+ +

Toricité (torique)

Un tore est une surface géométrique engendrée par la révolution d’un cercle. Une bouée, une chambre à air possèdent une géométrie plus ou moins torique.

Tore, surface torique, engendrée par la révolution d'un cercle sur un autre cercle

Un tore est engendré par la révolution d’un cercle autour d’un autre cercle. Contrairement à une portion de surface de sphère, une section de la surface d’un tore possède une courbure où la toricité est non nulle. En chaque point de cette surface, la courbure varie selon la direction de mesure entre deux extrêmes (données par la courbure du cercle rouge et du cercle bleu)

 

La toricité est une propriété de la courbure d’un tore, qui est une surface tridimensionnelle dont la courbure varie localement entre deux extrêmes. En ophtalmologie, la toricité décrit la présence d’une variation de courbure d’une des surfaces réfractives de l’oeil; cornée, cristallin. La toricité est une propriété géomérique. Sur le plan optique, cette variation de courbure entraîne un astigmatisme. Quand on parle d’astigmatisme cornéen ou cristallinien, on effectue un abus de langage: il faudrait plutôt dire « toricité cornéenne », ou « toricité cristallinienne ».

Toricité cornéenne: dans cet exemple, les méridiens verticaux sont plus cambrés que les méridiens horizontaux. Le méridien le plus cambré est à 90°, le moins cambré est à 0°/180°. La courbure de chacun des méridiens intermédiaire varie entre ces courbures extrêmes.  La toricité (combinée à l’asphéricité) est responsable de l’aspect en sablier des cartes topographiques de courbure (topographie cornéenne)

L’astigmatisme congénital, la greffe de cornée sont des pourvoyeurs de toricité marquée (voir la page sur un cas de gestion d’un astigmatisme sur greffe de cornée).

Les lentille toriques, les implants toriques possèdent une surface torique. Leur toricité est conçue pour neutraliser et donc corriger un astigmatisme (oculaire pour les lentilles, cornéens pour les implants). Ils doivent être alignés avec l’axe de la toricité cornéenne, ou l’axe de l’astigmatisme oculaire : l’axe est mentionné en degré dans la formule de correction de l’astigmatisme.La kératométrie simulée (sim K) est une représentation chiffrée de la toricité cornéenne, exprimée en dioptries de courbure.

Par exemple, +1×90° signifie que le méridien situé sur l’axe 90° possède une dioptrie de vergence de plus que l’axe situé à 0°.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *