+ +

Qu’est -ce qu’un LASIK personnalisé (traitement laser personnalisé) ?

La personnalisation d’un traitement chirurgical réfractif (ou personnalisation du LASIK) repose sur l’ajustement de certains paramètres de corrections, en prenant en compte certaines caractéristiques propres à l’oeil opéré. Ainsi, même si deux yeux présentent la même myopie à corriger (ex : -3.50 D), le traitement excimer délivré pendant le LASIK sera forcément un peu différent pour ces deux yeux (le diamètre pupillaire sera utilisé pour ajuster les dimensions de la zone de traitement, l’astigmatisme dit « irrégulier » sera également considéré pour établir la correction laser, etc.). Grâce aux analyseurs de front d’onde oculaire (aberromètres), il est possible de dresser une carte exhaustive des aberrations optiques monochromatiques de l’œil examiné. Ces aberrations englobent la correction « lunettes » (myopie, ou hypermétropie et astigmatisme), et les petites imperfections optiques dont tout oeil est atteint, et qui concourent à réduire la qualité optique de l’oeil humain. Ce sont ces aberrations qui expliquent que même bien corrigé avec des lunettes (ou des lentilles), un patient puise signaler la présence de petits « spicules » autour des lumières la nuit (réverbères vus au loin), ou encore un léger dédoublement ou halo autour d’un croissant de Lune, etc.

L’obtention de profils personnalisés guidés par le recueil du front d’ondes repose sur l’acquisition de ces données aberrométriques : les lasers excimer à balayage par spots permettent au cours du LASIK la délivrance d’un profil d’ablation destiné à annuler ces aberrations, en soustrayant à la cornée sur une zone optique (dont le diamètre découle des dimensions de la pupille) la quantité de tissu stromal requise. La délivrance d’un traitement personnalisé requiert des données supplémentaires et implique une chirurgie généralement plus longue (temps de calcul du traitement, de la reconnaissance irienne, etc.). Au vu des résultats plus que probants de la grande majorité des procédures laser dites conventionnelles, (seule la correction de la myopie +/- astigmatisme est délivrée), le recours systématique à un traitement personnalisé n’est pas justifié aux yeux de nombreux chirurgiens, sauf pour des  raisons qui relèvent plus du « marketing » que de la médecine. La démarche de personnalisation  est en effet une méthode en vogue dans les secteurs de l’industrie et des services. En chirurgie réfractive cornéenne, elle est mise en avant par le marketing  des sociétés de laser excimer (et de certains centres chirurgicaux) car la personnalisation du traitement constitue une option attractive auprès des patients, qui perçoivent plus de valeur dans une solution individualisée que standardisée.

Les approches personnalisées ont été initialement conçues pour réduire les aberrations optiques de haut degré (HOA : High Order Aberration)  après LASIK, en plus de la correction de l’amétropie sphéro cylindrique, afin de procurer aux yeux opérés une « supervision », c’est-à-dire l’acuité visuelle maximale (20/10) autorisée par la mosaïque des cônes fovéolaires (en d’autres termes, la « résolution rétinienne ». Pour des raisons diverses, la principale étant la non maîtrise des effets non prédits par les profils d’ablation, cet objectif n’a pas été atteint en routine. Malgré une correction au moins aussi précise de l’amétropie sphérocylindrique, la supervision n’est pas toujours au rendez vous pour les yeux opéré par chirurgie personnalisée ; l’objectif de réduction du taux initial (préopératoire) des aberrations optiques de haut degré n’étant que rarement atteint.

Cependant, il est apparu que ces traitements pouvaient réduire le taux des HOA induites vis-à-vis de celui mesuré après traitement conventionnel. Dès lors, l’enjeu des photoablations personnalisées s’est progressivement déplacé vers la réduction du taux d’HOA induite. Il ne s’agit plus de réduire les aberrations optiques de haut degré, mais de moins les augmenter.

Les traitements personnalisés présentent certains bénéfices indirects, comme la reconnaissance irienne, c’est à dire la possibilité pendant la délivrance du traitement laser de « suivre » les micro mouvements de l’oeil et de mieux aligner l’axe du traitement de l’astigmatisme sur la cornée.

Les traitements personnalisés sont particulièrement indiqués pour les reprises (ex ; correction d’un décentrement). En effet, la correction d’un décentrement ou d’un astigmatisme irrégulier induit par une première correction comporte en général un taux élevé d’astigmatisme irrégulier (aberrations de haut degré).

Une réponse à “Qu’est -ce qu’un LASIK personnalisé (traitement laser personnalisé) ?”

  1. Dr Damien Gatinel dit :

    Bonjour, la réalisation d’une PKR sur un LASIK est effectivement risquée car susceptible de réactiver des phénomènes inflammatoires, etc. Je vous conseille de consulter un contactologue expert pour les cornées difficiles. Demandez un rdv pour le lundi matin à la Fondation Rothschild si vous être en région parisienne.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *