+ +

hypermétropie

Evaluation de la qualité de vision après chirurgie réfractive au laser chez les professionnels de santé. Lellouch J, Saad A, Guilbert E, GatinelD. Journal Francais d’ophtalmologie. 2016 39,849-858

Quand ils présentent un défaut de vision (myopie, hypermétropie, astigmatisme ou presbytie), les professionnels de santé, médecins et infirmiers, ont recours à la chirurgie réfractive. L’exercice de la profession médicale nécessite une bonne qualité de vision. Nous avons cherché à évaluer la satisfaction et la qualité de vision des professionnels de santé qui ont bénéficié d’une […]

En savoir plus

Gatinel D, Azar DT, Dumas L, Malet J. Effect of Anterior Corneal Surface Asphericity Modification on Fourth-Order Zernike Spherical Aberrations. J Refract Surg. 2014;30(10):708-715

Télécharger :JRSOnline06GATINEL(1) Cet article est consacré à l’étude des relations entre les variations de l’asphéricité et de celles de l’aberration sphérique d’origine cornéenne. En chirurgie réfractive de la presbytie, la plupart des corrections multifocales en LASIK (presbyLASIK) reposent sur la correction d’un éventuel défocus (D), et d’une modulation de l’asphéricité cornéenne (Q) pour induire une […]

En savoir plus

Asphéricité cornéenne et multifocalité : théorie, explications

 Asphéricité, cornées prolates et multifocalité avec les corrections visant à modifier la valeur du facteur Q pour la presbytie: une mise au point L’induction d’une multifocalité oculaire efficace avec la délivrance de traitement personnalisés visant à modifier l’asphéricité cornéenne (facteur Q) vers une valeur plus prolate  (correction « custom Q », traitement F CAT) est une stratégie […]

En savoir plus

Influence de la position effective de l’implant sur la réfraction : exemple concret.

Un cas d’hypermétropie secondaire liée à la position effective de l’implant La position effective de l’implant après chirurgie de la cataracte influence de manière certaine la réfraction de l’œil opéré. L’implant de cristallin artificiel est posé dans le sac capsulaire, après retrait du cortex et du noyau cristallinien, qui sont le siège de la cataracte. […]

En savoir plus

Limites des formules de calcul d’implant après chirurgie réfractive

Le calcul de la puissance de l’implant de cristallin artificiel (chirurgie de la cataracte) exige certaines précautions quand le patient a bénéficié d’une chirurgie réfractive cornéenne (LASIK, PKR pour les techniques récentes, kératotomie radiaire dans un passé plus lointain). Dans cette situation, il faut choisir une formule de calcul biométrique adaptée aux caractéristiques de l’œil […]

En savoir plus

PKR pour hypermétropie après kératotomie radiaire

PKR pour corriger l’hypermétropie après kératotomie radiaire La kératotomie radaire (KR) est une technique qui permettait de corriger la myopie par la réalisation d’incisions cornéennes profondes, disposées en étoile ( d’où le terme « radiaire »); et destinées à provoquer un aplatissement central de la cornée. Cette technique fut la première opération de chirurgie réfractive […]

En savoir plus

Hypermétropie et presbytie

Hypermétropie et presbytie sont deux défauts optiques fréquents, qui peuvent s’ajouter et pénaliser la vision de loin et de près, rendant indispensable le port d’une correction optique (lunettes, lentilles) pour toutes les activités de la vie quotidienne. Cette page est consacrée aux explications permettant de comprendre les points communs et différences entre hypermétropie et presbytie, […]

En savoir plus

Histoire du LASIK

LASIK : l »historique   Le LASIK est, avec la PKR, la technique la plus courante pour corriger les défauts réfractifs de l’œil humain (correction de la myopie, de l’hypermétropie, de l’astigmatisme, etc.). Comme toutes les techniques de chirurgie, elle n’est pas apparue « de novo », mais est le fruit d’une histoire faîtes de multiples […]

En savoir plus

Hypermétropie

Hypermétropie : définition L’hypermétropie est un défaut optique fréquent, caractérisé par l’existence d’un oeil trop court. L’image formée sur la rétine par un oeil hypermétrope au repos est floue, car les rayons lumineux issus de la cible observée convergent dans un plan situé en arrière de la rétine.  Si la distance entre la cornée et […]

En savoir plus

Profil d’ablation: astigmatisme hyperopique simple

En présence d’un astigmatisme hypermétropique pur, le profil d’ablation doit induire une augmentation de la cambrure cornéenne globale, sélective selon les méridiens concernés. Astigmatisme hypermétropique – par exemple : plan (+1×90°) : les méridiens sont tous (sauf un, celui situé à 90°) insuffisamment cambrés. Ce défaut de cambrure varie du méridien le moins cambré vers le méridien […]

En savoir plus