+ +

D Gatinel. Quoi de neuf en chirurgie réfractive? Réalités Ophtalmologiques, Avril 2014

Taux de prévalence des amétropies (myopie, astigmatisme, hypermétropie) en Europe.

Chirurgie réfractive chez les médecins et leurs proches.

Télécharger l’article : D Gatinel. Quoi de neuf en chirurgie refractive.Réalités Ophtalmologiques Avril 2014

 

 

 

4 réponses à “D Gatinel. Quoi de neuf en chirurgie réfractive? Réalités Ophtalmologiques, Avril 2014”

  1. GUILLON dit :

    Que penser d’une implantation de « lentille intra oculaire pseudo accomodative FineVision Micro F » ?
    J’ai une correction de 3 à chaque oeil, une lègère opacification sur un oeil et j’y vois parfois … moins bien quand je suis au volant. J’ai 71 ans; je fais beaucoup de natation et de montagne et l’idée de porter des lunettes en permanence ne me plait guère ..
    merci de votre conseil

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    L’implant FineVision Micro F est une lentille multifocale (implant intraoculaire) que je connais bien puisque j’ai participé à sa conception optique,(page dédiée) avec la société Physiol qui le commercialise (l’implant est également distribué par la société Bausch and Lomb) dans certaines parties du monde. Il s’agit certainement d’une solution efficace si vous souhaitez ne plus porter de lunettes après l’intervention, ni de loin, ni de près, ni en vision intermédiaire (c’est l’originalité de l’implant, qui succède aux premières générations qui étaient elles bifocales et ne permettaient pas aux patients de bien voir en vision intermédiaire: écrans, tableaux de bords, etc). Pour pouvoir bénéficier d’une implantation multifocale en chirurgie de la cataracte il faut présenter un état oculaire satisfaisant en dehors de la cataracte. Il faut également recevoir des informations adaptées, comme le fait que ces implants peuvent générer des halos lumineux en vision nocturnes, qui sont rarement très gênants, et n’empêchent pas de conduire la nuit.

    vidéo explicative un peu technique sur les principes optiques: https://www.youtube.com/watch?v=BcNUA5B5u_0

  3. Prof Bordigoni pierre dit :

    Porteur d’un keratocone bilatéral greffes il y a 27 ans avec une correction optique ( pas de lunettes ni de lentilles ) satisfaisante et pratique normale de mon métier d’hematologue .En 8/2014 apparition d’un syndrome sec très prédominant à gauche traité avec succès par des bouchons et un abaissement de la paupière gauche .La cause était probablement due à des antidépresseurs donnés pour Depression . Et à une meibonite peu sévère . J’avais oublié , dans l’année post greffe. Keratotomie radiaire pour importante myopie résiduelle .
    Depuis 2008 aggravation de l’astigmatisme gauche (2,5 à 4. ) sans conséquences jusqu’à un mois ( il est stable pourtant depuis 10/2014.Depuis intolérance su totale des lunettes avec maux de tête , vertiges, tension oculaire ,sensation de gêne oculaire permanente difficile à décrire et vision variable . A droite la myopie est de 1,5 et l’astigmatisme de 1,75, à gauche myopie 1,astigmatisme 4 plus presbytie bien sur .
    Ma situation est très inconfortable notamment en fin de journée ou je ne peux plus faire grand chose ce qui est désespérant !!
    Mon acuité avec lunettes reste bonne 9 à gauche et 7 à droite mais très inconfortable .Un essai de lentilles sclérales pendant 3 mois a été un échec total ( intolérance et correction optique moindre que les lunettes )
    Ma question angoissée est : y a t’il une possibilité chirurgicale de correction de cet astigmatisme ! J’aurai également une cataracte débutante à priori peu gênante. Mais je ne sais pas quelle est sa part dans l’aggravation de l’astigmatisme !
    Enfin si les réponses de mes collègues nancéiens ne satisfont pas peut on vous consulter !
    Cordialement

    Prof Pierre Bordigoni

  4. Dr Damien Gatinel dit :

    Il est difficile de vous procurer une réponse précise sans un bilan détaillé incluant la réalisation de topographies cornéennes, et une étude aberrométrique destinée à déterminer l’origine de votre astigmatisme, qui peut être purement cornéen (greffons) comme mixte (si cataracte débutante induisant un astigmatisme). La correction de l’astigmatisme des greffons cornéens peut être effectuée par des incisions relaxantes que l’on effectue aujourd’hui de manière très précise au moyen du laser femtosconde. Cependant, l’effet de ces incisions demeure relativement imprévisible en cas de greffe de cornée, en raison de la biomécanique particulière de l’oeil et de la cornée greffée.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *