Pourquoi se faire opérer de la cataracte à la Fondation Rothschild ?

La Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild a fêté son centenaire en 2005. Cet établissement jouit d’une excellente réputation nationale et internationale dans la prise en charge des pathologies oculaires et des troubles de la vision, grâce à son plateau technique développé, et la qualité reconnue de ses praticiens.
La Fondation Rothschild est un site hospitalier pluri-disciplaire qui a servi au développement de nombreuses techniques pionnières de chirurgie réfractive (kératomileusis myopique par gel, photokératectomie à visée réfractive, ect..).
Aujourd’hui richement dotée en moyens d’exploration de la fonction visuelle, elle dispose pour la chirurgie réfractive d’un plateau d’examen complémentaires équipé de plusieurs topographes cornéens et  aberromètres.
Les ophtalmologistes praticiens du département de chirurgie de la cataracte de la Fondation Rothschild sont tous expérimentés en chirurgie du cristallin. Ils collaborent à l’enseignement de la chirurgie oculaire en France et à l’étranger. Ils participent et communiquent régulièrement dans les colloques français et internationaux.
Le personnel soignant de la Fondation Rothschild est spécialisé dans la prise en charge des patients consultant en ophtalmologie. L’établissement est doté d’une structure d’accueil opérationnelle 24 heures sur 24 pour la prise en charge des urgences médicales et ophtalmologiques.

4 réponses à “Pourquoi se faire opérer de la cataracte à la Fondation Rothschild ?”

  1. GODARD dit :

    J’ai subi une chirurgie réfractive en juin 2009 pour une hypermétropie. Résultat : 6/10 et 7/10, une ophtalmo voulait même me retirer mon permis, aucun verre correcteur n’améliorant ma vue.

    Je dois aujourd’hui me faire opérer de la cataracte pour les deux yeux.
    La première opération aura t-elle un impact sur le seconde ?
    Vais-je améliorer le résultat de la 1re opération ?

    Merci pour votre réponse,
    A. Godard

  2. Dr Damien Gatinel dit :

    Tout dépend de la ou les causes à l’origine de la limitation de l’acuité visuelle, mais il y a effectivement de grandes chances pour que cette limitation persiste .Si elle était liée à un astigmatisme irrégulier cornéen (causée par une délivrance suboptimale de la correction laser), l’acuité pourrait être pénalisée après l’opération de la cataracte, qui ne concerne pas (ou très peu car l’effet des incisions est minime) la cornée. L’amblyopie (limitation d’origine sensorielle) persiste bien entendu après chirurgie de la cataracte: cette affection se rencontre souvent chez les patients hypermétropes.

  3. BIAGGIO dit :

    On me propose d’opérer la cataracte aux 2 yeux , j’ai 8/10 de vision , suis myope et presbyte ;
    En raison de mon atteinte par la maladie de Basedow, avec exophtalmie légère à 1 oeil, et goitre multi nodulaire , J’ai subi une thyroïdectomie totale en début d’année, dosage hormonal actuellement en équilibre par le traitement lévothyrox , yeux toujours secs , exophtalmie toujours présente , Questions:
    – peut on avoir des implants corrigeant la presbytie et la myopie , ou la presbytie plutôt que la myopie : personnellement je suis plus gênée dans la vie courante par la presbytie, la proposition qui m’est faite est de poser des implants pour ma myopie avec nécessite de devoir porter quand même des verres pour la presbytie et peut être aussi la myopie .
    – quel risque d’opérer par rapport a mon exophtalmie? a la sècheresse oculaire actuellment tres gênante?

  4. Dr Damien Gatinel dit :

    A priori, il est plutôt indiqué de s’orienter vers des implants monofocaux et une éventuelle « bascule », plutôt que choisir des implants multifocaux. Ces derniers ne s’envisagent que lorsque la cataracte est « isolée », qu’il n’y a pas d’autre atteinte oculaire et orbitaire. La chirurgie de la cataracte n’est pas plus difficile en cas de maladie de Basedow, mais la sécheresse oculaire, la possibilité de lésions cornéennes (kératite), doivent faire l’objet d’une prise en charge et d’une prévention adaptées.

Laisser un commentaire

Vous pouvez poser des questions ou commenter ce contenu : pour cela, utilisez le formulaire "commentaires" situé ci-dessous. Seront traitées et publiées les questions et commentaires qui revêtent un intérêt général, et éclairent ou complètent les informations délivrées sur les pages concernées.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *