+ +

PKR ou LASIK ? Risque d’ectasie cornéenne ?

Votre question :

Bonjour,
J’ai 30 ans et je suis myope depuis l’âge de 10 ans, actuellement -5,75 à droite et -5,25 à gauche (versus -5,5 et -5 l’année dernière).
Je porte des lunettes et parfois les lentilles (je les porte beaucoup moins en ce moment car j’ai les yeux secs et j’ai fait une jolie keratite l’année dernière, Je n’ai pas trop envie de remettre le couvert).
Je souhaiterai me faire opérer. 1ere question : est ce que le fait que je ne sois pas tout 1 fait stable est une contre indication ? (à noter que j’ai accouché de mon 2e enfant il y a 1 mois)
Apparemment je suis éligible pour les 2 méthodes PKR et lasik (de justesse pour le lasik car je n’ai pas une cornée très épaisse non plus)
D’après les informations écrites qu’on ma fourni je penchais franchement pour le lasik (réduites moins douloureuses et récupération plus rapide).
Mais mon ophtalmo m’a parlé du risque d’ectasie cornéenne post lasik qui ne serait pas si rare selon lui.
Quel est le mécanisme d’apparition de cette ectasie ? Survient elle sur un terrain particulier ? J’ai cru comprendre que cela survenait chez les patients présentant un keratocone débutant. Est ce que ce keratocone débutant ne se dépiste pas lors du bilan preoperatoire?
Du coup je suis très hésitante entre les 2 méthodes. Pour la PKR j’appréhende la douleur pendant 3 jours qui ressemble paraît il aux douleurs d ulcère de cornée (ça je connais !) et je redoute la récupération qui traîne en longueur (certains patients mettent plus de 6 semaines pour récupérer une vue nickel).
Pour le lasik j’ai peur de l’ectasie cornéenne, de devenir myope à -10 et que cela ne puisse plus être corrigé.
Cordialement

Notre réponse :

L’ectasie cornéenne survient avant tout en raison d’une déstabilisation biomécanique de la cornée, dont la première cause n’est pas le LASIK mais les frottements réguliers et vigoureux (surtout avec les phalanges) des yeux.  Les frottements précèdent souvent l’intervention (patients allergiques, effet irritatif des lentilles, fatigue visuelle liée au travail prolongé sur écran etc.). Ils fragilisent la cornée (en induisant des déformations souvent perceptibles sur la topographie cornéenne qui sont appelées « kératocône fruste » ou « kératocône suspect » quand elles revêtent un caractère relativement important mais pas encore celui d’un kératocône constitué: plus d’info sur la théorie reliant le kératocône aux frottements oculaires ici). La réalisation d’un LASIK sur ce terrain est source d’une fragilisation supplémentaire (découpe d’un capot et traitement laser délivré dans la profondeur de la cornée). L’ectasie après LASIK ne s’observe toutefois que 1) chez les patients ayant une forme de kératocône fruste (= les patients qui se sont beaucoup frotté les yeux et ont fragilisé leur cornées)   2) chez les patients qui se mettent à se frotter beaucoup les yeux en post opératoire (sécheresse). On remarque que les patients susceptibles de faire une ectasie sont souvent plus jeune, et opérés pour de plus fortes myopies (fragilisation plus importante du dôme cornéen qui plus aminci par la procédure). Mais cette complication ne survient pas chez les patients qui n’ont pas ces prédispositions.

Votre myopie semble peu progressive (une variation de -0.25 est susceptible de correspondre à une fluctuation d’examen), et pourrait faire l’objet d’une correction en LASIK si les « voyants sont au vert » (au terme du bilan préopératoire). Une correction par PKR est également possible, s’il persiste un doute sur vos cornées. Dans tous les cas, il est important de ne pas se frotter les yeux vigoureusement, que vous soyez opérée ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *