+ +

Peut-on avoir une ectasie cornéenne après LASIK avec découpe du capot au laser femtoseconde?

Le laser femtoseconde permet d’obtenir de manière plus reproductible des capots fins que les systèmes de découpe mécanique. Ces derniers sont plus sensibles à certains paramètres comme l’épaisseur initiale de la cornée, sa courbure, sa « consistance », etc… Le laser femtoseconde est aussi un outil marketing, qui est mis en avant dans le cadre de la prévention de l’ectasie ( de même que certaines stratégies de correction personnalisées au laser excimer, qui « consomment » moins de tissu cornéen). Répétons que le facteur de risque principal de l’ectasie n’est pas la profondeur excessive de la découpe ou de la photoablation laser, mais la réalisation du LASIK sur une cornée initialement « fragile », atteinte de kératocône infraclinique débutant (kératocône fruste). Sur ces cornées, un LASIK avec une découpe fine et un traitement de myopie faible peut déclencher une ectasie cornéenne. Le meilleure garant pour la prévention de l’ectasie cornéenne est la réalisation d’un bilan préopératoire soigneux, incluant une topographie de la face antérieure, de la face postérieure, et de l’épaisseur cornéenne (ex : Orbscan). Cette topographie doit être interprétée par un clinicien entraîné. En cas de doute, il faut savoir reconsidérer l’indication de LASIK, et proposer la réalisation d’une technique de laser de surface (PKR).

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *