+ +

Déplacement du capot après LASIK

Votre question :

Bonjour Docteur, J’aimerais savoir comment savoir, aprés operation de la myopie, si le capot s’est déplacé ? Le sent- on ou cela se voit il ? Merci

Merci infiniment

Notre réponse :

La chirurgie par LASIK comporte la réalisation d’un capot, sous lequel est effectuée la correction. Le capot est ensuite repositionné. De nombreux patients se posent des questions en ce qui concerne la stabilité du capot après LASIK : comment ce capot peut il être consolidé ? comment être certain qu’il ne pourra se déplacer?

Il faut considérer deux phases après l’intervention LASIK: la phase précoce (24h ) où les risques de déplacement sont réels si le patient se frotte ou même touche ses paupières, et la phase plus tardive, ou même si le patient se frotte les yeux (ce qui est déconseillé), le risque de déplacement du capot est nul.

Le capot de LASIK correspond à une partie superficielle de la cornée: il est composé de la couche épithéliale (la plus superficielle) et d’une partie de la couche moyenne de la cornée (l’épithélium). Il Le capot n’est pas complet, il existe une charnière qui participe à sa stabilité (et évite que le capot de « parte » si jamais il était déplacé dans la phase postopératoire précoce).

– Premières 24 h après le LASIK : une fois que le capot est remis en place, il est est suffisamment stable et le mouvement des paupières ne suffit pas à le faire bouger. Avec le laser femtoseconde, les bords du capots sont généralement bien « nets », et le sillon, périphérique (dont l’angle est assez vertical), permet de stabiliser le capot qui « s’emboîte » bien dans la cornée sous-jacente (ceci n’est pas le cas avec les découpes de capot au microkératome mécanique, où le bord du capot n’est pas aussi vertical et l’angle du sillon avec la surface cornéenne plus réduit (en effet, la découpe s’effectue de manière tangentielle avec une lame, et non verticale comme avec le laser femtoseconde). Le capot adhère également grâce à un phénomène de capillarité, mais celui-ci n’explique pas complètement la stabilité du capot. Si l’on se frotte les yeux juste après l’intervention, le risque de déplacement du capot est réel, car l’adhérence de ce volet n’est pas encore complète, notamment parce que l’épithélium n’a pas encore cicatrisé « en pont ». C’est d’ailleurs pour cela que juste après le LASIK, même si l’oeil n’est pas vraiment douloureux, le patient ressent souvent une sensation de « gêne », de corps étranger: il perçoit le « ressaut » entre le bord du capot  et la partie plus périphérique de la cornée. Cette sensation dure quelque heures, puis s’estompe totalement, une fois que le sillon périphérique est comblé et recouvert d’un épithélium qui constitue alors une couche continue. C’est à ce moment là que la stabilité du capot est pleinement assurée.

capot de LASIK en OCT

Représentation en coupe OCT d’une cornée opérée de LASIK (microkératome). L’épithélium forme une couche continue qui recouvre la cornée, et assure la protection du volet et de sa partie stromale en particulier (les doubles flèches oranges sont placées en regard de l’épithélium continu). A droite (encadré orange), on observe le bord plus vertical d’un capot effectué par le laser femtoseconde, qui forme un sillon permettant au volet de LASIK de s’emboîter avec la périphérie de la cornée.

Si le capot se déplace (frottement des yeux dans les heures qui suivent le LASIK), le patient ressent une sensation de corps étranger plus intense, qui ne passe pas, et la vision est plus ou moins « brouillée » : elle est très brouillée si le capot est très déplacé, replié, etc. Elle n’est qu’un peu altérée si le capot se « plisse » sous l’effet d’un frottement. J’effectue systématiquement une petite marque à l’encre chirurgicale sur le bord du capot lors de l’intervention, ce qui permet de bien repositionner le capot et vérifier pendant quelques heures après l’intervention (le temps que l’encre ne s’efface) que la capot n’ait pas bougé. Nous remettons aussi en main propre une paire de lunettes avec verres teintés à porter juste après la chirurgie, ainsi que des coques en plastique transparent pour la nuit (à fixer autour de chaque oeil avec du micropore) à tous nos patients opérés de LASIK, pour éviter justement un frottement oculaire intempestif, qui peut être involontaire en cas de sensation de gêne ou de larmoiement. Le contrôle à 30 mn, et à J1 est également effectué pour contrôler le bon positionnement du capot. Avec ces mesure, les déplacements précoces du capot sont exceptionnels.

 

– Suites opératoires au delà du premier jour : le capot ne peut plus se déplacer, car l’épithélium recouvre l’intégralité de la cornée, et forme un « hauban » qui plaque le capot sur le stroma cornéen plus postérieur (le mur résiduel). Des phénomènes de capillarité participent également à la stabilisation ultérieure du capot. Seul un traumatisme vraiment violent, et dont la direction est particulièrement tangentielle est à même de provoquer un déplacement du capot. Ce genre d’incident est véritablement exceptionnel, fort heureusement. De nombreux sportifs, cascadeurs, militaires ont été opérés de LASIK à travers le monde, sans que cela ne pose de problème particulier.

 

Pour effectuer un retraitement, il est parfois nécessaire de re- soulever un capot de LASIK. Ceci s’effectue sans problèmes par un chirurgien entraîné: il faut commencer par retrouver le bord circulaire du capot, et le « détacher » (en rompant l’épithélium à cet endroit, le long du sillon). L’interface est ensuite facilement retrouvée et le capot est soulevé pour permettre au laser excimer d’effectuer la correction complémentaire.

 

9 réponses à “Déplacement du capot après LASIK”

  1. FORMOSA jeremy dit :

    bonjour, excusez moi de vous déranger, je souhaiterais avoir votre avis avant de me faire réopérer.
    en 2003 je me suis fais opérer de la myopie, tout c’est pratiquement bien passé, mais mon oeil gauche me joue des tours depuis, j’ai l’impression pour faire la comparaison avec des jumelles de vue, que cet oeil aurait besoin d’etre réctifié , comme si l’on devait tourner pour l’exemple l’objectif afin d’y voir net! Pour simplifier cet oeil gauche il y a un petit gene avec les lumieres, ca n’est pas flou, c’est quand meme léger, mais ca me gene, sans étre professionnel on dirait qu’il suffirait de tourner le capot pour y voir plus net! Alors j’ai entendu parler d’aberometre qu’est ce que c’est, et surtout est ce que je peux me faire réopérer sans crainte a la suite.
    Merci d’avance de votre conseil et de votre professionnalisme, car ca n’est pas évident a expliquer.

    ps; de meme si je travaille + de 1 heure sur l’ordinateur j’ai cet oeil qui me gene, le droit reste niquel > Je mets des gouttes (phillarm, ou vismed depuis 2004 ) et ca me coute cher en goutte.

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    Le capot ne peut pas bouger tout seul après réalisation d’un LASIK (sauf traumatisme violent et particulier). En revanche, il est possible qu’un astigmatisme ou une myopie résiduelle soient apparus. Un bilan incluant mesure de la réfraction, topographie cornéenne et aberrométrie est indiqué, et il est possible qu’une reprise chirurgicale soit envisagée, même après une quinzaine d’années. C’est un avantage certain en LASIK.

  3. FORMOSA jeremy dit :

    bonjour, merci pour votre réponse.
    Ben voila je me suis fais réopéré l’œil gauche jeudi 15 février, le chirurgien ma resoulevé le capot manuellement, il était bien collé, ensuite a passé le lasik, et a tout refermé. Depuis j’ai des gouttes ( tobradex, ciloxan cationorm et hylovis) a mettre tous les jours.
    Cette fois ci je m’aperçois que l’œil mets plus de temps a retrouver sa netteté. A ce jour l’image reste encore flou, avec halos autour des lumières pas nette comme l’autre œil! Alors je me pose des questions, combien de temps cela mets environ pour retrouver une image nette, car pour l’instant pour lire c’est difficile, et j’imagine que cela est normal lors d’une retouche?
    Merci pour vos informations précieuses

  4. jeremy98 dit :

    bonjour docteur,
    j’imagine que votre emploi du temps est chargé, mais je souhaiterais avoir des informations concernant le capot cornéen,
    En fait je me suis fait opéré au laser il y a 15 ans par microkeratome, et je suspecte un mauvais positionnement du capot peut être 1 mm je ne sais pas d’un seul oeil . En effet, je me suis aperçu lors de la repose du volet la lumière verte du microscope était nette, un point, pas un cercle autour ou de traits, avant que le capot ne soit a sa position finale , et maintenant je vois tres bien que la vision n’est pas nette, des halos, vision un peu triple selon l’éclairage , en bas a gauche et bas droite d’un objet par exemple image un peu brouillée. Il me semble qu’il ne manque pas grand chose pour retrouver une vision nette.
    Alors ma question est simple est ‘ce que ce capot a son rôle dans la définition de la vision, rôle de netteté, similaire par exemple a une paire de jumelle , la molette superieur qui sert a régler la netteté?
    et avec quel appareil permet on le repositionnement du volet corneen?
    MErci d’avance

  5. Dr Damien Gatinel dit :

    Le capot en LASIK est une mince couche de tissu cornéen dont les faces sont globalement parallèles. Il est important que le capot soit bien repositionné, sans plis: ceci se fait manuellement, mais l’utilisation d’un marquage préalable permet de le faire de manière très précise. Si vous avez été opéré il y a 15 ans, les symptômes que vous présentez ne sont pas en rapport avec le capot, mais plutôt des aberrations optiques de haut degré liées à une irrégularité cornéenne, ou une régression cicatricielle.

  6. jeremy98 dit :

    bonjour et merci pour vos réponses,
    a savoir ce léger dédoublement de mon œil survient la nuit, idem pour les leds. Justement j’ai subie une retouche laser avec resoulèvement manuel il y a 2 mois et depuis çà n’a rien changé, a savoir qu’entre temps une invasion épithéliale est venu, donc nettoyage de l’oeil.
    La j’ai constaté lorsque le chirurgien a replacé le volet cornéen que la lumière était très nette d’un coup, sans traits ou images doubles, avant qu’il ne fignole et que ma vision voit un peu flou et dédoublée !
    La journée c’est pas terrible, en plus la lumière me gêne sauf s’il fait nuageux, et çà reste un peu flou, je ne dirais pas que je ne vois rien, loin de la, mais ca ne reste pas nette , et alors le soir c’est flou de loin forcément avec ce dédoublement ou image fantômes, j’arrive pas trop a différencier, car il est vrai que l’image exemple d’un lampadaire a environ 25/30 Mètres apparaît juste a coté son léger fantôme !
    Donc je me demande si le volet cornéen n’a pas une légère incidence du fait quand le replaçant, moi je suis quelqu’un qui aime analyser ce que l’on me fait, j’ai vu la lumière comme l’autre oeil qui lui n’a rien, juste avant qu’il ne reprenne sa place!
    Donc a l’époque j’ai subi ce microkératome, peut être qu’il a mal était centré, ou que sais je, mal positionné de pas grand chose>
    En tout cas c’est très gênant, j’ai aussi une légère sensation d’avoir un cheveux dans l’œil.

    Merci pour vos réponses!

    Ps: Ce site est génial si demain je devais faire des recherches sur la vue et vision, il est complet!

  7. FORMOSA jeremy dit :

    bonjour et excusez moi encore de vous déranger , je dois me faire enlever définitivement le capot de lasik car j’ai une cicatrice para axiale qui me trouble la vision , seulement j’ai un peu peur car il parait que c’est rare, donc comme c’est rare, je ne trouve pas mon bonheur sur internet sur les suites de cette opération, la douleur , le temps que l ‘épithélium retrouve sa transparence totale, le temps de retrouver une vision nette ( 1 mois ou autre) , et le chirurgien m’a dis que je devrais a la suite peut etre subir une PKR. Décidément rien n’est facile pour cet oeil !qui a subi la 1ere opération lasik par mikrokeratome en 2002 une retouche début fevrier 2018 pour astigmatisme, ensuite une invasion épithéliale, et maintenant cette cicatrice para axiale qui ne disparait pas! Je commence un peu a désespérer, merci pour votre aide.

  8. Mich1234 dit :

    Bonjour docteur,

    je me suis fait opérer il y a 3 jours chez Lasik MD à Montréal et durant le matin vers 5h09 du matin (l’heure acutelle que je vous écris) je me suis frotter un peu sur mon oeil gauche mais pas trop fort. Je n’ai pas mis de pression sur l’oeil au moment que je grattais. Est-ce que le capot aurait un peu déplacé ou si ce n’est pas le cas, à quelle fréquence ça peut se déplacer? Aussi je dois encore mettre du ZYMAR, du MAXIDEX et du systane pour encore 3 jours. Est-ce que ça peut être dangeureux au moment que je vais mettre les gouttes? J’ai peur que ma cornée soit un peu déplacée… Aussi, depuis hier, lorsque je regarde l’heure de la cuisinière, je vois un peu flou , on dirait que c’est flou sur le contour de l’heure. Est-ce dû aux sècheresses oculaires? Est–ce que ça va partir progressiviement?

    Merci de vos réponses,

  9. Dr Damien Gatinel dit :

    Après 3 jours, il n’y a aucun risque pour que le capot se déplace en cas de frottement oculaire après LASIK. Le risque concerne les premières heures après l’intervention. La sécheresse est une cause possible de fluctuations visuelles au début. Une surveillance oculaire est nécessaire et devrait vous donner des informations complémentaires.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *