+ +

Cataracte secondaire

Votre question :

Bonjour doc Damien, je vous remercie de votre effort pour nous expliquer et faciliter tout ce qui nous préoccupe dans ce domaine, ma question est:
Faut-il opérer tout de suite une cataracte secondaire ou attendre les premiers signes invalidants ?
Y-a-t-il un risque pour le patient si on opère pas le plus tôt possible ?
Y-a-t-il un risque pour le chirurgien de ne pas voir correctement le fond d’œil si la
cataracte secondaire est beaucoup avancée ?
merci infiniment.

Notre réponse :

La réalisation d’une capsulotomie au laser Yag pour la cataracte secondaire n’est pas un acte relevant d’une urgence particulière, surtout quand les signes visuels sont débutants. Les complications liées à la capsulotomie incluent l’hypertonie oculaire (augmentation de la pression intra oculaire), l’oedème maculaire (oedème le plus souvent transitoire de la portion centrale de la rétine), et le décollement de rétine (complication la plus sévère, de fréquence heureusement faible). Certains effets indésirables sont également notés par certains patients après la capsulotomie, comme l’impression de « mouches volantes » (probablement liée à la projection de petits fragments de capsule lors de la réalisation des impacts de laser YAG).

Cette inventaire ne doit pas faire reculer la réalisation de la capsulotomie indéfiniment: quand la réduction de la qualité de vision gêne de manière significative la vision de l’oeil concerné et devient inconfortable pour le patient. Attendre longtemps entraînerait  outre la gêne visuelle, le besoin de délivrer plus d’impacts, et d’augmenter leur énergie, accroissant de fait le risque d’inflammation post opératoire.  Un traitement d’environ trois semaines associant des anti inflammatoires et anti hypertenseurs oculaires est nécessaire après capsulotomie Yag pour cataracte secondaire.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *