+ +

Incorrect sleeping position and eye rubbing in patients with unilateral or highly asymmetric keratoconus: a case-control study A Mazharian, C Panthier, R Courtin, C Jung, R Rampat, A Saad, D Gatinel. Graefe’s Archive for Clinical and Experimental Ophthalmology (2020)

 

This case-control study aimed to identify new risk factors associated with Unilateral or Highly Asymmetric Keratoconus (UHAKC). The results showed a significant association between UHAKC and the following factors: eye rubbing, either during the day or in the morning and especially when it was done on the ipsilateral side; an incorrect sleeping position, i.e., sleeping on sides with the eye compressed against the mattress or bed linens -or on their stomach (which causes ocular compression and irritation due to the head position). Also, eye rubbing and sleeping on the side of the worse eye were significantly higher than the better eye side in UHAKC patients.

 

READ HERE

 

Cette étude cas-témoins avait pour objectif d’identifier de nouveaux facteurs de risque associés à l’UHAKC (kératocône unilatéral ou très asymétrique entre l’oeil droit et l’oeil gauche). Les résultats ont montré une association significative entre l’UHAKC et les facteurs suivants: frottement des yeux, soit pendant la journée ou le matin et surtout quand cela a été fait du côté homolatéral; une position de sommeil incorrecte, c’est-à-dire dormir sur les côtés, l’œil comprimé contre l’oreiller («oreiller serré») ou sur le ventre. En outre, le frottement des yeux et le sommeil du côté de l’œil le plus mauvais étaient significativement plus élevés que le meilleur côté des yeux chez les patients UHAKC.

 

3 réponses à “Incorrect sleeping position and eye rubbing in patients with unilateral or highly asymmetric keratoconus: a case-control study A Mazharian, C Panthier, R Courtin, C Jung, R Rampat, A Saad, D Gatinel. Graefe’s Archive for Clinical and Experimental Ophthalmology (2020)”

  1. Tarik dit :

    Bonjour Dr
    J’ai visité un ophtalmologue pour un test de routine lorsqu’il a examiné mes yeux il m’a dit qu’il suspecte un kératocône il m’a demandé de faire une topographie cornéenne ( Topcon Aladdin ) lorsqu’il a vu mes résultats il m’a rassuré que je n’ai pas le kératocône.
    Est-ce la topographie cornéenne est suffisante pour diagnostiquer un kératocône ? Dans mon cas est-il possible que j’ai un kératocône qui n’est pas détecté par la topographie ? Est-ce qu’il peut se manifester après ? Est-ce que je dois effectuer une topographie cornéene régulièrement ? J’ai entendu parler du pentacam est-ce qu’il est mieux que la topographie que j’ai effectué ? Merci

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    Le kératocône n’est pas une maladie proprement dite mais la survenue d’une déformation cornéenne permanente provoquée par des frottements oculaires excessifs dans le temps et l’intensité. Ceci explique la variabilité de cette affection; la topographie cornéenne est l’examen clé du diagnostic, et vous pouvez être rassurée, surtout si en parallèle, votre vision est inchangée. Si vous ne vous frottez pas ou plus les yeux, vous pouvez être tranquille de ce côté là.

  3. Tarik dit :

    Bonsoir je veux savoir est-ce qu’une paupière tombante contribue à la pathogénèse du kc ( les yeux ne sont jamais frottés ) ?
    Je veux aussi savoir comment arrêter de se frotter les yeux inconsciemment pendant le sommeil ? Un simple dédoublement des sous-titres est-il un signe évocateur d’un kc débutant ou c’est normal ainsi que les traits qui sortent de la lumière ? Sachant que je ne frotte jamais les yeux

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *