+ +

Cataracte et plateforme laser femtoseconde VICTUS™

Plateforme VICTUS : description

La plateforme VICTUS a été initialement développée par la société Technolas Perfect Vision (Munich, Allemagne), et est actuellement proposée conjointement pour la chirurgie de la cataracte par la firme Bausch & Lomb. Il s’agit d’une des 4 principales plateformes actuellement proposées pour la réalisation de la chirurgie de la cataracte assistée par le laser femtoseconde. Elle permet également la réalisation de chirurgies cornéennes (capots de LASIK, incisions intra stromales: Intracor), la possibilité de réaliser les incisions d’entrée en chirurgie de la cataracte devrait être disponible prochainement.

Vidéo d’une intervention de cataracte avec le laser femtoseconde Victus (Dr Damien Gatinel, Fondation Rothschild) :

La plateforme comprend :

-une cavité laser, où sont générés les pulses femtosecondes,

– un système de délivrance qui guide le rayonnement laser et dont l’extrémité correspond à l’interface avec l’oeil du patient

– un système de visualisation du segment antérieur de l’oeil, assuré par un appareil OCT (Optical Coherence Tomography) qui permet de réaliser en temps réel des « coupes » anatomiques intéressant la cornée, le cristallin, et l’espace compris entre les deux (chambre antérieure). Ces images sont affichées sur deux écrans de contrôle. Ces images sont actuellement capturées de manière dynamique, ce qui permet de voir en temps réel l’effet des impacts laser délivrés dans le segment antérieur de l’oeil.

– un lit destiné à recevoir le patient et le positionner sous le système de délivrance

– un matériel dit « consommable », qui comprend un anneau de succion et une interface à usage unique. Cette interface est courbe, afin d’épouser le galbe cornéen, et minimiser les déformations de celui-ci (la présence de plis de la cornée pouvant induire une déperdition des impacts laser, et une distorsion optique responsable d’une moindre précision dans la représentation du segment antérieur en OCT).

Plateforme laser VICTUS

 

Caractéristiques de la visualisation OCT du segment antérieur

Les dimensions du segment antérieur de l’œil  s’inscrivent dans un cylindre de diamètre proche de 12mm (soit le diamètre de la cornée), et d’épaisseur  variable, généralement inférieure à 8 mm (soit la distance comprise entre le sommet de la cornée et la capsule postérieure du cristallin). Le diamètre des coupes OCT est de 13 mm, et l’extension en profondeur des coupes est de 9 mm. Le tracé correspondant à l’emplacement des incisions destinées à la découpe de la capsule antérieure (capsulorhexis) ainsi que celui des impacts destinés à la fragmentation du noyau cristallinien s’affichent en surimpression.

Représentation en coupe sagitale du segment antérieur par le système OCT du laser femtoseconde VICTUS

 

Exemple de capsulorhexis au laser femtoseconde :

Le capsulorhexis est un temps important de la chirurgie de la cataracte: il correspond à l’ouverture du sac capsulaire, et l’accès au matériel cristallinien à fragmenter. La précision et la reproductibilité de la découpe automatisée au laser de la capsule antérieure permet d’obtenir une circularité  quasi parfaite de son bord. Le diamètre du capsulorhexis peut être ajusté avec précision (ex: 5.3 mm). Le bénéfice clinique attendu de cette capsulotomie « géométrique » concerne la stabilité de l’implant, c’est à dire le maitient de sa position axiale dans le segment antérieur. Les études effectuées ne permettent pas de démontrer le bénéfice d’une découpe laser vis à vis d’une découpe manuelle, quand ces deux découpes sont conduites de manière satisfaisante.

La vidéo suivante montre la réalisation de la découpe circulaire au laser femtoseconde (capsulorhexis) :

Capsulotomie circulaire au laser femtoseconde VICTUS

Patterns de fragmentation au laser femtoseconde

Le laser femtoseconde a la capacité de fragmenter « in situ » le cristallin. La répartition spatiale des impacts laser est conçue pour scinder le cristallin en morceaux (sous-fragments),  en réalisant des impacts conjoints (tracé en « pointillés ») à la manière des timbre poste, mais dans un volume, c’est à dire « en trois dimensions ». La pré fragmentation permet de réduire la quantité d’ultrasons nécessaires au retrait du cristallin, ainsi que les manœuvres de clivage du cristallin (« cracking »).

 

En complément de la vidéo précédente, voici des exemples de « patterns  » de fragmentation du noyau du cristallin:

Pattern de découpe au laser femtoseconde en croix


Pattern de découpe laser femtoseconde annulaire et radiaire


Pattern en quartiers et capsulotomie au laser femtoseconde (laser VICTUS)

En 2015, l’intérêt de la chirurgie de la cataracte au laser femtoseconde fait l’objet de débats animés dans la communauté des chirurgiens de la cataracte. En dehors des aspects financiers (l’utilisation du laser représente un coût de plusieurs centaines d’euros par procédure), certains aspects propre à cette chirurgie sont discutés.

La réalisation d’une découpe circulaire automatisée (capsulorhexis) est un avantage certain pour le chirurgien débutant, mais ne représente pas un avantage majeur pour un chirurgien aguerri.

La pré-découpe (fragmentation du cristallin) permet certainement de faciliter l’étape de phacoémulsification et réduire le taux d’ultra sons délivrés pour achever l’extraction des fragments de cristallin. Mais elle expose à certains effets locaux comme la réduction du diamètre de la pupille irienne, qui peut alors réduire compliquer la réalisation du geste chirurgical.

La technologie d’assistance au laser femtoseconde de la chirurgie de la cataracte subit des évolutions rapides, et bénéficie de progrès liés à l’imagerie (OCT « live »), et au progrès accomplis dans le domaine de la délivrance des impacts laser. Il est probable qu’elle prenne de plus en plus de place dans le domaine de la chirurgie de la cataracte; cette place sera certainement plus importante le jour les bénéfices cliniques de l’utilisation du laser femtoseconde en chirurgie de la cataracte seront avérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *