+ +

Quelle est la différence entre apex et vertex en topographie cornéenne ?

Il existe souvent une confusion dans l’emploi de ces deux termes qui sont utilisés en topographie (et chirurgie) cornéenne pour désigner des points « remarquables » de la surface de la cornée. L’apex est défini comme le point de courbure maximale. En ce sens, il s’agit d’un point dont la localisation est « absolue », et ne dépend pas de la manière dont la topographie de la cornée est acquise (du moins en théorie, car la localisation de l’apex varie en fonction du mode de courbure utilisé : axiale, ou instantanée: c’est en fait la carte de courbure moyenne qui doit permettre de repérer cet apex).

Le vertex est la projection cornéenne du reflet du centre des mires concentriques (Placido) utilisées pour acquérir les informations de courbure antérieure lors de la réalisation de l’examen par topographie cornéenne (c’est la première image de Purkinje si l’on utilise une source lumineuse ponctuelle). 

La localisation du vertex n’est pas absolue : elle dépend en particulier du type de topographe utilisé (distance de la coupole portant la mire de Placido) et de la stratégie de fixation utilisée. La projection du reflet cornéen du centre des mires (ou d’une cible lumineuse ponctuelle fixée par un patient : on parle donc de 1ere image de Purkinje pour ce reflet) est généralement située en nasal de la pupille d’entrée (et ce d’autant plus que l’angle kappa est positif et important).

En raison de l’asymétrie et de l’absence d’axe commun des structures réfractives de l’oeil humain, l’axe visuel n’est pas situé au centre géométrique de la cornée. Il n’est pas non plus confondu avec le vertex, et ce contrairement à une conception erronée et héritée de l’époque de la kératotomie radiaire. L’axe visuel « perce » la cornée en un point distinct du vertex, et de la projection du centre de la pupille d’entrée (matérialisant l’intercept du centre de la pupille avec la ligne de visée ou « line of sight ». Certaines études suggèrent que l’axe visuel (ou la zone permettant de maximiser la qualité de l’image rétinienne) est situé dans une zone intermédiaire entre ces deux points.  Ces concepts sont développées dans un des chapitres de l’ouvrage : « Topographie cornéenne« .

2 réponses à “Quelle est la différence entre apex et vertex en topographie cornéenne ?”

  1. Opto dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Est ce erroné de dire que le vertex est le point le plus en avant de la cornée?
    Merci

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    Effectivement, cette définition est certainement imprécise, car la notion de point le plus « en avant » suppose un plan de référence, qui n’est pas simple à définir dans le plan de la cornée : le pourtour limbique n’a pas un périmètre précis, l’orientation de l’oeil (et donc de la cornée) varie en fonction de la stratégie de fixation utilisée, etc. Il ne faut pas non plus perdre de vue que le vertex, quand il est identifié par la réflexion lumineuse d’une cible ponctuelle observée (soit l’image de Purkinje 1), est une image virtuelle située à environ 4 mm en arrière du plan de la cornée antérieure. Pour un observateur coaxial avec la source et l’image en réflexion, le vertex (intersection cornéenne du reflet) est le point le plus proche de l’observateur, mais de l’observateur seulement. Le vertex est une notion « opérateur » et instrument dépendante.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *