+ +

39 ans – forte myopie + asigmatie – opérable ? SMILE / PRESBYLASIK ?

Votre question :

Bonjour,

Je suis un homme de 39 ans, très myope et un peu astigmate, voici mes corrections lunettes : Droit -10.00 +0.75 70° / Gauche -8.25 +1.50 90°.
Je suis ingénieur et travaille sur écran 50% de la journée.
Je fais de la natation 1 à 2 fois / semaine (aujourd’hui avec mes lentilles !).
Les corrections lunettes, mais surtout lentilles n’arrivent plus vraiment à corriger convenablement mes défauts visuels.

J’ai consulté un centre dans le 73, qui dispose de plusieurs technologies d’opérations,
Après la batterie de tests traditionnels (topo, abérations…) l’ophtalmo a conclu en disant « compte tenu de votre myopie, je ne vous laisse pas le choix du type d’opération, ce sera le SMILE ».
Tous les tests étaient bons (un petit creusement au bas d’un oeil, par les lentilles certainement), et une belle épaisseur de cornée ~560 je crois.

Je me questionne sur la proposition SMILE compte tenu des résultats que je peux trouver sur internet. Est ce une technique appropriée pour mon cas ?

En échangeant sur un forum, un autre chirurgien me déconseille le SMILE au profit d’un PRESBYLASIK pour traiter en même temps ma presbytie qui va arriver.

Je suis un peu perdu sur le fait que je doive finalement choisir une technologie… Je pensais plus basiquement qu’un cas de correction déterminait forcément la technologie. Aussi j’apprécierai grandement tous vos retours qui me permettront d’avancer.

En vous remerciant par avance,

Salutations

Notre réponse :

A chaque fois qu’un SMile est possible, un LASIK l’est aussi dans la grande majorité des cas. Les bénéfices du SMile sont plus théoriques (faible incision) que pratiques, car la technique d’extraction du lenticule est manuelle et expose à certaines complications. Le LASIK permet aussi d’effectuer des retouches dans le temps (sous correction, évolution de la presbytie, etc.). En Smile, les retouches se font en PKR, et ceci expose alors à la perte du bénéfice supposé initial de la petite incision.

La sécheresse oculaire semble un peu moins marquée après SMile, à confronter à votre sécrétion lacrymale actuelle.

Le presbyLASIK est un terme « fourre-tout » qui ne s’applique pas vraiment à la correction des myopies fortes du patient presbyte. Une légère sous correction de l’oeil non dominant (possiblement à tester avant l’intervention) pourrait vous permettre d’apprécier à l’avance ce type de solution. En conclusion, testez la « monovision » en lentilles et si cela est positif, un LASIK me parait la technique la plus adaptée à votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *