+ +

Chirurgie de la cataracte

La chirurgie de la cataracte est la chirurgie la plus pratiquée, toutes spécialités chirurgicales confondues. On estime entre 300 000 et 400 000 le nombre de cataractes opérées par an en France. Les cataractes constituent une cause très courante de détérioration de la vision. Des progrès importants ont été réalisés dans le traitement de cette maladie ces dernières années et la plupart des personnes qui en sont atteintes peuvent maintenant espérer recouvrer la vue en totalité ou, du moins, en grande partie. L’introduction récente d’une nouvelle génération d’implants  (implants multifocaux, implants toriques)  permet aux patients intéressés et dont les yeux sont compatibles de ne plus porter de lunettes après la chirurgie de la cataracte.

Voir : Chirurgie de la cataracte en images

Voir le classement de la Fondation Rothschild pour la chirurgie de la cataracte (classée à la première place du palmarès du Nouvel Observateur, en 2011 et en 2012)

Une fiche d’information émise par la Société Française d’Ophtalmologie sur la chirurgie de la cataracte est disponible ici: Chirurgie de la cataracte informations

89 réponses à “Chirurgie de la cataracte”

  1. Dr Damien Gatinel dit :

    Certains chirurgiens proposent une chirurgie bilatérale (les deux yeux le même jour). Cette attitude peut être justifiée dans certains cas, notamment dans le contexte de la pandémie covid 19 afin de limiter les séjours hospitaliers. L’avantage consiste en une récupération visuelle plus rapide puisque les deux yeux sont opérés le même jour, une économie de temps et de transports, etc. Le risque majeur est la survenue d’une infection oculaire bilatérale (endophtalmie). Ce risque constitue la raison principale pour laquelle la majorité des praticiens préconisent une intervention différée (une semaine minimum, car le risque de déclarer une infection postopératoire est très faible au delà de ce délai).

  2. Anita Bergeron dit :

    Bonjour Docteur, Je dois être opéré pour les cataractes bientôt. Mon médecin m’a dit qu’il opérait les deux yeux en même temps, ( je ne savais pas que cela se pouvait ) Ma question est : j’aimerais savoir si ca se fait et si c’est dangereux , l’infirmière m’a dit que c’est environ deux heures. Qu’est ce que vous en pensez. Merci et j’attends une réponse,

  3. Martine Legname dit :

    Bonjour
    Pouvez vous me répondre, svp
    Qeuls sont les risques d une opération de la cataracte apres avoir subi une trabelutectomie et les nerfs optiques abîmés.
    En vous remerciant par avance de lire .
    Pouvez vous me donner une réponse.
    Encore merci docteur
    Cordialement

  4. Legname dit :

    Bonjour docteur,
    Je m excuse de vous déranger.
    Suite à mon message du 24 juillet, donc vous m avez répondu. Est ce que je peux devenir aveugle.
    En vous remerciant de me lire et de me répondre.
    Cordialement
    Mme legname

  5. Legname dit :

    Merci docteur pour votre réponse
    Qu est ce que pour vous des lésions extrêmement évoluées.
    En vous remerciant encore
    Cordialement
    Mme legname

  6. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de répondre à ce type de questions sans données objectives d’examen. A moins de présenter des lésions extrêmement évoluées, la chirurgie de la cataracte ne doit pas avoir de conséquences négatives sur l’état de vos nerfs optiques.

  7. Martine Legname dit :

    Bonjour docteur,
    J ai été opéré d un glaucome à angle ouvert aux 2 yeux par trabelutectomie, il y a 2 ans. J ai les les nerfs optiques abîmés. J ai un début de cataracte.
    A y atil un risque pour l opération de la cataracte.
    En vous remerciant de me lire et me répondre, je suis inquiète.
    En vous remerciant
    Legname

  8. Dr Damien Gatinel dit :

    Merci pour votre retour, et vos remarques intéressantes. D’après mes connaissances et mon expérience de plongeur, le monde subaquatique est dominé par un éclairage plutôt bleu vert, ces longueurs d’ondes étant plus diffusées vers la profondeur que les plus grandes longueurs d’ondes, dont l’absorption prédomine en surface. Avec les implants diffractifs, il y a plus de lumière rouge (d’un point de vue énergétique) pour le foyer de loin que pour le foyer de près (la longueur d’onde du rouge est moins diffractée que la longueur d’onde bleue). En revanche, la longueur d’onde rouge est diffractée un peu plus près que la longueur d’onde (aberration chromatique longitudinale inversée par rapport aux systèmes réfractifs). En pratique et avec le système visuel humain, ces effets sont peu perceptibles et vous devriez pouvoir profiter de votre vision en plongée sous marine – pas de retour particulier des plongeurs munis d’implants trifocaux.

  9. André MOUTTET dit :

    Bonjour Docteur
    Je suis plongeur sous-marin en activité de loisir.
    Je viens d’être opéré de la cataracte à l’œil droit avec mise en place d’un implant multifocal Physiol MICRO F et l’intervention pour l’œil gauche est prévue jeudi prochain. L’opération s’est très bien passée et ma vue de près, intermédiaire et de loin avec l’œil opéré est maintenant excellente.
    J’étais jusqu’alors porteur de lunettes correctrices progressives et, pour la plongée, d’un masque avec lentilles correctrices de loin pour les deux yeux et une lentille de près côté gauche pour voir les indications de mon ordinateur de plongée.
    J’ai lu votre article qui explique le mécanisme de la diffraction pour créer un foyer de vision de près , ainsi qu’intermédiaire, et appris également que la diffraction était d’autant plus prononcée que la longueur d’onde est grande, ramenant donc plus de rouge vers le foyer vue de près.
    Je pense pouvoir en déduire qu’avec un masque non corrigé, avec mes deux yeux munis de leur implant multifocal, je ne devrais pas avoir de difficulté de vision sous-marine, à la perte près de rendement lumineux de ces optiques diffractives et à la disparition rapide du rayonnement rouge orangé avec la profondeur.
    Suis je dans le vrai ? Y a t’il des phénomènes particuliers liés au milieu aquatique ?
    Avez vous connaissance de retour d’expérience de la part de plongeurs ?
    Merci beaucoup pour la qualité de vos publications et votre souci de vulgarisation.
    André MOUTTET

  10. Dr Damien Gatinel dit :

    Le délai entre les deux yeux peut être fixé à deux mois sans problème, et un contrôle à J1 peut être effectué.

  11. Jullien dit :

    Bonjour
    Je dois être opérée de la cataracte.y a t il un inconvénient a laisser un délai de deux mois entre les opérations des deux yeux.
    Puis je compter sur une consultation de contrôle le lendemain de l’opération.puis je la demander à mon ophtalmo cela me rassurerait.
    Merci

  12. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori non, mais n’hésitez pas à signaler ceci à votre chirurgien.

  13. LANDOU dit :

    Bonjour,
    J’ai 71 ans et j’ai été opérée de la cataracte OD le 15 février.
    Cela m’a provoqué un oedème sur la cornée, j’ai récupéré une bonne vision au bout de 3 semaines Mon ophtalmo consulté 1 mois après m’a donné un traitement de Chibrocadron pendant 20 jours pour aider la cicatrisation mais à sans résultat à ce jour.
    De plus depuis 1 mois l’oeil gauche larmoie.
    Je dois être opérée de l’OG le 17 mai, mais je suis anxieuse
    Je n’ai jamais eu de problème auparavant.
    Ne rique-n pas de complications à faire une opération sur des yeux larmoyants ?

  14. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est parfois malheureusement impossible de trouver la cause d’une impression de réduction de la vision après chirurgie de la cataracte; dans votre cas celle-ci n’était que partiellement imputable au caractère multifocal de l’implant posé. On peut invoquer des causes siégeant au niveau des voies visuelles, qui relient l’oeil au cerveau, et qu’il n’est pas possible d’objectiver avec les technologies actuelles, mais ceci reste bien entendu hypothétique.

  15. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de fournir une solution pour les halos difficiles à tolérer après implantation multifocale. Ceux-ci sont, dans mon expérience, plus fréquents (ressentis?) chez les patients opérés de « cristallin clair », c’est à dire qui n’avaient pas de cataracte mais ont subi cette intervention pour des raisons purement réfractives. L’utilisation de collyres destinés à limiter l’ouverture pupillaire en conditions de faible luminosité (ex: Alphagan), peut aider. Dans certains cas, on peut envisager une explantation (retrait de l’implant et remplacement par un implant monofocal) mais ce geste est potentiellement source de complications et parfois, un certain inconfort visuel persiste (ce qui suggère que les patients opérés avec un cristallin clair n’apprécient pas le remplacement du cristallin par un implant de cristallin artificiel, quelle que soit la nature de celui-ci). Il est possible que la présence d’une cataracte habitue le cortex visuel à une dégradation visuelle importante, qui permet de parer les effets visuels des implants multifocaux.

  16. basset dit :

    bonjour,après 4 mois d’une opération de pose d’implants multifocaux ,j’ai des halos et des faisceaux avec toutes les sources de lumière ,qui ne s’atténuent pas du tout et un quasi aveuglement au soleil même avec des lunettes adaptées.C’est un véritable handicap dans la vie de tous les jours,conduite, velo, et même coudre etc.. Que faire? ,Le chirurgien ne m’apporte pas de réponse.
    Pourriez-vous m’aider?

  17. Dr Damien Gatinel dit :

    Si le choix de l’implant du deuxième oeil est effectué selon la même stratégie de correction que pour le premier oeil, la vision obtenue sans correction sera identique ou proche; vous pouvez discuter la pose d’un implant multifocal avec votre chirurgien. En général, ce type d’implant est posé dans les deux yeux (quand cela est possible) mais dans mon expérience, il est également possible de les utiliser de manière unilatérale, ce qui permet à nombre de patients de lire de près avec un bon éclairage.

  18. Durand dit :

    Bonjour , J’ai 67 ans et j’ai été opéré de la cataracte de l’œil gauche le 21 janvier dernier avec pose d’un implant monofocal . Depuis , de cet œil , je vois flou de près et net à partir de un mètre .
    Je dois me faire opérer l’œil droit mi mars . Pour l’instant , cet œil voit clair de près et flou de loin
    Ma question : est-ce qu’après la pose d’un autre implant monofocal je risque de perdre cette vision nette de près ? et est-il possible de se faire poser un implant multi focal à cet œil

  19. Pimousse57 dit :

    Bonjour Docteur,
    Je vous remercie vivement d’avoir pris le temps de me répondra avec autant de précision. Je me suis permise de prendre RDV avec vous (le 30 mars), de manière à avoir un diagnostic précis, et ne pas avoir de regret si aucune intervention n’est possible dans mon cas. J’ai peu d’illusions, mais toujours un espoir.
    Cordialement,

  20. Dr Damien Gatinel dit :

    Je vous invite à la prudence avec ce type d’intervention, qui correspond à une chirurgie du cristallin clair, qui n’est pas forcément un choix très éthique chez un patient de 40 ans (je présume que vous n’avez pas de cataracte bien entendu, et que l’intervention vise simplement à vous débarrasser des lunettes). Et ceci en particulier si vous êtes myope (dans le cas d’une très forte hypermétropie, cette indication d’exérèse du cristallin pourrait être plus appropriée). L’insatisfaction après pose d’implants multifocaux chez les patients jeunes et sans cataracte (chirurgie du cristallin clair) est plus élevée, et sachez également que l’ablation du cristallin et son remplacement par un implant sont certes une intervention de routine pour les chirurgiens de la cataracte, mais qui n’est pas sans conséquence possible pour le patient (en raison du risque de complication lié à toute chirurgie intraoculaire). Si votre oeil gauche plafonne à 2/10 et que ceci correspond à de l’amblyopie, alors l’intervention paraît même contre indiquée; vous ne gagnerez pas ou peu en vision! Malheureusement, on constate une « dérive » des indications de la chirurgie du cristallin clair qui est proposée à des patients de plus en plus jeunes, souvent jeunes presbytes ou pré presbytes (comme dans votre cas!) alors que dans certains cas une intervention au laser aurait été possible, en préservant les milieux intraoculaires. Les effets indésirables des implants multifocaux sont beaucoup plus fréquents chez les patients opérés alors qu’ils n’avaient pas de cataracte, car il semble que la survenue d’une cataracte réelle provoque, au niveau du système visuel, un entraînement à la vision dégradée tel que les effets indésirables résiduels des implants MF (ex les halos) sont facilement « neutralisés » ou « négligés » car ils sont bien moindre que ceux qu’occasionne la cataracte avant l’intervention. Ce n’est pas le cas chez les patients qui recherchent simplement une indépendance aux lunettes (alors qu’ils voient bien avec leurs lunettes), en particulier les myopes… Même avec les implants monofocaux, les patients jeunes qui ont été opérés de cataracte unilatérale ( d’un oeil, ex post traumatique) disent souvent qu’ils voient mieux avec l’autre oeil non opéré et leur cristallin « naturel ».

  21. Pimousse57 dit :

    Bonjour,
    J’ai parcouru le site, mais j’ai une question à laquelle je ne trouve pas de réponse (peut-être ai-je simplement mal cherché).
    J’ai 40 ans, et je porte des lunettes depuis toujours. Un ulcère cornéen a dû m’obliger à abandonner définitivement les lentilles.J’ai toujours rêvé de pouvoir me faire opérer. J’ai consulté il y a 20 ans, il y 10 ans, je me heurtais toujours à une inéligibilité (pas de laser car cornée trop fine). Et là, comme tous les 10 ans, je retente ma chance et enfin, le chirurgien m’annonce que je suis éligible à la pose d’implants : Zeiss At Lisa Tri Toric 939 MP.

    Depuis je balance entre : c’est la meilleure nouvelle de ma vie et n’est-ce pas trop risqué ? Comme on le dit parfois naïvement : on sait ce qu’on a… Je sais qu’il n’existe pas d’opération sans risques, mais à lire les témoignages de personnes déçues, sinon gênées, je commence à avoir des doutes. J’aurais peut-être dû m’abstenir de regarder sur internet.

    j’ai absolument confiance en le médecin que j’ai consulté, et je rêve plus que tout d’être plus à l’aise au quotidien, voire de m’affranchir de lunettes.

    Pour arriver à la question que je n’ai même pas pensé à lui poser : quelle acuité puis-je espérer ? La même qu’avec correction maintenant ? Une meilleure acuité encore ? (avec correction, mon OD est à 8/10 et mon œil gauche plafonne péniblement à 2/10.)

    Il m’a bien informée des halos que je percevrai, et auxquels la plupart des patients s’habituent m’a-t-il dit. A mettre dans la balance la possibilité d’une meilleure aisance visuelle.
    Parmi ceux d’entre vous qui ont été opérés, pouvez-vous me dire si vous avez réussi à vous habituer ?
    Vous l’aurez compris, je suis en réalité morte de trouille, même si mon vœu le plus cher est en passe d’être exaucé, j’ai tellement peur d’être encore plus handicapée après, que je me suis permise de vous consulter.

    Je vous remercie vivement pour vos réponses et retours d’expérience.

  22. Dr Damien Gatinel dit :

    Les solutions les plus pratiques et testables d’emblée sont 1,2,3 et 5. La meilleure est celle que vous jugerez la plus confortable et facile à mettre en oeuvre.

  23. Marco dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai été opéré de la cataracte de l’œil droit et dans 2 semaines ce sera l’oeil gauche. Entre 2 je me trouvé dans une situation pas très confortable, à savoir :
    – sans lunettes, je ne vois pas de l’œil gauche car très myope et je vois de l’œil opéré
    Donc ma question est de savoir :
    1) soit je cache l’œil gauche et je vois avec l’œil opéré
    2) soit je cache l’œil opéré et remets mes lunettes
    3) soit je remets mes lunettes en retirant le verre droit ou je mets un verre neutre
    4) soit je mets une lentille correctrice (que je n’ai pas encore) sur l’œil gauche
    5) soit je ne fais rien c’est à dire j’essaie de voir avec un œil opéré et l’autre pas
    Quelle est docteur la meilleure solution et l’ordre dans les 5 proposées ?
    En vous remerciant vivement par avance
    Bien à vous
    Marc

  24. Dr Damien Gatinel dit :

    La réalisation d’une AG comporte des risques faibles, mais qui ne paraissent pas devoir être pris pour une simple chirurgie de la cataracte. Il existe des protocoles avec sédation, qui permettent de « tranquilliser » les patients de manière à faciliter le geste opératoire et sa perception par un patient plus calme.

  25. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de vous donner des explications précises. Dans bien des cas, des vision « floues » inexpliquées après implantation mulfifocale ne s’améliorent pas ou partiellement après changement de l’implant pour un modèle « classique » (monofocal). Ces situations se rencontrent d’ailleurs après implantation monofocale d’emblée, et dans ces situations là on ne retire pas l’implant. Les causes de vision floues après implantation multifocales doivent être explicables (astigmatisme résiduel, oedème cornéen, oedème rétinien, etc.). Si votre bilan est sans particularité, il existe certainement une cause mais elle n’est pas identifiable, malheureusement, avec les moyens actuels.

  26. j’ai 75 ans et fait posé un implant multifical (oeil droit), en Janvier 2020. A la suite de quoi, ma vision est restée floue accompagnée d’une gêne importante.
    Le chirurgien a donc ôté l’implant et a posé un implant monofocal en mai. Or, il s’avère que ma vision est toujours floue mais la gêne moins importante.
    J’ai eu du laser en septembre et ma vision est toujours floue avec une légère amélioration.
    Depuis, j’ai subi des examens, rétine, champ visuel , cornée, implant en place, etc.. tout est parfait selon ses dires mais ne
    me donne pas d’explication sur ma vue qui reste floue. Je désespère car j’aimerai savoir pourquoi ?
    Qu’en pensez vous ?
    Je vous remercie de votre réponse, par avance.

  27. dominique dit :

    Bonjour Docteur, Je suis suivie depuis des années à la fondation Rothschild., j’ai été opérée d’une cataracte OD il y a 4 ans par M D excellente chirurgienne qui malheureusement n’opère plus les caratactes. Lors de ma récente consultation, après examens complémentaires il faudrait que je me fasse opérer de l’OG , mais je ne connais pas le médecin qui m’a reçu car on a plus les memes médecins en consultation ce qui est dommage et peu rassurant; Mon problème est la peur que j’ai eu lors de la 1ère intervention sans sédatif, je le précise, pas besoin, ayant eu tout à coup des vertiges pendant cette intervention imaginez quand on sait qu’il ne faut pas bouger bien évidemment. donc mon appréhension est immense de peur de renouveler cet épisode inattendu et effrayant que je ne veux en aucun cas renouveler pour OG Croyez vous que l’on puisse me faire une courte AG, j’ai 72 ans. Puis-je venir vous consulter, parait-il qu’il ne faudrait pas que j’attende trop! mais de ce fait j’ai reculé le moment…. Je vous remercie de vos conseils

  28. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori non, mais les reports d’intervention ne sont pas forcément liés à un risque covid pour le patient concerné, mais plutôt au redéploiement des activités et des effectifs au sein des établissement de santé. La chirurgie ophtalmologique ne fait pas courir de risque particulier de contamination si les règles d’asepsie sont respectées et que l’intervention a lieu dans une zone « non-covid » de l’établissement (ce qui est en principe le cas).

  29. Martine Seguin dit :

    Bonsoir,
    Mon mari est éligible (!) à l’implantation d’une lentille torique – l’intervention est prévue pour le 9 Décembre, donc en plein confinement. Ce confinement et les risques liés à la Covid-19 vous semblent-ils justifier une demande de report de l’intervention ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Martine S.

  30. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori, un implant de type monofocal est effectivement indiqué; idéalement, cet implant devrait avoir un matériau plutôt hydrophobe, dans le contexte d’une possible récidive du décollement de rétine. Il existe de très nombreux modèles sur le marché pour les implants hydrophobes (Johnson& Johnson, Alcon, PhysIOL, Hoya, etc.) et votre chirurgien optera pour un modèle qu’il connaît et dont il a l’expérience.

  31. Karl dit :

    Bonjour

    j’ai 57 and et je souffre d’un glaucome traumatique à l’oeil gauche depuis 10 mois. Ma tension oculaire est contenue entre 15 et 17 avec du Monosprost et du Geltim (gouttes sans conservateurs). Mais je supporte mal ces produits qui entrainent des douleurs dans l’oeil

    j’ai été opéré en avril 2020 d’un décollement de la rétine survenu sur cet oeil. j’ai une cataracte nucléaire sur cet oeil que je dois opérer car ma vision a baissé à 4,5. Mon ophtalmologue propose de me mettre un implant multifocal. Or j’ai lu que cet implant est déconseillé aux personnes qui ont des problèmes de rétine, de glaucome de DMLA ou d’autres pathologies de l’oeil. Je préfère faire simple en optant pour un implant monofocal poutr éviter tout problème supplémentaire comme un nouveau décollement rétinien par exemple.

    Que me conseillez-vous comme implant ?
    Le Monosprost et le Geltim peuvent-ils engendrer des douleurs dans l’oeil ? et il y a t-il des alternatives médicamenteuses moins douloureuses ?

    Merci beaucoup pour vos conseils avisés.

  32. Dr Damien Gatinel dit :

    Effectivement, si cet astigmatisme est cornéen, il paraît excéder la gamme de correction compatible avec une implantation multifocale: dans votre cas, également en raison de la myopie, j’opterais plutôt pour une chirurgie visant à corriger la myopie et l’astigmatisme – de manière différenciée pour la myopie (bascule).

  33. Aline dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 71 ans et dois me faire opérer de la cataracte. Je souhaite ne pas porter de lunettes après l’opération étant donné que je porte des lentilles de contact depuis l’âge de 25 ans. Je suis myope, astigmate et presbyte bien sûr.
    Les implants multifocaux toriques semblent séduisants, mais mon astigmatisme n’est-il pas trop important ? De plus il semble que la précision du calcul de ce type d’implant n’est pas toujours parfaite, et que le positionnement de l’implant est délicat. Vaut-il mieux opter pour un système de bascule ? Voici ma correction :
    OD : – 7.50 (-3.50 à 5°)
    OG : – 4.50 (-4,75 à 165°)
    Merci d’avance de votre réponse.

  34. Dr Damien Gatinel dit :

    Pour une telle myopie, il est recommander de viser une myopie comprise entre -1.50 et -2.50 D. Si vous souhaitez plutôt l’emmétropie (voir de loin de sans lunettes, mais devoir en porter pour la vision à moins de 50 cm environ, alors il est préférable de viser -0.50D par exemple. L’utilisation d’une formule de dernière génération (Barrett, Pearl, Kane) peut être envisagée, mais la formule SRK-T est par ailleurs assez précise sur les « yeux longs »;

  35. Philippe CAPLAIN dit :

    Bonjour Docteur,
    Agé de 64 ans et fort myope je voudrais me faire opérer d’une cataracte en visant l’emmétropie légèrement myopisante pour un œil long (AL 29mm) quel degré de myopie viser, sécurité pour de ne pas devenir hypermétrope?
    Quelle formule de calcul d’implant est il souhaitable d’appliquer ?
    Cdlt

  36. Dr Damien Gatinel dit :

    La chirurgie par implants multifocaux est plus « définitive » que le LASIK. Malheureusement, le LASIK ne permet pas toujours d’améliorer les choses quand la tolérance aux implants multifocaux est médiocre: les décisions doivent être prises au cas par cas. Dans bien des cas, et particulièrment en l’absence de cataracte constituée, le LASIK permet de corriger la vision de loin et de près chez les patients presbytes jeunes, surtout quand ceux-ci sont également hypermétropes.

  37. Maria dit :

    Bonjour docteur,

    Il y a six ans, à l’age de 57 ans je voulais me faire opérer de la myopie et j’étais une bonne candidate pour le lasik, blended vision. Seulement, j’avais vu une site avec plein d’histoires d’horreur des gens qui se trouvaient avec des yeux secs après. J’ai choisi finalement pour des implants multifocaux, opération pour laquelle je m’en veux beaucoup car je vois beaucoup de glaires et j’ai besoin de lunettes pour lire et pour faire de l’ordinateur.
    Si j’ai bien compris il serait possible d’ajuster le problème de vision de près avec du lasik, mais est-ce que dans ce cas, on pourrait perdre en acuité sur la vision de loin ?

    Je vous remercie d’avance de votre réponse.

  38. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de répondre à vos questions sans connaissance des données précises de votre dossier et des examens réalisés, mais votre ophtalmologiste pourra y répondre de manière éclairée.

  39. DELGOULET dit :

    Bonjour,
    J’ai été opérée d’une membrane épimaculaire de l’oei droit il y a trois mois. Avant d’avoir cette membrane j’y voyais très bien de loin 10 aux 2 yeux. Aujourd’hui je vois très bien de l’oeil gauche malgré de nombreux corps flottants par contre je suis à 1 de loin de l’oeil droit. En ce qui concerne la vision de prés je n’y vois rien sans lunettes à gauche par contre sur l’oeil opéré j’y vois mieux de près qu’avant qu’il ne soit opéré de la membrane. Pouvez-vous me dire pourquoi ? Je dois bientôt me faire opérer l’oeil droit de la cataracte, quel implant me conseillez-vous ?
    Je vous remercie pour votre réponse.

  40. Dr Damien Gatinel dit :

    La course est possible d’ores et déjà. Les implants ne peuvent se déplacer à ce stade si l’intervention initiale était non compliquée.

  41. Ingeborg Roffelsen dit :

    Bonjour
    Je me suis fait opérer de la cataracte il y a 10 jours .j’ai des implants unifocaux en bascule et je suis très satisfaite .je suis une grande sportive et aime particulièrement la course à pied (surtout sur du bitume ).quand est-ce que je peux recourir et est-ce qu’il y un risque de déplacement des implants ?
    Merci de votre réponse

  42. brillaud dit :

    Bonjour docteur,
    J’ai presque 70 ans j’ai été opérée d’une cataracte à l’œil droit en avril 2018. De cet œil j’y voyais donc parfaitement de loin, très net, j’avais retrouvé 10/10 mais depuis quelques semaines ma vue de cet œil s’est brouillée, ai-je une cataracte secondaire et est-ce important d’intervenir rapidement ? (vu le confinement l’hôpital où j’ai été opérée diffère toute interventions !) De plus j’ai toujours depuis l’opération souffert de » dysphotopsies » qui ne sont jamais parties (c’est vous-même qui m’aviez expliqué ce trouble) Merci beaucoup de votre réponse.
    Bien cordialement.
    G Brillaud

  43. Dr Damien Gatinel dit :

    La correction en laser cornéen (LASIK) est certainement plus simple et moins invasive que l’ajout d’un second implant (piggy back); en plus d’être plus précise et ajustable (des retouches sont aisées si le résultat réfractif n’est pas atteint directement ou s’il varie dans le temps).

  44. Bruno dit :

    Bonjour,
    Je viens de subir une opération de la cataracte avec pose d’un implant monofocal à l’œil droit et un implant torique à l’œil gauche car j’avais sur cet œil un fort astigmate.
    Mon œil droit est parfaitement corrigé mais maintenant je suis hypermétrope (+1D) sur l’œil gauche.
    Mon chirurgien m’indique qu’il ne souhaite pas retirer l’implant mais me propose 2 solutions:
    – une retouche de l’œil au laser
    – l’ajout d’un second implant sur mon œil gauche (avec une préférence pour cette solution)
    Qu’en pensez-vous ?
    Mon chirurgien m’indique par ailleurs qu’il faut attendre au moins 3 semaines pour voir l’évolution de mon œil gauche et reprendre les mesures définitives permettant de calculer la puissance du second implant sachant qu’avant je portais des lentilles perméable à l’oxygène qui ont pu déformer ma cornée.
    Merci Docteur par avance pour votre réponse.
    Salutations

  45. Doume dit :

    J’ai 60 ans et j’ai été opérée de la cataracte il y a 3 semaines des 2 yeux , à 1 semaine d’intervalle.
    Implants monofocaux toriques avec objectif de vision de loin à droite, de près à gauche.
    Depuis je suis très gênée, je ne vois pas bien de loin et je me sens bancale.
    Mon ophtalmo (qui n’opère pas et que J’ai été revoir vu ma gêne), me trouve :

    Oeil droit +1,25 (-1,75 à 145°)
    Oeil gauche -2,50(-0,50 à 160°)

    Que pensez vous de ces chiffres ?
    L’opticien m’a prêté des lunettes pour voir de loin, mais j’ai l’impression de regarder dans deux longues vues, et toujours bancale.

    Que faire ? Je suis assez désespérée.

  46. tran dit :

    bonjour DOCTEUR,

    Je suis une femme de 71 ans. Je serai opérée de la cataracte début Septembre 2019. Un seul oeil sera
    opéré , implant monofocal. Je préfère une anesthésie locale . J’ai déjà eu 2 endoscopies avec anesthésie locale dans le passé
    Pour la cataracte, j’aurai une consultation d’anesthésie quelques jours avant l’intervention.
    J’ai lu que l’intervention dure 15 minutes. J’ai confiance dans l’équipe médicale et ne crains pas l’opération en elle-même. Je suis par contre très inquiète car le patient doit être IMMOBILE pendant
    la durée de l’opération.
    Ma question est la suivante: comment faire si j’ai une envie irrépressible et incontrôlable de tousser
    ( il m’arrive d’avoir quelques toux sèches , sans souffrir de rhume etc… ) ou si j’ai une vive démangeaison quelque part …ou encore un éternuement …
    Ces toux etc… , gênent-elles le travail du chirurgien , ont-elles des conséquences sur l’intervention?

    Pardonnez-moi de vous poser ces questions inhabituelles , votre réponse calmera certainement
    mon inquiétude sur ce point.
    Avec mes remerciements,
    Bien cordialement,
    T.Lam

  47. Dr Damien Gatinel dit :

    EN général, chez les patients forts myopes et astigmate, on préfère opter pour une correction en implant monofocal torique, et induire une emmétropie bilatérale, ou (plus souvent) une bascule avec myopisation légère d’un oeil (voire myopisation légère résiduelle des deux yeux). La correction de l’astigmatisme prononcé est parfois incomplète, et ceci pénalise fortement la performance d’un implant multifocal torique.

  48. claude dit :

    Bonjour,
    J’ai 78 ans, ma correction : OD -8.00(+6.00)30° OG -7.50(+3.75)130° add ODG +2.75
    Consultant un ophtalmo suite à une baisse d’acuité OD, celui ci découvre une cataracte ODG.
    Cataracte ressentie par moi génante uniquement pour des cas précis (TV / sport / tennis => difficile de suivre la balle, par exemple.) J’ai rdv dans . . . 5 mois avec un spécialiste, mais d’après votre expérience que pouvez vous « envisager » comme appareillage sachant que de toutes façons je devrais porter quand même des lunettes quel que soit le type d’implant choisi :
    1/ ODG = correction de loin myopie/astigmatisme en : A= monofocal => obligation lunettes avec verres progressifs B= multifocale => implants myope,astigmate et progressif, est ce bien au point, en avez vous déja placés?
    2/Bascuele => OG = VL et OD = VP

  49. Denis dit :

    Bonjour Docteur,

    Mon chirurgien m’a indiqué que lors de l’intervention de l’opération de la cataracte du 2 avril 2019, il y avait eu rupture du sac capsulaire et qu’ un implant monofocal posé ACRYSOF MA50BM 20.0 D , implant sphérique, avait été mis dans le sulcus et non dans le sac.
    Correction provisoire : -0.75 (-1.25 à 160°) Add non connue.
    Je vois très trouble, dédoublé avec distorsions lumineuses.
    Du fait de cet emplacement,y a t-il possibilité de replacer l’implant ou de la changer ?

    En vous remerciant,

    Salutations distinguées

  50. Dr Damien Gatinel dit :

    Les petits flashs peuvent être liés à des tractions sur le vitré (gel situé dans l’oeil) ou des effets de bords de l’implant. Il faut surveiller et faire un fond d’oeil si les flashs persistent, s’intensifient, ou s’accompagnent d’autres troubles. La gêne ressentie sur le côté droit est probablement liée à la petite incision réalisée lors de l’intervention pour retirer la cataracte, et devrait disparaître progressivement.

  51. Hervé dit :

    Docteur Gatinel,bonjour.
    Opėrėe O D,le 18 Mars,par vos soins,suivant à la lettre le traitement prescrit,depuis l opėration ,cataracte + implant pour voir de loin,depuis j’ai des petits flash,une gêne sur le côté droit de l’oeil opérė,vers la paupière je dirais.
    Est normal,et,cela vat-il disparaître?Quand.
    Cordialement.
    Hervé marie-christiane

  52. Dr Damien Gatinel dit :

    Un implant torique monofocal corrige la vision pour « une distance » (loin OU près); si l’emmétropie est visée (vision nette de loin sans lunettes), alors vous aurez besoin d’une correction en lunettes de près, avec une « presbytie » dont la gêne ne devrait pas beaucoup différer de celle que vous ressentez en préopératoire. C’est à votre chirurgien de bien expliciter les enjeux réfractif de la correction envisagée.

  53. Denis D. dit :

    Bonjour Docteur,
    Je dois être opéré de la cataracte.
    Mon chirurgien me propose un implant monofocal torique.
    Je pensais ainsi bien voir de loin, mais mon chirurgien me répond que la correction ne sera pas totale et qu’un verre correcteur sera nécessaire pour obtenir la meilleure vision possible.
    L’implant proposé estAMO Tecnis toric ZCT
    Je ne comprends pas cette réponse .Qu’en pensez- vous ?
    Correction lunettes avant opération : +1.25 (-1.00 à 160°) Add 2.00
    Mon chirurgien m’a parlé d’une presbytie après opération de 2.75.
    « En rendu », du fait de la disparition (ou diminution de l’hypermétropie), cette nouvelle presbytie me gênera t-elle beaucoup plus que celle de 2.00 avant opération ?
    En vous remerciant,

  54. Dr Damien Gatinel dit :

    En général, il est attendu que l’on implante la même lentille d’un côté ou de l’autre, mais cela n’est pas obligatoire. En fonction de la qualité du filtre, la perception des couleurs peut effectivement paraître différente d’un oeil à l’autre. Certains implants sont « jaunes » (ils filtrent le bleu), et d’autres sont « clairs » (il ne filtre pas le bleu sélectivement). Il n’y a pas d’implant avec « filtre jaune ».

  55. Brigitte Devaux dit :

    Bonjour Docteur,
    Opérée de la cataracte OD au mois de juillet et OG il y a 24 h, j aimerais savoir s il est d usage courant d’utiliser des implants de fournisseurs différents, sachant que ma première opération à été un réel succès et que pour l instant la seconde vient perturber les effets de la première : ma vision nette et précise à mi et longue distances (y compris la lecture) est devenue floue à toutes distances et me procure des vertiges. Mes deux implants sont pourvus, l’un de filtre lumière bleue, l autre  » avec filtre jaune ». Resultat : chaque oeil perçoit les couleurs différemment…

  56. Dr Damien Gatinel dit :

    Le calcul de la puissance de l’implant de fait appel qu’aux données de l’oeil opéré, il n’est pas nécessaire de remesurer ou récupérer les données utilisées pour l’autre oeil.

  57. Bertin Emmanuel dit :

    Bonjour Docteur
    J’ai été opéré d’une cataracte OG il y a 5 ans et ayant déménagé j’aimerais savoir si le fait de consulter un autre chirurgien pour une cataracte OD risque de poser un problème pour le calcul de l’implant ce nouveau chirurgien n’ayant pas les données médicales de l’OG.Merci pour votre aide.

  58. SLAMA dit :

    bonsoir Docteur.ma femme a été opéré de la cataracte avec la mise en place d’une lentille. quelques mois après l’opération elle a eu une forte inflammation l’ophtalmologiste qui l’a consultée lui a administré un traitement . le résultat était bon, mais il lui a signifié que la lentille est sale et qu’il va falloir la nettoyer pour que la vue s »améliore. une séance avec le LASER YAG lui a été faite mais aucune amélioration. l’oeil qui a été opéré de la cataracte est toujours floue et elle porte toujours des lunettes. qu’est ce que vous me conseillez docteur. Avec tous mes remerciements anticipés.

  59. Dr Damien Gatinel dit :

    IL n’est vértiablement indiqué d’opérer la cataracte que lorsque celle-ci est visuellement parlante, c’est à dire quand celle-ci occasionne des symptômes à type de « voile », de « brouillard » visuel. Il n’y a pas d’urgence dans votre cas a prioiri. Et par ailleurs, il existe de nombreux stades de cataracte, il est même parfois difficile de trancher entre « cataracte » et « cristallin encore clair », chez les patients qui ne se plaignent de rien (ou pas grand chose) et chez qui on observe à l’examen à la lampe à fente un début d’opalescence ou d’opacification du cristallin.

  60. LUTZ dit :

    bonjour Docteur,
    il y a quinze jours environ on m’a décelé, lors d’un examen pour une conjonctivite un début de cataracte( j’ai 67 ans)
    le sol s’est dérobé sous mes pieds et depuis j’ai perdu sommeil et appétit
    le docteur que j’ai vu semblait, lui , prendre ça à la légère et m’a dit  » c’est courant chez les séniors attendez 10 ans avant une opération….. »
    que faire?
    Dois-je tenter une opération sans tarder ou attendre quelques années?
    j ai rendez-vous fin mai chez un autre ophtalmo à AIX pour confirmation car je n’ai plus confiance en personne

  61. Dr Damien Gatinel dit :

    Les implants multifocaux regroupent les implants bifocaux, trifocaux, et les implants dits « EDOF » (Extended Depth of Field, que l’on peut considérer comme des implants permettant de voir de loin et en intermédiaire mais pas de près). Ils sont effectivement peu recommandés chez le myope fort. Dans ce contexte, on préfère réduire fortement la myopie, mais pas complètement (myopie résiduelle comprise entre -1.50D et -2.50 D: l’oeil dominant est le moins myope, et on parle ainsi de bascule quand l’autre oeil est laissé un peu plus myope, pour la lecture des petits caractères de près sans lunettes). Cette réduction permet au myope opéré de pouvoir lire sans correction, et d’effectuer nombre de taches domestiques et de loisir sans lunettes. Ces dernières ne sont généralement nécessaires que pour conduire, pour les spectacles, etc.

  62. clothilde M dit :

    bonsoir, j’ai lu avec attention les remarques et vos réponses Je comprends que la survenue d’une cataracte même à ses débuts soit une opportunité. Agée de 58 ans, je souffre comme la patiente d’un astigmatisme (interne mais aussi externe) et la pose d’implant torique paraît effectivement ce qui peut soulager ce souci. J’ai jusqu’à ce jour des lentilles rigides. Ayant subi une opération de la rétine suite à un décollement il y a vingt ans, je lis qu’un implant multifocal serait peu indiqué. Il reste donc les autres implants. Je ne sais ce qu’est un implant bi-focal Je vois l’intérêt du monofocal mais craint d’être particulièrement gênée ayant eu de tous temps une sous correction car ma myopie est de moins 18, voire moins vingt Vous parlez d’un état de bascule postopératoire. Cela serait il indiqué dans mon cas et en quoi cela consiste t’il ? J’ai rencontré un ophtalmologue mais nous n’arrivons pas à nous comprendre sur l’implant car lui semble me parler que de vision de loin. J’ai suggéré le maintien d’une faible myopie, mais cela n’est pas entendu car ce serait des lunettes à ajouter et même à les avoir en permanence. Ayant un début de presbytie – diminué par le début de cataracte – ne risque t-on pas dans ce cas de se retrouver après l’opération à une plus forte presbytie et donc le port assez constant de lunettes Merci de votre aide dans ce peu de clarté

  63. Dr Damien Gatinel dit :

    Effectivement; la survenue d’une cataracte devrait constituer une excellente opportunité pour simplifier votre correction; je recommanderais a priori la pose d’implants toriques (correction de l’astigmatisme cornéen), en visant un état de « bascule » (monovision) en postopératoire.

  64. Dr Damien Gatinel dit :

    Concernant le point 1), les propositions sont toutes envisageables et doivent être discutées en fonction de paramètres propres à l’oeil ou les yeux opérés (correction initiale, état cornéen, état oculaire associé, etc.). La reconstitution du cristallin par des cellules souches est un résultat expérimental mais il n’y a pas encore de translation clinique, il faudra certainement attendre encore plusieurs années pour permettre la régénération d’un cristallin « neuf » à partir de cellules souches.

  65. nathalie dit :

    Bonjour Docteur,
    j’aurai 2 questions:
    1/Quelle est votre recomendation pour operer un adolescente de 15 ans de la catarate, implant monofocal ou multifocal, ou mixte?
    2/Avez vous entendu parlé des reconstitutions du cristalin à partir des cellules mères?
    merci de vos réponses

  66. boisvert marie claude dit :

    Bonjour Docteur
    Je suis une grande myope de 70 ans ( correction -13 ) avec lentilles qui me sous corrigent, me laissant une bonne vision de près, grâce à mes yeux qui font ce qu’on appelle « la bascule ». Je me suis satisfaite de cette situation pendant 50 ans. Depuis 3 ou 4 ans mon astygmatisme s’accentue et je dois porter des lunettes sur mes lentilles pour améliorer la vision de loin qui reste très insatisfaisante. Aujourd’hui on me détecte une cataracte. Ceci ne constitue t il pas une opportunité pour me poser des implants mais quels sortes d’implants peuvent être compatibles avec mes troubles?

  67. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible de ne recevoir qu’un seul implant multifocal. Il n’y a généralement pas de conséquence particulière en vision de loin. La vision de près sera cependant moins performante que si les deux yeux avaient été implantés en lentille multifocale. Certains patients (très informés et désireux de réduire le risque de halos) m’ont demandé de n’implanter qu’un seul implant multifocal (ex trifocal), dans leur oeil non dominant, pour bénéficier d’une aide à la vision de près (en conditions de bon éclairage), tout en optant pour une correction monofocale en vision de loin de l’oeil directeur. Ceci s’apparent à une forme de monovision. L’intérêt étant que la qualité optique optimale pour la vision de loin de l’oeil dominant « gomme », en vision binoculaire nocturne de loin, la perception d’éventuels halos. Ce genre d’indication fait toutefois partie de l’exceptionnel, car les implants multifocaux sont avant tout conçus pour être posés dans les deux yeux. Mais pour conclure, une implantation unilatérale n’est pas du tout contre indiquée dans certains cas.

  68. Gotteland dit :

    Bonjour Docteur j’ai été opéré récemment pour une cataracte avec un implant monofocal à un œil. Le chirurgien ne m’a pas informée auparavant des avantages et des inconvénients d’un implant monofocal ou multifocal. C’est lors de la visite de contrôle que j’ai évoqué la possibilité d’un implant multifocal, il a alors évoqué la question du coût pour justifier le fait qu’il ne m’en ait pas parlé. Il m’a donc proposé un implant multifocal pour le second œil . Ce que j’ai accepté.
    Mais vous comprendrez que je sois maintenant assez perplexe et peu confiante. Je n’ai pas l’impression d’avoir eu assez d’explications. Y a-t-il à votre avis des inconvénients à avoir un œil avec un implant monofocal et l’autre avec un implant multifocal Par exemple impossibilité de voir les reliefs, maux de tête, problème d’accommodation. D’autre part cela me permettra-t-il de me passer de lunettes complètement ? Merci de vos réponses

  69. Linda dit :

    On vient de diagnostiquer à ma tante un problème de cataracte. L’ophtalmologiste qui lui a diagnostiqué affirme qu’elle est inopérable car ses yeux bougent constamment de droite à gauche et de gauche à droite. En effet, lorsqu’elle était jeune, elle suivait constamment une flamme de bougie la nuit et cela a causé ces mouvements constants.
    Est-ce vraiment un frein à l’opération ? Pourra t’elle être opérée ? Existe t’il des collyres, médicaments ou techniques pouvant freiner ces mouvements et ainsi rendre possible l’opération ?
    En vous remerciant par avance de vos réponses,
    Bien cordialement,
    Linda

  70. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible de prendre rdv sur le site Doctolib: https://www.doctolib.fr/chirurgien-ophtalmologique/paris/damien-gatinel

  71. martine .M dit :

    bonsoir docteur ,apres consultation aupres d’un medecin orl le: 30/05/2017, je dois me faire operee d’une cataracte traumatique de l’oeil droit ce medecin ma vivement conseillee de prendre rendez vous le plus vie possible avec vous .pourriez vous me fournir un rendez vous rapidemment svp .merci

  72. Dr Damien Gatinel dit :

    Vos symptômes sont plutôt inhabituels, et probablement non liés aux implants car apparus plusieurs semaines après l’intervention. Il faudrait en tout premier lieu éliminer la présence d’une cataracte secondaire (opacification de la capsule postérieure, en arrière de l’implant), qui peut donner de tels symptômes. Ces derniers sont plutôt liés à de la diffusion lumineuse qu’au caractère multifocaux de vos implants.

  73. JEUNEHOMME Bernard dit :

    Bonjour Docteur,
    C’est avec un grand intérêt que j’ai parcouru votre site Web.
    Ayant une cataracte avérée, j’ai subi cette opération pour les 2 yeux à 8 jours d’intervalles, en février dernier à la clinique Médipole de Cabestany (Perpignan).
    Mon choix, en accord avec le chirurgien, s’est porté sur l’implantation de 2 implants multifocaux de dernière génération (ABBOTT-Modèle ZXR00).
    Ma vision intermédiaire à 70 cm est depuis excellente, tout comme ma vision de loin.
    Cependant, aujourd’hui, un mois et demi après l’opération apparaissent des effets secondaires sous la forme d’éblouissements insupportables à la lumière solaire, même voilée. C’est ainsi que pour conduire mon véhicule en plein jour, j’ai dû mettre 2 paires de lunettes solaires plus un écran fumé sur le pare-brise, et c’était même insuffisant ! Je parle bien de d’éblouissement en plein jour et non de halos lumineux en conduite de nuit comme il fait état dans les notices traitant des inconvénients liés à ce type d’implant.
    J’ai revu récemment mon ophtalmologiste qui assure le suivi mais qui n’est pas le chirurgien qui m’a opéré. Pour lui, tout est normal, hormis une sécheresse des yeux traitée avec un collyre.

    Ce phénomène, extrêmement pénible, d’éblouissement à la lumière solaire est-il réversible?
    Mon ophtalmologiste n’a pas pu ou n’a pas voulu répondre à cette question.
    Merci par avance, Docteur, de me donner votre opinion à ce sujet.

    BJ

  74. Dr Damien Gatinel dit :

    Le laser excimer est une éventualité, mais tout dépend de la situation anatomique de l’implant. Vous présentez un astigmatisme qui pourrait être lié à un décentrement ou une bascule (tilt) modérée de l’implant. La vision de loin est légèrement pénalisée par cet astigmatisme car il se situe sur le versant hypermétropique. Un bilan est nécessaire pour évaluer les possibilité de correction et de chirurgie réfractive.

  75. Pierre dit :

    Bonjour Docteur ! J’ai été opéré au lasik sur les 2 yeux pour de la myopie il y a quelques années et de la cataracte sur un oeil il y a 5 semaines. Cet œil présentait avant cette dernière opération une myopie de -4D (environ) et une astigmatie de -1D et j’avais demandé au chirurgien de le corriger par un implant torique de façon à ce qu’il voit au mieux de loin, quitte bien sûr à porter des lunettes en vision de près (j’ai 54 ans et une presbytie déjà importante).
    Au bout de quelques jours, je me suis aperçu que la vue n’était pas totalement satisfaisante et j’ai demandé une consultation. C’est un interne du centre hospitalier qui m’a reçu et qui m’a annoncé que l’implant avait bougé. Le professeur qui m’avait opéré est venu et lui a dit qu’on verrait le problème lors du rendez-vous post opératoire prévu un mois plus tard, c’est-à-dire hier.
    Donc, j’ai revu le professeur hier. Il ne souhaite pas réopérer car selon lui, l’implant n’a quasiment pas bougé. Il me propose de porter pour une meilleure vue de loin lunettes ou lentilles avec la correction suivante : + 1,75 (- 1,25 70°). Trouvez-vous cela normal qu’on ne réopère pas alors que le résultat est loin d’être satisfaisant ?? A ce jour, ma vue est très moyenne de loin et nulle de près !
    J’avais mis beaucoup d’espoir dans une bonne vue de loin sans correction sur cet œil car il a un potentiel de 10/10 contrairement à mon autre œil qui a un potentiel limité à 7/10 , voire 8/10 au grand maximum et qui a lui aussi de la cataracte. Y a-t-il d’autres alternatives que le port de lunettes ou de lentilles ? je pense notamment au laser…
    Merci !

  76. Dr Damien Gatinel dit :

    La chirurgie de la membrane épi rétinienne comporte effectivement la réalisation d’une vitrectomie partielle, le vitré (composé à 99% d’eau) est remplacé par une solution aqueuse isotonique. Dans ce genre de circonstances cliniques, la pose d’implants multifocaux est déconseillée (la rétine doit être indemne de toute pathologie).

  77. Pelletier Joëlle dit :

    Bonjour docteur,
    Je suis venue à la fondation Rothschild pour une cataracte dans le but d’avoir des implants multifocaux.
    Le Docteur L. qui m’a examinée a décelé une membrane prérétinienne dont il va m’opérer prochainement.Il doit m’enlever le corps vitré, par quel liquide sera t il remplacé?Cela me préoccupe beaucoup.
    Cela posera-il un problème pour l’opération de la cataracte et la pose d’implants multifocaux?
    Le docteur ne m’a pas proposé de faire les deux opérations en même temps.
    Merci pour votre réponse.

  78. Dr Damien Gatinel dit :

    Le caractère monofocal de l’implant traduit le fait que la lentille corrige l’oeil pour une distance unique : après implantation d’un implant monofocal, l’oeil peut soit voir net de loin sans lunettes, soit voir net de près sans lunettes. SI les deux yeux sont opérés avec un implant monofocal et que celui-ci est choisi pour que vous voyiez net de loin sans lunettes, vous aurez besoin de lunettes pour lire (et inversement). La monovision est possible (un oeil est choisi pour être net sans lunettes de loin, l’autre sans lunettes de près). Il est préférable que le patient soit déjà familiarisé avec cette situation et/ou assez myope avant la chirurgie. Si la monovision échouait, une chirurgie réfractive sur la cornée pourrait cependant permettre de « recorriger » l’oeil qui voit net de près, pour lui donner une bonne vision de loin sans lunettes. Les implants multifocaux ont l’avantage de produire des images nettes à deux ou trois distances, mais ils présentent effectivement quelques effets indésirables. Il est important de bien évaluer les avantages et inconvénients de toutes ces solutions au cas par cas, et je vous conseille de prendre éventuellement un avis secondaire.

  79. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est probablement possible de trouver un mode de sédation qui vous permettde de bénéficier de l’intervention dans les meilleures conditions, mais toujours sous anesthésie locale pour ne pas avoir à subir une anesthésie générale. Il faut en discuter avec votre chirurgien et surtout l’anesthésiste. Certains anesthésistes acceptent de réaliser de brèves AG, s’il n’existe pas de risque particulier pour celles-ci.

  80. Caroline F dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai lu avec intérêt vos publications concernant les interventions, je lis aussi partout que l’opération de la cataracte est courante, indolore et rapide.. Cependant nul ne fait jamais mention des personnes qui comme moi sont au delà de la peur (je suis confiante dans l’opération et je SAIS que c’est indolore) mais je suis phobique et quand on pense que même droguée avec un anxiolytique j’angoisse au delà du raisonnable pour une simple visite, et que j’ai du mal a me tenir tranquille, que peux t on faire dans mon cas ? Est il possible de m’endormir totalement pour effectuer ce type d’intervention ? Mon ophtalmologiste m’a annoncé qu’il fallait m’opérer des deux yeux.

  81. michele dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 66 ans, suis francaise et habite au Japon.
    Je dois me faire operer de la cataracte des deux yeux et hesite entre une operation monofocale (remboursee par la Securite Sociale), une operation « monovision » (remboursee par la Securite Sociale) et une operation implant bi-focale (non remboursee par la Securite Sociale).
    Le professeur qui m’a auscultee n’est pas tres « chaud » pour une operation bi-focale car il y aurait quelquefois des inconvenients d’adaptation post-operatoire. De plus c’est tres cher….
    Il m’a dit que l’operation consiste a donner un equilibre entre un oeil qui voit de loin et l’autre qui voit de pres. Je suppose qu’il s’agit d’ une operation « monovision » (remboursee par la Securite Sociale) qui retablirait la balance des 2 yeux et me permettrait de lire le journal sans lunettes et en general a 60~70 cm
    Je porte deja des lunettes de vue a double foyer sans aucune incommodation.
    Est-ce que l’operation monovision est recommandee en cas de cataracte ? Est-ce qu’il n’y a pas des problemes d’evaluation de distances et de maux de tete dus a la fatigue des yeux ?
    J’aimerais si c’etait possible ne plus porter de lunettes ni de loin ni de pres.
    Est-ce qu’avec une operation monofocale je pourrais voir de pres sans lunettes en fonction du calcul biometrique ? (je ne sais pas si ce calcul biometrique a ete fait)
    Je crains de melanger l’explication de « monofocal » et « monovision » – probleme du au langage qui est different.
    Je dois retourner a l’hopital dans une semaine et prendre une decision ainsi que les dates des operations. Pourriez-vous me donner ce conseil assez rapidement.
    Merci d’avance,

  82. jerome dit :

    bonjour docteur j ai un probleme de halos lié a une operation de cataracte effectuée il y a 3 semaines implant monofocal j aimerais savoir si vous consulter en privé et si oui si je peux prendre un rendez vous ….

  83. Dr Damien Gatinel dit :

    Si vous ne voulez pas de lentilles multifocale, il n’y a guère d’autre solution que la monovision (myopisation de l’oeil non dominant) pour vous rendre de l’acuité visuelle non corrigée de près. La vision de loin baissera du côté de l’oeil myopisé, un test en lentille de contact peut être effectué avant pour vérifier qu’il n’y a pas trop d’inconfort. Il n’est pas du tout indiqué de changer les implants, mais de réaliser une chirurgie de type LASIK pour modifier la réfraction de l’oeil non dominant. Un bilan préopératoire devra vérifier la possibilité de réaliser cette intervention, et il est important comme souligné précédemment de vérifier que vous serez à l’aise avec ce type de solution (un oeil voit bien de loin sans lunettes, l’autre de près).

  84. Yannick dit :

    Bonjour,

    J’ai 35 ans et je souffrais d’hypermétropie et d’astigmatisme. Ma correction était de +7,75 pour l’hypermétropie et 3,50 pour l’astigmatisme.

    Puisque je ne pouvais être opérer au laser les médecins ont vérifier si j’étais candidat pour la lentille phake mais malheureusement la chambre antérieur de mon œil était trop petite.

    Donc j’ai subi le retrait du cristallin clair pour recevoir une lentille. J’ai reçus 2 lentilles monofocale torique en vison de loin.

    Cependant avoir des lunettes de lecture à 35 ans n’est pas agréable.

    Alors j’aimerais savoir si il existe des lentilles de dernières technologie qui permettent une excellente vision sans lunette ?
    Il est important de savoir que je ne veux pas les lentilles multifocale présentement sur le marché car il cause des halos.

    Est-il possible de retirer mes lentilles actuel et de les remplacer par d’autres ??
    Car si pour le moment il n’y a pas de meilleure lentilles je vais patienter mais le fait de savoir à la base si il est possible de les changer est très important.

    Merci

  85. Dr Damien Gatinel dit :

    La survenue d’une cataracte secondaire précoce est rare mais non exceptionnelle. Il convient effectivement de traiter cette cataracte au laser YAG, un délai de un moins paraît suffisant si la vision est très floue, mais il n’y a pas d’urgence et il est également possible de différer ce geste si la gêne est tolérable.

  86. Georges dit :

    Bonjour,
    Opéré d’une membrane épi rétinienne, une cataracte est apparue en un an. Il y a un mois , opération de la cataracte et pose d’un implant monofocal, une opacification de la capsule est apparue en UN mois. C’est rapide. Je vois flou et les objets sont plus gros (donc plus proches) qu’avec l’œil non opéré.
    Il m’est proposé une capsulotomie au laser YAG dans 8 jours. Pourquoi cette précipitation alors que j’ai pu lire qu’il fallait attendre plusieurs mois avant d’intervenir? Je crains le pire. D’autres complications à prévoir…
    Faut-il consulter en urgence un autre OPH ?
    Merci de répondre.

  87. Dr Damien Gatinel dit :

    Je serais heureux de pouvoir exercer mon métier dans votre beau pays, mais je n’opère qu’à la Fondation Rothschild. Il existe cependant des centres chirurgicaux pour la cataracte à l’ile Maurice, et à la Réunion.

  88. LAGESSE Aurélie dit :

    Bonjour,
    Nous avons vu votre publication dans le palmarès des hôpitaux et nous serions intéressés de savoir si vous pouvez opérer en dehors de la France ?
    Nous sommes à l’île Maurice et aurions un membre de notre famille de 83 ans qui aurait besoin de se faire opérer.
    Merci de votre retour
    Bien à vous
    Aurélie LAGESSE

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *