+ +

Bienvenue sur gatinel.com

Le site dédié à la correction chirurgicale de la vision

La chirurgie réfractive est conçue pour permettre aux myopes, hypermétropes, astigmates ou presbytes de se débarrasser  des lunettes et lentilles via une opération des yeux alliant performance, précision, et sécurité. Les interventions au laser comme celle de la myopie sont réalisées sous anesthésie locale grâce à des gouttes instillées dans les yeux. La chirurgie réfractive est une spécialité ophtalmologique dynamique et passionnante, qui associe le meilleur des technologies actuelles au sein de diverses techniques de chirurgie oculaire: la chirurgie au laser excimer de la cornée (LASIK, PKR, etc.), la chirurgie de la cataracte et des implants réfractifs. La chirurgie réfractive regroupe ces opérations et offre aux patients qui le souhaitent la meilleure stratégie de correction optique afin de bien voir sans lunettes ni lentilles.  Elle se situe au carrefour de nombreuses disciplines scientifiques et fait appel à des techniques et technologies très sophistiquées, tout en étant devenue accessible et sûre pour la plupart des patients.
La correction chirurgicale des troubles visuels suscite un intérêt croissant mais aussi de nombreuses questions, en particulier pour les éventuels candidats à une correction de la vision par une chirurgie oculaire. Quelle est la meilleure technique pour corriger la myopie? En quoi consiste la chirurgie de la myopie? Opère-t-on l’astigmatismepeut-on corriger la presbytie ?  En quoi consiste la technique du LASIK avec le laser femtoseconde ? Quel bilan préopératoire effectuer? , et quelles sont les contre-indications pour ce type d’opération des yeux ?

La chirurgie de la cataracte fait aujourd’hui partie de l’arsenal des techniques à la disposition du chirurgien pour restaurer une vision claire, mais aussi réduire voire supprimer la dépendance aux verres correcteurs des patients. Grâce à une gamme de plus en plus étendue d’implants intra oculaires (multifocaux, toriques, personnalisés) et d’outils diagnostiques et thérapeutiques innovants, la chirurgie de la cataracte revêt une incontestable dimension réfractive.

6 réponses à “Bienvenue sur gatinel.com”

  1. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori ces symptomes sont sans rapport direct avec la cataracte qui ne concerne pas les paupières. Une consultation OPH pourra vous renseigner plus précisément sur l’origine de ceux-ci.

  2. Bonjour Docteur,
    Après une opération de la cataracte sur mes deux yeux en 2020, le bord de mes paupières est toujours un peu rouge et plusieurs fois dans la journée, je dois enlever avec mon doigt, dans l’extrémité de mon oeil droit, côté nez, de minuscules grains secs que je ne distingue pas mais que je ressens au toucher.
    Ceci est-il normal ? Et pourquoi je n’ai pas le même ressenti dans mon oeil gauche ?
    Merci de votre réponse
    Sincères salutations

  3. Dr Damien Gatinel dit :

    Plutôt que de changer l’implant (geste délicat), il est certainement préférable d’envisager une correction par chirurgie cornéenne réfractive (LASIK ou PKR).

  4. Henri DE TRICAUD dit :

    Bonjour docteur

    il y a 15 jours on m a posé un implant torique POD F GF +20.D et +3.5D dans l oeil gauche ;
    Je vois trouble à toutes les distances car l implant est trop fort ; Que peut faut t il faire

  5. Dr Damien Gatinel dit :

    Le test sous skiacol n’est pas forcément celui qui fournit la correction à programmer; la dilatation des pupilles, le légere recul du plan du cristallin peuvent induire une variation « non réaliste » de la vision. Le test fournit simplement une estimation de la « myopie minimale » de l’oeil. Le mieux à faire est de tester en lentilles une correction de bascule, et opter pour la correction qui sera confortable; par exemple, si vous êtes « bien » avec une correction de -3.25D de loin de l’oeil directeur et arrivez à supporter une sous correction (ex: -1.50D en lentille) de l’oeil non directeur, alors il pourra être possible de reproduire cette correction en laser. E, chirurgie réfractive, il est important de s’affranchir de dogmes de correction, et procurer au patient une vision « subjectivement » jugée comme nette et confortable, sans se fonder uniquement sur des mesures de correction réalisées en conditions « peu ou non physiologiques ». Un myope opéré de loin sera généralement, en moyenne, beaucoup plus satisfait avec une correction résiduelle de +0.50 D (légère surcorrection) que -0.25 D (légère sous correction).

  6. Lahousse Jean dit :

    Bonjour docteur
    J’envisagais de corriger ma myopie par chirurgie PKR en optant pour la technique de la bascule (j’ai 46 ans)
    A l’étape examen acuité visuel sous Skiacol, les résultats obtenus ( OD -3.0 ; OG -2.75 ) diffèrent de ceux de ma prescription (OD -3.50 ; OG -3.50 ).
    L’ophtalmologiste constate donc une sur-correction et impute cela à un cristallin qui a encore un fort pouvoir d’ accommodation.
    L’on envisage un autre examen à distance de celui sous Skiacol , sans instillation de gouttes dans 20 jours.
    Ma vraie acuité visuel est celle sous Skiacol alors :
    Question 1 quel est l’intérêt de ce nouveau test visuel ?
    Question 2 pourquoi sur corrige t’on ?

    Par avance merci de votre réponse

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *