile », car le volume de cornée retiré est plus important, source d’une régression cicatricielle majorée, et donc d’un risque de sous correction accru. Enfin, la myopie forte est une affection dont le pronostic est souvent celui d’une accentuation progressive sans véritable stabilisation dans le temps. Tous ces facteurs concourent à ce que la myopie « récidive » au fil du temps. Si l’épaisseur du mur résiduel postérieur est suffisante, une correction secondaire pourra être envisagée dans le futur.

  9. Elsa dit :

    Bonjour et merci pour votre réponse.
    Je suis maintenant à 4 mois de ma chirurgie de myopie sévère par lasik et je développe depuis 2 semaines un syndrome sec que je n’avais jamais ressenti jusqu’ici. Je dois être réévaluée en décembre pour une éventuelle reprise de ma myopie résiduelle si celle-ci s’est stabilisée. Hormis les gouttes (vismed et optive) qui sont parfois insuffisantes en fin de journée puis je bénéficier de bouchons lacrymaux? L’apparition secondaire de ce syndrome sec peut il comprommettre une reprise au lasik? Est il un effet secondaire du premier lasik bien qu’il survienne a distance? Comment peut il évoluer? Peut il s’aggraver en cas de reprise du lasik?
    En vous remerciant,

  10. Roger dit :

    Bonjour,
    J’ai été opéré en 1998 à 41 ans avec LASIK pour myopie forte (-10D)
    Aujourd’hui à 59 ans, j’ai une myopie (-3D) induite par une cataracte débutante
    Question: est-il vraiment important de connaître les valeurs pré-opératoires pour l’implant (car le praticien de l’époque n’a plus les archives) ou les valeurs correctives pour l’implant peuvent être calculées précisément d’une autre manière?
    Merci d’avance pour votre réponse

  11. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est toujours intéressant de bénéficier des données préopératoires pour effectuer un calcul prédictif fondé sur « l’histoire clinique », en particulier pour les fortes myopies. Si les données sont perdues, il est tout à fait possible de réaliser un calcul de puissance d’implant avec des formules de génération récente (Haigis, Olsen, Holladay 2). En revanche il faut éviter une formule de type SRK-T. La juste appréciation de la puissance de votre cornée est également importante. Il y a malheureusement une moindre précision pour les patients opérés de chirurgie réfractive malgré tous ces ajustements. Cela dit, la marge « d’erreur » pour la prédiction de la pusissance optimale s’est réduite au fil des dernières années et des progrès réalisés dans la mise au point de formules adaptées. Enfin, un retraitement consistant à resoulever le capot de LASIK (même si celui ci fut réalisé en 1998) est tout à fait possible au cas où une « surprise réfractive » (correction trop myope ou trop hypermétrope – cas est plus fréquent) surviendrait.

  12. Nelly dit :

    Bonjour,
    J’ai été opérée des yeux pour une forte myopie et une astigmatie (-4.00 (-2.00) œil gauche et -3.50 (-1.75) œil droit ) avec la technique du Lasik Femtoseconde, il y a 8 jours.
    Depuis l’opération, j’ai comme un voile (une sensation de brume) devant les yeux qui perdure et perçoit également des halos autour des sources lumineuses.
    Ces suites post-opératoires sont elles normales? Transitoires? Si tel est le cas, combien de temps faut-il pour que cela disparaisse? Ou sont elles définitives?

    Merci par avance pour vos réponses.

  13. LETOURNEAU dit :

    bonjour,

    que veut dire sphère et cylindre ainsi que axe?

    de loin, j’ai à l’oeil droit sphère: +3.50 et cylindre +0.50 axe 90
    gauche sphère: +3.75 rien à cylindre ni axe

    de près, addition de : +2.50 odg

    selon vous, suis-je astigmate ou hypermétrope?
    et de quel laser serait le mieux pour mon cas?

    le tranquillisant est-il assez efficace pour ne pas que je me crispe de trop?
    si je bouge la tête, cela arrêtera-t-il l’opération?
    et la machine laser, quand elle s’approche de l’oeil, ne risque-t-elle pas de toucher l’oeil?
    le produit anesthésiant, pique-t-il fort?
    y-at-il un risque d’erreur au niveau du calcul du laser de la part du chirurgien?
    MERCI de votre réponse

  14. Dr Damien Gatinel dit :

    Le terme « sphere » concerne la correction de votre hypermétropie (correction par des verres convexes, positifs par convention de signe), et le terme « cylindre » se rapporte à la correction de votre astigmatisme, qui n’est présent qu’au niveau de l’oeil droit. L’addition se rapporte à la vision de près et votre presbytie. La chirurgie LASIK est efficace pour corriger l’hypermétropie et il existe des techniques permettant également d’améliorer la vision de près. La chirurgie LASIK est la l’opération de confort la plus pratiquée dans le monde; si vous y êtes éligible, les procédures permettant de réduire l’inconfort du patient et de sécuriser l’intervention sont rodées et efficaces. l’anesthésie est locale, le collyre pique un peu au début. La prise de tranquillisants est possible. L’erreur de programmation du laser est toujours une éventualité; dans les centres qui sont spécialisés pour la chirurgie réfractive et où l’intervention est effectuée par une équipe (chirurgie, aide, infirmier), les vérifications sont multiples et permettent de réduire le risque d’erreur à une part infime.

  15. Dr Damien Gatinel dit :

    Ces suites ne sont pas forcément anormales à 8 jours, mais une amélioration rapide devrait intervenir dans les prochains jours, si tel n’était pas le cas il faudrait reprendre l’avis de votre chirurgien, et examiner votre surface oculaire et l’interface du capot LASIK.

  16. Joëlle Thouroude dit :

    Suite à une opération de la cataracte sur l’oeil droit….et bien j’ai retrouvé 10/10 de vision !!
    MAGIQUE ! ! mais problème à droite de l’oeil : un espèce d’arc noir suit chaque mouvements de l’iris….assez désagréable et QU’EST CE QUE C’EST ??!!!! merci de m’informer sur ce problème.

  17. Dr Damien Gatinel dit :

    Les cercles ou demi cercles sombres (parfois brillants), perçus dans la partie temporale (externe) du champ de vision correpsondent à ce que l’on dénomme sous le terme de « dysphotopsie » et disparaissent généralement en quelques jours ou semaines après la chirurgie de la cataracte.

  18. Simon dit :

    Bonjour Docteur,

    Je prends quotidiennement du Cialis (5 à 10mg). J’aurais plusieurs questions par rapport à ça :
    – est ce que cela pourrait fausser les résultats des examens pré opératoires ?
    – est ce une contre indication à l’opération de mon hypermétropie et astigmatisme légers ?
    – puis-je en prendre une fois l’opération faite ?
    – en définitive : dois-je stopper ma prise de Cialis à un moment donné, que ce soit en pré opératoire pour les examens pré opératoires, pour l’opération, ou en post opératoire ?

    En vous remerciant,

    Simon

  19. Dr Damien Gatinel dit :

    Le Cialis, le Viagra (sildenafil) et autres médicaments vaso dilatateurs ne sont pas référencés comme susceptibles de fausser des examens de vision classique et interférer avec la chirurgie réfractive, quelle soit de l’hypemrétropie, de la myopie ou de l’astigmatisme.

  20. Simon dit :

    Bonsoir Docteur,

    Merci beaucoup pour le temps que vous avez consacré à ma question, et pour la précision de votre réponse.

    Cordialement,

    Simon

  21. Dr Damien Gatinel dit :

    Les indications de la PKR concernent la myopie faible, et la myopie moyenne (jusqu’à -6D environ). Il y a donc toutes les chances que votre myopie soit corrigée en totalité. SI tel n’était pas le cas, une retouche pourrait peut être effectuée secondairement, en fonction de l’épaisseur résiduelle de la cornée.

  22. Romain dit :

    Bonjour,

    Opéré il y a 3 semaines d’une faible myopie (inférieure à 2D mais avec un peu d’astigmatisme) par traitement de surface PKR combien de temps après l’opération est il possible de supposer une sous correction?

    Je prends l’exemple des plaques d’immatriculations, mais les symptômes sont les mêmes pour une vision de près (exemple de ce texte sur un écran de téléphone éloigné à 30 cms) :
    Alors que la lecture est parfaite avec un oeil, elle ne l’est pas avec l’autre. A la même distance et en cachant l’oeil qui voit bien, je ne lis ni la plaque d’immatriculation, ni ce texte. Par contre en plissant l’oeil, je peux par moment arriver à rendre les lettres du texte ou de la plaque moins floue et donc les lire (par moment uniquement et suite à une grande concentration).

    Ce plissement que j’utilisais quand j’étais myope me fait penser que je le suis donc toujours (au moins avec un oeuil).

    Mais ce flou de près comme de loin peut il être expliqué par autre chose (et requiert donc d’être juste patient) ou dois je nécessairement me rendre à l’évidence d’une sous correction?

    Merci

  23. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible que le flou que vous ressentez à la fois de loin et de près soit lié à de l’astigmatisme résiduel ou induit par la chirurgie. En effet, l’astigmatisme réduit à la fois la vision à ces deux distances, mais la gêne qu’il induit peut être réduite en plissant les yeux (réduction du flou rétinien en filtrant une partie des les rayons incidents).

  24. Bonjour Docteur,
    Depuis mon opération de la cataracte des deux yeux, je trouve qu’ils sont beaucoup plus petits, comme enfonçés dans l’orbite…en comparant des photos  » avant et aprés  » c’est nettement visible…pouvez vous me renseigner sur le sujet , et me dire s’il y a une possibilité d’y remédier…ce n’est qu’une questin d’ordre esthétique, mais ça compte pour moi – Cordialement – Nadège

  25. Dr Damien Gatinel dit :

    Il n’y a pas d’explication autre que subjective à ce phénomène. Peut être portiez vous des lunettes avec des verres qui « grossissent » les yeux? (hypermétropie). En tous les cas, la chirurgie de la cataracte, telle que pratiquée aujourd’hui, n’a pas d’impact sur le contenu de l’orbite. En revanche, la survenue d’une petite chute de la paupière supérieure (ptosis) est observée dans certains cas, de manière transitoire.

  26. Jean-Gérard Braunschweig-Dubost dit :

    Bonsoir, Opérer il y a 4 semaines pour corriger une presbytie et hypermétropie (OD +0075 add 200, OG +0050 add 200) j’ai sur l’œil dominant une excellente vision lointaine et intermédiaire, en revanche sur l’œil dominé une très bonne vision de près mais au delà d’un mètre cela devient complètement flou. Donc très invalidant. Quel est le délai moyen pour que cette vision floutée s’améliore ?
    Cordialement.
    JG

  27. Dr Damien Gatinel dit :

    En principe, il est attendu que la vision de l’oeil dominé soit flou de loin, puisqu’elle est nette de près et jusqu’à un mètre. Toutefois, les techniques les plus abouties en correction laser permettent d’améliorer cette vision de loin jusqu’à obtenir une acuité de 7 ou 8 dixièmes. Il faut attendre la fin du 3e mois postopératoire pour juger du résultat final, et il est possible que l’amélioration de la vision de loin survienne progressivement, même si celle-ci demeurera moins bonne que de l’autre oeil.

  28. jean-gérard dit :

    Bonjour Docteur, Opéré il y a 8 semaines pour corriger une presbytie et hypermétropie (OD +0075 add 200, OG +0050 add 200) j’avais sur l’œil dominant une excellente vision lointaine qui se dégrade un peu depuis une semaine environ., En revanche sur l’œil dominé une très bonne vision de près mais au delà de 30/ 40 cm cela devient complètement flou. Donc très invalidant d’autant que cela vient parasiter l’œil droit. Quel est le délai moyen pour que cette vision floutée s’améliore ?
    Cordialement.
    JG

  29. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est généralement indiqué d’attendre au moins trois mois pour juger d’une correction de l’hypermétropie/ presbytie. Ce type d’intervention génère des phénomènes de remodelage cornéen assez importants et prolongés dans le temps. Ils s’effectuent généralement dans le sens d’une amélioration de la vision de loin, alors que la vision de près tend à légèrement se réduire. Bien entendu, des fluctuations surviennent entre-temps, pouvant réduire la vision de loin. La notion de vision de loin est assez différente chez l’hypermétrope: elle s’entend comme la vision d’objets situés à plusieurs dizaines de mètres. Chez le myope, elle correspond plutôt à tout ce qui se situe au delà de quelques mètres. En général, la vision de l’hypermétrope modéré – comme vous – est très bonne ( subjectivement) sans correction pour ces distances de plusieurs dizaines de mètres. Après l’opération, la plupart des patients opérés pour une faible hypermétropie voient mieux dans un environnement tel que celui d’une pièce , mais moins bien pour des distances plus lointaines.

  30. Patrick dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 48 ans et ai été opéré par Lasik pour ma myopie en 2015, et suis en monovision. J’ai souffert de sécheresses oculaires sévères durant près d’une année. Aujourd’hui ma vision à l’œil gauche (vision de loin) a baissé (-0.75).
    Si je dois me faire retouché en resoulevant le capot, risquerai-je d’avoir la même sécheresse oculaire ou pensez vous qu’elle peut être plus limitée du fait qu’on ne redécoupe pas le capot?

  31. Dr Damien Gatinel dit :

    Votre question est intéressante, mais je ne dispose pas de beaucoup de données pertinentes pour y répondre avec suffisamment de certitudes. L’expérience suggère que la sécheresse puisse récidiver (peut être moins intense et prolongée) après le resoulèvement du capot. Il est possible que la sécheresse induite soit moins forte lors du resoulèvement (c’est mon expérience), sans que ceci puisse trouver d’explication tangible.

  32. BERTRAND dit :

    Bonjour Docteur,
    suite à une kératotomie radiaire pour myopie en 94 , mon oeil gauche est aujourd’hui à 3/10 ème au lieu de 10/10 ème ( baisse sur 2 à 4 ans ).
    le second à 9/10 ème .
    Est il possible de subir un deuxième intervention pour oeil gauche.
    Merci.

  33. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible d’effectuer une opération au laser dans la plupart des cas de régression (ou changement de correction) après chirurgie de kératotomie radiaire. Un bilan détaillé est toutefois nécessaire pour confirmer la possibilité de PKR (laser de surface).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *