+ +

A quoi sert l’implant posé lors de la chirurgie de la cataracte?

L’implant de cristallin artificiel (implant dit « pseudophake ») est une micro lentille dont le pouvoir optique est équivalent à celui du cristallin naturel. Si l’on ne posait pas d’implant après l’extraction du cristallin opaque, la plupart des patients dits « aphakes » (sans cristallin et sans implant ) devraient porter des lunettes avec d’épais verres correcteurs convexes.

 Les patients équipés de l’implant de cristallin artificiel (dits « patients pseudo phakes ») peuvent acquérir une indépendance à la correction optique en vision de loin et/ou de près, en fonction de la puissance et du type d’implant posé. La puissance de l’implant est calculée avant l’opération grâce à l’examen biométrique. Ce calcul est fonction de paramètres comme la longueur de l’oeil et la puissance optique de la cornée. En général, le pouvoir optique de l’implant est calculé pour permettre au patient de ne pas (ou peu) avoir besoin de lunettes pour la vision de loin (télévision, conduite, tennis, golf, etc…). Cette option est généralement appréciée par les forts myopes. Certains patients préfèrent toutefois pouvoir lire ou coudre sans lunettes: on choisit alors une puissance d’implant adaptée à cette situation.

Il existe également des implants qui permettent de corriger tout ou partie de l’astigmatisme oculaire; ces implants sont dits « toriques » (ils génèrent un astigmatisme opposé à celui de la cornée: la résultante – l’astigmatisme total » de l’oeil devient proche de zéro)

D’autres implants sont conçus pour accroître la perception des contrastes en vision nocturne (implants asphériques). Ils sont intéressants chez les patients dont le diamètre pupillaire est large dans l’obscurité.

Enfin, il existe une gamme d’implant destinée à permettre aux patients opérés de ne plus porter de verres correcteurs ni pour la vision de loin, ni pour la vision de près. Ce sont des implants dits « multifocaux ». L’implant est conçu pour corriger le défaut de vision de loin, et comporte une ou plusieurs zones destinées à la vision de près. Ces implants, dits « mutifocaux »,ou « bifocaux »,  utilisent le partage de la lumière incidente en plusieurs foyers. Les résultats fonctionnels sont en général très satisfaisants, malgré une déperdition de contrastes en vision de loin.

 Tous les patients ne peuvent cependant en bénéficier et un bilan soigneux doit être effectué préalablement à l’intervention. Le fort astigmatisme, l’existence d’une dégénerescence rétinienne représentent certaines des contre indications à la pose de ces implants.

Les implants accommodatifs sont conçus pour mimer le comportement du cristallin naturel. Leur véritable pouvoir accommodatif n’a pas encore été véritablement confirmé, mais de nombreuses études sont en cours.

2 réponses à “A quoi sert l’implant posé lors de la chirurgie de la cataracte?”

  1. PIERREL Nicole dit :

    j’ai des implants durs posés en 2005. « ARTISAN Myopia 6/8.5 POWER –8.0D OB6.0 OT8.50
    Lot 75447 SN1643498 OPHTEC REF 204001W. (oeil droit).
    Je dois me faire opérer de la cataracte et cet implant doit être ôter. Quel implant doit me poser
    le chirurgien, afin de m »éviter le port de lunettes.
    Pour l’instant l’oeil gauche à la même vision corrigée en 2005, (9.5D)
    merci d’avance pour vos conseils.
    je vais avoir 71ans.

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    Votre chirurgien a du effectuer un calcul biométrique qui détermine la puissance de l’implant à poser dans votre oeil, une fois l’implant artisan retiré, et la cataracte enlevée.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *