+ +

Chirurgie de la myopie

Tout sur l’opération de la myopie

 

La chirurgie de la myopie est une opération des yeux courante. Elle le plus souvent effectuée au niveau de la cornée grâce au laser, sous anesthésie locale (gouttes) et en ambulatoire (pas d’hospitalisation). Elle permet aux patients myopes de ne plus porter lunettes ou lentilles. Chaque année, des millions de myopes bénéficient ainsi de la correction de leur myopie par LASIK ou PKR et deviennent indépendants à une correction optique de loin (lunettes, lentilles), ce qui leur procure une meilleure qualité de vie.

Cette page est consacrée aux principes généraux qui permettent d’opérer les yeux myopes de manière sûre et efficace. Des liens mènent vers des pages au contenu plus détaillé (ex : en savoir plus sur la myopie).

 

Chirurgie de la myopie en quelques lignes:

La chirurgie réfractive de la myopie s’adresse aux myopes qui ne veulent plus porter de lunettes ou de lentilles.

Les techniques utilisant le laser excimer et le re-surfaçage de la cornée sont les plus couramment utilisées (LASIK, PKR). Le SMILE consiste à retirer en bloc un lenticule prédécoupé avec un laser femtoseconde (pas d’utilisation du laser excimer).

Les deux yeux sont opérés le même jour, de manière indolore car sous anesthésie locale par instillation de collyre anesthésiant, en ambulatoire.

La vision s’améliore rapidement, on peut retravailler le lendemain après un LASIK, et à partir du 3e ou 4e jour après PKR.

Les complications sont exceptionnelles, quand l’indication est bien posée et la technique bien exécutée.

L’astigmatisme et la myopie s’opèrent en même temps.

La presbytie n’est pas une contre-indication à la chirurgie de la myopie.

Il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour la chirurgie de la myopie.

 

Principes permettant de corriger la myopie

L’œil myope est affecté d’un excès de puissance optique  (vergence).

Les rayons lumineux issus d’une source ponctuelle éloignée sont réfractés par la cornée et le cristallin et convergent en avant de la rétine, puis divergent, en formant ensuite une tache circulaire  sur la rétine, au lieu d’un point. Ceci explique le flou perçu.

Même si la cause principale de la myopie est une longueur excessive de l’œil (longueur axiale trop grande), il n’est pas possible en pratique de raccourcir l’œil (c’est à dire réduire la longueur axiale, ce qui permettrait à la rétine d’être dans le plan où la lumière est focalisée par la cornée et le cristallin).

L’excès de puissance ou vergence de l’oeil myope est quantifié par le chiffre « en dioptries » de la prescription en lunettes ou lentilles (le symbole de l’unité de Dioptrie est D). Par exemple, une lentille de -3.50 D corrige un œil dont l’excès de puissance optique est égal à 3.50 D. Il ne faut pas confondre dioptrie et dixièmes: la présence d’une myopie (en dioptrie) réduit l’acuité visuelle de l’œil (en dixièmes). Cette expression en dioptrie concerne généralement la puissance de correction nécessaire dans le plan des verres de lunettes (à environ 12 mm en avant de la cornée). Jusqu’à environ 4.50 D, la correction en lunettes est la même qu’en lentilles de contact. Au delà, la puissance exprimée dans le plan des lentilles de contact est généralement plus faible (une myopie de 10D en lunettes peut se corriger avec des lentilles de puissance -8.75 D environ). Ceci revêt une certaine importance car l’épaisseur calculée de tissu cornéen nécessaire à sculpter au laser excimer doit être calculée avec la valeur de correction en lentilles (puisque cette correction est délivrée dans le plan cornéen).

Si l’on réduit de la valeur souhaitée la puissance optique (vergence) de l’œil myope, les rayons issus d’une source éloignée convergent dans le plan de la rétine et l’image redevient nette. Schématiquement, pour une myopie de -2.50 D (lunettes ou lentilles) il faut retrancher 2.50 D à la vergence oculaire (dans le plan des lunettes ou des lentilles selon le mode d’expression) pour rendre le patient emmétrope.

La chirurgie de la myopie consiste à réduire la puissance optique de l’œil myope, et rendre le patient emmétrope (vision nette de loin sans correction). Pour cela, il convient soit de :

  •  réduire la puissance optique de la cornée

  • insérer un implant dit « implant phake »

  • remplacer le cristallin par un implant moins puissant

 

Site d’action de la chirurgie

La puissance optique (vergence) de l’œil est égale à la somme des puissances respectives de la cornée et du cristallin.

Les principes de la chirurgie de la myopie diffèrent donc selon que celle-ci s’exerce sur la cornée (remodelage au laser pour réduire sa puissance), la chambre antérieure de l’oeil (implant phake), ou le cristallin (remplacement par un implant de puissance adaptée).

Le choix du site d’action de la chirurgie réfractive dépend de nombreux paramètres, dont l’âge du patient, le degré de myopie, la présence d’une cataracte débutante, etc. Une fois le site choisi, le chirurgien détermine la technique la plus adaptée.

 

Techniques de correction chirurgicale

L’opération de la myopie repose schématiquement sur les principes suivants :

Réduction de la puissance optique de la cornée

En PKR,  la correction est délivrée par le laser excimer à la surface de la cornée, après retrait de la couche épithéliale (manuelle ou au laser en technique transépithéliale). Le laser excimer sculpte la face antérieure de la cornée de manière à en réduire la courbure, et donc la vergence.

principes de la chirurgiede la myopie sur la cornée au laser

Correction de la myopie par photoablation laser sur la cornée. L’œil myope présente une longueur excessive vis-à-vis du pouvoir de focalisation de la cornée et du cristallin. L’image formée sur la rétine est floue car défocalisée: l’image d’une source lointaine est un disque lumineux, au lieu d’un « point « . La chirurgie réfractive cornéenne de la myopie utilise le laser pour remodeler la surface de la cornée. Dans le cas de la myopie, il faut enlever du pouvoir de focalisation de la cornée: ceci est effectué en réduisant la cambrure de la cornée par une sculpture laser (LASIK ou PKR). Le degré de réduction de la courbure cornéenne dépend de l’importance de la myopie à corriger, et de la taille de la zone optique choisie pour délivrer la correction laser. La cornée est plus mince au centre après traitement.

En LASIK, la sculpture au laser excimer est délivrée dans l’épaisseur de la cornée, après découpe et soulèvement d’un capot cornéen superficiel. Ce capot est réalisé avec un laser femtoseconde.

En Smile, on utilise le laser femtoseconde pour découper « in situ » un lenticule, qui est ensuite disséqué et extrait manuellement au travers d’une petite incision.

En dehors du site de délivrance et de la méthode de retrait, le volume retiré pour la correction d’une même myopie est relativement identique pour les trois techniques. Il est proportionnel au degré de myopie à corriger (dans le plan cornéen) mais dépend également d’autres paramètres comme le diamètre de la zone optique de correction programmée.

 

Ces techniques sont effectuées sous anesthésie locale par gouttes. Les deux yeux sont opérés consécutivement, le même jour.

Que ce soit en LASIK ou PKR, le laser excimer délivre un « profil d’ablation » qui dépend du nombre de dioptries à corriger : pour réduire la courbure de la cornée, ce profil comporte un nombre de tirs plus élevés au centre de la cornée. Plus la myopie est forte, et plus la profondeur d’ablation centrale du traitement est élevée. On peut associer la correction de l’astigmatisme à celle de la myopie: la correction de l’astigmatisme est intégrée dans le traitement global. Une fois le laser délivré, la cornée devient « moins cambrée », et son pouvoir optique (vergence) est réduite.

Les techniques ReLEx (pour « Refractive Lenticule Extraction ») sont une variante du LASIK dont le principe est de découper un volet cornéen superficiel au laser femtoseconde (techique ReLex -Flex), assorti de la découpe (toujours au laser femtoseconde) d’un lenticule réfractif cornéen (l’équivalent de ce qui serait « vaporisé » par le laser excimer). Cette technique est peu réalisée, car si l’on découpe un capot, il est préférable d’exposer le tissu stromal sous jacent au laser excimer et de réaliser un LASIK (le laser femtoseconde effectue un travail moins précis que le laser excimer pour la sculpture réfractive de la cornée).

La technique ReLex  dans sa variante Smile permet le retrait du lenticule sans découpe d’un capot, au prix d’une dissection manuelle intracornéenne, le lenticule devant être extrait par une  incision de quelques millimètres. La technique Smile est donc plus « chirurgien dépendant » que celle du LASIK, et ses résultats actuels sont à terme comparables à ceux du LASIK, quoique plus longs à obtenir (il faut attendre quelques semaines à quelques mois pour obtenir une récupération visuelle complète avec la technique Smile). Les techniques ReLex ne permettent pas de bénéficier de certains avantages technologiques prodigués par le LASIK et la PKR comme le recentrage sélectif sur l’axe visuel, la prévention de la cyclorotation… Les retouches après Smile en peuvent pas être effectuées en Smile: une PKR est alors nécessaire. le Smile, proposé depuis plus d’une dizaine d’années ne s’est pas imposé face au LASIK car certaines complications comme la dissection incomplète du lenticule sont difficile à prendre en charge, en raison de la difficulté pour réaliser des retouches avec la même technique, et la moindre amplitude de correction (pas de correction de l’hypermétropie en routine, limitations pour la correction de l’astigmatisme, centrage parfois difficile sur les yeux présentant un fort angle kappa, etc.)

Lire: SMILE ou LASIK?

Diverse pages sont consacrées aux aspects fondamentaux de la correction de la myopie au laser, aux caractéristiques des profils d’ablation laser, dont celui de la myopie simple, au simulations de correction de la myopie.

 

Remplacement du cristallin par un implant de cristallin artificiel

Ces techniques reposent sur l’ablation du cristallin, et son remplacement par un implant. Le cristallin est retiré par une intervention effectuée sous anesthésie locale (gouttes): cette intervention est équivalente à celle de la cataracte. Les deux yeux ne sont pas opérés le même jour (une semaine d’intervalle).

chirurgie de la myopie principes du remplacement du cristallin par un implant

Pour corriger la myopie forte, on peut réduire la puissance focale du couple « cornée cristallin » en remplaçant le cristallin par un implant, dont la puissance optique est calculée pour corriger la myopie de l’œil opéré. Ce calcul est appelé « biométrie »: il dépend logiquement de la longueur de l’œil (appelée longueur axiale) et la puissance (courbure) cornéenne, qui n’est pas modifiée par cette chirurgie.

La puissance de l’implant qui remplace le cristallin est calculée pour que l’œil opéré ne soit plus myope après pose de l’implant. Le calcul de la puissance de l’implant de cristallin artificiel est appelé « calcul biométrique » ou « biométrie oculaire ». Cette technique est particulièrement indiquée chez les patients âgés de plus de 40 ans, et qui présentent une cataracte associée à une myopie forte (par exemple plus de 12 D de myopie) (voir simulation et cas clinique). Elle s’apparente dans sa réalisation technique à une chirurgie de la cataracte.

Ajout d’un implant de puissance négative dans la chambre postérieure.

Les indications de la pose d’implants phakes (« phake » signifie que ces implants sont posés dans des yeux où l’on ne retire pas le cristallin, comme en chirurgie du cristallin clair ou cataracte) sont plus rares et concernent la correction des myopies fortes, quand il est jugé préférable de ne pas enlever le cristallin.On a souvent observé une réduction de la densité des cellules endothéliales avec les implants de chambre antérieure: ces cellules qui sont situées à la face postérieure (interne) de la cornée, faisant courir le risque d’œdème cornéen. Les implants de chambre postérieure sont aujourd’hui les seuls implant posés pour corriger la myopie forte. Ils sont situés à faible distance du cristallin, car placés en arrière de l’iris, et peuvent être à  l’origine de cataractes qui obligent parfois à une ré-intervention comprenant l’ablation de l’implant et le remplacement du cristallin par un implant emmétropisant. Ils donnent des résultats fonctionnels spectaculaires chez les forts myopes, et il est préférable de les proposer chez des patients au moins âgés de 35 ans.

 

Conclusion

Le choix du site et de la technique sera effectué est fonction de nombreux paramètres (âge, degré de myopie,  épaisseur de la cornée, présence d’une cataracte, etc.).

Les patients plus jeunes, sans cataracte, et dont la cornée est suffisamment épaisse et régulière pourront bénéficier d’une chirurgie réfractive au laser. Quand la myopie est trop forte pour une correction en chirurgie cornéenne, la pose d’implants pkakes peut être envisagée. Les patients plus âgés, plus forts myopes et présentant un début de cataracte sont logiquement plus à même de bénéficier d’une chirurgie de la cataracte, avec correction de la myopie grâce au calcul judicieux d’une puissance d’implant adaptée (biométrie). Vous trouverez sur ce site de nombreuses informations consacrées aux techniques et indications pour la correction de la myopie (voir par exemple: choix de la technique: LASIK, PKR ?), des vidéos consacrées à ces techniques.

80 réponses à “Chirurgie de la myopie”

  1. Dr Damien Gatinel dit :

    Les fluctuations de la correction visuelle sont fréquentes après PKR, au cours des premières semaines. Elles sont liées à la cicatrisation épithéliale. L’épithélium de la cornée, qui est retiré lors de la PKR, recouvre à nouveau progressivement la surface cornéenne; cette couche de cellules stratifiées peut varier en épaisseur au cours de cette phase et ceci peut en retour faire fluctuer la correction et la vision.

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    Il existe des solutions qui doivent pour être envisagées suivre un bilan et des tests éventuels.

  3. BOUCHRA DAOUDI dit :

    Bonjour docteur;
    j’ai 50 ans et je porte des lunettes de prés ,est ce que je peux faire la technique LASIK (de prés) ou autre technique?
    Merci d’avoir me conseiller

  4. Yusuff AREMU dit :

    Bonjour Docteur.
    Âgé de 27 ans, bientôt un mois maintenant que j’ai changé mes verres optiques qui sont passés à -11.
    Malgré cela je trouve que ma vision est encore floue. Quelle technique ou qu’elle chirurgie adopter pour voir comme tout le monde?

  5. khalid dit :

    Bonjours Docteur

    je vais avoir 27 ans et je porte des lunettes depuis 20 ans j’ai une myopie de OD=-9.25 et OG=10.75 je désire maintenant me faire opérer, est ce encore possible à mon Age??
    est ce que possible de réaliser une opération par lasik? ou l’implant est la seule technique pour moi?
    est ce que possible de réaliser un lasik pour dimunier la myopie vers -3
    merci bcq

  6. Galle dit :

    Bonjour

    J’ai fais une opération PKR il y a deux semaines pour corriger une myopie de -2,5 et -2,25.

    Depuis ma vision c’est amélioré mais je n’ai pas encore vue nette de loin comme de près une seule fois.

    J’avoue que cela me fais peur, est-ce normal ?

  7. Dr Damien Gatinel dit :

    Ce type de symptômes visuels évoquent un phénomène d’origine positionel de l’optique de l’ICL, qui pourrait être décentré relativement à votre pupille. Votre implant consiste en une lentille biconcave (puissance très négative), dont un léger désaxage pourrait générer des effets prismatiques marqués (générant de l’aberration de type coma verticale dans votre situation).

  8. Abdou dit :

    J’ai 30 ans.J’ai été opéré en janvier 2020 pour un implant myopic ICL . Mon acuité est restée la-même(myopie d’environ -5, -5.25) C’est un choix,en accord avec le chirurgien,pcq je suis tres fort myop -25 et -26.
    Par contre ,depuis cette opération,je suis gêné par des « étoiles lumineuses »qui appraissent en présence d’une source lumineuse(naturelle ou artificielle).Pour vous situer l’importance de cette gêne,voici 3 exemples:
    _je marche sur un trottoir,un lampadaire est allumé:je suis obligé de cacher ce lampadaire avec ma main sinon les branches de cette étoile lumineuse sont si grandes qu’elles descendent jusqu’au sol et m’empêche de voir devant moi.
    _sur une table,une bougie est allumée,la pièce n’est pas dans la pénombre:des traits lumineux partent de la flamme et masquent une partie de mon assiette qui se trouve à 50 cm.
    _Je suis à l’intérieur de mon habitation.Dehors le ciel est clair.De chaque côté de la fenêtre,des traits lumineux fusent de toutes parts(un peu comme les traits rouges du drapeau anglais)
    Je tiens à préciser que je ne suis pas ébloui car dès que je cache la source de ces étoiles,ma vision se rétablit instantanément.Je ne travaille plus depuis cette date (le médecin du travail me jugeant inapte à mon poste),je ne conduis plus.Je vous passe les détails sur toutes les conséquences morales et matérielles.
    Je me souviens avoir rencontré il y a quelques années,une personne qui s’était faite opérer des 2 yeux:1 oeil était parfait,l’autre avait ce problème que je décris.Je n’ai pas les coordonnées de cette personne donc je ne sais si elle a trouvé une solution à son prblème.
    Merci de l’attention que vous porterez à mon long message.J’ai besoin d’espoir.Je suis monophtalme,vous imaginez l’importance de la qualité optique de cet oeil.

  9. Dr Damien Gatinel dit :

    Une correction par implant phake est possible a priori: ces implants sont positionnés entre le cristallin et l’iris. Un bilan préopératoire est nécessaire pour en valider l’indication.

  10. STIEGLITZ dit :

    Bonsoir,

    Je suis myope depuis mon plus jeune âge et porte des lentilles souples journalières depuis mes 12 ans. Ma myopie ne bouge plus depuis bientôt 2-3 ans (-6.50 a chaque œil en correction lentilles et -7,25/50 en lunettes)
    Je souhaitais me faire opérer malheureusement le laser est contre indique dans mon cas car ma cornée est trop fine (en dessous de 450microns il me semble).
    J’ai bientôt 33 ans et je souhaitais savoir si j’étais éligible à un implant et quel type?
    Dois je garder mes lentilles lunettes encore une dizaine d’années ?
    Je vous remercie par avance

  11. Dr Damien Gatinel dit :

    Tout dépend du degré de votre myopie, et de vos souhaits en matière de correction. Vous êtes presbyte en plus de la myopie (depuis l’âge de 45 ans environ) et si l’on corrigeait en totalité votre myopie des deux côtés, vous ne pourriez plus lire sans lunettes d’appoint. Quand les patients présentent une myopie relativement élevée, il peut être avantageux de la réduire d’un côté ou des deux (mais pas forcément en totalité d’un côté ou des deux) pour permettre un meilleur compromis entre la vision de loin et la vision de près. Des tests en lentilles sont possible pour simuler un résultat visuel pour ce type de correction.

  12. LEMOINE Françoise dit :

    Bonjour, J’ai 53 ans et j’ai demandé ce jour à mon ophtalmo s’il était envisageable de corriger ma myopie par opération. Elle m’a immédiatement répondu non car j’étais également presbyte et avait un problème de convergence, corrigé par un prisme pour mon œil gauche. Elle m’a bien dit qu’elle n’effectuait pas ce type d’intervention, mais que si elle demandait l’avis de son confrère, il serait identique. Je l’ai donc cru. Mais au vu des échanges sur ce site, je suis perplexe. Quand pensez vous ? est ce que je dois me dire que cela est impossible ? Merci par avance pour votre réponse.

  13. Dr Damien Gatinel dit :

    Les corrections entrées dans le laser sont principalement en rapport avec la mesure de la réfraction lors du test d’acuité visuelle subjective (quand on fait lire des lettres au patient avec différentes correction jusqu’à atteindre la meilleure acuité visuelle possible). La topographie cornéenne ne renseigne pas sur la correction, mais sur les possibilités opératoires en matière d’épaisseur et régularité de la cornée.

  14. Fado dit :

    Bonjour docteur, je veux savoir comment le chirurgien détermine les bonnes corrections de yeux pendant l’intervention? Est ce qu’il utilise les mêmes corrections dans l ordonnance ou il détermine les corrections à partir de la topographie coréenne? Cordialement

  15. Dr Damien Gatinel dit :

    Vous présentez a priori une bonne indication à l’implantation dite « phake ». La correction peut procurer des résultats comparable à celle des lentilles de contact rigide. Un bilan préopératoire est nécessaire pour confirmer votre éligibilité et déterminer les risques éventuels plus spécifiques de votre oeil (selon sa tension préopératoire, et les dimensions de son segment antérieur, c’est à dire la distance entre la cornée et le cristallin).

  16. Stéphane dit :

    Bonjour Docteur Gatinel,
    je vous ai consulté en 2018 pour une opération de la myopie forte, -16 dioptrie sur un oeil (-13 de myopie et -3 astigmatisme il me semble) et -6,75 (-1,25 astigmat ) sur l’autre oeil , vous m’aviez dit d’attendre et m’aviez orienté vers les lentilles rigides : (-6 sur un l’œil et -13 sur l’autre) le résultat était spectaculaire , l’acuité de mon l’œil le plus myope et amblyope a pu atteindre 8/10 !
    sauf que trop de poussière je ne pouvais pas les supportait à l’extérieur , et la moindre poussière entre la lentille et l’œil me rendait la vie infernale :'( , j’ai donc arrêté de les porter au bout de un an ,
    aujourd’hui j’ai 42 ans je porte des lunettes progressives,
    j’aimerais savoir quelles sont mes chances si j’opère mon œil le plus myope par implant ? est ce que je vais récupérer une excellente vision comme avec les lentilles rigides sans les inconvénients des lentilles ? Y a-t-il un risque pour mes yeux avec cette chirurgie à 42 ans?

  17. Dr Damien Gatinel dit :

    La pose d’implants ne ralentit pas la progression de la mopie forte. Il semble conseillé, à trente ans, de poursuivre le port des lunettes et/ou lentilles tant qu’il est possible.

  18. marine m dit :

    Bonsoir,

    Je suis forte myope et astigmate depuis petite (-17,50 aux deux yeux). Je porte depuis l’âge de 8 ans des lentilles rigides, puis des souples hydratantes, aujourd’hui suite à des sécheresses oculaires je porte des lentilles hybrides (-13) couplées à des lunettes pour être corrigée.
    En complément pour le repos je porte mes loupes pour préserver ma cornée.
    A cela ma cornée est très plate, ce qui est rare pour une forte myope. Depuis peu on m’a découvert sur un oeil un retinoschisis et de l’autre j’ai eu à deux reprises un abcès de la cornée (pb résolu).

    Agée de 30 ans et ayant une vue évolutive à la baisse, on m’a récemment conseillé de penser à une intervention pour des implants. Je reste sceptique sur le sujet.

    Il y a 3 ans, vous m’aviez conseillé d’attendre si dans 10 ans je ne voulais pas avoir une vue d’une personne âgée. Je me trompe certainement avec l’avancée de la recherche;

    Pensez vous qu’une intervention avec implant est envisageable ou est il conseillé de conserver les lentilles + lunettes tant que je les supportes?

    D’avance merci de votre réponse

  19. Cecile dit :

    Je vous remercie beaucoup pour votre réponse Docteur. Je pense suivre votre conseil et continuer avec les lentilles tant que mes yeux les supportent. Je vous remercie pour ce site et de prendre le temps de répondre à chacun d’entre nous.

  20. Dr Damien Gatinel dit :

    Une intervention peut être envisagée, en laser, et pour déterminer la meilleure stratégie, des simulations en lentilles de contact peuvent être réalisées (pour vérifier qu’une « monovision » est bien tolérée par exemple).

  21. Dr Damien Gatinel dit :

    Ce ne sont pas les lasers qui provoquent primitivement le kératocône, mais les frottements oculaires; bien entendu, la réalisation d’un LASIK chez un patient qui présente une forme débutante ou suspecte de kératocône n’est pas du tout conseillée, car dans ce contexte de traumatisme oculaire répété (frottement), il n’est pas souhaitable de réduire l’épaisseur de la cornée chez ces patients. Par ailleurs, la réalisation d’une chirurgie de correction en LASIK de la myopie forte exige des cornées plus épaisses que la moyenne. Si vos cornées sont trop fines pour pouvoir corriger -11.50 D, seule la réalisation d’une chirurgie d’implantation paraît envisageable. Mais si vous tolérez bien les lentilles, je vous conseille d’en poursuivre le port, et de recourir à l’intervention quand vous aurez des difficultés vis à vis de celui-ci.

  22. Dr Damien Gatinel dit :

    La réalisation de séances de laser rétinien (courantes dans les années 80/90) n’est en rien une contre indication à la chirurgie au laser cornéenne (LASIK, PKR, etc.)

  23. Eric dit :

    Bonjour,
    Quelques points de laser en prévention d’un décollement de rétine à 25 ans (j’en ai 54) peuvent-ils constituter une contre-indication à la chirurgie au laser ?
    Cordialement

  24. Cecile dit :

    Bonjour Docteur, j’ai 36 ans et je présente une forte myopie (-11.50 aux deux yeux en lentilles). Je supporte très bien les lentilles souples (pour le moment) mais je rêve d’en finir avec les lunettes et les lentilles. Je suis déjà venue vous voir il y a 8 ans et vous m’avez deconseille l’opération. Est ce qu’il existe à présent un laser qui pourrait me convenir (car à cette correction il parait que certains lasers entraînent des keratocones a la longue). Que pensez-vous des implants? Cela me fait peur d’avoir un corps étranger dans l’œil d’autant que j’en suis très active et sportive.
    Ps: quand je suis venue vous voir vous m’aviez dit que ma cornée était d’epaisseur Normale

    Merci pour votre réponse
    Cordialement

  25. Eric G dit :

    Bonjour Docteur,
    Merci pour ce site très clair et très complet. J’ai eu quelques points de laser pour un très léger décollement de la rétine à 25 ans. Myope depuis que j’ai 11 ans (j’en ai aujourd’hui 54 et je suis à -3 et -4) je suis aussi astigmate et maintenant presbyte. Est-ce qu’une opération peut s’envisager et si oui que peut-elle corriger ?
    Merci d’avance de votre réponse.
    Bien cordialement

  26. Dr Damien Gatinel dit :

    Pas forcément, cela dépend des caractéristiques de l’abcès: emplacement, profondeur, etc. Quand l’abcès est périphérique, un LASIK peut être envisagé. Si l’abcès est central et profond, une PKR est plutôt indiquée.

  27. Elisabeth GUESDON dit :

    Bonjour,
    Un antécédent d’abcès de cornée contre indique-t-il une des méthodes ou toute chirurgie de la myopie ? Merci à vous.
    Cordialement,

  28. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de juger de la possibilité d’une intervention de LASIK sans accès aux examens réalisés, dont la topographie cornéenne; pour corriger la myopie de l’oeil droit en totalité, il est nécessaire de disposer d’une épaisseur cornéenne supérieure à la moyenne. Une sous correction est sinon possible de ce côté.

  29. Dr Damien Gatinel dit :

    La positivité d’un test automatisé pour la détection du kératocône peut être effectivement « erronée » (faux positif). L’OPD Scan III n’étudie que la face antérieure de la cornée, alors que le Technolas SCORE Analyzer que j’ai conçu avec le Dr Alain Saad se fonde sur une étude de plusieurs paramètres issus du recueil des données de la face avant, de la face arrière, et de l’épaisseur cornéenne. Si le Score est négatif, il est a priori possible d’envisager la réalisation d’un LASIK. Ce logiciel d’analyse est une aide au diagnostic et ne remplace pas l’avis d’un expert toutefois. Par ailleurs, l’éligibilité au LASIK ne dépend pas que des caractéristiques de la cornée (degré de myopie à traiter, état ophtalmologique, surface oculaire, etc.)

  30. Charlotte dit :

    Bonjour docteur Gatinel,
    Je vous écris car je vais me faire opérer prochainement.
    J’ai vu 2 ophtalmologues qui n’ont pas le même avis : un me dit que je ne peux pas me faire opérer et l’autre si.
    Le premier se base sur l’examen OPD Scan III où il est indiqué sur un œil une suspicion de keratocone à 5%.
    Le deuxième ophtalmologue me dit qu’il n’y a aucun souci à m’opérer car, entre autre, sur les tests « technolas score analyzer by Gatinel & Saad » mes 2 yeux sont dans le vert sur le curseur : OD -2.3 et OD -1.0.
    Les 2 ophtalmologues sont d’accord pour dire que l’épaisseur de ma cornée est suffisante.
    Qu’en pensez vous ?
    En vous remerciant,
    Cordialement,
    Charlotte

  31. Faza dit :

    Bonsoir Docteur ,
    Je suis myope de – 8,25 oeil gauche et – 14,5 oeil droite. Mon ophtalmologue me prepose de me faire l’opération Lasik .
    Que me conseillez vous svp. Merci .

  32. Lacroix dit :

    Bonsoir,
    Merci de votre réponse rapide.
    Après avoir consulté beaucoup de vos articles sur le keratocone, j’ai en effet vu que cela était du à un frottement répété, chose que je n’ai jamais faite, de même, je ne me reconnais absolument pas dans les symptômes. Je n’ai jamais eu aucun problème oculaire, même minime, sécheresse ou autre.
    J’ai en effet passé l’examen Orbscan, et « technolas ». Au vu de votre expertise, votre avis m’intéresse et pourrait me rassurer. Quels indicateurs je peux vous communiquer afin que vous me donniez un avis ?
    Merci de votre aide
    Cordialement,
    Charlotte

  33. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de répondre à cette question sans inspection détaillée de la topographie. L’OPD Scan III n’évalue que la face antérieure de la cornée, et ces résultats sont obtenus à partir d’un réseau neuronal (analyse automatisée). Les résultats ne sont pas toujours exacts. Le fait de considérer que vos cornées puissent avoir subi une chirurgie de l’hypermétropie traduit la présence d’une asphéricité prolate (négative) marquée, qui est un trait associé au kératocône. Le kératocône n’est pas une maladie héréditaire, mais l’expression topographique d’un traumatisme oculaire répété (frottements oculaires, fréquents chez les allergiques. Il serait intéressant de compléter votre bilan par une topographie plus complète (face arrière, épaisseur); examen Orbscan ou Pentacam par exemple.

  34. Lacroix dit :

    Bonsoir Docteur, je suis myope et ne supportant plus le port des lentilles après 10ans, je souhaite me faire opérer.
    J’ai fait les examens pré opératoire et sur l’OPD Scan III, il est indiqué pour OD : this corneal topography has the characteristics associated with hyperopic refractive surgery (HRS=94%). There are also features of this topography similar to clinical keratoconus (KC=5.1%).
    Est ce que cela signifie que j’ai un keratocone et donc qu une opération n’est pas possible ?
    Merci de votre aide.
    Cordialement,
    Charlotte

  35. Dr Damien Gatinel dit :

    Dans le cas de votre mère, la correction de la myopie sera effectuée tout simplement en chosissant une puissance adaptée pour l’implant qui sera posé en remplacement du cristallin. Il n’y a pas de complications spécifiques à redouter vis à vis de la réduction de la myopie envisagée.

  36. tetris dit :

    bonjour docteur,
    Ma mère de 63 ans est myope a -8 et elle doit prochainement se faire operer de la cataracte bientot en Chine. L’ohtalmologue lui propose de faire en meme temps un operation qui consisterait à supprimer definitivement sa myopie donc adieu lunettes. Y-a-t-il des complications futures ? Quels sont les suivis àfaire dans les mois suivants l’opération. Et surtout , est -ce- conseillé. Merci

  37. Dr Damien Gatinel dit :

    The safest approach in your case could be the realization of a PRK (laser surface ablation) aiming at correcting 6 Diopters of myopia. This would make you eligible for the work you apply. LASIK is usually not recommended for corneas below 490 microns of minimal central thickness.

  38. Ram dit :

    Hello doctor,
    I’m currently 28 years old. I have both eyes -8 D diopters with each eye + astigmatism (Right eye-1.0/left eye1.5). The thickness of the cornea in the center is right eye 463 microns and left eye 474 miicrons. Can I benefit from the Lasik operation?One doctor told that LASIK can be done to reduce up to -2 to – 4D,is it possible to reduce up to -2 to -4D.Another doctor told LASIK is not possible.I have confused..Please let me know can I go for LASIK to reduce as minimum as possible up -2D to -4D.I am very much need to go for treatment to qualify medical tests for to join in chemical industries.
    Thank you in advance for your return.

  39. Dr Damien Gatinel dit :

    Si les céphalées disparaîssent quand vous portez une correction optique, l’intervention devrait alors, en corrigeant elle-même la myopie de manière permanente, être tout aussi efficace.

  40. Abass Saïd dit :

    Bonjour Docteur
    J’ ai 26 ans et je souffre d ‘ un céphalées ophtalmologique ou migraines ophtalmique ( Mal au yeux ou mal au crâne ) , on m ‘ avais inscrit une lunette de vue de dioptrie ( -0.75 l ‘ oeil gauche et -0.50 l ‘ oeil droite ) depuis deux ans et le jour quand m ‘ avais inscrit ceux lunette la douleur à disparue. On effet je travail dans la domaine de construction et je décidé de me faire opérer la laser lasik pour ne plus porté la lunette de vue . Donc j ‘ hésite un peux de me lancer cette opération car je peur si je me fais opérer es ce que la céphalées ophtalmologique va réapparaître vue que je porterai plus jamais une lunette de vue. Veuillez me répondre à cette question SVP

  41. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible d’opérer une myopie forte (ex -9.50 D) en chirurgie cornéenne type LASIK, à condition que la cornée présente une épaisseur et une régularité suffisantes. Un bilan préopératoire détaillé est donc nécessaire avant de se prononcer.

  42. Khadija dit :

    Bonsoir,
    J’ai 27 ans, j’ai une forte myopie -9.5 associée à un strabisme divergent uniquement dans l’oeil droit, l’oeil gauche est neutre. J’ai consulté chez deux ophtalmologues pour une correction par laser l’un me l’a recommandé et l’autre non sous prétexte qu’on fait plus de correction par laser quand la myopie dépasse -6. Je suis restée bloquée devant ces deux avis contradictoires je ne sais plus quoi faire. Pouvez vous me donner votre avis Docteur ?
    Cordialement,

  43. Dr Damien Gatinel dit :

    Une myopie de 17 Dioptries n’est pas corrigible en LASIK. En revanche, l’insertion d’implants phakes est une possiblité de correction à 37 ans.

  44. CHALLAL dit :

    Bonjour Docteur.
    j’ai 37 ans et je porte des lentilles depuis plus de 14 ans.
    j’ai une forte myopie de -17 et astigmat .
    j’aimerai savoir quelle methode m’est recommandée car d’apres un ophtalmo consulté y’a plus de 7 ans il ne serait pas possible d’appliquer un lazer dans mon cas.
    veuillez m’informer pour pouvoir decider.
    cordialement

  45. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est possible, en cas d’opération, de réaliser une légère sous correction de l’oeil non dominant pour anticiper l’apparition de la presbytie. Par ailleurs, celle ci ne simplifie pas forcément la vie des myopes, car si vous portez des lentilles, il faudra des lunettes « en plus » pour la lecture (ou bien réaliser une sorte de « sous correction » de l’oeil non dominant…).

  46. Dorothée dit :

    Bonjour,
    J’ai 37 ans et une myopie stable depuis quelques années -3,25 et -3,50.
    Je supporte les lentilles mais je ressens quelques fois un certain inconfort notamment à l’oeil droit.
    Je ne souhaite pas porter mes lunettes quotidiennement. J’envisage donc l’opération mais, selon vous, cela vaut-il encore la peine sachant que la presbytie arrivera d’ici quelques années… et que je vais, de nouveau, devoir porter des lunettes?
    Cordialement

  47. Dr Damien Gatinel dit :

    Votre degré de myopie excède les possibilités de correction par implant ICL. Le mieux est d’envisager une chirurgie précoce de la catracte. Les yeux atteints de myopie forte sont souvent atteint de cataracte tôt dans la vie et le remplacement du cristallin par un implant de puissance adaptée sera à lors à même de réduire très fortement votre myopie et éventuellement de corriger en même temps tout ou partie de votre myopie.

  48. Sonia dit :

    Bonjour doc Je suis myope de naissance, astigmate depuis 10 ans , je porte des lentilles souple pour ma myopie ,j’ai -24 et -23 et des lunettes par dessus pour l’astigmatie;;;j’ai 44 ans
    Je souffre de plus en plus de cet handicap car vous vous douter bien que je ne vois pas bien malgré les 2 corrections j’ai entendu parler de ICL est ce que cette opération chir est chère
    est t elle risquée Merci
    Cordialement

  49. Dr Damien Gatinel dit :

    Un LASIK pourrait être réalisé mais avec certaines contraintes comme la nécessaire réduction de la zone optique traitée, et ceci porurait compromettre la vision en basse luminosité. Ceci à mettre en relation avec votre « dynamique pupillaire « (diamètre de la pupille dans des conditions de faible éclairage). Un implant ICL est à même de vous corriger en totalité, mais les implants phakes sont parfois source de certaines complications à long terme (tension oculaire, cataracte, etc.). On recommande dans certains cas d’attendre la trentaine pour les poser.

  50. U. David dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai actuellement 27 ans. J’ai -10.5 dioptries à chaque oeil + astigmatisme (-1.5). L’épaisseur de la cornée au centre est de 510 microns. Est-ce que je peux bénéficier de l’opération Lasik? Sinon, pensez-vous un implant ICL est une bonne solution pour ne plus porter les lunettes?
    Merci d’avance pour votre retour.

  51. Dr Damien Gatinel dit :

    Le LASIK ne permet pas de corriger une myopie aussi importante. Il faut recourir à une chirurige par implant, soit en insérant un implant sans retirer le cristallin (implant phake), soit en remplacement le cristallin par un implant (cette méthode sera privilégiée si vous présentez des signes de « pré-cataracte », qui peuvent apparaître plus précocémment chez les myopes fort). Un bilan préopératoire est bien entendu indispensable.

  52. Ziat dit :

    Bonjours Docteur

    je vais avoir 44 ans et je porte des lentilles depuis 39 ans j’ai une forte myopie mais je désire maintenant me faire oprerer, est ce encore possible à mon age, j’ai une correction de oeil droit -18 addition .oeil gauche 17.50

    merci

  53. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est effectivement rcommandé de ne pas porter des lentilles rigides quelques semaines avant la réalisation du bilan préopératoire (pour ne pas fausser en partie l’examen de topographie cornéenne). Il est en revanche possible de remplacer les lentilles rigides par des lentilles souples durant cette période. Ces précautions sont utiles à la fois pour les chirurgie cornéennes (LASIK, PKR, etc.) et les chirurgies par remplacement du cristallin (indiquées en cas de cataracte débutante).

  54. Bruno CANALIS dit :

    Bonjour Docteur,

    Déjà félicitations pour votre site qui explique de façon très clair les différentes types d’opérations pour corriger la myopie.

    J’ai 63 ans et je porte des lentilles perméables à l’oxygène de type Menicon Ex Z depuis l’âge de 25 ans avec les corrections suivantes :
    OD : – 8
    OG : – 6
    Depuis maintenant 3 ans je supporte difficilement mes lentilles essentiellement l’œil gauche.
    J’envisage donc de me faire opérer.

    Ce qui me fait peur c’est qu’à priori il faudrait que je ne portes plus mes lentilles pendant une longue période avant l’opération.
    Cela est-il vrai et cette période dépend telle du type d’opération ?
    Merci par avance pour votre réponse.

    Salutations

  55. Dr Damien Gatinel dit :

    Pour ce degré de myopie, il est plutôt recommandé de réaliser une chirurige par pose d’implants ICL. Les indications du LASIK sont généralement limitées à 10 ou 11 D en fonction de l’épaisseur de la cornée.

  56. V.durand dit :

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et je suis myope avec léger astigmat:
    OD : – 13
    OG : – 13. 50
    Au vue de ma myopie on me propose un implant ICL. Quand pensez-vous? Est ce possible de me faire un lasik ?
    Je porte des lentilles depuis 14ans maintenant. Et mes yeux commencent a etre sec… je ne supporte pas les lentilles rigide.
    Merci d’avance pour votre retour.

  57. Dr Damien Gatinel dit :

    Il s’agit effectivement d’une bonne indication, vis à vis de votre âge (>35 ans) et votre degré de myopie (au delà des possibilités de correction en LASIK).

  58. Benabid dit :

    BSR j’ai 37 ans et j’ai une forte myopie de -13 et -16 je porte des lentilles de contact. Depuis 17 ans je comance à être fatigué de les mettre et de les retire tous les jours du coup j’envisage de me faire faire des implants .
    Dans l’attente cordialement

  59. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est effectivement plutôt indiqué de poursuivre le port des lentilles de contact pour l’instant. La tolérance des implants phakes (pour la correction de la myopie forte) n’est pas illimitée dans le temps. Il vaut mieux recourir à ceux-ci quand la tolérance des lentilles devient insuffisante.

  60. HDCaulfield dit :

    Bonjour Damien,

    Je suis myope & astigmate (-9 oeil gauche, – 14 oeil droite) et porte des lentilles depuis plus de 15 ans (j’en ai 30 aujourd’hui) et jusqu’à présent les ophtalmos m’ont dit que l’opération implants était possible à ma correction mais déconseillée si je supporte les lentilles.

    Partagez-vous ce point de vue ? Si j’étais amené à ne plus supporter les lentilles, quelle est la probabilité que je puisse porter des implants via opération ?

    Merci pour votre retour

  61. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est a priori possible d’envisager une retouche après PKR, à nouveau en PKR. Opéré à 19 ans, il est possible que votre myopie n’ait pas été tout à fait stabilisée à cette époque. Une réapparition d’une petite myopie pourrait tout à fait expliquer vos symptômes. Un bilan est nécessaire pour confirmer la possibilité d’une retouche tardive.

  62. COULON Pierre dit :

    Bonjour Docteur,
    Opéré par vos soins (PKR) en 2007 à l’âge de 19 ans pour raison professionnelle, j’ai constaté au fur et à mesure une baisse de la vue m’obligeant environ 3 ans après l’opération à porter des verres correcteurs. Le port de lentilles m’étant impossible (yeux trop secs), une nouvelle opération est-elle envisageable? Je suis de plus très affecté par l’effet de « halos » la nuit, me rendant la conduite très difficile en agglomération. Une ré-opération amplifierait-elle le phénomène??
    Cordialement

  63. Dr Damien Gatinel dit :

    Un retraitement est possible en fonction de l’aspect de la topographie cornéenne, au moins sur un oeil (l’oeil directeur). Le re-traitement s’effectue à nouveau en PKR (laser de surface).

  64. ROFFET dit :

    Bonjour,
    J’ai 37 ans. J’ai été opéré en 2002 par PKR pour une myopie de -3 avec astigmatisme-2.5/-3). A la sortie de l’opération, j’avais encore de l’astigmatisme (-1) mais depuis ma vue s’est dégradée.
    J’ai aujourd’hui -1.25 dioptries à chaque oeil + astigmatisme (-1.5) et une cornée de 385 et 414 microns au plus fin. En toute honnêteté, me jugez-vous ré opérable dans le cadre d’une intervention ?
    Cordialement

  65. Dr Damien Gatinel dit :

    Seule une chirurgie comportant l’insertion d’un implant pourrait réduire la myopie du côté gauche, mais il est encore un peut trop tôt pour proposer celle-ci: le port de lentilles (ex rigides) est préférable; l’insertion d’un implant phake est plus indiquée vers la trentaine.

  66. Merav Hodayet dit :

    Docteur Gatinel,
    Pour un sujet jeune (âgé de 19 ans) qui présente une myopie de -3,5D pour l’œil gauche et -22D pour l’œil droit, sans cataracte, et dont la cornée n’est pas suffisamment épaisse, est ce qu’il y a une opération qui pourrait être pratiquée pour corriger cette myopie?

  67. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de vous donner des explications détaillées sur les raisons de votre exclusion à la chirurgie réfractive; il faut examiner et inspecter les cartes topographiques dans leur globalité, et éventuellement les confronter à la correction souhaitée…

  68. Alice FADY dit :

    Docteur Gatinel,
    Je suis allée dans un centre pratiquant l’opération laser pour la correction de la myopie, et il m’a été indiqué que dans mon cas aucune opération ne pourrait être pratiquée. Le docteur que j’ai vu ne m’a pas donné d’explication claire et j’aurai aimé connaitre votre avis.
    La raison pour laquelle il m’a été indiqué que je ne pouvais être opérée figure sur la carte réfractive axiale/sagittale (face antérieure). Les chiffres indiqués au centre de part et d’autre du cercle dessiné en pointillé sont de 41,7 et 43,3. Le médecin m’a indiqué que l’écart étant supérieur à 1, il ne pouvait pas y avoir de chirurgie. Est-ce vrai ? Si oui, pouvez-vous me donner des explications plus claires ?
    Je vous remercie de votre réponse.
    Alice FADY

  69. Dr Damien Gatinel dit :

    Il serait a priori préférable de réaliser une photoablation complémentaire au laser, à moins que vos cornées soient véritablement trop fines pour une reprise. Une PKR est une autre éventualité, certainement moins invasive que des implants, pour une faible myopie comme celle que vous présentez. Enfin, une correction à la face postérieure du capot est également envisageable (si le capot est relativement épais). Je vous déconseille plutôt l’implant dans votre situation, car sa mise en place nécessite une ouverture (incision) cornéene, et l’insertion d’une lentille avec effectivement un risque de cataracte précoce.

  70. Verónica Musacchio dit :

    Bonjour Dr.
    J’ai été opérée de la myopie avec Lasik il y a un peu moins de 20 ans (j’avais -9 et -9,5) et à partir de mes 30 ans (j’en ai 42 actuellement) la myopie est revenue. J’en ai -2,75 et -3. Aujourd’hui je suis allée voir le spécialiste et il m’a conseillé fortement la méthode de l’implante de lente ICL (chambre postérieure) puisque l’épaisseur de la cornée ne permet pas de refaire le laser. Je souhaiterais donc savoir si avec cette méthode, les risques de développer une cataracte avant 65 ans sont importants.
    Je vous remercie de votre réponse!
    Bien cordialement,
    Verónica

  71. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est effectivement possible que vous puissiez bénéficier de la pose d’un implant dont la puissance sera calculée pour l’emmétropie (vision nette de loin sans lunettes). Mais dans ce cas, vous devrez avoir recour à des lunettes pour voir de près. Chez les myopes, qui sont habitués à lire de près sans lunettes, il est parfois difficile de renoncer cette facilité. Une stratégie consistant à laisser un oeil légèrement myope pour conserver un peu de vision de près (monovision) peut s’avérer intéressante dans certains cas. Par ailleurs le recours aux implants multifocaux est aussi à considérer. C’est au patient de décider en fonction de ses préférences personnelles et son rapport aux lunettes.

  72. Dr Damien Gatinel dit :

    Il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour la chirurgie de la myopie au laser, il faut effectuer in bilan oculaire complet et en l’absence de cataracte, et en visant une stratégie de correction adaptée à vos souhait, il est possible d’envisager ce type de chirurgie.

  73. Eric Pezzulla dit :

    Ce type opération de la myopie reste -il envisageable à 58 ans ?

  74. Roger Jahchan dit :

    Bonjour, Docteur,
    Je dois être opéré de la cataracte de l’œil droit. Je suis myope (4 dioptries). On me dit que je n’aurai plus à porter de lunettes de myopie après l’intervention. Est-ce vrai? Est-ce la solution la meilleure?
    Avec mes remerciements anticipés,
    Roger J

  75. Dr Damien Gatinel dit :

    Vous présentez une myopie certes invalidante en vision de loin (une myopie de -1.50 D limite l’acuité visuelle à 2 ou 3 dixièmes pour l’oeil concerné), mais dont la correction en PKR ou en LASIK est précise. Il est nécessaire d’effectuer un bilan pour vérifier l’absence de contre indications à la chirurgie réfractive. Si les cornées ne sont pas suffisamment épaisses ou régulières pour pratiquer un LASIK, une PKR (laser de surface) pourra être proposée a priori. Vous trouverez sur ce site de nombreuses pages consacrées à la description de ces techniques et de leurs effets indésirables.

  76. adam harly dit :

    Salut, j’ai une question à vous poser Docteur voila j’ai 24 ans et je suis myope (-1.5 pour les deux yeux ) je me demande si l’opération Laser marchera pour mon cas …et est ce qu’il y aura pas des effets secondaires …merci

  77. Dr Damien Gatinel dit :

    La présence d’une hypertonie (augmentation de la pression intra oculaire) est malheureusement une contre indication à la chirurgie par pose d’implants pour corriger la myopie. Le port des lentilles n’est pas responsables d’une augmentation de la pression intra oculaire. Mais la myopie est un facteur de risque de glaucome chronique. Il est important de vérifier régulièrement votre pression oculaire et éventuellement effectuer un bilan de dépistage de glaucome.

  78. Manon Lamarche dit :

    Bonjour,

    Je suis allé chez Lasikmd pour une chirurgie au laser. Je n’ai pas pu bénéficier du lasik car j’avais trop de pression dans les yeux. probablement dû au fait que je porte des lentilles depuis mon adolescence. Un implant pourrait-il être possible dans mon cas? J’ai un myopie assez forte autour de -12.

    Merci,

  79. Dr Damien Gatinel dit :

    A 25 ans vous n’êtes certainement pas presbyte (peut être myope et astigmate? ). L’indication d’une chirurgie au laser découle de plusieurs paramètres. La sécheresse oculaire forte peut s’aggraver après Lasik. La PKR pourrait être plus indiquée dans votre cas. Tout dépend du degré de myopie, de la topographie et l’état de vos cornées. Prenez éventuellement un second avis en posant des questions plus précises à votre chirurgien.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *