+ +

Images fantômes vision double

La perception visuelle d’images « fantômes » est une source d’inquiétude et d’inconfort visuel chez les patients qui découvrent parfois de manière inopinée ces symptômes par l’apparition d’un dédoublement d’une ligne de sous titres de cinéma, d’un deuxième croissant de lune décalé dans le ciel nocturne, etc.  Ces symptômes, quand ils sont monoculaires (ils persistent quand on ferme l’autre œil : on parle de diplopie monoculaire) sont généralement (toujours ?) d’origine optique.  Les images fantômes sont ainsi une indication à la réalisation d’un examen aberrométrique, et idéalement topo-aberrométrique (étude aberrométrique de l’œil entier couplée à une étude de la cornée seule par topographie cornéenne).

Symptômes de vision dédoublée, images fantômes.

On peut  qualifier d’image fantômes toute image « parasite » dont le motif perçu par le patient présente une certaine fidélité avec  l’image principale. Le patient réalise qu’il voit double avec un œil: cette perception est maximale dans certaines circonstances, comme le visionnage de films sous titrés: pour se détacher des images du film, les sous titres sont particulièrement lumineux, et leur dédoublement bien visible. L’ambiance sombre des salles de projection provoque une dilatation de la pupille irienne (mydriase) qui concourt également à accroître l’effet d’aberrations à l’origine des parasites visuels.

vision double d'un oeil: sous titres doublés

Exemple de perception d’une ligne de sous titres perçues comme dédoublés vers le bas: on parle alors de « diplopie monoculaire verticale ».

Même s’ils sont parfois associés aux images fantômes, les halos lumineux correspondent à un étalement circulaire concentrique de la lumière autour de la source ; ils ont souvent une origine optique, mais ne correspondent pas exactement à la symptomatologie de l’image fantôme. Les « starbusts »,  anglicisme consacré pour l’aspect particulièrement étoilé ou « spiculé » d’un point source lumineux sont également distincts des images dédoublées , même s’ils sont également liés à une réduction de la qualité optique de l’œil. La célèbre toile de Van Gogh intitulée « Nuit étoilée »’ fournit une représentation artistique de la perception subjective de ces « halos » lumineux.

Comme souligné précédemment, les symptômes visuels caractéristiques des images fantômes sont « monoculaires » : quand on ferme un œil, puis l’autre, cette vision dédoublée ou décalée persiste pour au moins l’un des yeux (une vision double peut être observée sur les deux yeux séparément). En revanche, si  l’occlusion d’un œil supprime la vision double, l’origine n’est pas optique mais orthoptique (parallélisme oculaire « défaillant »).

Les images fantômes sont essentiellement perçues quand la luminosité ambiante se réduit, et quand l’œil fixe des sources lumineuses particulièrement vives, qui se détachent aisément sur un fond sombre (ex: sous titres, affichages urbains lumineux, néons, LEDs etc.). Autrement dit, plus l’objet observé est contrasté, et plus la sensation d’image(s) fantômes(s) est marquée. La vision double étant liée à l’existence d’un foyer lumineux « parasite »,  ou d’un étalement lumineux directionnel (contrairement au halos où l’étalement lumineux est concentrique).  Il est logique que plus une source lumineuse  soit vive, plus le foyer secondaire reçoit de l’énergie et stimule efficacement les photorécepteurs rétiniens concernés.

image fantome diplopie monculaire vision dédoublée

Représentation schématique de l’étalement lumineux pour un oeil atteint de diplopie monoculaire horizontale. Au lieu de stimuler « un » photorécepteur, la dégradation du stigmatisme provoque une dispersion horizontale de l’énergie lumineuse.

L’observation d’une ligne de sous titres, d’une lampe de feu de signalisation, de lumières de lampadaire au loin, ou du croissant de lune par l’œil concerné permet généralement au patient de caractériser l’intensité et la localisation de la ou les image(s) fantôme(s) (au dessus, en dessous, etc. de l’image principale).

La distance et la taille des sources lumineuses (leur diamètre apparent) influent également sur les images fantômes: les images fantômes sont souvent plus prononcées quand la source est éloignée, et occupe un angle visuel restreint.

 

Mécanisme optique à l’origine des images fantômes

La cornée et le cristallin permettent de focaliser la lumière émise ou réfléchie par les objets environnants et captée par l’œil. La vision centrale est fovéale :  la lumière captée par la ou les cibles fixées doit être focalisée sur la mosaïque des photorécepteurs rétiniens de la fovéa. Si l’image d’un objet est double, c’est qu’il se produit une répartition particulière de l’énergie lumineuse incidente focalisée sur l’écran rétinien (fovéa).

On peut décomposer une scène fixée en un ensemble de points sources élémentaires : ces points sources doivent être imagés de manière aussi « ponctuelle » que possible sur la rétine pour y « recomposer » une image fidèle de la source : cette propriété est dénommée : « stigmatisme ».  Ainsi, un bon stigmatisme (propriété qui permet à un point source d’être imagé de manière quasi ponctuelle dans le plan de recueil de l’image – ici la rétine) est une condition importante pour l’obtention d’une bonne performance en optique visuelle. Dans certaines circonstances,  l’image d’un point source peut donner lieu à une image ponctuelle principale et une image ponctuelle « satellite ». Une partie de l’énergie lumineuse émise par la source et captée par l’oeil est focalisée en un foyer principal, et un foyer secondaire (où il existe une « concentration » suffisante d’énergie lumineuse émise par la source pour donner lieu à un « foyer perçu », par une stimulation efficace des photorécepteurs. Par assimilation à un ensemble de point sources, l’information lumineuse transportée depuis la source observée sera donc scindée en deux foyers. La direction du foyer secondaire donne la direction selon laquelle l’image décalée est perçue. Du fait de l’inversion rétinienne, un décalage anatomiquement noté « vers la droite » du foyer secondaire par un observateur qui survolerait la rétine du patient à l’intérieur de l’œil serait de fait perçu comme un dédoublement « vers la gauche » par le patient.

Dans le cas d’images fantômes multiples (polyplopie), il existe non pas un mais plusieurs foyers lumineux secondaires, où l’énergie lumineuse incidente est suffisamment concentrée pour qu’une image « fantôme » apparaissent par juxtaposition de ces foyers.

Exploration aberrométrique

L’exploration aberrométrique permet de confirmer l’origine optique des symptômes et, confrontée à l’examen ophtalmologique, en préciser la cause.

Confirmation de l’origine optique : calcul de la PSF et convolution

Calcul de la PSF

Pour étudier le stigmatisme de l’œil, l’aberromètre mesure le front d’onde oculaire puis effectue un calcul de la PSF (Point Spread Function) ou FEP (Fonction d’Etalement du Point). Ce calcul peut être accompli pour l’ensemble des défauts optiques de l’œil (aberrations de bas et haut degré) ou simplement les aberrations de haut degré ; dans ce cas, on simule l’image rétinienne d’un point source vu par un œil corrigé pour le défocus (myopie ou hypermétropie) et l’astigmatisme. L’aspect de la PSF est un élément d’importance ; un aspect dédoublé, où la lumière se concentre en au moins une zone secondaire située près d’un foyer principal permet d’étayer l’origine optique d’une sensation de vision dédoublée ou multiple.

 

Convolution

A partir de la PSF, on peut générer une image dite « convoluée » d’une planche de lecture pour mesure de l’acuité visuelle.  L’image ainsi constituée peut être comparée avec la sensation décrite par le patient ; comme pour la PSF, une homologie en termes de direction ou de répartition spatiale des images fantômes (haut, bas, gauche, droite, etc.) permet d’accréditer l’hypothèse optique des perturbations visuelles. Il est souvent instructif de faire dessiner au patient l’image qu’il perçoit d’une source lumineuse ponctuelle éloignée,  ou d’une lettre (optotype) et de la comparer à la PSF calculée par l’aberromètre ou l’image convoluée de l’optotype pour les mêmes conditions de correction ( pour les aberrations de bas et haut degré pour un œil non corrigé, pour les seules aberrations de haut degré si le patient est corrigé en lunettes).

diplopie horizontale, convolution vs dessin vision double

Exemple d’image convoluée (après recueil du front d’onde oculaire et calcul des aberrations optiques de haut degré – OPD SCAN III Nidek) et de dessin à main levée. Le patient avait reçu un implant multifocal réfractif ( M plus Oculentis) et se plaignait depuis d’une vision dédoublée horizontalement (images fantômes).

Même si le parallélisme n’est parfait, la présence de similitudes qualitatives permet en général de corroborer les symptômes du patient à l’aspect que revêt la PSF théorique, ou l’image convoluée. Les différences entre la PSF ou image) calculée et la PSF (ou image) dessinée (perception visuelle « subjective ») tiennent à de nombreux facteurs comme le fait que la PSF est un calcul d’optique physique, qui ignore les mécanismes de transduction, codage et transmission de l’information captée au niveau rétinien vers les aires cérébrales visuelles, et que ce calcul est accompli pour une correction soit totale ou soit nulle des aberrations de bas degré (alors que la correction en lunettes peut être imparfaite). Enfin, l’effet d’opacités diffusantes (fréquentes en cas de cataracte, ou d’inflammation cornéenne post laser) n’est généralement pas bien rendu au niveau du calcul de la PSF. De même, la présence de plis ou micro plis au niveau d’un capot de LASIK est une source potentielle de dédoublement d’image, mais le très haut degré des aberrations optiques générées excède parfois la plage dynamique de l’aberromètre. Le recours à l’aberrométrie double passage (OQAS) est une option intéressante quand on suspecte la présence d’une diffusion optique et/ou la présence d’aberrations de très haut degré.

 

Causes et origine des images fantômes.

La cornée et le cristallin sont les principales tuniques optiques de l’œil humain. C’est à leur niveau que peuvent siéger les phénomènes optiques responsable de l’apparition d’images fantômes.

Images fantômes d’origine cornéenne

La topographie cornéenne couplée à l’examen aberrométrique est l’examen de choix quand on explore les pathologies listées ci après. En particulier, il faut privilégier les instruments topographiques dont le logiciel d’analyse permet le calcul spécifique des aberrations cornéennes, ainsi que le calcul de la PSF cornéenne.

La présence d’une asymétrie cornéenne prononcée est une cause fréquente d’image fantômes, et qui résiste à la correction en verres de lunettes. Le kératocône, qui est associe déformation et amincissement progressifs de la cornée, est une étiologie (cause) fréquente de vision dédoublée. Le kératocône est une affection cornéenne provoquée par la réalisation de frottements oculaires répétés et intenses (allergie, sécheresse et irritation oculaire, fatigue, etc.). Ces frottements provoquent l’apparition d’une déformation progressive de la cornée; cette déformation est irrégulière et induit une perte de la qualité optique de l’oeil, caractérisée par l’élévation de certaines aberrations optiques comme le coma, le trefoil, etc.

La diplopie apparaît ou se majore quand la pupille se dilate. Ainsi, l’exploration d’une sensation d’image fantôme permet souvent de découvrir un kératocône débutant infra clinique. Celle-ci est liée à l’asymétrie et/ou  l’irrégularité cornéenne. Classiquement, l’élévation du taux des aberrations optiques de haut degré de type coma est responsable d’un « étalement » directionnel de la PSF, bien corrélé à la sensation de l’image fantôme.

images fantomes & keratocone aberrométrie

Examen topo aberrométrique chez un patient atteint de kératocone présentant une sensation de diplopie verticale. La PSF est calculée à partir des aberrations de haut degré du front d’onde oculaire total (elle est représentée telle que « perçue » par l’oeil). Carte Optical Quality Display ((c) D Gatinel – Nidek

Tout traumatisme cornéen (cicatrice) induisant une déformation marquée et asymétrique de la cornée au niveau de l’aire pupillaire est également potentiellement inductrice d’une sensation d’image fantôme.

L’astigmatisme irrégulier après greffe de cornée (kératoplastie) est potentiellement inducteur d’une sensation de dédoublement simple ou multiple de l’image, malgré la correction d’un astigmatisme régulier souvent marqué. Les déformation du greffon et les tractions imposées par les points de sutures sont responsables d’asymétries prononcées.

La kératotomie radiaire, technique aujourd’hui obsolète (supplantée par les techniques laser depuis la fin des années 90) reposait sur la réalisation d’incisions cornéennes profondes en « étoile » autour de la pupille. Les nécessaires imperfections liées à ce geste manuel étaient source d’une importante irrégularité de la surface de la cornée

Enfin, les plis de capot en LASIK peuvent être à l’origine de l’apparition d’un dédoublement gênant de l’image. S’il existe en général une bonne corrélation spatiale entre la direction du dédoublement et l’orientation du pli, les mécanismes propres à l’acquisition des données permettant le calcul du front d’onde oculaire par l’aberromètre ne permettent pas toujours de caractériser l’effet optique de ces plis.

 

Origine interne (cristallin, implant)

La survenue d’une opacification partielle ou diffuse du cristallin peut être responsable d’une diplopie monoculaire, voire même d’une polyplopie. L’existence de fluctuations locales de l’indice de réfraction du cristallin opacifié peut créer des variations importantes de la puissance réfractive du cristallin; certaines cataractes nucléaires évoluées provoquent parfois la perception d’une « triplopie » ( vision triple).

Un implant subluxé et/ou basculé (tilté) est également pourvoyeur d’une diffusion lumineuse latérale (dans le sens de la bascule ou du déplacement de l’implant, à l’inversion rétinienne près du point de vue de la perception subjective).  Le calcul des aberrations optiques internes (extra cornéennes) permet d’accréditer l’origine interne de ces troubles visuels. La disparition des symptômes après chirurgie du cristallin et/ou refixation de l’implant cristallinien permet enfin de confirmer a posteriori l’origine interne de ces symptômes.

Les implants multifocaux, en particuliers réfractifs avec répartition asymétrique de la puissance additionnelle de près, peuvent être à l’origine de perception d’images fantômes, quand ils sont insérés dans des yeux dont la qualité optique du dioptre cornéen est altérée. Les implants multifocaux réfractifs induisent la multifocalité grâce à un « cocktail » d’aberrations optiques de haut degré (la profondeur de champ procurée par l’implant est augmentée grâce à la réduction du stigmatisme procurée par ces aberrations). Si la cornée génère un taux additionnel d’aberrations (altérations de la surface cornéenne, kératocône infra clinique méconnu, irrégularité de la courbure cornéenne, cicatrice, astigmatisme non corrigé, etc.), l’addition d’un implant réfractif expose à une réduction importante de la qualité de l’image rétinienne.

L’aberrométrie permet d’objectiver la manière dont un implant réfractif multifocal induit la multifocalité nécessaire à l’induction d’une vision de près non corrigée. Dans le cas de cet implant (Oculentis M plus), deux zones sectorielles inférieures permettent un ajout local de puissance réfractive, pour la vision de près. Ces résultats topo aberrométriques (OPD SCAN III, Nidek) ont été acquis après implantation multifocale chez une patiente opérée de cataracte, se plaignant d’une mauvaise récupération visuelle, avec perception d’images fantômes (dédoublement horizontal). Les variation diopriques de la carte réfractive (carte OPD , pout l’œil entier) sont dictées par les aberrations internes, mais il existe une zone sectorielle supplémentaire d’addition (flèche jaune), possiblement liée à l’existence d’un astigmatisme cornéen direct (flèche rouge). La patiente se plagiant d’un dédoublement horizontal vers sa droite (l’image dessinée par la patiente ainsi que le rendu correspondant à la convolution par la PSF et calculé par l’aberromètre sont représentés plus haut)

La présence de plis prononcés de la capsule du cristallin peut induire un effet de dédoublement ou des trainées lumineuses autour des sources de lumière vive. L’orientation des trainées perçues est similaire à celle des plis, à l’inversion rétinienne près.

plis de capsule lampe à fente

La chirurgie de la cataracte consiste à remplacer le cristallin opacifié par un implant. On conserve toutefois l’enveloppe du cristallin, appelée capsule. L’examen à la lampe à fente (biomicroscope) permet de bien objectiver la présence de plis marqués de la capsule postérieure. Ces plis peuvent être observés en cas de laxité de la zonale du cristallin, ou au cours de l’évolution de la cataracte secondaire.

Un test simple consiste à montrer au patient un motif visuel élémentaire comme un disque source, puis lui demander de dessiner l’orientation et l’aspect des trainées visuelles. Voici ce qu’observe le patient précédent avec son oeil opéré de cataracte mais avec des plis de la capsule postérieure:

L'encadré correspond au dessin à main levée effectué par le patient au cours de l'observation d'un disque lumineux avec l'oeil opéré de cataracte. La nuit, ce patient perçoit des zébrures lumineuses, des traits autours des phares de voiture, réverbères, etc.

L’encadré correspond au dessin à main levée effectué par le patient au cours de l’observation d’un disque lumineux avec l’oeil opéré de cataracte. La nuit, ce patient perçoit des zébrures lumineuses, des traits autours des phares de voiture, réverbères, etc.

 

Un cas particulier : le rainbow glare

 

Le « rainbow glare  » (rainbow = arc en ciel) est une sensation de dédoublement des images lumineuses, avec une gradation en « arc en ciel ». Cette complication survient au décours immédiat du LASIK (avec laser femtoseconde). Une page lui est spécifiquement consacrée.

 

91 réponses à “Images fantômes vision double”

  1. jessie delamare dit :

    Bonsoir,
    Serait il possible d’avoir un rendez-vous avec vous ou l’un de vos confrère ? Je suis à 2h de paris. Ma diplopie empire, je vois triple même parfois plus que ça… En bas et sur les cotés. Cette polyplopie est monoculaire malgré que j’ai une paralysie depuis 8 ans (pas de lien entre les deux apparemment) . On ne trouve pas ce que j’ai. De plus, la nuit, depuis 3 jours je vois les lampadaires ou les feu verts totalement déformés en forme de trefle ou étoile . J’ai aussi de grosses douleurs derriere les yeux constament depuis 2 semaines et une secheresse oculaire. Je suis trés inquiète et souhaiterai vraiment avoir un rendez vous rapide dans votre hopital. Merci beaucoup.

  2. jessie dit :

    Bonsoir,
    J’ai passé une topographie + oct et on ne trouve rien. Ma vue double monoculaire empire ainsi que ma vue floue et je vois toutes les lumières type LED totalement déformées. L’ophtalmo me renvoit une fois de plus chez moi sans aide et sans réponse… Un astigmatisme irrégulier ou autre soucis aurait du se voir sur ces deux examens ? Comment avoir un rendez vous rapide à Paris svp ? Merci d’avance…
    Jessie

  3. Dr Damien Gatinel dit :

    Il faut passer un examen aberrométrique (mesure du front d’onde oculaire) pour vérifier s’il existe une corrélation entre vos symptômes et l’image rétinienne prédite par la mesure de l’instrument. La topographie cornéenne ne suffit pas.

  4. jessie dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup mais ici à Rouen les spécialistes ne me font pas passer d’autres examenJessie me disent que la topographie suffit que c’est dans ma tête…. ils ne comprennent pas. Comment faire pour passer cet examen à Paris le plus rapidement possible ? Je ne sais pas quel service de la Fondation Rotschild je dois appeler pour prendre rendez vous ? Je suis perdue. Merci d’avance.
    Cordialement.
    Jessie

  5. jessie dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup mais ici à Rouen les spécialistes ne me font pas passer d’autres examens, ils me disent que la topographie suffit et que c’est dans ma tête…. ils ne comprennent pas de quoi je parle. Comment faire pour passer cet examen à Paris le plus rapidement possible ? Je ne sais pas quel service de la Fondation Rotschild je dois appeler pour prendre rendez vous ? Je suis perdue. Merci d’avance.
    Cordialement.
    Jessie

  6. Dr Damien Gatinel dit :

    Vous pouvez prendre RDV à la Fondation Rothschild – 01 48 03 65 68, auprès d’un assistant du service Dr Gatinel, et un bilan comprenant notamment une aberrométrie avec topographie (OPDscan) sera effectué.

  7. jessie dit :

    Bonjour Monsieur Gatinel,
    Je suis totalement perdue car j’ai réussi à avoir un rdv avec votre assistant docteur saad mais mon ophtalmo ne veut pas me faire de lettre car il me dit que ma myopathie oculaire c’est neurologique et que les aberrations c’est rien que ce n’est pas mes yeux (polyopie, deformation totale des lumières, neige visuelle, vue floue de plus en plus chaque jours etc…). Comment je dois faire ? on ne va pas m’accepter au rdv sans lettre… ? et si s’est le cortex visuel comment le savoir ? j’en ai marre…. Merci

  8. jessie dit :

    Bonsoir docteur Gatinel,
    Je suis désolée de vous embéter avec mes messages mais je suis allée aux 15 20 aujourd’hui en attendant le rdv avec Docteur Saad le 18 novembre à la fondation. J’ai ma vue très floue malgré 10/10 et de plus en plus d’abbérations encore (polyopie, plus aucune forme des lumières etc) . Le spécialiste m’a trouvé des irrégularités de la cornée et avec le trou stenopeique je n’ai plus d’abberations. La vue floue peut être liée selon vous ? Lors de la consultations avec votre assistant dois-je préciser que l’on m’a trouvé des irregularités de la cornée lors d’une topographie ? Je ne comprends pas ce floue intense qui empire malgré 10/10 en acuité et le fait que les abberations partent avec le trou sténopeique ça signifie quoi ? merci d’avance !!

  9. Champagne Cyrille dit :

    Cher M. Gatinel ,

    j’ai lu votre article sur la vision double et les images fantomes avec attention.

    Je porte des lunettes pour myopie depuis 20 ans.

    J’ai eu un rdv aujourd’hui aux consultations au centre ophtalmologique rothschild.
    Au premier examen l’analyste ne comprenait pas du tout ce que je décrivais (je lui expliquai que je pouvais lire les lettres, mais qu’elles se dédoublent – idem au test du rond blanc : il apparait reproduit sur lui-même dans plusieurs directions… ).
    Le médecin , dans un second examen m’a (un peu pris de très haut au passage et) assuré que je n’ai rien aux yeux et que je cite  » votre problème est ailleurs  » , à ce stade j’ai eu l’impression d’être pris pour un mythomane ce qui est un peu déstabilisant quand on sait voir flou et qu’on se fait assurer  » ne rien avoir aux yeux  »
    (à noter que je suis directeur de recherches , je crois avoir la tete qui tourne bien … !! )

    Je suis ressorti un peu déstabilisé de cet entretien , où le manque d’écoute – par manque de temps compréhensible – m’a un peu dérouté. J’ai donc eu envie de faire des recherches , j’en suis arrivé à votre page.

    Pourriez-vous svp, m’indiquer que faire pour corriger ma vue ; et m’indiquer les coordonnées d’un confère qui aurait la connaissance de mon cas, et qui saurait m’écouter attentivement .
    A ce stade : je cherche de l’aide , de l’écoute et une solution .

    Bien cordialement

  10. Dr Damien Gatinel dit :

    Si le léger dédoublement est perçu par chaque oeil (il persiste quand vous fermer alternativement un oeil et puis l’autre), il faut réaliser un examen topographique et aberrométrique pour rechercher la présence d’un astigmatisme « irrégulier », c’est à dire d’une élévation du taux des aberrations de haut degré. Cet examen (ex : mesure par OPDscan III) est disponible à la Fondation Rothschild. Les causes d’élévation des aberrations de haut degré sont multiples, chez les patients jeunes il s’agit souvent d’une légère déformation cornéenne (souvent consécutive à des frottements oculaires vigoureux et répétés, en raison d’allergies ou de fatigue oculaire). Chez les patients plus âgés, une cataracte débutante peut provoquer dans certaines situations une impression de vision légèrement dédoublée.

  11. BERNAND dit :

    Bonjour Docteur Gatinel

    A la lecture de votre description je retrouve complétement mes symptômes!
    Je regarde plus la TV et je ne vais plus au cinéma avec les enfants à cause de cela.
    Personne ne me propose de solutions !
    Dans le travail je suis toute la journée sur ordinateur, là je suis en arrêt car cela m’est devenu impossible à cause des douleurs atroces que cela génèrent à mes yeux.
    de plus j’ai une très très forte myopie, malgré une kératotomie radiaire dans les année 90;
    Je sais plus à quel saint me vouer.
    Si vous me proposiez un rdv je vous en serai reconnaissant pour enfin poser un diagnostique sur mon problème que me plonge dans un profonde dépression.

    Si vous connaissez un docteur connaissant parfaitement ce problème sur la région Lyonnais, je pourrai aussi aller le voir.

    Bien à vous

  12. lilian Vincennes dit :

    Cher M. Gatinel,
    Je suis « petit » hypermétrope (+1.75 G/D). A 40 ans, j’ai eu droit a ma première paire de lunette. Depuis je me plains de textures floues, j’ai du mal a faire la différence entre de l’herbe et un tapis vert. Les visages des gens me sont difficiles a reconnaître a plus de 3m. Ce qui m’a le plus choqué est le croissant de lune (j’en vois trois distincts). Le piéton du feu de signalisation est très distinctement dédoublé. Pour les feux de voiture ou de signalisation, c’est très perturbant. En effet, ce dédoublement donne un léger effet de relief (l’image fantôme agissant comme une ombre décalée
    Deux ans plus tard, j’en suis au même point. J’ai eu plusieurs paires de lunette, aucune n’est confortable. J’ai une très bonne vision et donc je vois distinctement cette image fantôme. De ce que je peux dire de mon expérience personnelle. Entre 0 et 2m : pas vraiment de dédoublement, l’effet commence a 3m et a l’infini les objets sont dédoublés cote à cote. L’OG, mon oeil directeur, a une image fantôme orientée vers 8h, et le droit vers 4h. Quand je suis proche des sources, le cerveau arrive a retirer les fantômes au prix d’un certain effort de calcul je pense. Lorsque je m’éloigne (+3m), il n’y arrive plus et je vois distinctement le fantôme de l’OG. Celui de l’OD est plus faible et reste ignoré.
    Votre site est le premier endroit où je me suis senti moins seul. Les ophtalmos que j’ai croisés associe ma quasi absence d’astigmatie a une absence d’aberration. Pour eux, j’ai 16 aux deux yeux et tout va bien. Lorsque je reproduis des dessins (j’ai commencé comme cela), ils sourient. Le test de vue en lettre noire sur fond blanc est idéal car l’image fantôme est noyée dans la lumière. Le même test sur des lettres blanches sur un fond noir est difficile. Chez les opticiens, du moins, ceux qui ont pris le temps de m’aider, le discours est différent. De ce que j’ai remarqué, ils me mettent une correction d’astigmatisme d’environ 0.5 avec laquelle je suis plus confortable car le fantôme est moins présent. Mais en testant sur l’écran (lettres blanches sur fond noir), j’ai compris que cette correction supplémentaire floutait l’image fantôme et diminuait ainsi un peu mon problème.
    Je ne sais pas si il y a qqc a faire. J’ai appelé vos services et ils m’ont demandé une lettre de recommandation pour un RDV. Pas facile. Techniquement, je ne sais s’il existe une solution qui pourrait améliorer mon confort sans dégrader le reste. Comme mon astigmatisme semble faible, peut être que des lentilles souples pourraient servir a « gommer » les aberrations en les remplissant par du liquide sur la face interne.
    Je suis preneur de tout conseil. En attendant, je m’en remets à Saint Zernike :) En tout cas, félicitations pour votre site, il a le mérite d’être très pédagogique et bien écrit.

  13. Dr Damien Gatinel dit :

    Il semble que vos symptômes visuels correspondent effectivement à un astigmatisme irrégulier, non corrigible en lunettes (même si la correction lunette, en particulier le degré et l’orientation de l’astigmatisme influe sur la perception des images fantômes). L’astigmatisme irrégulier modéré (aberrations de haut degré qui entraine ces impressions de dédoublement mais pas de baisse de l’acuité visuelle) découle généralement soit d’une déformation irrégulière (et également modérée) de la cornée, soit d’une cataracte débutante. Les irrégularités cornéennes sont bien plus fréquentes, et sont souvent liées à la pratique de frottements oculaires répétés (terrain allergique, conjonctivite, travail sur écran, fatigue visuelle, position de sommeil sur le ventre ou le côté avec appui oculaire prolongé etc etc). Pour trancher, il suffit d’effectuer un examen topographique et aberrométrique combbiné (ex: OPDscan). Il n’y a pas d’urgence a effectuer ces tests. Si vous vous frottez régulièrement les yeux, essayer de ne plus le faire (les frottements sont souvent effectués de manière inconsciente). En tous les cas, si l’on trouve généralement une cause (cornéenne) à ces symptômes, il n’y a pas de solution thérapeutique évidente, en dehors du port de lentilles de contact. Celles-ci sont nécessaires pour vous (hypermétropie) et de ce fait, elles pourraient effectivement « neutraliser » un peu de l’astigmatisme irrégulier.

  14. Dr Damien Gatinel dit :

    La kératotomie radiaire est certainement en cause pour expliquer vos symptômes visuels. Cette technique (abandonnée aujourd’hui) est à l’origine d’une irrégularité de la cornée, qui peut s’accentuer avec le temps. Parfois, en cas d’hypermétropie combinée, une chirurgie par laser est possible. Mais un bilan est nécessaire, et vous pouvez trouver sur ce site (rubrique contact) les liens nécessaire à la prise de rdv en ligne.

  15. Agnès C. dit :

    Bonjour Docteur,

    Merci pour votre article sur la vision dédoublée et les images fantômes. Enfin un ophtalmologue identifie parfaitement les troubles que je ressens depuis 45 ans, et qui se sont intensifiés ces dernières années (j’ai 57 ans).

    A l’âge de 12 ans, j’ai remarqué que je voyais la lune dédoublée dans le ciel, mais comme ma 1re consultation ophtalmo a aussi révélé une hypermétropie, c’est cela qui a focalisé l’attention et on m’a prescrit mes premières lunettes. A 14-15 ans, mes plaintes concernant le dédoublement ont été mises sur le compte d’un problème de convergence, et j’ai été orientée vers une orthoptiste.

    Lunettes de plus en plus fortes + rééducation binoculaire tous les 5-6 ans sont les seules réponses qui m’ont été apportées depuis, mais au fil des années j’ai de plus en plus ressenti que mon problème de dédoublement n’était pas pris en compte correctement : si la rééducation binoculaire ne fait pas de mal, bien sûr, je ne pense pas que ce soit la bonne réponse puisque, chez moi, chaque oeil voit double.

    Je voudrais prendre RV par internet. Dois-je le faire via le lien « Chirurgie de la cataracte / Prise en charge et suivi du kératocône » ou bien via l’autre rubrique ?

    Je vous serais infiniment reconnaissante de me répondre (je vous ai écrit un mail en 2016 qui malheureusement est resté sans suite).

    Bien cordialement,

    Agnès C.

  16. Dr Damien Gatinel dit :

    Dans votre cas il est important de distinguer si le dédoublement est perçu avec un seul oeil, ou si il n’est présent que lorsque les deux yeux sont ouverts. Si un oeil (ou les deux) voient double (alors que l’autre oeil est fermé), il est intéressant de réaliser un bilan aberrométrique pour chercher une cause à cette vision dédoublée. Les rdv sont accessibles via le site Doctolib.

  17. Achour dit :

    Bonjour Monsieur,
    Je porte des lentilles sclérales depuis 17 jours en raison de on kératocône. Toutefois j’ai encore un dédoublement de vision surtout de l’oeil gauche. Mon Médecin me dit que c’est à cause d’un astigmatisme interne de 0.50 mais je ne pense que cela pourrait provoquer autant de dédoublement flagrant. Donc je ne sais pas vraiment si c’est du aux dépôts sur les lentilles ou à une mauvaise correction ?

  18. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est tout à fait possible que le dédoublement persistant soit lié à un astigmatisme interne, directement lié à l’effet « démasqué » de la face postérieure de la cornée. Les verres scléraux corrigent la déformation cornéenne « avant » (face avant de la cornée), mais pas la face arrière. Un moyen indirect de vérifier cela cliniquement est d’observer la direction du dédoublement et de la comparer avec celle qui existe en correction lunettes. Si les directions des dédoublements sont inversées, alors il s’agit probablement d’un effet lié à la combinaison d’un astigmatisme régulier et irrégulier lié à la face postérieure de la cornée.

  19. Elodie dit :

    Bonjour,

    Depuis 1 an, je souffre de diplopie monoculaire en image fantôme, augmentée de nuit, surtout les sources lumineuses (panneaux de signalisation, leds), qui se module en intensité, là par exemple, je ne vois rien tellement c’est flou et double (incapable de lire une plaque d’immatriculation à 5m, c’est tellement brouillé que je la vois juste blanche, je suis à 30cm de mon écran et je vois tout en gris sans être capable de discerner les lettres, oeil droit uniquement), le mois denier c’était juste double. Les médecins ont écarté la SEP, et je fais des examens ophtalmo tous les mois (répétitifs, cela ne sert à rien de faire systématiquement les mêmes examens!), on ne trouve pas la cause, et cela est fortement handicapant, puisque je conduit au minimum 3h par jour, et de nuit le matin. On m’a sortit les yeux sec, donc fausses larmes, ça ne change rien, on m’a donné des lunettes de repos anti-reflets bleus, ça ne change rien, j’ai l’impression d’être parfaitement incomprise, voir même prise pour une folle affabulatrice (ça n’existe pas de voir double que d’un oeil!), j’ai besoin d’aide, je n’en peux plus et ça commence à jouer sur mon moral… Je me trouve dans le territoire de Belfort. Merci de m’orienter vers un confrère qui me prendra au sérieux et sera assez compétent pour explorer des pistes autres que les basiques puisque ce n’est pas un cas classique.

  20. Dr Damien Gatinel dit :

    Vos symptômes, qui augmentent en condition de basse lumière (la nuit) sont évocateurs d’un problème optique qu’il faut élucider. Un examen topographique de la cornée et un examen aberrométrique de l’oeil sont indiqués. Il faut effectuer un examen par un instrument comme l’OPDscan par exemple. Je ne connais pas de centre dans votre région. Les causes à même d’induire ces troubles (s’ils sont bien d’origine optique) associent entre autre le kératocône, ou la cataracte (cette dernière aurait pu être diagnostiquée lors d’un examen ophtalmologique, si elle était suffisamment prononcée toutefois).

  21. Achour dit :

    Bonjour Monsieur Damien. Merci d’avoir répondu à mon dernier message. Comme je vous l’ai dit il y a persistance de dédoublement de ma vision meme avec port de lentilles sclérales (microlens misa). Mon medcin m’a recommandé des lunettes avec une correction de 0.50 pour selon lui pallier à ce qu’il appelle astigmatisme interne que les lentilles ne peuvent pas corriger. Mais maintenant meme avec port de lentilles et de ces lunettes en meme temps le dédoublement persiste , les lunettes ne le corrige pas aussi. Donc je ne sais pas quoi comprendre ni comment y remédier, est ce que la géometire de les lentilles sont défaillantes , est ce que le kératocone n’est pas corrigé,etc; Qu’est ce que vous pouvez me suggérez cher Monsieur ? Merci

  22. Achour dit :

    Pour la vérification du sens de déboulement , est ce que c’est avec port de lentilles et lunettes ensemble ou chcune seule pour la comparaison ??Merci

  23. Benji dit :

    Bonjour,

    Enfin il semble que je trouve des réponses à mes problèmes.

    Je semble partager les mêmes soucis qu’Achour. C’est à dire que j’ai cette double vision image fantôme sur chaque oeil (en les cachant chacun leur tour, le double persiste). Et comme Elodie, les symboles sont plus prononcés de nuit ou dans un endroit sombre. Toutefois, il s’agit juste des écritures qui se dédoublent légérement, c’est moins significatif qu’Elodie… Pour l’instant…
    De plus depuis environ 1 an j’ai des « myodésopsies » (un autre maux trouvés grâce au dc Gatinel).
    J’ai consulté il y a 4 mois et l’ophtalmo m’a simplement dit que j’étais légèrement astigmate et que les lunettes régleront tous les problèmes.
    Sauf que 4 mois plus tard, toujours des myodésopsies et toujours ces fameuses images fantômes avec ou sans lunette. Je remarque toutefois que le dédoublement est plus prononcé après exposition aux écrans et donc après fatigue visuelle.
    Docteur, pensez-vous que je devrais consulter à nouveau en demandant plus précisément un examen topographique et un examen aberrométrique ??

  24. Dr Damien Gatinel dit :

    Effectivement, il est important de trancher en réalisant une étude objective en topographie cornéenne et aberrométrie. Les aberrations optiques qui provoquent une « vision dédoublée » d’un seul oeil ne sont pas corrigibles en lunettes. L’examen aberrométrique permet de scinder entres aberrations corrigibles en lunettes (myopie, astigmatisme régulier, etc) et aberrations non corrigibles en lunettes (aberrations dites de haut degré). Ces dernières sont principalement à l’origine des sensations de dédoublement qui persistent malgré la correction en lunettes de l’astigmatisme dit « régulier ».

  25. Achour dit :

    Bonjour Docteur,
    Comme je vous l’ai déjà dit j’ai été diagnostiqué au kératocone, ce qui m’a amené à porter des lentilles sclérales fabriquées par microlens. Bien que mon medecin me dit que les lentilles ont corrigé la déformation et que le soupçon d’astigmatisme s’est évanoui après la dernière consultation que j’ai faite, le débordement flou des images et des lettres reste persisstant en portant mes lentilles. Mon medecin m’ a donné dernièrement des traitements pour la sécheresse et la conjonctivite mais le problème n’est pas résolu. Est ce que vous avez une idée d’ou cela pourrait provenir ?

  26. Dr Damien Gatinel dit :

    Les lentilles rigides peuvent apporter une réduction majeure des aberrations optiques des yeux atteints de kératocône, mais en cas de déformation importante de la cornée, un taux résiduel peut persister. Par ailleurs, la face arrière de la cornée est également sujette à une importante déformation, qui génère aussi un taux non négligeable d’aberrations. Vous pourriez suspecter cette origine si les imperfections comme le dédoublement des images ou l’étalement des lumières prend une direction opposée entre correction en lunettes, et en lentilles rigides (en raison de caractéristiques physiques, pour une même déformation, la face arrière de la cornée engendre des aberrations de signe opposé à celle de la face avant).

  27. Achour dit :

    Merci beaucoup docteur, effectiveùment le medecin a suspecté l’astigmatisme interne mais la semaine passé on a fait des tests avec des formes colorées, ce qui nous a amené à déduire que finalement l’astigmatisme est insignifiant de l’ordre de 0.25 et qu’il n’y est pour rien. Selon lui, aucun symptome n’alarme sur une quelconque insuffisance. Je ne sais toujours pas pour j’ai ces images fantomes qui parfois rendent l’objet regardé carrément flou , sous titrage etc, j’aimerais bien savoir s’il y a d’autres causes à part l’astigmatisme qui pourrait engendrer ça, par exemple quand je retire mes lentilles sclérales je trouve des sillons e des marques laissées par celles ci sur mes sclères, est ce que la lentille s’elle est serrée peut provoquer un dédoublement ?
    Merci beaucoup et désolé de vous écrire autant je n’ai pas d’autres choix !

  28. Achour dit :

    Est ce qute l’effet halo peut s’appliquer sur moi sachant que je n’ai jamais subi de chirurgie ?

  29. Benji dit :

    Bonjour,

    En ce moment j’ai les yeux particulièrement fatigués. A peine quelques heures sur ordinateur en plein jour et j’ai besoin de me reposer. Les semaines de travail sont très pénibles et j’ai besoin de m’isoler dans le noir pour avoir moins mal. Hier j’ai eu un mal de tête assez fort et localisé sur la droite avec une sensation de pression et oreille droite qui se bouche. J’ai tout de suite pensé à une migraine.
    J’ai consulté un ophtalmo vendredi (beaucoup de chance d’avoir eu un rendez-vous assez vite).
    Pour elle, la correction de -0.5 sur l’oeil droit était trop forte et elle m’a réduit à -0.25 et a ajouté +0.25 pour me faire du bien car avec le travail je tire sur la vue de prés.
    Elle ne pense pas que j’ai besoin d’examen aberrométrie. Pour elle c’est une fatigue visuelle provoqué par la correction trop forte et le stresse. Elle m’a prescrit un bilan orthoptique.
    Par ailleurs, elle m’a fait un fond d’œil et des photo de la rétine. Il semble que j’ai une légère hémorragie sur l’œil gauche qui nécessiterai d’utiliser un laser pour cicatriser autour de l’hémorragie. Elle m’a confié à un de ces confrères proches de chez moi pour un deuxième avis et pour faire le laser si besoin et m’a assuré que ce n’était pas grave.

    J’ai quelques doutes tout de même. Pensez-vous qu’effectivement qu’une correction trop forte (c’est seulement 0.5 tout de même) et le stresse puisse provoquer une fatigue visuelle et est-ce que cette fatigue puisse provoquer mes symptômes ? (une sensibilité à la lumière, sensibilité au contraste, vision double ou flou). Dois-je soumettre l’examen aberométrie à son confrère ?
    Et concernant l’hémorragie, s’agit-il effectivement de rien de grave ? Le rendez vous avec son confrère est ce jeudi (alors que pour avoir un rendez vous à Reims c’est plusieurs mois).
    Car pour être honnête cela m’a bien stressé. Surtout quand on parle de laser dans les yeux je n’aime vraiment pas ça.
    Le problème c’est que j’ai eu l’impression d’être reçu en coupe vent car il y avait beaucoup de client.

  30. Marguerite dit :

    Bravo Docteur pour avoir mis un nom je crois sur quelque chose que j’ai décrit à mes parents dès mon enfance : les lumières ( lampes, phares, étoiles) font des étoiles avec de longs rayons. la lune triple etc. les lettres qui se marchent dessus ( et je ne vous raconte pas quand les panneaux lumineux sont faites de ponts qui bougent ). Cela a été confondu avec ma myopie, ( lunette de vue de loin à 10 ans : ça c’est vrai j’en ai besoin) ) puis avec un glaucome ( je prends désormais de l’Azopt) , une supposée cataracte ( je pense que j’ai été opérée à tort).
    Aujourd’hui, j’ai en plus un scotome en deux morceaux à l’oeil gauche et vraiment la vision , ce n’est pas génial…
    Mais merci d’avoir réussi à formuler et expliquer ce que nous voyons.
    Je vais retourner voir mon ophtalmo avec votre article !

  31. Jeremy dit :

    Bonjour,j’ai 21 ans et j’ai remarqué que depuis lorsque je regarde les sous titre au cinéma,ils apparaissent très legerement dédoublé, j’ai remarqué que le problème s’accentue fortement lorsque mes paupières sont basses
    Le phénomène se produit dans les deux yeux , l’effet de dédoublement est très leger
    Je refuse catégoriquement de croire qu’il s’agit d’un keratokone, je n’admettrai jamais ça , c’est une maladie extrêmement rare,je ne veux pas être atteint d’une maladie rare

    Pensez vous qu’il s’agit autre chose que d’un keratokone ? un simple astigmatisme ?

  32. Dr Damien Gatinel dit :

    Entre une légère déformation de la cornée et le kératocône avéré il existe tous les stades, et il est probable que votre vision dédoublée s’explique par ce que l’on appelle un astigmatisme irrégulier (on peut le caractériser plus précisément avec un examen aberrométrique).Les gens qui ont des cornées un peu irrégulières ont tendance à se frotter les yeux plus souvent (allergie), ou dormir sur le ventre ou le côté (compression oculaire prolongée nocturne, frottements au réveil, etc.).

  33. Claude Viou dit :

    Bonjour Docteur,

    Comme d’autres ici ma vision est trouble, provoquée par la perception d’images décalées.
    A ma dernière visite à l’ophtalmologiste celui ci m’annonçait avec délectation : « c’est la cataracte, elle est mûre, il faut opérer ». Il était très mécontent que je refuse de prendre immédiatement rendez-vous.
    Ce qui m’interpelle c’est que la netteté de ma vision s’améliore grandement si je regarde au travers d’une fente (type lunette de neige inuit) ou d’une grille, par exemple constituée de trous de 2mm espacés de 1mm.
    Alors est ce que le remplacement du cristallin va régler le problème ou l’origine du défaut est-elle à chercher ailleurs ?

  34. Dr Damien Gatinel dit :

    La perception d’un dédoublement peut effectivement s’observer en cas de cataracte, mais ce n’est pas la seule cause de ce genre d’anomalie visuelle. Le plus souvent, il s’agit d’un astigmatisme cornéen légèrement irrégulier. Votre observation (disparition du dédoublement en regardant au travers d’une mince ouverture) oriente vers la présence d’un astigmatisme irrégulier: il est classique d’observer une amélioration de la qualité visuelle quand on regarde au travers d’une petite pupille en cas de défaut de réfraction optique (les ophtalmologistes utilsent un « trou sténopéique » pour tester la vision de certains patients). En cas de cataracte, la vision peut être également légèrement améliorée par un trou sténopétique, mais ce n’est pas systématique. Heureusement, il existe aujourd’hui des tests objectifs (HD analyser, ou analyse automatisée d’une image OCT du cristallin en coupe, que nous avons développée), qui permettent de trancher entre « cataracte » et « opacification non visuellement parlante » du crsitallin. Vous devriez prendre un autre avis pour trancher.

  35. Claude Viou dit :

    Merci Docteur pour cet avis.

  36. Nordine dit :

    Après un accident, j’ai été opéré pour suturer une plaie sclérale suivi par une vitrectomie au niveau de mon oeil droit. Mon ophtalmologue m’a déconseillé le placement d’un implant pour remplacer mon cristallin disparu après l’accident , à sa place je met actuellement une lentille de correction souple. Le problème c’est que je vois des images dédoublé quand j’ouvre les deux yeux ensemble. Le dédoublement disparaît quand j’ouvre chaque oeil à part. A cet effet, je m’adresse à vous pour m’orienter. que dois-je faire pour corriger ça. Merci docteur

  37. Dr Damien Gatinel dit :

    Si une image fantôme disparait quand on ferme un oeil, c’est qu’il s’agit d’un problème d’alignement oculaire (ex: strabisme). La diplopie est binoculaire, sa cause peut être également liée à une différenc de taille des images sur la rétine mais cela est peu probable en correction en lentilles.

  38. Renaux dit :

    Bonjour Monsieur

    Je me reconnais dans ces symptômes, dédoublements images fantômes, halos autour des lumières Etc, toutefois pourriez vous m’expliquer quelque chose : comment et est il possible que ces phénomènes soient apparus sans aucune intervention chirurgicale, sans traumatisme excepté pour le œil droit il y a deux ans, , car le gauche est touché aussi par ces symptômes, et par dessus tout, le tout apparu sur les deux yeux en moins de 4 moi avec des dédoublement supplémentaires en l’espace d’un mois encore, exerce ligne de sous titres qui se dédouble encore plus si j’ouvre encore plus grand les yeux…..
    Comment cela peut-il apparaître en un mois environ .je vous remercie

  39. Dr Damien Gatinel dit :

    Les anomalies conduisant à la perception de vision dédoublée peuvent apparaître avant que les symptômes visuels ne soient perçus par le patient. Les causes sont multiples, comme expliqué. La catraracte débutante peut entraîner une diplopie monovulaire. Dans mon expérience, chez les patients dont l’âge est compris entre 15 et 40 ans, ces symptômes sont plutôt provoqués par une déformation cornéenne modérée, elle-même induite par des frottements oculaires un peu trop prononcés (allergies, démaquillage vigoureux, patients qui dorment sur le ventre, etc.)

  40. Lorraine dit :

    Bonjour, j’ai exactement ces symptômes : une vision légèrement double, surtout des choses claires dans un environnement sombre. Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule. Vu mon âge (19), si j’ai bien compris c’est donc lié à un léger astigmatisme. Celui ci risque-t-il de s’aggraver avec le temps ?
    De plus, j’ai l’impression que ce symptôme est bien plus présent depuis que j’ai commencé mes études et que je passe toutes mes journées devant l’ordinateur et mes feuilles de cours. Cette vision double peut-elle être augmentée par la fatigue visuelle ?
    Merci d’avance

  41. Dr Damien Gatinel dit :

    Vérifiez que vous n’acez pas pris l’habitude de frotter vos yeux un peu vigoureusement et fréquemment lors de vos séances prolongées de travail sur écran. Dans notre expérience ceci peut être à l’origine d’un astigmatisme léger ou de déformations cornéennes modétées mais susceptibles d’occasionner des symptômes de vision dédoublée. Idem si vos dormez plutôt sur le ventre, avec la tête dans l’oreiller du côté du l’oeil qui voit un peu double: il faudrait modifier votre position de sommeil pour éviter toute compression oculaire prolongée.

  42. Sophie Pinilla dit :

    Bonjour Docteur,
    Je me suis fait opérer des yeux (implants oculaire) pour corriger ma myopie (-8) il y a bientôt 2 semaines.
    Depuis l’opération, j’ai pu remarquer les symptômes dont vous parlez dans votre article (dédoublement des sous titres, vision trouble des sources lumineuses,…).
    Pensez-vous que ces symptômes puissent s’estomper avec le temps (avec la cicatrisation) ou bien seront-ils durables? Si jamais ce problème persiste, suffirait-il de refixer le placement de la lentille intraoculaire pour régler le problème?

    Je vous remercie d’avance pour le temps que vous prendrez à répondre à mes questions.

  43. Dr Damien Gatinel dit :

    Les dédoublements peuvent être transitoires (effet de l’incision cornéenne), mais ils peuvent aussi persister si les implants sont relativement décentrés par rapport à la pupille irienne. Il faut faire un point avec votre ophtalmologiste pour discerner entre astigmatisme cornéen et interne, ainsi que sur la présence d’un éventuel taux élevé d’aberrations de haut degré (induits par le décentrement de l’implant).

  44. Eric dit :

    Bonjour Docteur,
    Merci pour cet article fort intéressant et qui décrit parfaitement la situation dans laquelle je me trouve. On m’a diagnostiqué un kératocône il y a peu de temps (à 34 ans) et prescrit des lentilles rigides pour stopper son évolution. Mais avec ces lentilles les phénomènes de vision double et halos sont très accentués (sur les 2 yeux et surtout de nuit). J’aimerais savoir si les lentilles peuvent être adaptées pour corriger cela (supprimer ces images parasites et donc avoir une vue nette) ou si une intervention sur mes yeux est nécessaire?
    Merci par avance pour votre avis.

  45. Dr Damien Gatinel dit :

    Les lentilles rigides sont le meilleur moyen de correction pour réduire les symptômes de réduction de la qualité optique du kératocône (voir : https://defeatkeratoconus.com/vision-disturbances-of-keratoconus/; néanmoins, les lentilles ne stoppent pas l’évolution du kératocône; c’est l’arrêt des frottements oculaires qui permet d’enrayer l’évolution de la maladie. https://defeatkeratoconus.com/eye-rubbing-tips/

  46. Eric dit :

    Bonjour Docteur,
    Merci pour votre réponse et vos références.
    Cependant, ma question portait plutôt sur la correction des lentilles. En effet, le phénomène d’images fantômes est très accentué en les portant, alors qu’avec mes lunettes je ne le remarque pas. Je voulais donc votre avis par rapport à ça. Pensez-vous que cela vienne d’une mauvaise conception des lentilles ou de mes yeux qui ne supporteraient pas le port des lentilles par exemple?

  47. Dr Damien Gatinel dit :

    Ceci correspond certainement à un positionnement non optimal de la lentille, qui génère des aberrations optiques de haut degré. Il faut refaire le point avec l’ophtalmologue qui a adapté ces lentilles.

  48. Eric dit :

    D’accord, c’est ce que je vais faire.
    Merci beaucoup pour votre disponibilité!

  49. Eric dit :

    Bonjour Docteur,
    D’après mon opticien, mes lentilles sont parfaitement positionnées. Il m’a fait tester une lentille avec une plus grande surface de correction, mais cela n’a pas eu d’effet. Aujourd’hui, il n’a plus de solution à me proposer pour supprimer, voir seulement réduire, ces aberrations. Avez-vous une autre suggestion à me faire?

  50. DUBUS Christelle dit :

    Bonjour docteur,

    je suis à la fois soulagée mais en même temps horrifiée de lire votre publication. Je suis soulagée de trouver et de comprendre ce que ma fille de 17 ans me décrit depuis plus d’un an. Lorsqu’il y a une lumière un peu vive (écran, phare de voiture, projection sur le tableau blanc en classe…Etc) elle voit une image des lettres au dessus, en un peu tranparent, mais cela rend la lecture difficile. Elle est en terminale, excellente élève et souhaite se diriger vers des études de vétérinaire,.. mais elle est presque prete à renoncer à cause de ces problèmes de vision…. l’ophtalmologue ne l’a meme pas recu car nous l’avions vu il y a moins d’un an (il avait alors prescrit une rééducation orthoptique, qui bien sur n’a rien changé, d’ailleurs en lisant votre article je comprend puisque lorsqu’elle ferme un oeil le dédoublage est toujours là)… il ne nous a donc meme pas recu, et nous a renvoyé à l’ortoptiste qui l’a presque supplié de prescrire à ma fille une augmentation de sa correction pour myopie …. en gros il ne nous croit pas…. je suis désespérée car l’avenir de ma fille est en jeux…. ce que je ne comprend pas dans votre article c’est: au final dans le cas d’une jeune de 17 ans si ce n’est pas la cataracte… y’a t il une solution ? est ce réversible ? vers qui se tourner….

  51. Dr Damien Gatinel dit :

    Dans le cas de votre fille il convient de pratiquer un simple examen topographique et aberrométrique. Chez les adolescents, la perception d’un léger dédoublement provient souvent d’un astigmatisme plus ou moins régulier de la cornée. La cause de cet astigmatisme peut être en rapport avec des frottements oculaires répétés, un appui prolongé de la tête dans l’oreiller avec compression de l’oeil etc etc. Il n’y a rien de grave a priori à ce stade.

  52. Lavaud dit :

    Bonjour Docteur,
    Merci pour votre article fort intéressant. J’ai un trouble de la vision qui est assez semblable à ce qui est décrit.
    En août 2018, après une semaine de travail intense sur ordinateur et assez éprouvant pour les yeux -la correction de mes lunettes étant alors obsolète depuis quelques mois (je suis astigmate, hypermétrope et presbyte)- j’ai perçu subitement des halos autour des réverbères et des phares de voitures avec mon oeil droit (étant amblyope, je ne vois réellement que de cet oeil).
    J’ai consulté deux cabinets d’ophtalmologistes, qui m’ont assez rapidement accueilli après description de ce phénomène, en septembre, octobre et novembre. Mais ils n’ont pas pu faire de diagnostic, car après examen d’après eux mon oeil est normal.
    Le phénomène est pourtant très sensible. Lorsque je lis beaucoup, les halos sont vraiment prononcés et gênants, et j’ai même l’impression que l’image se dédouble. En plein jour, les formes claires dépassent sensiblement sur l’environnement foncé.
    Une curiosité est que le phénomène s’atténue lorsque je suis à l’extérieur et qu’il fait froid. Egalement lorsque mes yeux sont humides. Mais il revient très rapidement.
    Au début du mois de janvier, j’ai été examiné par un optométriste. Il a remarqué des canaux lacrymaux obstrués. Il a aussi observé avec un ophtalmoscope mis au point sur la cornée une petite distorsion ressemblant à une « bulle » quasiment sur l’axe optique.
    Je ne sais plus que faire, ni vers qui me tourner. Je ne sais absolument pas quel est le degré de gravité de ce trouble.
    Merci pour votre attention. Auriez-vous s’il vous plaît un avis ou un conseil?
    Cordialement.

  53. Dr Damien Gatinel dit :

    Il existe certainement une cause optique à vos symptômes, il convient de réaliser un bilan associant topographie cornéenne, aberrométrie, afin de documenter l’état de votre oeil et déterminer si cette légère diplopie monoculaire et les halos ont une origine cornéenne ou autre.

  54. Lavaud dit :

    Bonjour docteur, je vous remercie beaucoup pour ces conseils.
    Cordialement.

  55. anjoy dit :

    Bonjour docteur, et UN GRAND MERCI pour la qualité de votre site.
    SVP
    Avez-vous déjà reçu des patients atteints par la maladie de Lyme ?

    J’en fait malheureusement partie, et je me demandais quoi espérer comme soulagement en ayant comme moi une dipoplie mono sur les 2 yeux (en diagonales droite sur gauche et gauche sur droite) en sachant qu’elle varie beaucoup en fonction de la fatigue et de l’intensité lumineuse (beaucoup plus forte en milieu nocturne) …
    Le spécialiste et chirurgien de la cornée qui me suis à Lausanne m’a trouvé (entre autres) une cornée déformée, et me dis vouloir continuer d’investiguer plus loin ces aberrations, mais sans me donner de solutions concrètes…
    MERCI d’avance.

  56. Trinite Virginie dit :

    Bonjour Docteur
    Votre site est très intéressant quand on se retrouve sans réponse pertinente de la part de ses médecins habituels.
    Je suis myope depuis l’age de 7 ans (j’en 40) et J’ai changé de lunette en septembre 2018, car je trouvais que ma vision était floue. A priori l’ophtalmologue a fait une erreur de 0.5 sur ma correction de l’œil gauche. Depuis je vois flou de l’oeil gauche avec une sensation de gêne persistante, des maux de crane et de beaucoup de fatigue en fin de journée. Récemment je me suis aperçu que je vois double de l’oeil gauche (je vois distinctement 2 croissants de lune). Je suis alors retournée chez mon ophtalmologue (qui a trouvé son erreur à cette occasion et m’a fait un fond d’oeil qu’il a trouvé normal). Il me dis que la vision double est uniquement du à la mauvaise correction, ce qui m’a laissé très dubitative.
    A la lecture de votre site, je me rends compte que je me suis beaucoup frotté l’oeil gauche à cause de cette mauvaise correction, pensez vous que cela peut expliquer l’apparition des symptômes en quelques mois? Si mon problème vient bien de là, en combien de temps est-ce que cela peut revenir à la normale? Dois je insister pour faire des examens complémentaires ou attendre l’évolution naturelle du phénomène?
    Merci pour votre attention

  57. Dr Damien Gatinel dit :

    Une vision dédoublée (sous titres, croissant de lune, etc.) peut tout à fait être provoquée par de l’astigmatisme irrégulier, lui même induit par une déformation cornéenne provoquée par des frottements oculaires répétés et vigoureux. Dormir sur le ventre et le côté, avec un appui chronique sur la cornée (et des frottements matinaux éventuels) peuvent tout à fait être à l’origine de ce type de tableau. Cette possibilité est souvent méconnue par les ophtalmologistes peu férus d’aberrométrie, et j’ai souvent eu à consulter des patients qui avaient « bénéficié » de nombreux examens neurologiques, de scanner et d’IRM… qui n’avaient rien retrouvés. Il convient plutôt de réaliser un examen aberrométrique et topographique (ex: OPD scan, qui combine ces données et permet de simuler l’image rétinienne de l’oeil examiné). En plus de ce bilan, il n’y a pas d’urgence autre que de faire une enquête vis à vis de vos frottements, position de sommeil, et arrêter de frotter bien entendu.

  58. Dr Damien Gatinel dit :

    La maladie de Lyme est une cause d’inflammation oculaire chronique (ex: uvéite), et des complications cornéennes sont également possibles (ex: kératite interstitielle). Il est difficile de corréler une vision dédoublée et une atteinte cornéenne sans examens précis (topographie, aberrométrie, etc.). Une correction en lentilles rigides peut induire une amélioration de la vision dans certains cas.

  59. Lorraine dit :

    Bonjour Dr Gatinel,
    Merci pour cet article très intéressant. J’ai remarqué ce genre de symptôme depuis environ 1 an, mais peut être l’avais-je depuis plus longtemps. J’ai globalement une bonne vue, j’ai une légère myopie à l’œil droit (-0.75) et 10/10 à l’oeil gauche, donc je vois net avec mes deux yeux, mais depuis environ 1 ans donc, je vois ces fameuses images fantômes, surtout le clair ou lumineux sur fond plus sombre. Je vois les néons et feux de circulation complètement dédoublés. Je pensais d’abord que c’était lié à ma myopie de l’oeil droit, mais je vois aussi ces images de l’œil gauche. Je présume que c’est donc un astigmatisme (les autres causes évoquées dans votre article ne me correspondent pas).
    Je voulais savoir si cet astigmatisme pouvait s’aggraver ? Et je voudrais être sûre que ce souci n’a aucun rapport avec de la myopie, ou autre défaut de vision ?
    Merci par avance

  60. Heidi Vogel dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 48 ans, je suis myope et presbyte. Depuis un an environ, j’ai commencé à voir légèrement double de l’oeil droit. Le problème a empiré depuis, je vois maintenant triple. J’ai une première image fantôme plus claire à 11h et une deuxième image fantôme encore plus claire à 9h. Mon ophtalmologue ne sait trop quoi en penser, l’examen du champ visuel est normal, la rétine également et la cornée est lisse. Je m’en sors parce que ce trouble ne concerne que l’oeil droit.
    Comment connaître l’origine de ce problème très gênant et surtout comment peut-on le traiter?
    Est-il possible de développer un astigmatisme interne, du cristallin, d’un seul côté et à mon âge?
    Je vous serais très reconnaissante si vous pouviez me dire ce que vous en pensez.

  61. Dr Damien Gatinel dit :

    Il existe effectivement souvent une explication optique à ce type de symptômes visuels: soit une déformation cornéenne (souvent liée aux frottements oculaires répétés et/ou une position de sommeil qui résulte d’un appui sur l’oeil/l’orbite etc.), soit une altération des la structure interne du cristallin (« cataracte » très débutante). Pour trancher un examen topo-aberrométrique (ex: OPD scan) est nécessaire. Il permet l’estimation précise des aberrations optiques induites par la cornée vs les éléments internes de l’oeil.

  62. David dit :

    Bonjour docteur

    J’ai 25 ans et j’ai ce problème d’image fantôme depuis 5 ans. C’est pas invivable mais ça peu être gênant dans certaines situations ( regarder la télé dans le noir, regarder la lune, ect.. ). C’est mon oeil droit qui est le plus touché. Si je cache mon oeil gauche, je ne vois pas très net avec le droit et les sources lumineuses se doublent en basse lumière.
    J’ai remarqué que si je met une lampe torche ( lampe torche de téléphone portable ) à proximité de mon oeil ma pupille se rétrécie et l’image fantôme disparait. De même si je cache la moitié de mon œil avec un doigt l’image fantôme disparait…

    Bien évidement aucun ophtalmo ne comprend le problème.

    Le problème peut-il se résoudre tout seul ou j’aurai besoin de lentille ?

    merci

  63. Florian dit :

    Bonjours j’ai une myopie faible et j’ai des image fantôme quand je lis des lettres claire sur un fond foncé ces souvent sur Pc ou portable sinon j’ai aucune vison fantôme quand je lis un livre ou que je regarde des image, photo etc… Je voulais s’avoir si sa peu être grave ou si sa peut s’empirer

  64. Dr Damien Gatinel dit :

    Les images fantômes sont toujours présentes mais elles ne sont perçues par l’oeil que lorsque leur intensité dépasse un certain seuil. Quand vous lisez un livre, la lumière émise par celui-ci (réflexion de la lumière du jour ou d’une lampe) est beaucoup moins intense que celle d’une source directe (ex: portable). La proportion de lumière présente dans l’image fantôme est trop faible pour être détectée à la vision de supports « passifs » (papier). Les conditions préférentielles pour percevoir les images fantômes, les dédoublements, associent une faible lumière ambiante (provoquant une dilatation de la pupille), et l’observation de motifs brillants sur fond sombre (ex: LEDs, sous titres, néons, etc.).

  65. Dr Damien Gatinel dit :

    Le problème que vous présentez pourra être légèrement atténué par des lentilles souples, et plus encore par des lentilles rigides (si l’origine de ces perturbations visuelles est une légère déformation cornéenne). Il est important que vous cessiez de vous frotter vigoureusement les yeux si vous le faîtes, et de réaliser une topographie cornéenne et un examen aberrométrique pour documenter le problème et son origine (ex: examen OPD scan).

  66. Muller dit :

    Bonjour,
    Je me suis fait opérer il y a un an pour une myopie par la technique SMILE.
    Aujourd’hui, je vois toujours double les sous-titres et je supporte toujours mal la luminosité forte.
    De ce fait, je suis retourné voir le docteur pour la troisième fois et il ne sait pas pourquoi, mon faible astigmatisme, pose désormais problème alors qu’il n’était pas corrigé avant.
    Selon vous, aurait il du le prendre en compte avant l’opération ?
    Il me propose de me réopérer par PKR.
    Est-ce un gros risque après un smile ? Dois je porter des lunette la nuit ?
    Qu’en pensez-vous ?
    Bonne journée

  67. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de juger des raisons de vos images fantômes sans examen objectif : topographie et aberrométrie. Il peut s’agir d’un effet lié à un astigmatisme, mais d’autres causes existent: décentrement de la zone optique, ou microplis de l’interface (en cas de dissection difficile du lenticule SMILE). Il n’est pas possible d’effectuer les retouches en SMILE avec la même technique et ceci est parfois un problème car la PKR expose à un risque de haze (réaction inflammatoire prolongée) dans ce contexte. Tout dépende de votre degré de gêne, et du bien fondé de la retouche.

  68. Heidi Vogel dit :

    Bonjour Docteur,
    Je reviens vers vous après vous avoir déjà écrit le 14 février (vision triple avec l’oeil droit). J’habite en Allemagne et mon ophtalmologue a examiné maintenant mon oeil avec une Pentacam. Elle dit observer, à droite plus qu’à gauche (mon oeil droit est également le plus myope), une altération interne du cristallin, qui expliquerait cette vision multiple. Elle pense qu’une opération du cristallin résoudrait probablement le problème. Je trouve inquiétant qu’à 48 ans, mon cristallin en soit déjà au point où il faille le remplacer. Qu’en pensez-vous? Faut-il opérer?

  69. aurélie dit :

    Bonjour, Docteur
    excusez moi de vous déranger, je voulais juste vous demander votre avis. J’ai été opéré le 18 décembre 2018 d’une myopie (-6.75 et -7) avec une technique smile relex. Je vois bien je ne peux pas me plaindre. Cependant je constate au niveau de mon œil droit et léger dédoublement (des caractères clairs sur un fond foncé), si je regarde des 2 yeux je ne ressens quasiment pas de gêne mais si je regarde que de l’œil droit je ressens ce phénomène. J’ai également remarqué que mon œil droit est plus sec est ce que cela peut accentuer le phénomène? Dois-je m’en inquiéter?
    Merci par avance pour votre réponse.

  70. Dr Damien Gatinel dit :

    Les symptômes de l’oeil droit après votre intervention SMILE peuvent effectivement s’expliquer par une sécheresse oculaire, mais dans ce cas ils doivent être intermittents et s’estomper après traitement de la sécheresse par des agents hydratants locaux. Un léger décentrement de la procédure peut également expliquer ces images fantômes (le centrage de la procédure en SMILE est moins contrôlé qu’en LASIK dans certains cas). Un examen aberrométrique permettrait de confirmer cela.

  71. Muller dit :

    Bonjour,
    Je me permets de revenir vers vous car je souhaite savoir si mon problème nocturne peut être corrigé par des lunettes que je ne porterai uniquement la nuit pour conduire ou pour le cinéma ?
    En effet, ce sont à ces moments là seulement ou je rencontre le problème de vision double.
    Dans le cas d’une nouvelle opération PKR, une inflammation dure combien de temps et peut engendrer quelles conséquences ?
    Je dois dire que je ne sais plus quoi faire pour améliorer ce défaut.
    Merci d’avance
    Cordialement

  72. Muller dit :

    Bonjour
    Je n’ai toujours pas de nouvelles. J’ai bientôt RDV avec le docteur HACHET qui souhaite tenter une PKR après le SMILE !
    Toutefois, j’ai lu plus haut que ça peut provenir de frottement oculaire et il est fait que je me frotte régulièrement depuis l’opération SMILE. Ça veut dire que je suis astigmate à cause de ça ?
    J’attends votre retour pour toutes ces questions.
    Merci d’avance
    Cordialement

  73. Karsten dit :

    Dear Mr. Dr. Gatinel,

    After complete luxation of my IOL on my right eye, I now received a scleral fixated standard IOL (AR40e). Since then I have a high astigmatism, which is corrected with glasses.

    Even with corrected astigmatism, I have monocular diplopia on that eye.

    What is very, very strange and no eye doctor can explain me, is the fact that these ghost images are not in my direct vision axis (not where I am looking at),

    RATHER then I have these double images inferiorly and nasally outside from my visual axis in the periphery.

    What can be the reason for these quite severe ghostings? I repeat, they are NOT at my visual axis. I perceive them peripherally.

    Can it be a malposition of the IOL, such as decentration or tilt or even so, can the cornea be the culprit?

    Thank you very much in advance for a reply

    Regards K.B

  74. Karsten dit :

    Dear Mr. Dr. Gatinel,

    After complete luxation of my IOL on my right eye, I now received a scleral fixated standard IOL (AR40e). Since then I have a high astigmatism, which is corrected with glasses.

    Even with corrected astigmatism, I have monocular diplopia on that eye.

    What is very, very strange and no eye doctor can explain me, is the fact that these ghost images are not in my direct vision axis (not where I am looking at),

    RATHER then I have these double images inferiorly and nasally outside from my visual axis in the periphery.

    What can be the reason for these quite severe ghostings? I repeat, they are NOT at my visual axis. I perceive them peripherally.

    Can it be a malposition of the IOL, such as decentration or tilt or even so, can the cornea be the culprit?

    Thank you very much in advance for a reply

    Regards K.B

  75. Karsten dit :

    Dear Mr. Dr. Gatinel,
    After complete luxation of my IOL on my right eye, I now received a scleral fixated standard IOL (AR40e). Since then I have a high astigmatism, which is corrected with glasses.

    Even with corrected astigmatism, I have monocular diplopia on that eye.

    What is very, very strange and no eye doctor can explain me, is the fact that these ghost images are not in my direct vision axis (not where I am looking at),
    RATHER then I have these double images inferiorly and nasally outside from my visual axis in the periphery.

    What can be the reason for these quite severe ghostings? I repeat, they are NOT at my visual axis. I perceive them peripherally.
    Can it be a malposition of the IOL, such as decentration or tilt or even so, can the cornea be the culprit?

    Thank you very much in advance for a reply

    Regards K.B

  76. Dr Damien Gatinel dit :

    It is a bit difficult to answer your question without examination and additional exams (corneal topography and aberrometry). Some slight IOL decentration and tilt could explain at least, in theory, such symptoms, but given the fact that it is not affecting foveal vision, some peculiar condition could be the explanation of this « peripheral diplopia ».

  77. Karsten dit :

    I saw also that the anterior chamber depth now instead 4,1mm went to 5,6mm (both cases already as pseudphacic) So, big distance between Iris ans IOL surface. Is that also a risk factor?
    Is there a possobility to mail to you a couple of data (3 topograhys / Pentacam, OCT and some photos).

  78. Renaux dit :

    Bonjour
    Je reviens vers vous car mes symptômes s aggravent depuis mon dernier message je vois désormais les gens en double dans la rue la nuit ajouté a tous les dédoublement et images fantômes que je endure rien à l IRM cérébrale rien dans les yeux je dois faire un examen sous siackol est cela l’examen aberomztrique je ne peux plus regarder la télé ni sortir le soir tout bave, je vous remercie

  79. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est très probable que vous soucis aient une origine optique (l’IRM devrait être normale) et un examen aberrométrique doit être effectué (ainsi qu’une topographie cornéenne) pour objectiver la qualité optique de l’oeil et l’origine des éventuelles aberrations qui seront mesurées.

  80. Dr Damien Gatinel dit :

    The increase of the anterior chamber depth is due to the reduction of the volume occupied by the artificial intraocular lens compared to the crystalline lens. The most important examination to perform is an aberrometry, not a topography (which provides information limited to the cornea).

  81. Renaux dit :

    Bonjour merci de votre réponse mais les ophtalmo ne nous proposent jamais cet examen aberomztrique, j’ai une question : peut-on finir par devenir malvoyant avec ce genre de problème, car je commence a avoir très peur merci

  82. Alper dit :

    Hello Mr. Gatinel
    I have vertical monocular diplopia which occurs on both eyes. It started 3 months ago. One of the images is ghost as you say and it disappers substantially when I squint. I went to an eye doctor and explained my problem. First she said that I have an eye infection and she prescribed me an antibiotic eye tear. Then she tried diffrent glasses to correct my vision but they did not help me. Then she said « use the eye drop than come back later ». After using it 2 weeks I went her but she could not find the problem.
    I hope you may help me and give me an idea. Also I am not sure if this is the right word, does corneal spot cause this problem?
    Thank you from now your help.

  83. Dr Damien Gatinel dit :

    The first thing to perform is an aberrometry examination, combined with a corneal topography. Irregular astigmatism is one cause for monocular diplopia. It can be caused by excessive eye rubbing (ex: atopies, or sometimes vigorous make up removal).

  84. Renaux dit :

    Bonjour
    Je réitère ma demande : est-il possible de devenir malvoyant avec ce genre de problème ? dédoublement s, vision déformée images fantômes merci

  85. Renaux dit :

    Tous les voyants lumineux bavent ou ont une forme d’étoile éclatée, les lignes blanches sur la télé bavent dans tous les sens, les lampadaires ont dès halos, merci

  86. Alper dit :

    Hello again Mr. Gatinel
    I still have that monocular vertical diplopia (ghost images) on my both eyes. I performed a corneal topography. My doctor told me  » There is no problem on your corneal topography » He also tried glasses for regular astigmatism but they did not help me.
    Only thing I know about this diplopia is that it disappears when I squint or when I flash on my eyes. I mean how can my vertical monocular diplopia be related with those things?
    Thanks.

  87. SONNERY Hugo dit :

    Bonjour,

    Agé de 18 ans, je m’interroge sur la précocité de l’apparition de certains symptômes que vous évoquez dans votre article :
    – Vision double (image qui « bave » en dessous) des sous-titres lorsque je plisse très légèrement les yeux, parfois sans les plisser. Il faut les garder « grand ouverts » pour faire disparaître complètement et en toutes circonstances ces parasites. Ce phénomène se manifeste le plus clairement lorsque le texte en question est blanc ;
    – Les lumières des réverbères la nuit se séparent en deux faisceaux lumineux opposés (cf. dernière image de votre article). Ce phénomène s’accentue fortement si je plisse légèrement les yeux ;
    – Une légère « photosensibilité » ;
    – Lorsque j’aperçois une source lumineuse dans un environnement sombre (ex: une fenêtre au fond d’un couloir sombre), j’ai le sentiment désagréable d’avoir une sorte de très léger « voile » lumineux clair qui recouvre la source lumineuse et me donne l’impression que ma vision « sature » dans la zone en question alors que son intensité reste raisonnable ;

    Ces symptômes sont apparus conjointements et progressivement, bien qu’à une allure irrégulière, il y a de ça un an.
    Je porte des lunettes, mon ophtalmologue m’a détecté une légère astigmatie.
    Je lui ai exposé mes symptômes et les a mis sur le compte d’un assèchement oculaire, et m’a prescrit du collyre.
    Toutefois, l’application régulière de ce produit n’a rien changé à mon problème qui n’apprait par ailleurs pas sur une base intermittente mais est présent de manière permanente.

    Est-il pertinent de prendre rendez-vous avec vous, afin de faire un examen d’abberométrie par exemple ?

    En vous remerciant d’avance de votre lecture.

  88. Dr Damien Gatinel dit :

    Un examen topo aberrométrique type OPDscan devrait effectivement permettre de vérifier la présence d’une « irrégularité » optique et d’en comprendre l’origine.

  89. Michael dit :

    Bonjour docteur
    Est t’il possible qu’une dystrophie de cogan donne des images fantômes et des halos ?
    Merci

  90. Renaux dit :

    Bonjour
    Il est inutile de répéter toujours la même chose les ophtalmo ne font jamais cet examen abberometrique, jamais, il ne nous est jamais proposé, pendant ce temps là nous on douille dur, merci .

  91. Dr Damien Gatinel dit :

    L’examen aberrométrique est réalisé dans des centres hospitaliers ou cabinets spécialisés. Il s’agit d’une technique d’exploration récente qui n’est malheureusement pas très diffusée et enseignée, faisant appel à certaines notions un peu complexes d’optique physique. Mais fort heureusement, il existe dans ces centres des possibilités d’examen type OPD scan, ou iTrace par exemple (topographes et aberromètres les plus répandus).

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *