+ +

Qu’est-ce que la formule de Munnerlyn?

La formule de Munnerlyn est une équation qui relie l’épaisseur de cornée à retirer avec le laser excimer en chaque point pour corriger la myopie, sur une zone optique donnée. Elle est obtenue par un « développement limité » au voisinage du sommet de la cornée (la formule de Munnerlyn est une « approximation »). Charles Munnerlyn était ingénieur en optique et a occupé des fonctions importantes auprès de la société Visx, pionnière en matière de correction laser au Etats Unis, à la fin des années 80.

Cette formule simplifiée  établit que : P (profondeur d’ablation centrale en microns) = 1/3 x D (correction de la myopie en dioptrie) x ZO2 (diamètre de la Zone Optique en millimètres) au carré.

Par exemple, la correction d’une dioptrie de myopie sur une zone optique de diamètre égal à 6 mm implique une profondeur d’ablation centrale de : P= 1/3 x 6 x 36 = 12 microns (cette estimation est légèrement inférieure à la réalité, plus proche de 14 %: il est préférable d’ajouter environ 10% au résultat obtenu avec la formule simplifiée). La formule de Munnerlyn ne tient pas compte des variations possibles de l’asphéricité cornéenne (les traitements asphériques induisent une profondeur d’ablation centrale légèrement différente, selon l’asphéricité visée).

L’utilisation de la formule de Munnerlyn permet d’estimer rapidement la profondeur du traitement d’une myopie donnée, et d’en apprécier la variation avec le diamètre de la zone optique. Ceci est particulièrement important en LASIK, où il faut préserver une épaisseur suffisante de cornée (voir : LASIK et épaisseur de cornée).

La formule de Munnerlyn est issue du calcul analytique de la distance entre deux cornées modélisées par des coupoles sphériques, dont les rayons de courbures diffèrent (la profil de la première cornée- cercle plus petit – est celui de la cornée en préopératoire, et le second celui de la cornée en postopératoire; cette cornée possède un plus grand rayon, car elle est forcément plus plate pour un traitement de myopie. La différence de puissance optique entre ces cornées correspond à la valeur de la myopie à corriger !).

La publication de l’article mentionnant les principes de la photoablation démyopisante remonte à 1988, soit deux ans avant l’introduction de la technique du LASIK.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *