+ +

Profil d’ablation: astigmatisme hyperopique simple

En présence d’un astigmatisme hypermétropique pur, le profil d’ablation doit induire une augmentation de la cambrure cornéenne globale, sélective selon les méridiens concernés.

Astigmatisme hypermétropique – par exemple : plan (+1×90°) : les méridiens sont tous (sauf un, celui situé à 90°) insuffisamment cambrés. Ce défaut de cambrure varie du méridien le moins cambré vers le méridien le plus cambré (le seul dont la courbure permet de focaliser la lumière incidente dans le plan rétinien).

– Zone optique

Il faut cambrer le méridien le plus plat, en respectant la courbure du méridien le moins plat. Il s’agit du traitement en cylindre positif. Le lenticule photablaté (zone optique seule) est représenté sur la Figure suiante. La photoablation est véritablement sélective et épargne au sens strict le méridien le moins plat. Les méridiens non principaux doivent également être cambrés de façon variable.

 correction astigmatisme hypermétropique simple

Astigmatisme hypermétropique pur : représentation du lenticule photoablaté et du profil d ’ablation au niveau des méridiens principaux et intermédiaires. Le profil d ’ablation varie pour chacun des méridiens, qui doivent être cambrés progressivement du méridien initialement le plus bombé (absence de cambrure) jusqu’au méridien le plus plat (cambrure maximale).

b) Zone de transition

Elle doit permettre de niveler le sillon périphérique induit par la réalisation du traitement réfractif dont la profondeur est maximale le long du méridien principal le plus plat (méridien ayant subi une ablation à visée réfractive). Son diamètre le long de ce méridien devra donc logiquement être supérieur au diamètre le long du méridien le moins plat. La circonférence de la zone de transition sera également une ellipse dont le grand diamètre est situé le long du méridien initialement le plus plat.

La représentation du lenticule total (zone optique et zone de transition) permet de visualiser ces contraintes.

lenticule zone optique zone transition correction astigmatisme hypermétropique simple

: Représentation tridimensionelle du lenticule théorique total (zone optique et zone de transition) correspondant au volume théorique de tissu cornéen photoablaté pour le traitement cylindrique positif. La forme du lenticule matérialisant le volume de cornée consommé pour le traitement de l ’astigmatisme hypermétropique pur est liée au profil d ’ablation effectué au niveau du méridien trop plat en regard duquel la profondeur d ’ablation est maximale, alors que celle-ci est nulle le long du méridien opposé. Le profil d ’ablation théorique a été souligné en vert foncé au niveau du méridien initialement le plus plat en regard du périmètre circulaire de la zone optique. Afin de limiter les phénomènes de régression, la réalisation d ’une zone de transition de pente constante implique que son diamètre soit plus large du côté du méridien initialement le plus plat (méridien souligné en vert clair au niveau de la zone de transition) Le périmètre interne de la zone de transition est circulaire (correspondant au bord de la zone optique). Son périmètre externe est globalement elliptique.Cette particularité explique la nécessité d ’obtenir une zone d ’exposition de dimensions suffisantes dans l ’axe du méridien initialement le plus plat. Dans cet exemple (astigmatisme hypermétropique pur direct), si un LASIK est effectué, la charnière du capot stromal devra idéalement être placé en supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *